Résoudre des problèmes mathématiques peut vous rendre riche

Proposé par
le
dans

Si vous voulez gagner un million de dollars, il vous suffit de résoudre l'un des 7 problèmes du millénaire. En effet, en 2000, l'institut de mathématiques Clay soumit ces défis censés approfondir les connaissances en mathématiques fondamentales. Seul un problème sur les sept, la conjecture de Poincaré, a été résolu en 2002.


Commentaires préférés (3)

le mathématicien qui a résolu le problème a pourtant refusé la récompense (cf une autre anecdote)

La conjecture de Poincaré a été résolue par un chercheur russe, Grigori Perelman, qui a refusé de recevoir la récompense adossée au prix Clay. On lui a également attibué la médaille Fields en 2006 (plus haut distinction dans le domaine des maths, quand même), mais il l'a de même refusée.

Cette anecdote a déjà été publiée par deux fois. Tapez « Perelman » dans la barre de recherche et vous constaterez par vous-même. ^^


Tous les commentaires (36)

le mathématicien qui a résolu le problème a pourtant refusé la récompense (cf une autre anecdote)

La conjecture de Poincaré a été résolue par un chercheur russe, Grigori Perelman, qui a refusé de recevoir la récompense adossée au prix Clay. On lui a également attibué la médaille Fields en 2006 (plus haut distinction dans le domaine des maths, quand même), mais il l'a de même refusée.

Sinon vu qu'on précise pas que c'est des dollars US, vous pouvez acheter des billets de dollar zimbabwéen (million ou même milliards) pour une poignée d'euros sur le net... Pour en revenir sur l’anecdote, le seul que je connaissais, et que je comprend est le problème P=NP, qui est de savoir si le fait de vérifier une réponse implique qu'on puisse aussi la calculer rapidement. La résolution de ce problème aura un impact fort sur les autres problèmes, car si il s’avère que P=NP, les 5 autres problèmes du millénaires seront a notre portée. Au contraire, si P=/=NP, certaines solutions seraient hors d'atteinte (sauf progrès technologique ou hasard)

Cette anecdote a déjà été publiée par deux fois. Tapez « Perelman » dans la barre de recherche et vous constaterez par vous-même. ^^

a écrit : Sinon vu qu'on précise pas que c'est des dollars US, vous pouvez acheter des billets de dollar zimbabwéen (million ou même milliards) pour une poignée d'euros sur le net... Pour en revenir sur l’anecdote, le seul que je connaissais, et que je comprend est le problème P=NP, qui est de savoir si le fait de vérifier une réponse implique qu'on puisse aussi la calculer rapidement. La résolution de ce problème aura un impact fort sur les autres problèmes, car si il s’avère que P=NP, les 5 autres problèmes du millénaires seront a notre portée. Au contraire, si P=/=NP, certaines solutions seraient hors d'atteinte (sauf progrès technologique ou hasard) Afficher tout Vous jouez sur les mots Dolores.

a écrit : Sinon vu qu'on précise pas que c'est des dollars US, vous pouvez acheter des billets de dollar zimbabwéen (million ou même milliards) pour une poignée d'euros sur le net... Pour en revenir sur l’anecdote, le seul que je connaissais, et que je comprend est le problème P=NP, qui est de savoir si le fait de vérifier une réponse implique qu'on puisse aussi la calculer rapidement. La résolution de ce problème aura un impact fort sur les autres problèmes, car si il s’avère que P=NP, les 5 autres problèmes du millénaires seront a notre portée. Au contraire, si P=/=NP, certaines solutions seraient hors d'atteinte (sauf progrès technologique ou hasard) Afficher tout Est-ce qu'on va loin avec un milliard de dollar zimbabwéen ? Parce que si oui moi je vais m'installer là-bas direct !

a écrit : Est-ce qu'on va loin avec un milliard de dollar zimbabwéen ? Parce que si oui moi je vais m'installer là-bas direct ! Cette monnaie a subi une hyperinflation il y a dix ans, et n'est plus utilisé. A part avoir un joli bout de papier et pouvoir te dire que tu est multi-milliardaire, ça ne te servira a rien

a écrit : Sinon vu qu'on précise pas que c'est des dollars US, vous pouvez acheter des billets de dollar zimbabwéen (million ou même milliards) pour une poignée d'euros sur le net... Pour en revenir sur l’anecdote, le seul que je connaissais, et que je comprend est le problème P=NP, qui est de savoir si le fait de vérifier une réponse implique qu'on puisse aussi la calculer rapidement. La résolution de ce problème aura un impact fort sur les autres problèmes, car si il s’avère que P=NP, les 5 autres problèmes du millénaires seront a notre portée. Au contraire, si P=/=NP, certaines solutions seraient hors d'atteinte (sauf progrès technologique ou hasard) Afficher tout Oui mais surtout si tu resous ce problème, tu peux casser tous les chiffrement actuels, symétriques et asymétriques et donc gagner, théoriquement sans illégalité, des milliards de dollars sur Internet. À ce niveau-là, tu peux refuser de te dévoiler pour un million ;)

a écrit : Oui mais surtout si tu resous ce problème, tu peux casser tous les chiffrement actuels, symétriques et asymétriques et donc gagner, théoriquement sans illégalité, des milliards de dollars sur Internet. À ce niveau-là, tu peux refuser de te dévoiler pour un million ;) Pas tout a fait, et les impacts en seront pas que dans la crypto. Résoudre ce problème veut dire que les problèmes NP-complet peuvent facilement être résolus en temps polynomial. Pour résumer, la complexité algorithmique donne une échelle de grandeur d'opérations nécessaire à l'exécution. un problème en O(n) est linéaire, si on double la taille des donnés, on double le temps d’exécution (par exemple, trouver un élément dans une liste, vu qu'on doit tout parcourir). un problème en O(n²) quadruple quand les donnés sont doublés... donc si la complexité algorithmique pour décrypter est assez faible, le système de chiffrement est compromis. si c'est en O(n^200), on est large... Quand bien même, on a déjà d'autres solutions, notamment les masque jetable (one time pad), plus complexe a mettre en oeuvre mais théoriquement impossible a casser par force brute, car a usage unique. Si c'est entre les deux, on peut temporairement augmenter le poids des clés ou des itérations pour renforcer la sécurité, le temps qu'une autre solution soit mise en place.
Concernant les autres domaines, beaucoup d'algorithmes qui nous facilitent la vie sont NP complets (notamment en théorie des graphes), les rendre polynomiaux les rendraient encore plus précis. On peut prendre pour exemple l'un des plus connus, le voyageur de commerce : trouver le plus court chemin passant par N points. Aujourd'hui, on a qu'une approximation de la meilleure solution, puisqu'il faut trouver l'équilibre entre temps d’exécution et solution optimale. Résoudre ce problème améliorera grandement notre logistique, entre autres pour les livraisons, mais pas que, cet algo étant utilisé dans d'autres domaines comme le séquençage ADN

a écrit : Cette anecdote a déjà été publiée par deux fois. Tapez « Perelman » dans la barre de recherche et vous constaterez par vous-même. ^^ Les problèmes n'ont toujours pas été résolus depuis... Ça doit être du costaud!

a écrit : Pas tout a fait, et les impacts en seront pas que dans la crypto. Résoudre ce problème veut dire que les problèmes NP-complet peuvent facilement être résolus en temps polynomial. Pour résumer, la complexité algorithmique donne une échelle de grandeur d'opérations nécessaire à l'exécution. un problème en O(n) est linéaire, si on double la taille des donnés, on double le temps d’exécution (par exemple, trouver un élément dans une liste, vu qu'on doit tout parcourir). un problème en O(n²) quadruple quand les donnés sont doublés... donc si la complexité algorithmique pour décrypter est assez faible, le système de chiffrement est compromis. si c'est en O(n^200), on est large... Quand bien même, on a déjà d'autres solutions, notamment les masque jetable (one time pad), plus complexe a mettre en oeuvre mais théoriquement impossible a casser par force brute, car a usage unique. Si c'est entre les deux, on peut temporairement augmenter le poids des clés ou des itérations pour renforcer la sécurité, le temps qu'une autre solution soit mise en place.
Concernant les autres domaines, beaucoup d'algorithmes qui nous facilitent la vie sont NP complets (notamment en théorie des graphes), les rendre polynomiaux les rendraient encore plus précis. On peut prendre pour exemple l'un des plus connus, le voyageur de commerce : trouver le plus court chemin passant par N points. Aujourd'hui, on a qu'une approximation de la meilleure solution, puisqu'il faut trouver l'équilibre entre temps d’exécution et solution optimale. Résoudre ce problème améliorera grandement notre logistique, entre autres pour les livraisons, mais pas que, cet algo étant utilisé dans d'autres domaines comme le séquençage ADN
Afficher tout
C'est pas faux

Cela reste tout de même la manière la plus difficile de gagner un million de dollars.

Posté le

windowsphone

(12)

Répondre

Si Poincarré a été résolu, on va pouvoir s’attaquer à la VirgulRonde !

Et pour citer ce cher Mikaël Launay, "de toutes les manières qui existent de gagner 1 million d'euros, c'est sûrement la plus compliquée."

a écrit : La conjecture de Poincaré a été résolue par un chercheur russe, Grigori Perelman, qui a refusé de recevoir la récompense adossée au prix Clay. On lui a également attibué la médaille Fields en 2006 (plus haut distinction dans le domaine des maths, quand même), mais il l'a de même refusée. Juste une petite précision, la médaille Fields a longtemps été considérée comme la plus haute distinction dans le domaine des maths. Mais aujourd'hui, la communauté des mathématiciens (dont je fais partie) considère de plus en plus le prix Abel (créé en 2002) comme la distinction la plus prestigieuse.
Notamment, le prix Abel se rapproche beaucoup plus du prix Nobel que la médaille Fields (c'est bien entendu fait exprès). Contrairement au prix Nobel (et au prix Abel), la médaille Fields ne récompense des mathématiciens que tous les 4 ans, et seulement ceux qui ont moins de 40 ans, et la récompense n'est "que" d'environ 10.000 euros (contre environ 880.000 euros pour le Nobel et 600.000 euros pour le Abel).
On considère aujourd'hui le Abel comme l'équivalent du Fields alors que le premier date de 2002 et le second date de 1936 ! J'ai un infini respect pour les lauréats de la médaille Fields mais je pense que le prix Abel va naturellement s'imposer comme référence dans les prochaines décennies.

a écrit : le mathématicien qui a résolu le problème a pourtant refusé la récompense (cf une autre anecdote) Il serait bien d'être complet ... Il, et il s'appelle Grigori Perelman l'a refusé pour raison politique avec son propre pays. Mais , cette année la, c'est surtout la Médaille Field qu'il a également refusé...

C'est pas aujourd'hui que je vais avoir 1 millions de dollar.

C'est pas aujourd'hui que je vais avoir 1 millions de dollar.

J'aime bien le "il vous suffit de" :D
Ouais c'est facile, moi j'ai toute les solutions mais je préfère laisser les gens se creuser un peu :)

a écrit : Est-ce qu'on va loin avec un milliard de dollar zimbabwéen ? Parce que si oui moi je vais m'installer là-bas direct ! Ca vaut autant que les "emprunts russes" de nos aïeux ;) Ils en tapissaient leurs WC !