Le spotlight effect nous fait trop culpabiliser

Proposé par
Invité
le

On a tous été une fois dans notre vie dans une situation embarrassante, mais il ne faut pas trop se focaliser dessus. L'effet spotlight est en effet un biais cognitif qui fait que l'on accorde une importance démesurée à ces situations personnelles alors que les autres ne les ont pas ou peu remarquées et vite oubliées.


Commentaires préférés (3)

L'effet spotlight ne se limite pas forcement aux cas embarrassant. Par exemple, on suppose trop souvent que les personnes vont se souvenir des bonnes actions que nous avons faites, ou de ceux que nous leurs avons dit, alors qu'il est tout a fait plausible que la personne ai oublié certaines choses. En gros, il ne faut pas oublier que, bien qu’étant le centre de notre monde, nous ne sommes pas le centre du monde des autres.

J'encourage d'ailleurs tout le monde a s’intéresser sur les biais cognitifs : tout le monde en est victime, mais être conscient de leur existence permet de limiter leurs effets.
L'un des biais les plus connus, mais également les plus néfaste a mon avis, est le biais de confirmation : on donne plus d'importance, ou on se souvient mieux des arguments allant dans notre sens plutôt que contre, ce qui a pour effet de renforcer notre avis. Certaines chaines youtube comme la tronche en biais, hygiène mentale, horizon gull et bien d'autres l'expliquent très bien

La pire situation embarrassante de ma vie : un dialogue avec une fille de bien 3 minutes alors que la fille parlait en fait à une autre personne au téléphone.


Tous les commentaires (21)

Je me sens tellement mieux ! Bonne semaine à tous

L'effet spotlight ne se limite pas forcement aux cas embarrassant. Par exemple, on suppose trop souvent que les personnes vont se souvenir des bonnes actions que nous avons faites, ou de ceux que nous leurs avons dit, alors qu'il est tout a fait plausible que la personne ai oublié certaines choses. En gros, il ne faut pas oublier que, bien qu’étant le centre de notre monde, nous ne sommes pas le centre du monde des autres.

Il est intéressant de finalement mettre un nom sur un phénomène si fréquent et qui peut être si handicapant

Le fameux : grand moment de solitude...

Posté le

android

(16)

Répondre

J'encourage d'ailleurs tout le monde a s’intéresser sur les biais cognitifs : tout le monde en est victime, mais être conscient de leur existence permet de limiter leurs effets.
L'un des biais les plus connus, mais également les plus néfaste a mon avis, est le biais de confirmation : on donne plus d'importance, ou on se souvient mieux des arguments allant dans notre sens plutôt que contre, ce qui a pour effet de renforcer notre avis. Certaines chaines youtube comme la tronche en biais, hygiène mentale, horizon gull et bien d'autres l'expliquent très bien

Dommage que l anecdote ne nous donne pas de remède a ça. ...

Posté le

android

(10)

Répondre

La pire situation embarrassante de ma vie : un dialogue avec une fille de bien 3 minutes alors que la fille parlait en fait à une autre personne au téléphone.

Il existe le phénomène inverse: vouloir se singulariser par sa coiffure, ses vêtements, son langage, etc..
Le résultat est d'être trouvé insignifiant (s'il n'a que ça pour se distinguer!).

Cela a t- il un rapport avec l'effet "Barbra Steisand" car il fonctionne de la même façon me semble t'il.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : J'encourage d'ailleurs tout le monde a s’intéresser sur les biais cognitifs : tout le monde en est victime, mais être conscient de leur existence permet de limiter leurs effets.
L'un des biais les plus connus, mais également les plus néfaste a mon avis, est le biais de confirmation : on donne plus
d'importance, ou on se souvient mieux des arguments allant dans notre sens plutôt que contre, ce qui a pour effet de renforcer notre avis. Certaines chaines youtube comme la tronche en biais, hygiène mentale, horizon gull et bien d'autres l'expliquent très bien Afficher tout
L'effet d'halo et le biais de la tâche aveugle sont tout aussi dangereux.

a écrit : Cela a t- il un rapport avec l'effet "Barbra Steisand" car il fonctionne de la même façon me semble t'il. l'effet Streisand est différent, c'est le fait de vouloir cacher ou censurer quelque chose a tout prix, en ayant l'effet contraire.
A l'origine, il s'agit du fait que Barbara Streisand avait porté plainte contre un photographe ayant divulgué des images de sa villa. Le procès est devenu médiatique, et 420.000 personnes ont consulté le site du photographe, et l'image, partagé dans d'autres sites internet, a été vu bien plus de fois qu'elle ne l'aurait été sans le procès.
Un autre exemple français est la tentative de censure de la DGSI sur une page wikipedia sur une station hertzienne, allant jusqu'a convoquer Remi Mathis, président de Wikimedia France.
Un dernier exemple est Charlie Hebdo : avant les attentats, ils étaient en difficultés financière, et c'est en voulant la faire taire que les terroristes ont sauvés ce journal de la faillite, le rendant tristement celebre.

"les autres les ont pas ou peu remarqué et vite oublié."

- L’adverbe peu s’emploie dans des propositions à la forme affirmative, alors que les adverbes pas ou plus, quand ce dernier marque la cessation d’un état ou d’une activité, s’emploient dans des propositions négatives avec l’adverbe de négation ne. Ces différentes constructions syntaxiques font que l’on ne peut pas mêler, dans la même proposition, ces deux types d’adverbes.
(www.academie-francaise.fr/qui-ne-change-pas-ou-peu)

- remarquées, oubliées

Tout cela est bon à savoir aussi.

Ce problème qui peut d'ailleurs aller jusqu'à la paranoïa vient en fait d'un manque de confiance en soi.
Pour ceux qui en souffrent, il existe des livres la dessus écrits par des psys qui peuvent aider.
Pour les cas plus sérieux, la psychiatrie comportementale est la meilleure solution (avec un bon thérapeute, les résultats sont surprenants).

Posté le

android

(7)

Répondre

Un autre biais est l'effet d'ancrage, qui joue notamment sur les prises de décisions, qui consiste en gros a camper sur nos positions, ce qui fait un joli combo avec le biais de confirmation : Une fois que notre décision est prise, il est tres difficile pour notre cerveau de revenir en arrière. Les commentaires préférés de SCMB en sont un bon exemple : ce matin, trois commentaires se disputaient une place en top commentaires et avaient un nombre de pouces positifs équivalent. une fois que l'une des trois s'est installé en top commentaire, celui-ci gagne énormément de pouces positifs, tandis que les autres semblent abandonner. Si cela vous parait absurde qu'un commentaire ayant autant de pouces positifs a un instant en ai cinq fois plus trois heures après, gardez a l'esprit que votre cerveau fait la même chose

J'ai compris ça assez jeune le jour où un ami m'a rappelé une situation embarrassante dans laquelle il s'était retrouvé devant moi et que j'avais complètement oublié. Je vis plus tranquille depuis ce jour là

Posté le

android

(8)

Répondre

A l'école on a tous dit "maman" à la place de "maitresse" rouge de honte la main sur la bouche sous les rires des copains !! ;o)

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : J'encourage d'ailleurs tout le monde a s’intéresser sur les biais cognitifs : tout le monde en est victime, mais être conscient de leur existence permet de limiter leurs effets.
L'un des biais les plus connus, mais également les plus néfaste a mon avis, est le biais de confirmation : on donne plus
d'importance, ou on se souvient mieux des arguments allant dans notre sens plutôt que contre, ce qui a pour effet de renforcer notre avis. Certaines chaines youtube comme la tronche en biais, hygiène mentale, horizon gull et bien d'autres l'expliquent très bien Afficher tout
Horizon gull est le seul impartial des trois.
Je le conseille donc en priorité.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : L'effet spotlight ne se limite pas forcement aux cas embarrassant. Par exemple, on suppose trop souvent que les personnes vont se souvenir des bonnes actions que nous avons faites, ou de ceux que nous leurs avons dit, alors qu'il est tout a fait plausible que la personne ai oublié certaines choses. En gros, il ne faut pas oublier que, bien qu’étant le centre de notre monde, nous ne sommes pas le centre du monde des autres. Afficher tout Trés trés vrai, je recommande à ce propos le livre d'eckhart tollé "nouvelle terre", qui en plus de nous mettre des coups de rappel à l'ordre toutes les deux pages, nous explique ce probleme de société qui est la conscience de son égo.

a écrit : A l'école on a tous dit "maman" à la place de "maitresse" rouge de honte la main sur la bouche sous les rires des copains !! ;o) Tous dit ? C'est toi qu'il dit .