Le verlan n'est pas propre à la France

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Contrairement à ce que l'on pense, le verlan "français" ne date pas des années 70. Il a déjà été utilisé au Moyen-âge et aussi au début du 20e siècle. Source : mon prof de français.

Posté le

android

(97)

Répondre

a écrit : Persu tecet doteanec ! Quand un vieux essaie d'utiliser du verlan..

Posté le

android

(437)

Répondre


Tous les commentaires (62)

Contrairement à ce que l'on pense, le verlan "français" ne date pas des années 70. Il a déjà été utilisé au Moyen-âge et aussi au début du 20e siècle. Source : mon prof de français.

Posté le

android

(97)

Répondre

« Les Français ne sont pas les seuls à parler le verlan »
La façon dont la phrase (et le titre de l'anecdote) est écrite me donne le doute : est-ce que cela veut dire que les autres pays francophones n'utilisent pas le verlan ?

A lisheng sidup down si mostal a dedco sageme

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Persu tecet doteanec ! On voit vraiment que c'est surtout un langage oral, parce que à lire ce genre de message, c'est pas évident... Mais c'est assez marrant, ça fait passer le temps (pas beaucoup non plus mais quand même...)

Posté le

android

(1)

Répondre

D'où le fameux "mia" Marseillais, inversion du mot ami. Déjà utilisé au milieu des années 60.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Persu tecet doteanec ! Quand un vieux essaie d'utiliser du verlan..

Posté le

android

(437)

Répondre

a écrit : A lisheng sidup down si mostal a dedco sageme *An *sideup *sagemes
Marygram seplea...

Il me semble que certains mots de verlan comme meuf ont fait leur entrée dans le dictionnaire. Ce sont donc des mots officiels.

J'suis sûr qu'un jour, des gens feront du verlan de ces mots déjà en verlan...

Un peu comme certains mots de louchebem (dialecte des bouchers d'une certaine époque. Louchebem veut d'ailleurs dire "boucher" en louchebem...) tels que "loufoque" passent désormais pour des mots classiques de la langue française.

Et dernier point: pourquoi appelle-t-on cela du verlan et non du verlen ? Ce qui serait nettement plus logique. Si quelqu'un a une explication...

Posté le

android

(39)

Répondre

a écrit : Il me semble que certains mots de verlan comme meuf ont fait leur entrée dans le dictionnaire. Ce sont donc des mots officiels.

J'suis sûr qu'un jour, des gens feront du verlan de ces mots déjà en verlan...

Un peu comme certains mots de louchebem (dialecte des bouchers d'une cer
taine époque. Louchebem veut d'ailleurs dire "boucher" en louchebem...) tels que "loufoque" passent désormais pour des mots classiques de la langue française.

Et dernier point: pourquoi appelle-t-on cela du verlan et non du verlen ? Ce qui serait nettement plus logique. Si quelqu'un a une explication...
Afficher tout
c'est déjà le cas.
par exemple, au début des années 2000, certains utilisait "feumé" comme verlan de meuf.
d'ailleurs, le parlé verlan est attesté dans les faubourgs de Paris ( entendez: la banlieue) au 19ème siècle.
et il a surement pas été inventé là.

a écrit : Il me semble que certains mots de verlan comme meuf ont fait leur entrée dans le dictionnaire. Ce sont donc des mots officiels.

J'suis sûr qu'un jour, des gens feront du verlan de ces mots déjà en verlan...

Un peu comme certains mots de louchebem (dialecte des bouchers d'une cer
taine époque. Louchebem veut d'ailleurs dire "boucher" en louchebem...) tels que "loufoque" passent désormais pour des mots classiques de la langue française.

Et dernier point: pourquoi appelle-t-on cela du verlan et non du verlen ? Ce qui serait nettement plus logique. Si quelqu'un a une explication...
Afficher tout
Ça se fait déjà ! Pour utiliser ton exemple dans mon coin de la banlieue j'entends souvent dire "feumeu", soit meuf en verlan !

Posté le

android

(22)

Répondre

Pour le pendant serbo-croate du verlan. En Yougoslavie, il semblerait que le verlan se soit développé par des criminels et délinquants pour ne pas se faire comprendre par les keufs.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Il me semble que certains mots de verlan comme meuf ont fait leur entrée dans le dictionnaire. Ce sont donc des mots officiels.

J'suis sûr qu'un jour, des gens feront du verlan de ces mots déjà en verlan...

Un peu comme certains mots de louchebem (dialecte des bouchers d'une cer
taine époque. Louchebem veut d'ailleurs dire "boucher" en louchebem...) tels que "loufoque" passent désormais pour des mots classiques de la langue française.

Et dernier point: pourquoi appelle-t-on cela du verlan et non du verlen ? Ce qui serait nettement plus logique. Si quelqu'un a une explication...
Afficher tout
C'est déjà le cas, pour meuf du moins. Certains rappeur utilise le terme feumé, ou quelque chose de proches dans leur texte. Toujours pour désigner une fille bien entendu

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Les Esquimaux aussi visiblement ! Ce qui est beau avec le verlan, c'est qu'il est soumis à des codes oraux que seuls les gens "bilingues" maîtrisent...
typiquement "persu" ou "nialgé" ne sont utilisés que par des profanes s'essayant à ce language de rebelle.
Certains mots ne sont pas du vrai verlan au sens de l'inversion des syllabes, mais sont acceptés comme tels.
Ex: on dit "ga-rette-ci" et non "rette-ga-ci " ou "oinj" verlan officiel de "joint" qui n'est composé que d'une seule syllabe et qui ne devrait donc pas avoir de verlan.

a écrit : Contrairement à ce que l'on pense, le verlan "français" ne date pas des années 70. Il a déjà été utilisé au Moyen-âge et aussi au début du 20e siècle. Source : mon prof de français. Source plus ou moins fiable suivant la classe. Si tu savais le nombre de bétise que mes profs m'ont dit jusqu'au bac…

a écrit : *An *sideup *sagemes
Marygram seplea...
J'ai du mal à comprendre... La grammaire restant la même, pas de «An» avant un mot commençant par une consonne, le second S de «message» disparaît, sinon ce serait du pluriel et le E de Upside, en verlan, il serait moche

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Il me semble que certains mots de verlan comme meuf ont fait leur entrée dans le dictionnaire. Ce sont donc des mots officiels.

J'suis sûr qu'un jour, des gens feront du verlan de ces mots déjà en verlan...

Un peu comme certains mots de louchebem (dialecte des bouchers d'une cer
taine époque. Louchebem veut d'ailleurs dire "boucher" en louchebem...) tels que "loufoque" passent désormais pour des mots classiques de la langue française.

Et dernier point: pourquoi appelle-t-on cela du verlan et non du verlen ? Ce qui serait nettement plus logique. Si quelqu'un a une explication...
Afficher tout
L'explication d'écrire verlan avec "an', c'est qu'avec "en" en fin de mot, on risquerait de prononcer "ain" comme dans moyen. Le verlan c'est l'inversion des sons, pas des lettres, donc l'écriture s'adapte pour donner la prononciation souhaitée.

Posté le

android

(27)

Répondre

francilien avant que français dirais je