Le naufrage du Batavia fit plus de mort après que durant le naufrage

Proposé par
le
dans

En 1629, lors du naufrage du navire néerlandais Batavia dans un archipel au large de l'Australie, la plupart des morts eurent lieu dans les semaines suivantes. Devant le manque flagrant de ressources, un groupe prit le contrôle et évinça les autres survivants en les massacrant petit à petit.

Sur 320 passagers au départ, une cinquantaine mourut lors du naufrage ou de ses suites. 48 autres étaient partis avec des vivres et les navigateurs pour aller chercher du secours à Java. Sur les 208 personnes présentes sur l'archipel, 115 furent massacrées. Les tueries furent commanditées par Jeronimus Cornelisz, négociant pour la Compagnie néerlandaise des Indes Orientales, par souci de survie (au vu du peu de ressources sur l'archipel) et dans le but de faire disparaitre tous les témoins de la tentative de mutinerie qui avait eu lieu.


Commentaires préférés (3)

a écrit : C'est-à-dire ? Batavia, salade...le rapprochement est là

Batavia, actuelle Jakarta, était également le nom d'un grand comptoir qui joua un rôle important pour la compagnie des Indes orientales, devenant la capitale de facto de la compagnies des Indes orientales, puis des Indes orientales néerlandaises.
On peut également parler de la République batave, une République sœur de la France, également issue d'une révolution, marqué par les idées des lumières. Cette république ne dura qu'une dizaine d'année, faisant une transition entre les Provinces-Unies et le Royaume de Hollande.
Les Bataves étaient a la base un peuple germanique, situé sur l'embouchure du Rhin, connu entre autres pour s’être rebellé lors de la période de L'Année des quatre empereurs. Le terme fut récupéré par les Lumières, qui ont fait de la récupération pour créer un roman national et en faire les ancêtres des néerlandais


Tous les commentaires (14)

a écrit : Vous nous racontez des salades... Qu'est ce qui te fait dire ça ? C'est un bilan assez glauque, mais ça m'a malheureusement l'air plausible...
( édit : j'ai compris la feinte mtn)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est-à-dire ? Batavia, salade...le rapprochement est là

Batavia, actuelle Jakarta, était également le nom d'un grand comptoir qui joua un rôle important pour la compagnie des Indes orientales, devenant la capitale de facto de la compagnies des Indes orientales, puis des Indes orientales néerlandaises.
On peut également parler de la République batave, une République sœur de la France, également issue d'une révolution, marqué par les idées des lumières. Cette république ne dura qu'une dizaine d'année, faisant une transition entre les Provinces-Unies et le Royaume de Hollande.
Les Bataves étaient a la base un peuple germanique, situé sur l'embouchure du Rhin, connu entre autres pour s’être rebellé lors de la période de L'Année des quatre empereurs. Le terme fut récupéré par les Lumières, qui ont fait de la récupération pour créer un roman national et en faire les ancêtres des néerlandais

Je vous encourage à lire l'article Wikipédia et en particulier la biographie de Wiebbe Hayes (en anglais) simple soldat qui a organisé la défense d'une partie des survivants.

Commentaire supprimé Je ne comprends pas le rapport entre le manque de ressources et le nommbre de femmes.

Sur ce sujet il existe une BD remarquable : " Jeronimus". Un dessin extraordinaire ressemblant à de la peinture à l'huile.

"Momo, je vais te mettre sur le chantier avec Batavia, tu vas voir Batavia c'est un phénoméne."

Jlsd, je vous conseille le petit livre "les naufragés du Batavia" de Simon Leys qui raconte très bien cette folle histoire

Bonsoir,
Déjà très fier de voir mes premières anecdotes publiées ici, j'ai eu du mal à franchir le pas :)

Pour compléter l'anecdote, je conseillerais la BD de Jean Denis Pendanx et Christophe Dabitch sobrement intitulée JERONIMUS qui relate avec énormément de détails les faits de cette anecdote.

Beaucoup d'enjeux gravitaient autour de cet évènement, comme par exemple le fait que Jeronimus était parti des Pays Bas quasiment ruiné, ainsi que sa passion pour une des dames embarquée.
Il a aussi été dit qu'il avait été inspiré par des peintures hérétiques mais il semble qu'il était tout "simplement" psychopathe...
A noter aussi qu'il a fait tout cela sans se salir les mains (il déléguait les meurtres...)

Histoire terrifiante, extraordinaire...
Comment se fait-il qu’aucun film n’ait été réalisé...?

"Massacrer petit à petit". J'aime assez le concept.
On tue tout le monde, mais on prend son temps. Vous etes sur que c'était pas un bateau suisse?