A Toulouse, on peut prendre un verre pour 7000 euros

Proposé par
le
dans

Au bar à vin le "N°5" à Toulouse, vous aurez l'occasion unique de déguster un vin de Madère élaboré en 1675. Plongé au fond de l'océan pendant plus de trois siècles, il aurait conservé toutes ses qualités gustatives. Pour vous offrir ce plaisir, il vous en coûtera tout de même 7000€ le verre.


Commentaires préférés (3)

J'imagine la tête du barman s'il renverse le verre ... sa carrière est fini

Et 100 000€ la bouteille si vous l emporter. C est passé aux informations cette semaine.

Posté le

android

(106)

Répondre

a écrit : Difficile de croire qu'il y a 3 siecles on possédait la technologie nécessaire pour conserver de facon totalement hermétique les contenants pour que le vin n'ait pas pu être atteint par l'eau de ler. Sauf si c'etait des bouteilles de verre et que c'est par accident que les bouteilles soient restées au fond de l'eau, comme cela a été le cas pour du champagne en mer baltique.Par ailleurs cette technologie de vieillissement est relativement recente et à pour but d'accelerer le vieillissement. Afficher tout Après avoir mis des bouchons de liège, on plonge le col des bouteilles dans la cire liquide (pour les grands crus, dans l'étain). Ça les rend étanches.
Ça donne aux bouteilles l'aspect qu'on essaie de reconstituer avec les décors en alu que certains coupent avec délicatesse avant de retirer les bouchons.
Le vieillissement n'est pas une technologie, c'est un processus naturel, dû au fait que les caves fraiches n'existent pas à Madère, et qu'au départ, le réchauffage du vin semblait un bon procédé de conservation


Tous les commentaires (33)

J'imagine la tête du barman s'il renverse le verre ... sa carrière est fini

L'alcool c'est de l'eau mais de l'eau à 7000€

Difficile de croire qu'il y a 3 siecles on possédait la technologie nécessaire pour conserver de facon totalement hermétique les contenants pour que le vin n'ait pas pu être atteint par l'eau de ler. Sauf si c'etait des bouteilles de verre et que c'est par accident que les bouteilles soient restées au fond de l'eau, comme cela a été le cas pour du champagne en mer baltique.Par ailleurs cette technologie de vieillissement est relativement recente et à pour but d'accelerer le vieillissement.

Posté le

android

(0)

Répondre

7000€ le verre... à ce prix là je mange le verre avec.

Et 100 000€ la bouteille si vous l emporter. C est passé aux informations cette semaine.

Posté le

android

(106)

Répondre

a écrit : Difficile de croire qu'il y a 3 siecles on possédait la technologie nécessaire pour conserver de facon totalement hermétique les contenants pour que le vin n'ait pas pu être atteint par l'eau de ler. Sauf si c'etait des bouteilles de verre et que c'est par accident que les bouteilles soient restées au fond de l'eau, comme cela a été le cas pour du champagne en mer baltique.Par ailleurs cette technologie de vieillissement est relativement recente et à pour but d'accelerer le vieillissement. Afficher tout Il y a 3 siècles l'homme possédait des technologies bien plus impressionnantes que la conservation d'un liquide:
-construction d'aqueducs avec une pente extrêmement faible sur des km
-prédiction des éclipses, de la position des planètes
-construction des pyramides
...

Le soufflage du verre remonterai au 2ème siècle avant JC :)

Posté le

android

(43)

Répondre

a écrit : Difficile de croire qu'il y a 3 siecles on possédait la technologie nécessaire pour conserver de facon totalement hermétique les contenants pour que le vin n'ait pas pu être atteint par l'eau de ler. Sauf si c'etait des bouteilles de verre et que c'est par accident que les bouteilles soient restées au fond de l'eau, comme cela a été le cas pour du champagne en mer baltique.Par ailleurs cette technologie de vieillissement est relativement recente et à pour but d'accelerer le vieillissement. Afficher tout Après avoir mis des bouchons de liège, on plonge le col des bouteilles dans la cire liquide (pour les grands crus, dans l'étain). Ça les rend étanches.
Ça donne aux bouteilles l'aspect qu'on essaie de reconstituer avec les décors en alu que certains coupent avec délicatesse avant de retirer les bouchons.
Le vieillissement n'est pas une technologie, c'est un processus naturel, dû au fait que les caves fraiches n'existent pas à Madère, et qu'au départ, le réchauffage du vin semblait un bon procédé de conservation

Je pourrais pas m'empêcher, à chaque gorgée, de me dire que j'aurais pu m'offrir un ordi portable, de l'électroménager ou n'importe quoi d'autre d'utile sur le long terme à la place d'une chose qui ne restera avec moi que le temps que mon système digestif fasse son job...

Posté le

android

(22)

Répondre

À chaque gorgé t'avale un iPhone X! Pour le coup je préfère le téléphone...

a écrit : J'imagine la tête du barman s'il renverse le verre ... sa carrière est fini Non le verre est juste imputé sur son salaire.

Ça me fait penser à cette histoire du verre de whisky le plus cher.car super vieux du genre 250 ans...qui finalement n'est avait à peine 70ans. (Le patron du bar n'était pas au courant)

Tiens, les publicitaires postent des anecdotes maintenant ?

a écrit : Tiens, les publicitaires postent des anecdotes maintenant ? Tu pense vraiment que ça fera venir des clients ? . Moi je me pose la question de comment ils ont obtenu la bouteille

Faut pas qui se plante si tu demandes un ballon de rouge ^^

Posté le

android

(0)

Répondre

Je me demande si les trois siècles dans l'océan changent beaucoup de chose au niveau gustatif car le madère est un vin qui ne vieillit pas une fois embouteillé, étant donné je sa fermentation est arrêtée par l'ajout de liqueur, comme pour le porto.
Cette technique n'a pas été mise au point parce qu'il n'y a pas de cave fraîches à Madère, mais elle a été élaborée par les britanniques qui, en vertu d'un accord commercial avec le Portugal , importaient chez eux de grandes quantités de vin de Madère et du Douro. Or, ces vins supportaient mal le voyage et tournaient, d'où l'idée des négociants britanniques de les stabiliser avant le départ avec cette technique. C'est la raison pour laquelle de nombreuses marques de madère ou de porto portent un nom d'origine britannique (Blandy, Sandeman,...) issu des familles qui trustaient le négoce vers l'Angleterre.

a écrit : Tu pense vraiment que ça fera venir des clients ? . Moi je me pose la question de comment ils ont obtenu la bouteille Je suis d'accord avec Max, ca fait un peu publicité déguisé quand meme, je suis pas sur que de connaitre le bar en question nous avance bcp sur l'annecdote.

Je commençais à me chauffer pour aller y boire un coup, mais au vu des prix, je vais m'abstenir ^^