Un avion en construction va devenir le plus grand avion au monde

Proposé par
le
dans

Le plus gros avion du monde sera bientôt le Stratolaunch. Avec une envergure de 117 mètres, il dépasse largement l'A380 (de 37 mètres) et le H-4 Hercules (de 20 mètres). Encore en période de tests, son premier vol est prévu pour 2019.

Il est conçu pour assister le décollage de fusées légères en les emportant à plus de 10 km d’altitude, permettant de diminuer le coût de lancement d’un kilogramme de matériel en orbite basse.


Commentaires préférés (3)

En comparaison l'antonov AN 225, actuel plus gros avion du monde mesure 88,4m d'envergure, et le H4 hercules était un avion de transport de troupes américain principalement construit en bois pendant la seconde guerre mondiale qui avait lui une envergure de 98 m

a écrit : Les images montrent deux cabines de pilotage. Je n'ai pas compris. C'est ce qui arrive quand on démoule avant le refroidissement complet...

Non, en fait, tu vois deux cabines, mais il y en a une pour le pilotage, et l'autre probablement destinée aux techniciens accompagnant la fusée. Cet avion est destiné à mettre des fusées sur orbite, et sa structure ne lui permet peut-être pas d'être habitable dans tout son volume car il emporte une quantité de carburant vraiment impressionnante ((environ 120 tonnes), et en mode "en charge", il devrait frôler les 350 tonnes, hors poids de la fusée, estimé à environ 250 tonnes...

a écrit : Après les bateaux porte-avions, les avions porte-fusées, jusqu'où ira-t-on? il suffit d'inventer des fusées porte-bateaux pour boucler la boucle


Tous les commentaires (41)

En comparaison l'antonov AN 225, actuel plus gros avion du monde mesure 88,4m d'envergure, et le H4 hercules était un avion de transport de troupes américain principalement construit en bois pendant la seconde guerre mondiale qui avait lui une envergure de 98 m

Après les bateaux porte-avions, les avions porte-fusées, jusqu'où ira-t-on?

Les images montrent deux cabines de pilotage. Je n'ai pas compris.

a écrit : En comparaison l'antonov AN 225, actuel plus gros avion du monde mesure 88,4m d'envergure, et le H4 hercules était un avion de transport de troupes américain principalement construit en bois pendant la seconde guerre mondiale qui avait lui une envergure de 98 m Le h4 hercules etait destiné à transporter des troupes mais un seul exemplaire fut construit et il ne parcouru que quelques centaines de mètres à faible altitude lors de son seul et unique vol.

a écrit : Les images montrent deux cabines de pilotage. Je n'ai pas compris. Par soucie d'équilibrage et de répartition du poid. l'avion gagne énormément en stabilité avec deux fuselage au lieu d'un seul, ce qui permet d'avoir la fusée entre les deux.

a écrit : Les images montrent deux cabines de pilotage. Je n'ai pas compris. C'est ce qui arrive quand on démoule avant le refroidissement complet...

Non, en fait, tu vois deux cabines, mais il y en a une pour le pilotage, et l'autre probablement destinée aux techniciens accompagnant la fusée. Cet avion est destiné à mettre des fusées sur orbite, et sa structure ne lui permet peut-être pas d'être habitable dans tout son volume car il emporte une quantité de carburant vraiment impressionnante ((environ 120 tonnes), et en mode "en charge", il devrait frôler les 350 tonnes, hors poids de la fusée, estimé à environ 250 tonnes...

On peut ajouter que l'Antonov An-225 soviétique est aussi un géant de l'aviation : le plus lourd (285 t à vide), le plus long (84 m) et le deuxième plus grande envergure (88 m, derrière l'hydravion H-4 Hercules) mais a également 6 turboréacteurs (4 pour l'A380). Seulement, il n'y a eu qu'un exemplaire produit donc l'A380 reste le plus gros avion de ligne civil !

a écrit : Les images montrent deux cabines de pilotage. Je n'ai pas compris. Le double fuselage permet d'allonger l'envergure d'un avion et donc de multiplier sa motorisation/emport. Ce fût le cas pour les Messerschmidt 109 et Heinkel 111 Zwilling (que j'adore !) et bien d'autres !

Dans le cas du Stratolaunch (et du White Knight Two dont il s'inspire) l'air se raréfiant à l'altitude où il doit monter pour larguer sa fusée, la carence en portance est compensée par une envergure plus grande (je simplifie)

Le fuselage droit est occupé par l'équipe et le matériel, le fuselage gauche est vide et non-pressurisé.

EDIT : La comparaison avec le H4 s'arrête à la taille, celui-ci n'ayant voler que péniblement sur 2 km (merci l'effet de sol)...

Quelqu'un peut expliquer le gain sur le "coût de lancement d'un kilogramme en orbite masse" ?
A quoi est ce que ça correspond ?
Merci.

a écrit : Les images montrent deux cabines de pilotage. Je n'ai pas compris. L'Antonov-225 était lui aussi prévu pour emporter la navette spatiale russe Bourane, mais il avait l'air d'un avion classique. Alors effectivement, pourquoi deux fuselages sur le Stratolaunch ?
En fait, l'An-225 devait uniquement transporter la navette entre deux sites, comme tout autre transporteur de fret. Le Stratolaunch, lui, compte assister une fusée au décollage.
C'est à dire qu'il va la transporter à haute altitude, puis la larguer. Celle-ci mettra ensuite ses propulseurs en route et entamera son ascension spatiale.
Elle doit donc être située sous l'avion pour tomber sans l’endommager, mais aussi au milieu de l'avion pour garder un centre de gravité permettant le vol.
L'architecture la plus efficace pour emporter une telle charge est apparemment un avion avec deux fuselages.

a écrit : Quelqu'un peut expliquer le gain sur le "coût de lancement d'un kilogramme en orbite masse" ?
A quoi est ce que ça correspond ?
Merci.
Le plus gros frein à la conquête spatiale est aujourd'hui la quantité d'argent nécessaire à la mise en orbite d'un kilogramme (on prend un kg comme unité de comparaison).
Si envoyer un kg coûtait seulement 2 centimes, on aurait probablement déjà toute une ville martienne.
Mais le moindre lancement coûte aujourd'hui plusieurs millions. Des initiatives fleurissent pour essayer de rendre l'accès à l'espace moins coûteux, la plus connue étant celle de SpaceX dont le but est de ramener la majeure partie de ses fusées pour les réutiliser.
Le Stratolaunch est un autre de ces projets, qui a pour but d'aider une fusée au décollage. Tout le chemin que l'avion fait, la fusée n'a pas à le faire. Donc on économise beaucoup de carburant, on peut réutiliser l'avion et le lancement coûte moins cher.
Qui sait, peut être qu'en associant une fusée SpaceX et cet avion, le prix d'accès à l'espace baissera encore beaucoup ?

a écrit : Après les bateaux porte-avions, les avions porte-fusées, jusqu'où ira-t-on? il suffit d'inventer des fusées porte-bateaux pour boucler la boucle

a écrit : Après les bateaux porte-avions, les avions porte-fusées, jusqu'où ira-t-on? Les avions porte bateaux

a écrit : Le plus gros frein à la conquête spatiale est aujourd'hui la quantité d'argent nécessaire à la mise en orbite d'un kilogramme (on prend un kg comme unité de comparaison).
Si envoyer un kg coûtait seulement 2 centimes, on aurait probablement déjà toute une ville martienne.
Mais le moindre la
ncement coûte aujourd'hui plusieurs millions. Des initiatives fleurissent pour essayer de rendre l'accès à l'espace moins coûteux, la plus connue étant celle de SpaceX dont le but est de ramener la majeure partie de ses fusées pour les réutiliser.
Le Stratolaunch est un autre de ces projets, qui a pour but d'aider une fusée au décollage. Tout le chemin que l'avion fait, la fusée n'a pas à le faire. Donc on économise beaucoup de carburant, on peut réutiliser l'avion et le lancement coûte moins cher.
Qui sait, peut être qu'en associant une fusée SpaceX et cet avion, le prix d'accès à l'espace baissera encore beaucoup ?
Afficher tout
Ok merci pour les précisions.
C'est assez étonnant de prime abord de voir la réjouissance que procure le gain d'un pauvre petit kilogramme en coût de mise en orbite alors que ça a nécessité des millions d'euros de développement et de construction de l'avion.

Et ça c'est sans parler du carburant qu'il devra lui aussi utiliser pour décoller, même si utiliser la portance de l'air est bien entendu plus économe que de faire partir une fusée à la verticale sans élan...

Merci des explications. Mais je reste étonné, non des deux fuselages, mais de ce qui ressemble à deux cabines de pilotage.

a écrit : Après les bateaux porte-avions, les avions porte-fusées, jusqu'où ira-t-on? Des bateaux porte fusées?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ok merci pour les précisions.
C'est assez étonnant de prime abord de voir la réjouissance que procure le gain d'un pauvre petit kilogramme en coût de mise en orbite alors que ça a nécessité des millions d'euros de développement et de construction de l'avion.

Et ça c'est sans
parler du carburant qu'il devra lui aussi utiliser pour décoller, même si utiliser la portance de l'air est bien entendu plus économe que de faire partir une fusée à la verticale sans élan... Afficher tout
Ce n'est pas vraiment juste pour le défi de le faire moins cher ! (Et attention, on ne parle pas d'envoyer 1 seul kg en orbite, mais de baisser le coût d'envoi d'un satellite de 500 kg !). Je m'explique :
Le secteur spatial devient petit à petit accessible à des entreprises privées. Donc la concurrence est de plus en plus grande !
Si tu peux lancer une fusée pour pas cher, tu peux te permettre de baisser le prix de vente de la mise en orbite d'un satellite, tout en gardant la même marge que tes concurrents. Et si ta fusée a déjà fait quelques vols, qu'elle est jugée fiable et qu'un lancement coûte moins cher, les clients viendront te voir TOI pour le lancement de leurs satellites, pas tes concurrents.
Si tu peux t'accaparer tout le marché spatial, alors ça vaut le coût d'investir quelques millions !

a écrit : Après les bateaux porte-avions, les avions porte-fusées, jusqu'où ira-t-on? Tu as oublié les fusées porte-voitures avec la Falcon 9 de SpaceX :)

a écrit : Après les bateaux porte-avions, les avions porte-fusées, jusqu'où ira-t-on? Les fusées porte-station spatiale