Je chante de Trenet est tout sauf une chanson joyeuse

Proposé par
Invité
le
dans

Un des plus grands succès de Charles Trenet, la chanson "Je chante" (soir et matin...), apparaît joyeuse avec un rythme entraînant mais cette chanson parle en fait de suicide. On s'en rend compte dans le 4eme couplet : " Ficelle sois donc bénie Car, grâce à toi, j'ai rendu l'esprit Je me suis pendu cette nuit et depuis..."


Commentaires préférés (3)

J'en connais un(e) qui a regardé Burger Quiz :)

La chanson paraît joyeuse certes, mais de la façon dont je l'ai comprise, c'est parce que cet homme est heureux de pouvoir chanter une fois mort.

Plus de souci de faim, de piqûre de mouche... Et il trouve cela rigolo de hanter les châteaux.

Je ne suis pas d'accord avec le titre. Une chanson sur la mort peut être joyeuse. Celle ci en est la preuve. La mort n'est juste pas forcément triste


Tous les commentaires (21)

J'en connais un(e) qui a regardé Burger Quiz :)

a écrit : J'en connais un(e) qui a regardé Burger Quiz :) Ou qui est abonné à Taupe10 (quoi que l'anecdote serait sûrement déjà apparue depuis longtemps) ^^

La chanson paraît joyeuse certes, mais de la façon dont je l'ai comprise, c'est parce que cet homme est heureux de pouvoir chanter une fois mort.

Plus de souci de faim, de piqûre de mouche... Et il trouve cela rigolo de hanter les châteaux.

C’est la chanson choisie par la SNCF pour leur campagnes de pub ces dernières années

Je ne suis pas d'accord avec le titre. Une chanson sur la mort peut être joyeuse. Celle ci en est la preuve. La mort n'est juste pas forcément triste

a écrit : La chanson paraît joyeuse certes, mais de la façon dont je l'ai comprise, c'est parce que cet homme est heureux de pouvoir chanter une fois mort.

Plus de souci de faim, de piqûre de mouche... Et il trouve cela rigolo de hanter les châteaux.
Je viens de lire les paroles. Donc c'est l'histoire d'un homme qui est mendiant et qui vagabonde dans la forêt. Il est heureux mais il a faim. Les policiers l'arrêtent et il va en prison. Il se suicide par pendaison. La deuxième partie est écrite en parallèle avec la première. Le personnage est heureux de vagabonder dans la forêt et de hanter les châteaux. Il n'a plus faim.

Cela me fait pensée à la reprise dans l’âge de glace 2 par les vautours. Bizarrement à la fin de la chanson nos héros finissent pendus à un arbre...

Dans le même ordre d'idées, à savoir des œuvres qui révèlent un fond autre que celui que l'on avait originellement imaginé, dans une forme agréable à entendre, il y a "L'Aigle Noir" de Barbara.
Cette chanson de Trenet est plus explicite, il dit littéralement qu'il s'est pendu, là où Barbara utilisait des allégories ou des périphrases pour évoquer ses traumas passés.

a écrit : Dans le même ordre d'idées, à savoir des œuvres qui révèlent un fond autre que celui que l'on avait originellement imaginé, dans une forme agréable à entendre, il y a "L'Aigle Noir" de Barbara.
Cette chanson de Trenet est plus explicite, il dit littéralement qu'il s'est pendu,
là où Barbara utilisait des allégories ou des périphrases pour évoquer ses traumas passés. Afficher tout
Barbara ds sa chanson evoque l'inceste dont elle a été victime enfant
Son bourreau etait son père

... Mouais. ... Ma fibre métaleuse me pousse quand même à préférer l’excellent morceau Fade To Black de Metallica, en terme de chanson sur le suicide, notamment sa reprise par Sonata Arctica qui a le très bon goût d’être interprétée par un mec qui a appris à chanter (oui, parce que j’ai beau adorer Metallica, je pense que James Hetfield n’a dû commencer à prendre de cours de chant qu’à partir du début de la production du black album) ^^

a écrit : ... Mouais. ... Ma fibre métaleuse me pousse quand même à préférer l’excellent morceau Fade To Black de Metallica, en terme de chanson sur le suicide, notamment sa reprise par Sonata Arctica qui a le très bon goût d’être interprétée par un mec qui a appris à chanter (oui, parce que j’ai beau adorer Metallica, je pense que James Hetfield n’a dû commencer à prendre de cours de chant qu’à partir du début de la production du black album) ^^ Afficher tout D'accord avec toi sur la 1ère partie. Mais sans la voix de Hetfield Metallica ne serait plus Metallica. Et dans le métal il y a pire comme voix......

a écrit : D'accord avec toi sur la 1ère partie. Mais sans la voix de Hetfield Metallica ne serait plus Metallica. Et dans le métal il y a pire comme voix...... Il n’était pas question dans mon propos de savoir si Metallica resterait ce qu’il est sans la voix de Hetfield, d’autant que je suis plutôt de ton avis sur la question (un peu comme Bruce Dickinson chez Iron Maiden ou feu Chester Bennington chez Linkin Park). Mon propos ne concernait que le fait qu’il semble se défoncer les cordes vocales à coup de barre à mine de Kill’Em All à And Justice For All et qu’à partir du Black Album, il maîtrise de mieux en mieux sa voix et arrête progressivement de s’arracher la gorge à chaque couplet, d’où l’hypothèse qu’il a probablement, à cette époque, eu la bonne idée de s’offrir les services d’un prof de chant. Il suffit de comparer Master Of Puppets version originale (1986) et version S&M (1999) pour réaliser à quel point il a progressé vocalement. Et après, la voix n’était pas horrible non plus entre 81 et 90, mais ça manquait quand même de technique, et je dis ça alors que beaucoup de mes chansons préférées du groupe sont sur ces 4 albums. Et pour les voix bien pires, je pense à Dave Mustaine de Megadeth, au hasard x)

a écrit : Barbara ds sa chanson evoque l'inceste dont elle a été victime enfant
Son bourreau etait son père
Enfin, c’est juste une interprétation psychanalytique de la chanson. Et quand on connaît les critiques émises contre cette « science »...

a écrit : Enfin, c’est juste une interprétation psychanalytique de la chanson. Et quand on connaît les critiques émises contre cette « science »... Pas du tout, elle l'a clairement dit... et quand tu fus un enfant comme ça, ne serait-ce que "dans ma main, il a glissé son cou" te donne la nausée

a écrit : Pas du tout, elle l'a clairement dit... et quand tu fus un enfant comme ça, ne serait-ce que "dans ma main, il a glissé son cou" te donne la nausée C'est quoi le problème de faire glisser son cou dans une main

a écrit : C'est quoi le problème de faire glisser son cou dans une main C'est que c'est une image...

a écrit : ... Mouais. ... Ma fibre métaleuse me pousse quand même à préférer l’excellent morceau Fade To Black de Metallica, en terme de chanson sur le suicide, notamment sa reprise par Sonata Arctica qui a le très bon goût d’être interprétée par un mec qui a appris à chanter (oui, parce que j’ai beau adorer Metallica, je pense que James Hetfield n’a dû commencer à prendre de cours de chant qu’à partir du début de la production du black album) ^^ Afficher tout Je confirme que james hetfield n’a pas appris à chanter avant le black album. Il en parle dans le dvd du making of de l’album. Un matin il se réveille et n’a plus de voix. Il se tourne ainsi vers un prof de chant pour remettre tout ça en ordre

L’anecdote parle d’un titre chanté par Trénet, dont le sens est effectivement loin d’être connu et même opposé à ce qu’on pourrait penser. Pourquoi dériver sur plusieurs commentaires sur un autre groupe qui n’a absolument rien à voir avec ce titre? C’est saoulant

a écrit : Pas du tout, elle l'a clairement dit... et quand tu fus un enfant comme ça, ne serait-ce que "dans ma main, il a glissé son cou" te donne la nausée Non, elle n’a jamais établi de lien entre le comportement incestueux de son père (qu’elle a révélé dans ses mémoires posthumes inachevées) et cette chanson. C’est Philippe Grimbert, un psychanalyste, qui propose cette interprétation, pas l’artiste.