On peut connaître le taux d'oxygène dans le sang en l'éclairant

Proposé par
le

Il est possible d'analyser la teneur en oxygène de son sang sans en prélever une goutte. En effet, il y a proportionnalité entre concentration chimique et absorbance d'un rayon lumineux. Les appareils que l'on met au doigt pour mesurer le taux d'oxygène fonctionnent grâce à ce principe.

C'est la loi de Beer-Lambert. Il faut une source de lumière monochromatique et une concentration de la solution faible, ce qui est le cas pour le sang.


Tous les commentaires (40)

a écrit : Sur le même principe je crois
L Apple Watch calcul le bpm grâce à une petite lumière sous le cadrant
Je crois que la lumière est verte car c est la couleur la plus éloignée du rouge un truc du genre
Oui ça s’appel l’antipode chromatique
C’est d’ailleurs pour cela que les blouses des chirurgiens sont vertes et non plus blanches
Elles permettent de dessaturer l’œil du personnel opérant du rouge du sang

a écrit : Pince qui est communément appelée "oxymètre de pouls" par les soignants.

A noter que l'anecdote est on ne peut plus confuse (et donc erronée) : "Il est possible d'analyser la teneur en oxygène de son sang sans en prélever une goutte." L'oxymètre mesure la saturation de
l'Hémoglobine en O2 dans le sang artériel au niveau des capillaires, qui est différente de celle dans le sang veineux, donc "teneur en oxygène du sang" ne veut biologiquement, physiologiquement, médicalement rien dire puisque la saturation en O2 n'est pas unique pour tout le flux sanguin.

Et ce n'est pas une teneur, mais une saturation de l'hémoglobine. Une teneur d'O2 dans le sang varierait évidemment avec le taux d'hémoglobine que celui-ci contient.
L'auteur de l'anecdote veut nous expliquer quelque chose qu'il n'a lui-même pas compris... mais c'est hélas devenu assez habituel sur SCMB.
Afficher tout
C'est peut-être parce que c'est une application grand public et que ce qui est expliqué est assez clair et suffisant pour le public concerné ? Bien sûr un étudiant en médecine serait probablement recalé s'il recopiait cette anecdote pour répondre à un contrôle...

a écrit : Teneur en DIOXYGÈNE...pas en oxygène par pitié... Dans le médical l'erreur/raccourci est souvent commise, autant être rigoureux ici...Ce n'est clairement pas la même chose... C’est vraiment vouloir jouer sur les mots. Étant infirmière, médecins comme infirmiers disent de mettre de l’oxygène au patient lorsque celui-ci est en hypoxie. Je n’ai jamais entendu un médecin me dire d’augmenter les litres de dioxygène au patient. C’est vrai que c’est une erreur de langage, mais dont tout le monde comprend le sens (Oxygène = O2). En tous cas, dans le monde médical.

a écrit : C’est vraiment vouloir jouer sur les mots. Étant infirmière, médecins comme infirmiers disent de mettre de l’oxygène au patient lorsque celui-ci est en hypoxie. Je n’ai jamais entendu un médecin me dire d’augmenter les litres de dioxygène au patient. C’est vrai que c’est une erreur de langage, mais dont tout le monde comprend le sens (Oxygène = O2). En tous cas, dans le monde médical. Afficher tout What ? Ce n'est pas jouer sur les mots. C'est être rigoureux, les mots ont une signification. Tu es infirmière ? Je suis biologiste. Que les medecins ne s'embetent pas a dire O2, pour aller plus vite, ca se comprend. Mais ca n'enlève pas que O= oxygène. Tu en as quasiment dans toutes les molécules de ton corps. O2 = dioxygene, c'est une molécule et c'est elle qui est importante. Et donc, non, cela ne mesure pas le taux d'oxygène, c'est complètement faux. Ta remarque illustre simplement la différence entre le milieu scientifique, et le milieu médical. Ici, l'anecdote aurait pu être plus rigoureuse.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : What ? Ce n'est pas jouer sur les mots. C'est être rigoureux, les mots ont une signification. Tu es infirmière ? Je suis biologiste. Que les medecins ne s'embetent pas a dire O2, pour aller plus vite, ca se comprend. Mais ca n'enlève pas que O= oxygène. Tu en as quasiment dans toutes les molécules de ton corps. O2 = dioxygene, c'est une molécule et c'est elle qui est importante. Et donc, non, cela ne mesure pas le taux d'oxygène, c'est complètement faux. Ta remarque illustre simplement la différence entre le milieu scientifique, et le milieu médical. Ici, l'anecdote aurait pu être plus rigoureuse. Afficher tout Il y a quand même de l'oxygène. Que ce soit une ou deux il me semble...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : (Au passage c'est une loi que l'on voit en L1 Biologie déjà lol, et le sang qui ne laisse pas passer la lumière s'appelle l'"Absorbance" ;) ) Tu as une dents contre SCMB?
Tu as dénigré les deux anecdotes de la journée...

a écrit : Je pense que tu vas chercher un peu loin. L'anecdote parle bien de teneur en oxygène dans le sang.
Ce que l'oxymètrie fait bien, sans erreur y compris en cas d'Anémie.
Alors oui la gazo' va apporter d'autres informations mais pas vis à vis de l'oxygène ( Enfin si mais c'e
st affaire de spécialistes pour aller plus loin)
Mais un patient en hypoxemie à 90 % sat' aura l'équivalent en gazo'.


De plus je ne vois pas pourquoi tu parles d'Anémie alors qu'on utilise jamais l'oxymètrie pour diagnostiquer une anémie.
L'anémie est un diagnostic uniquement biologique par prise de sang en fonction du taux d'Hémoglobine en g/dL.
Afficher tout
Petillo, je ne comprends pas ton commentaire, la teneur en oxygène du sang, c'est la quantité de dioxygène présente dans le sang. Or la saturation (donnée par la l'oxymètre de pouls) ne reflète pas le contenu artériel en dioxygène mais la saturation de l'hémoglobine. Je te donne un exemple: mon dernier patient aux urgences: 25 ans, saturation: 89%. En faisant la gazométrie artérielle, on retrouve une hypoxémie avec une PO2=57mmHg (normale>80) et ce patient présentait des signes de détresse respiratoire inquiétants. Si on s'était fié à la saturation, on l'aurait laissé mourir... Tout simplement parce que la saturation ne reflète pas le contenu en oxygène du sang artériel mais juste une saturation de l'hémoglobine... On peut avoir une saturation normale et manquer de dioxygène.
Je rejoins les biologistes quand ils disent que le monde médical est truffé de raccourcis non scientifiques: oxygène, mais aussi tension artérielle (il faudrait dire "pression artérielle"), etc.

a écrit : Petillo, je ne comprends pas ton commentaire, la teneur en oxygène du sang, c'est la quantité de dioxygène présente dans le sang. Or la saturation (donnée par la l'oxymètre de pouls) ne reflète pas le contenu artériel en dioxygène mais la saturation de l'hémoglobine. Je te donne un exemple: mon dernier patient aux urgences: 25 ans, saturation: 89%. En faisant la gazométrie artérielle, on retrouve une hypoxémie avec une PO2=57mmHg (normale>80) et ce patient présentait des signes de détresse respiratoire inquiétants. Si on s'était fié à la saturation, on l'aurait laissé mourir... Tout simplement parce que la saturation ne reflète pas le contenu en oxygène du sang artériel mais juste une saturation de l'hémoglobine... On peut avoir une saturation normale et manquer de dioxygène.
Je rejoins les biologistes quand ils disent que le monde médical est truffé de raccourcis non scientifiques: oxygène, mais aussi tension artérielle (il faudrait dire "pression artérielle"), etc.
Afficher tout
Je te rejoins là dessus il y a une nuance entre saturation de l'Hb et teneur en dioxygène,je voulais juste simplifier une anecdote qui n'était pas assez claire ou du moins pas assez complète.

Moralité de l'histoire : La clinique prévaut toujours sur les "examens complémentaires" ; )

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : What ? Ce n'est pas jouer sur les mots. C'est être rigoureux, les mots ont une signification. Tu es infirmière ? Je suis biologiste. Que les medecins ne s'embetent pas a dire O2, pour aller plus vite, ca se comprend. Mais ca n'enlève pas que O= oxygène. Tu en as quasiment dans toutes les molécules de ton corps. O2 = dioxygene, c'est une molécule et c'est elle qui est importante. Et donc, non, cela ne mesure pas le taux d'oxygène, c'est complètement faux. Ta remarque illustre simplement la différence entre le milieu scientifique, et le milieu médical. Ici, l'anecdote aurait pu être plus rigoureuse. Afficher tout Oxygène est le nom commun du dioxygène. Tu as déjà caressé un chien ? Ben c'était pas un chien, c'était un canis lupus. Et pourtant tout le monde dit chien. C'est pareil pour l'oxygène.

Posté le

android

(9)

Répondre

Oh oui, à Polytechnique Montréal un des projets en première année de génie Physique est d'en construire un, ça avait été très intéressant.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Oxygène est le nom commun du dioxygène. Tu as déjà caressé un chien ? Ben c'était pas un chien, c'était un canis lupus. Et pourtant tout le monde dit chien. C'est pareil pour l'oxygène. Absolument pas. On parle d'atome (O) ou de molécule (O2). L'un compose l'autre pas l'inverse.
Ton exemple est très mal choisi. Car non, l'oxygène n'a pas de nom vernaculaire, au contraire de l'eau...(H2O)... Sérieux, vous ne faites plus de chimie au lycee ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il y a quand même de l'oxygène. Que ce soit une ou deux il me semble... Oui.. Mais ce ne sont pas les atomes d'oxygène qui sont détectés... (Et encore heureux, il y a en dans toutes les molécules organiques...) C'est la saturation en O2 de l'hemoglobine... C'est simplement différent. On dit pas monoxyde de dihydrogene, on dit eau, c'est plus simple, ou H2O, on dit pas "H, car ya de l'H dans l'eau il me semble"

Posté le

android

(0)

Répondre

Ça nous dit pas comment faire. .. mais ok :)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est la petite pince avec la lumière rouge qu'on vous met au doigt à l'hôpital :) À savoir que quand on veut mesure la saturation en oxygène en continu, il faut penser à changer le capteur de place régulièrement (toutes les 3-4h), car la lumière peut causer des brûlures à long terme.

Dans
le jargon, on appelle ça la SpO2 pour saturation pulsée (de l'hémoglobine) en oxygène. Elle doit être chez une personne en bonne santé entre 95 et 100%, mais les objectifs peuvent varier selon les pathologies.

Source : je suis infirmière et je colle ce genre de capteur à mes patients touts les jours en leur expliquant ^^
Afficher tout
Je suis technicien biomédical, c'est moi qui remplace ces capteurs ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est la petite pince avec la lumière rouge qu'on vous met au doigt à l'hôpital :) À savoir que quand on veut mesure la saturation en oxygène en continu, il faut penser à changer le capteur de place régulièrement (toutes les 3-4h), car la lumière peut causer des brûlures à long terme.

Dans
le jargon, on appelle ça la SpO2 pour saturation pulsée (de l'hémoglobine) en oxygène. Elle doit être chez une personne en bonne santé entre 95 et 100%, mais les objectifs peuvent varier selon les pathologies.

Source : je suis infirmière et je colle ce genre de capteur à mes patients touts les jours en leur expliquant ^^
Afficher tout
Des brulures?
Je suis infirmière aussi et je nai jamais vu de brulure de capteur de sat...
En quoi ça pourrait brûler ce n'est que de la lumière...
Il faut régulièrement changer le capteur de sat pour laisser le membre s'oxygener et éviter les escarres surtout.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : What ? Ce n'est pas jouer sur les mots. C'est être rigoureux, les mots ont une signification. Tu es infirmière ? Je suis biologiste. Que les medecins ne s'embetent pas a dire O2, pour aller plus vite, ca se comprend. Mais ca n'enlève pas que O= oxygène. Tu en as quasiment dans toutes les molécules de ton corps. O2 = dioxygene, c'est une molécule et c'est elle qui est importante. Et donc, non, cela ne mesure pas le taux d'oxygène, c'est complètement faux. Ta remarque illustre simplement la différence entre le milieu scientifique, et le milieu médical. Ici, l'anecdote aurait pu être plus rigoureuse. Afficher tout T'es biologiste ? Moi aussi ! Et je trouve que tu joues sur les mots. Dire "oxygène" ou "dioxygène" ne change absolument rien. Les gens comprennent et c'est ça qui est important.
La précision et la rigueur sont importantes lorsque l'on travaille, lorsque l'on a réellement besoin de faire une différence pour éviter les conneries. Ici c'est une anecdote simple qui ne nécessite pas autant de rigueur. "Mesurer le taux d'oxygène" tout le monde comprends que l'on parle de O2 donc pas la peine de chipoter.

Et oui,c'est la chromatophotometrie,si je ne m'abuse. Programme de 1ère

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est la petite pince avec la lumière rouge qu'on vous met au doigt à l'hôpital :) À savoir que quand on veut mesure la saturation en oxygène en continu, il faut penser à changer le capteur de place régulièrement (toutes les 3-4h), car la lumière peut causer des brûlures à long terme.

Dans
le jargon, on appelle ça la SpO2 pour saturation pulsée (de l'hémoglobine) en oxygène. Elle doit être chez une personne en bonne santé entre 95 et 100%, mais les objectifs peuvent varier selon les pathologies.

Source : je suis infirmière et je colle ce genre de capteur à mes patients touts les jours en leur expliquant ^^
Afficher tout
2 fois 5 jours en soins intensifs, et à AUCUN moment on ne m'a enlevé le capteur ni changé celui-ci de doigt. Pas de brûlure, mais je le saurai pour ma 3ème hospi ! JMCMB (je me coucherai moins brulé)

Les saturometres ne font pas la différence entre les gaz (oxygène, monoxyde de carbone, azote...). Les pompiers utilisent un appareil qui étudient l'air expulsé pour le monoxyde de carbone. Et l azote pour les accidents de decompression quand on est plongeur.