L'antipape n'est pas quelqu'un contre les papes

Proposé par
Invité
le
dans

Commentaires préférés (3)

Ils sont ensuite devenu des soupapes pour les voitures

Vu la tournure de l’anecdote, on dirait qu'un antipape est juste un mec qui se dit "tiens, il y à déjà un pape mais comme je m'aime bien, je décide d’être pape dans mon coin".
C'est un peu plus complexe que ça, parfois le conclave était divisé, et il y avait plusieurs factions. Et il n'y avait pas qu'une division des cardinaux, mais également des royaumes chrétiens : la France soutient un pape, le Saint Empire Romain Germanique un autre... Chacun pense que son pape est légitime, et l'Eglise mais parfois beaucoup de temps a reconnaître le vrai pape : souvent, c'est après la mort d'un des deux rivaux, mais certains cas de papes/antipapes comme Léon VIII/Benoît V ne sont toujours pas tranché, avec un statu quo désignant les deux comme papes.
Il y a eu des antipapes durant toute l'histoire de la chrétiennement, même s'il y a eu un "age d'or" des antipapes avec le grand schisme d'occident, avec un pape a Rome et un a Avignon. Cette situation dure plusieurs décennies, avant d’atteindre l’apothéose avec un troisième pape a Pise. Un concile œcuménique (le concile de Constance) résous la crise, en déposant le pape d'Avignon et de Pise (alors qu'il était a l'origine de ce concile).
Selon certains, les sédévacantistes, les papes actuels seraient des antipapes : ce courant traditionaliste rejette en effet le concile Vatican II, reformant l’église, et considèrent donc le siège de Pierre vacant

Subtilité lexicale : un antimoine n’est pas un moine à la légitimité douteuse... Même si son hygiène ou sa moralité peuvent l’être.


Tous les commentaires (36)

Ils sont ensuite devenu des soupapes pour les voitures

Vu la tournure de l’anecdote, on dirait qu'un antipape est juste un mec qui se dit "tiens, il y à déjà un pape mais comme je m'aime bien, je décide d’être pape dans mon coin".
C'est un peu plus complexe que ça, parfois le conclave était divisé, et il y avait plusieurs factions. Et il n'y avait pas qu'une division des cardinaux, mais également des royaumes chrétiens : la France soutient un pape, le Saint Empire Romain Germanique un autre... Chacun pense que son pape est légitime, et l'Eglise mais parfois beaucoup de temps a reconnaître le vrai pape : souvent, c'est après la mort d'un des deux rivaux, mais certains cas de papes/antipapes comme Léon VIII/Benoît V ne sont toujours pas tranché, avec un statu quo désignant les deux comme papes.
Il y a eu des antipapes durant toute l'histoire de la chrétiennement, même s'il y a eu un "age d'or" des antipapes avec le grand schisme d'occident, avec un pape a Rome et un a Avignon. Cette situation dure plusieurs décennies, avant d’atteindre l’apothéose avec un troisième pape a Pise. Un concile œcuménique (le concile de Constance) résous la crise, en déposant le pape d'Avignon et de Pise (alors qu'il était a l'origine de ce concile).
Selon certains, les sédévacantistes, les papes actuels seraient des antipapes : ce courant traditionaliste rejette en effet le concile Vatican II, reformant l’église, et considèrent donc le siège de Pierre vacant

Un peu comme les miss France... J'avais pas mieux dsl

Ça me rappelle mes heures sur Crusader Kings 2 tout ça, avec l'Empereur du Saint-Empire qui s'amusait toujours à nommer un péquenaud comme nouveau Pape ! :p

Deux blagues de soupape déjà, qui a dit que l'humour évolue ?

Subtilité lexicale : un antimoine n’est pas un moine à la légitimité douteuse... Même si son hygiène ou sa moralité peuvent l’être.

a écrit : Deux blagues de soupape déjà, qui a dit que l'humour évolue ? Alors qu'il lui aurait fallu.un peu plus de piston pour être soupape...

a écrit : une sorte de « sous-pape » ! Oui, un peu comme Benoît XVI, sous-pape depuis sa démission...

Si un pape et un antipape rentrent en contact, ils se détruisent mutuellement et l'univers avec !?

a écrit : Si un pape et un antipape rentrent en contact, ils se détruisent mutuellement et l'univers avec !? Ça donne un conseil administratif avec beaucoup de paperasse...

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Ça donne un conseil administratif avec beaucoup de paperasse... Donc on a bien une explosion de bulle. ^^
( c’est pas des papiers que pondent les papes mais des bulles )

a écrit : Donc on a bien une explosion de bulle. ^^
( c’est pas des papiers que pondent les papes mais des bulles )
Les papes pondent des bulles... Hmmm what did he mean by this?

Non non dites rien, je vais trouver! >:/

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Vu la tournure de l’anecdote, on dirait qu'un antipape est juste un mec qui se dit "tiens, il y à déjà un pape mais comme je m'aime bien, je décide d’être pape dans mon coin".
C'est un peu plus complexe que ça, parfois le conclave était divisé, et il y avait plusieurs factions. Et il n�
39;y avait pas qu'une division des cardinaux, mais également des royaumes chrétiens : la France soutient un pape, le Saint Empire Romain Germanique un autre... Chacun pense que son pape est légitime, et l'Eglise mais parfois beaucoup de temps a reconnaître le vrai pape : souvent, c'est après la mort d'un des deux rivaux, mais certains cas de papes/antipapes comme Léon VIII/Benoît V ne sont toujours pas tranché, avec un statu quo désignant les deux comme papes.
Il y a eu des antipapes durant toute l'histoire de la chrétiennement, même s'il y a eu un "age d'or" des antipapes avec le grand schisme d'occident, avec un pape a Rome et un a Avignon. Cette situation dure plusieurs décennies, avant d’atteindre l’apothéose avec un troisième pape a Pise. Un concile œcuménique (le concile de Constance) résous la crise, en déposant le pape d'Avignon et de Pise (alors qu'il était a l'origine de ce concile).
Selon certains, les sédévacantistes, les papes actuels seraient des antipapes : ce courant traditionaliste rejette en effet le concile Vatican II, reformant l’église, et considèrent donc le siège de Pierre vacant
Afficher tout
De la chrétienté tu voulais dire? Chrétiennement étant un adverbe ...

J'aimerais que quelqu'un m'explique comment un systeme créer de toute pièces par l'homme, qui consiste un elire un homme par d'autre homme, et de faire croire a un grand nombres d'homme que cette homme fraichement élu est une volonté divine qui d'un coup a des pouvoirs divin qu'il n'avais pas 10 minute avant l'election !!! Abérant

Posté le

android

(7)

Répondre

Petit ajout à l'anecdote:
Il existe également de nombreux cardinaux ayant été censés devenir pape mais qui pour une raison ou une autre n'ont jamais pu atteindre le rang de pape. Ils sont appelés soupapes.

a écrit : J'aimerais que quelqu'un m'explique comment un systeme créer de toute pièces par l'homme, qui consiste un elire un homme par d'autre homme, et de faire croire a un grand nombres d'homme que cette homme fraichement élu est une volonté divine qui d'un coup a des pouvoirs divin qu'il n'avais pas 10 minute avant l'election !!! Abérant Afficher tout C est simple : Les voies du Seigneur sont impénétrables...

Là c est plus thèse, antithèse, synthèse mais Pape, Anti Pape, Saint Pape. Tsoin tsoin tsoiiiinnnnnnn

a écrit : J'aimerais que quelqu'un m'explique comment un systeme créer de toute pièces par l'homme, qui consiste un elire un homme par d'autre homme, et de faire croire a un grand nombres d'homme que cette homme fraichement élu est une volonté divine qui d'un coup a des pouvoirs divin qu'il n'avais pas 10 minute avant l'election !!! Abérant Afficher tout Un pape n’est pas élu par une volonté divine et n’a pas de pouvoirs divins, c’est simplement le représentant suprême de l’Eglise Chrétienne élu par les cardinaux.
C’était une logique assez démocratique avant l’heure.

a écrit : C est simple : Les voies du Seigneur sont impénétrables... Que celle du seigneur hélas dans certains cas a notre grande peine de ces mondes clos...

A quand le balance ton porc dans la bande a jc ?

Particulier a particulier...P.A.P;-p