Un journaliste allemand est spécialiste de l'infiltration

Proposé par
le

Günter Wallraff est un journaliste d'investigation allemand connu pour ses méthodes basées sur l'infiltration et l'expérience personnelle. En 2008, il se déguisa en personne noire et sillonna pendant 6 mois le pays, accumulant les réactions. Le documentaire "Noir sur Blanc" retrace son aventure.


Commentaires préférés (3)

J'avais vu le reportage, habillé comme un clodo il essayait de s'incruster lourdement au milieu de groupe ou sur une table de fille, il justifiait les refus par sa couleur de peau. Affligeant.

Minable ce reportage (dispo sur Ytb) , il cherche pas tous les moyens à provoquer , et après il explique la réaction de recul des gens par sa couleur de peau. Quand on est convaincu d'une chose on arrive toujours à ses moyens...

Un simple coup d'œil au massacre actuels des blancs en Afrique du Sud est beaucoup plus démonstratif du vrai racisme. Ha mais zut, c'est politiquement non correct ?

a écrit : J'avais vu le reportage, habillé comme un clodo il essayait de s'incruster lourdement au milieu de groupe ou sur une table de fille, il justifiait les refus par sa couleur de peau. Affligeant. Je viens de voir les premières minutes du documentaire, en effet : il va dans une boutique de montres de luxe an ayant clairement pas les habits appropriés, il s'incruste dans un groupe de marcheurs en posant plein de fois la même question... C'est dur de voir a quel point c'est a cause de sa couleur et a quel point son comportement.
Je pense que même en étant blanc, tu rentre dans une boutique de luxe avec un look de prolo, t'es pas accueilli les bras ouvert...
Et c'est aussi le problème ce ce genre de reportage, micro-trottoir ou autre, on fait ça avec 100 personnes et on garde que les 5 plus racistes pour en faire une généralité. Bref, j'aimais bien l'initiative mais je suis déçu de la manière dont c'est fait


Tous les commentaires (49)

J'espère que personne n'a crié au blackface une fois le résultat publié. En tout cas ça donne envie d'aller lire.

Il s'est déguisé aussi en immigré ,sdf et travailleur exploité pour ses reportages

C'est important que certaine personne fassent ce genre de documentaire. C'est la seule façon d'approcher au plus prêt des réalités vécues par certaine personne.
Malheureusement on s'aperçoit vite que la plupart des gens font partie d'une minorité brimée par les autres, petit, black, magrébin, femme, surpoids, chauve, blanc, riche, pauvre etc... en fait, tout le monde.

Très très très bon reportage d'ailleurs (disponible sur ARTE si ma mémoire ne me fait pas défaut, on la retrouve facilement sur Youtube)
Et franchement, ça fait vraiment peur et peine pour les communautés noires quand on voit ce reportage, dieu merci il y a aussi de beaux moments dessus
Je le recommande à tous (tous les reportages/documentaires d'ARTE sont à recommander d'ailleurs)
Foncez !

a écrit : J'espère que personne n'a crié au blackface une fois le résultat publié. En tout cas ça donne envie d'aller lire. C'est différent, la cause pour laquelle il s'est maquillé ici n'est pas pour se moquer ni même juste pour le divertissement, au contraire il le fait pour aider cette même communauté
Ceux qui raleraient à cause d'un "blackface" (aujourd'hui tout est sensible à débat et hystérie) seraient idiots et contre-productifs.

J'avais vu le reportage, habillé comme un clodo il essayait de s'incruster lourdement au milieu de groupe ou sur une table de fille, il justifiait les refus par sa couleur de peau. Affligeant.

C'est une bonne initiative je trouve, ça permet de se rendre compte d'une réalité qui peut nous être invisible.
Ça me fait un peu penser a l'amendement "Vie ma vie" qu'avait proposé Francois Ruffin, ou il proposait a des députés et autres élus de la république de faire des "stages" (1 semaine dans la vie d'un fermier, d'une infirmière...) pour connaitre la réalité du terrain.

a écrit : J'avais vu le reportage, habillé comme un clodo il essayait de s'incruster lourdement au milieu de groupe ou sur une table de fille, il justifiait les refus par sa couleur de peau. Affligeant. Ah d'accord, c'est CE genre de reportage.

a écrit : C'est différent, la cause pour laquelle il s'est maquillé ici n'est pas pour se moquer ni même juste pour le divertissement, au contraire il le fait pour aider cette même communauté
Ceux qui raleraient à cause d'un "blackface" (aujourd'hui tout est sensible à débat et hystérie) seraient idiots et contre-productifs.
Oui c'est ce que je soulignais.

Minable ce reportage (dispo sur Ytb) , il cherche pas tous les moyens à provoquer , et après il explique la réaction de recul des gens par sa couleur de peau. Quand on est convaincu d'une chose on arrive toujours à ses moyens...

Un simple coup d'œil au massacre actuels des blancs en Afrique du Sud est beaucoup plus démonstratif du vrai racisme. Ha mais zut, c'est politiquement non correct ?

a écrit : J'avais vu le reportage, habillé comme un clodo il essayait de s'incruster lourdement au milieu de groupe ou sur une table de fille, il justifiait les refus par sa couleur de peau. Affligeant. Je viens de voir les premières minutes du documentaire, en effet : il va dans une boutique de montres de luxe an ayant clairement pas les habits appropriés, il s'incruste dans un groupe de marcheurs en posant plein de fois la même question... C'est dur de voir a quel point c'est a cause de sa couleur et a quel point son comportement.
Je pense que même en étant blanc, tu rentre dans une boutique de luxe avec un look de prolo, t'es pas accueilli les bras ouvert...
Et c'est aussi le problème ce ce genre de reportage, micro-trottoir ou autre, on fait ça avec 100 personnes et on garde que les 5 plus racistes pour en faire une généralité. Bref, j'aimais bien l'initiative mais je suis déçu de la manière dont c'est fait

a écrit : Je viens de voir les premières minutes du documentaire, en effet : il va dans une boutique de montres de luxe an ayant clairement pas les habits appropriés, il s'incruste dans un groupe de marcheurs en posant plein de fois la même question... C'est dur de voir a quel point c'est a cause de sa couleur et a quel point son comportement.
Je pense que même en étant blanc, tu rentre dans une boutique de luxe avec un look de prolo, t'es pas accueilli les bras ouvert...
Et c'est aussi le problème ce ce genre de reportage, micro-trottoir ou autre, on fait ça avec 100 personnes et on garde que les 5 plus racistes pour en faire une généralité. Bref, j'aimais bien l'initiative mais je suis déçu de la manière dont c'est fait
Afficher tout
Certains ont pas vu pretty woman.

a écrit : Je viens de voir les premières minutes du documentaire, en effet : il va dans une boutique de montres de luxe an ayant clairement pas les habits appropriés, il s'incruste dans un groupe de marcheurs en posant plein de fois la même question... C'est dur de voir a quel point c'est a cause de sa couleur et a quel point son comportement.
Je pense que même en étant blanc, tu rentre dans une boutique de luxe avec un look de prolo, t'es pas accueilli les bras ouvert...
Et c'est aussi le problème ce ce genre de reportage, micro-trottoir ou autre, on fait ça avec 100 personnes et on garde que les 5 plus racistes pour en faire une généralité. Bref, j'aimais bien l'initiative mais je suis déçu de la manière dont c'est fait
Afficher tout
Malheureusement tu fais pareil, tu prends 2 petits passages où c'est pas sûr que ce soit sa couleur de peau qui gêne et tu generalises le tout
C'est pas l'oeuvre en soi qu'il faut juger, c'est les scènes où il est EVIDENT que c'est uniquement sa couleur de peau qui est le sujet de violences verbales
D'ailleurs à la première minute justement ils ne le laissent pas entrer dans un genre de bar en lui disant "les noirs en Afrique les blancs chez les blancs"
Donc bon, faudrait arrêter à un moment de vouloir décrédibiliser ce reportage qui même s'il a des défauts , il fait le boulot qu'on attend de lui.

a écrit : Malheureusement tu fais pareil, tu prends 2 petits passages où c'est pas sûr que ce soit sa couleur de peau qui gêne et tu generalises le tout
C'est pas l'oeuvre en soi qu'il faut juger, c'est les scènes où il est EVIDENT que c'est uniquement sa couleur de peau qui est le sujet de vi
olences verbales
D'ailleurs à la première minute justement ils ne le laissent pas entrer dans un genre de bar en lui disant "les noirs en Afrique les blancs chez les blancs"
Donc bon, faudrait arrêter à un moment de vouloir décrédibiliser ce reportage qui même s'il a des défauts , il fait le boulot qu'on attend de lui.
Afficher tout
Concernant les parties ou il a un comportement incorrect, ça ne permettait pas de prouver quoi que ce soit (sauf si par exemple tu fait aussi rentrer un clodo blanc dans la boutique)
Concernant les personnes clairement racistes comme les mecs du début ou la mamie voulant louer son appart, oui, c'est du racisme. Ça existe. C'est triste et c'est condamnable. Mais faut pas en faire une généralité, en sélectionnant les bonnes personnes, on peut tout montrer.
Suffit de savoir qu'un bar est fréquenté par des skinheads et y aller pour avoir ce genre de scène.
Pour clarifier, je ne dis pas que le racisme n'existe pas, bien au contraire, je dis juste que ce reportage est clairement biaisé, justement parce qu'on attend quelque chose de lui

a écrit : Concernant les parties ou il a un comportement incorrect, ça ne permettait pas de prouver quoi que ce soit (sauf si par exemple tu fait aussi rentrer un clodo blanc dans la boutique)
Concernant les personnes clairement racistes comme les mecs du début ou la mamie voulant louer son appart, oui, c'est du raci
sme. Ça existe. C'est triste et c'est condamnable. Mais faut pas en faire une généralité, en sélectionnant les bonnes personnes, on peut tout montrer.
Suffit de savoir qu'un bar est fréquenté par des skinheads et y aller pour avoir ce genre de scène.
Pour clarifier, je ne dis pas que le racisme n'existe pas, bien au contraire, je dis juste que ce reportage est clairement biaisé, justement parce qu'on attend quelque chose de lui
Afficher tout
Je comprends tout de suite mieux ta démarche maintenant que tu l'as clarifiée, et t'as pas mal raison.
Mais après tout c'est ce qu'on attend de ce reportage, montrer comment le journaliste passe ses journées
Les moments les plus intéressants c'est quand LUI même parle de ses ressentis et explique le stress, la peur qu'il a à tout moment en découvrant comment les gens réagissent à sa couleur de peau et donc il doit se faire tout petit

En soi je dis juste qu'il ne faut pas cracher sur ce reportage (je ne te vise pas t'inquiète :p) mais le prendre comme ce qu'il est et en tirer un message pour se rendre compte de la difficulté de certaines personnes à s'intégrer quand personne ne veut d'eux

Le but c'est ça, montrer qu'il est difficile pour ses personnes à qui on reproche souvent de ne pas s'intégrer de le faire, puisque certains ne les laissent pas faire

Ok c'est 1 personne sur 10 peut être qui réagira mal, mais c'est déjà énorme quand c'est pour des situations simples qu'on vit tous les jours

a écrit : Minable ce reportage (dispo sur Ytb) , il cherche pas tous les moyens à provoquer , et après il explique la réaction de recul des gens par sa couleur de peau. Quand on est convaincu d'une chose on arrive toujours à ses moyens...

Un simple coup d'œil au massacre actuels des blancs en Afrique du
Sud est beaucoup plus démonstratif du vrai racisme. Ha mais zut, c'est politiquement non correct ? Afficher tout
Il s'agirait d'arrêter de hiérarchiser les racismes
"Vrai racisme" c'est grave de dire ça
Les deux sont du VRAI racisme, à la seule différence que dans l'un des pays celui ci utilise des méthodes plus violentes
À condamner tous les deux fermement, et pas hiérarchiser
Des deux côtés c'est insupportable
Entendre que le "racisme anti blanc" n'existe pas c'est une abomination tout comme les gens qui dénigrent le racisme anti-noir parce qu'on ne parle pas assez du racisme anti-blanc

Quand on cherche à dénoncer un racisme, on prend pas un parti parce qu'on est issu d'une communauté victime de racisme , c'est contre tous les racismes qu'il faut etre indignés, sinon on n'avancera pas

Ayant visionner la vidéo mon avis rejoint ceux plus haut. Cela ressemble plus à de la propagande qu’à un véritable reportage

a écrit : Il s'agirait d'arrêter de hiérarchiser les racismes
"Vrai racisme" c'est grave de dire ça
Les deux sont du VRAI racisme, à la seule différence que dans l'un des pays celui ci utilise des méthodes plus violentes
À condamner tous les deux fermement, et pas hiérarchiser /> Des deux côtés c'est insupportable
Entendre que le "racisme anti blanc" n'existe pas c'est une abomination tout comme les gens qui dénigrent le racisme anti-noir parce qu'on ne parle pas assez du racisme anti-blanc

Quand on cherche à dénoncer un racisme, on prend pas un parti parce qu'on est issu d'une communauté victime de racisme , c'est contre tous les racismes qu'il faut etre indignés, sinon on n'avancera pas
Afficher tout
Imagine une minute ce qui arrive à trois potes "européens" qui n'avaient pas fait gaffe que la soirée à Ivry sur Seine était antillaise...
Ils ont bien accueillis par les deux voisins qui les connaissent, mais d'un seul coup t'as deux lourdingues qui se pointent et qui veulent "se faire les petits blancs".
Et, pas plus que dans la situations inverse, t'as personne chez les Antillais qui s'interpose...
On dissimule souvent la connerie humaine sous des termes qui ne lui correspondent pas forcement.
Pour le journaliste, je rejoins l'idée générale : Pierre Bonte diffusait des reportages aussi loufoques que véritables. Mais lui, il précisait que pour obtenir des niveaux de bêtises aussi élevés de ses interlocuteurs, il devait interroger des centaines de personnes pour en avoir une qui "marchait"

Quand tout le monde aura compris que le racisme est inhérent à notre espèce et que la tolérance n'est qu'un vernis social, peut-être pourra-t-on enfin avancer.

a écrit : Quand tout le monde aura compris que le racisme est inhérent à notre espèce et que la tolérance n'est qu'un vernis social, peut-être pourra-t-on enfin avancer. Et avancer dans quel sens ? Racisme Inherent à notre espèce tu sous-entends donc que c'est inné ? Quand je vois mon gamin de 4 ans s'amuser avec n'importe quel gamin noir, métisse, asiatique ou encore handicapé sans aucune différence je doute de ton argument.