Qu'est-ce que le tocsin ?

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

a écrit : Cette dénomination est-elle applicable aux sirènes que l'on peut entendre aujourd'hui en cas de danger (ou de test tous les 1 mercredi du mois)? certes, les sirènes ont remplacés peu a peu le tocsin après la seconde guerre mondiale, mais le tocsin désigne spécifiquement un son de cloche.
Le nom vient du provençal tocasenh, composé du verbe tocar (« frapper, sonner ») et de senh (« cloche »)

a écrit : D'ailleurs le tocsin de l'église Saint-Germain-l'Auxerrois de Paris sonna peu avant le massacre de la St-Barthélémy. En effet, elle a aussi été utilisés pour mobiliser le peuple lors de la révolte des Bonnets rouges (celle de 1675, pas 2013)

Ah les souvenirs d'age of empire 2 ou sonner le tocsin servait à rappeler ses paysans


Tous les commentaires (17)

D'ailleurs le tocsin de l'église Saint-Germain-l'Auxerrois de Paris sonna peu avant le massacre de la St-Barthélémy.

Posté le

android

(15)

Répondre

Cette dénomination est-elle applicable aux sirènes que l'on peut entendre aujourd'hui en cas de danger (ou de test tous les 1 mercredi du mois)?

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Cette dénomination est-elle applicable aux sirènes que l'on peut entendre aujourd'hui en cas de danger (ou de test tous les 1 mercredi du mois)? certes, les sirènes ont remplacés peu a peu le tocsin après la seconde guerre mondiale, mais le tocsin désigne spécifiquement un son de cloche.
Le nom vient du provençal tocasenh, composé du verbe tocar (« frapper, sonner ») et de senh (« cloche »)

a écrit : D'ailleurs le tocsin de l'église Saint-Germain-l'Auxerrois de Paris sonna peu avant le massacre de la St-Barthélémy. En effet, elle a aussi été utilisés pour mobiliser le peuple lors de la révolte des Bonnets rouges (celle de 1675, pas 2013)

Ah les souvenirs d'age of empire 2 ou sonner le tocsin servait à rappeler ses paysans

Allez viens sonner le tocsin , de ce monde qui n'entend rien !

Posté le

android

(9)

Répondre

Reprenez moi si je me trompe, mais il me semble que l'expression "entendre sonner le tocsin" signifie que la mort est proche ou que son destin est scellé.

Posté le

android

(8)

Répondre

Commentaire supprimé Tout les 1er mercredis de chaque mois à midi exactement. Mais de nos jours ce système est plus pour les catastrophes que pour avertir d'une attaque militaire.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Allez viens sonner le tocsin , de ce monde qui n'entend rien ! Ah ben merci, jvai fredonner ça toute la journée maintenant !!

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Ah les souvenirs d'age of empire 2 ou sonner le tocsin servait à rappeler ses paysans Dans le 1 aussi si mes souvenirs sont bons.

a écrit : Reprenez moi si je me trompe, mais il me semble que l'expression "entendre sonner le tocsin" signifie que la mort est proche ou que son destin est scellé. Non c'est sonner le glas une mort imminante

Posté le

windowsphone

(11)

Répondre

a écrit : Frappée ? Oui, le tocsin est une cloche, et pour la faire sonner on la frappe.

a écrit : Oui, le tocsin est une cloche, et pour la faire sonner on la frappe. En fait je voulais dire qu'il faut écrire "frappé" au masculin, pas "frappée".

Bonjour,

je me demande s'il est possible de penser plus souvent à spécifier la zone du monde concernée par l'anecdote.

Généralement, les auteurs d'anecdotes pensent à préciser la/les date(s), mais j'ai la sensation que pour ce genre d'anecdotes, l'auteur suppose que l'on sait que l'on parle de la France (car le plus souvent cela concerne la France). Cependant, nous ne sommes pas tous français sur scmb, et plus de détails sur la zone géographique serait un plus.

Bref, Où ? Quand? Poser un contexte avant de donner l'info, ça aide à situer.

Un grand merci!

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Dans le 1 aussi si mes souvenirs sont bons. Non il n’y a pas ça dans le 1.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Non c'est sonner le glas une mort imminante Autrefois, le glas annonçait une mort qui venait de survenir, surtout dans les villages.
De nos jours, on ne l'entend plus que lors des obsèques religieuses, à la sortie de l'église.