Bob Munden était un véritable Lucky Luke

Proposé par
le

Bob Munden est considéré comme l'un des tireurs les plus rapides de l'Histoire. Dans un documentaire de 2010, où il est âgé de 68 ans, on mesura la force de sa sortie d'arme à 10G. On le voit également crever 2 ballons distants d'environ 2 mètres l'un de l'autre en moins d'un dixième de seconde.


Tous les commentaires (40)

a écrit : Ce n'est pas une force mais une accéléreration de 10G, soit 10 fois l'accélération de la pesanteur (qui est d'environ 10 m/s^-2). Salut je permets de te corriger quant aux unités que tu as utilisées : c’est soit 10 m/s^2 soit 10 m.s^-2 voilà !

a écrit : Le terme n est pas « semi-automatique » mais simple action ou double action . Ici en l occurrence sur la vidéo c’est un colt peacemaker qui fonctionne effectivement en simple action. Il faut donc réarmer le chien pour le deuxième tir . Avec un PSA, on se retrouve en simple action dès le deuxième tir et pourtant on ne manipule pas le marteau pour continuer à tirer, à aucun moment.

a écrit : Si on prend toutes les lettres de BON MUNDEN, qu’on applique une croissance exponentielle par un logarithme népérien, puis qu’on soustrait la racine cube de Pi, on obtient « LUCKY LUKE ».

Coïncidence, je ne pense pas.
La vache, toi t'es perché... J'adore !

C'est bien de nous parler de deux ballons distants de deux mètres, mais si on ne sait pas à combien de mètres se situe le tireur, ça n'a à mon sens aucune valeur. Si il est à un mètre alors l'écart entre les deux ballons est important, si il se situe à 10 mètres ça l'est déjà beaucoup moins...

a écrit : Et l'accélération n'est pas une force peut-être ? Ben... non.

Mmmh, je ne me suis jamais essayé à l'arme à feu ou à la balistique mais, est-ce que le fait d'affirmer que les deux cibles eut été distantes de 2 mètres l'une de l'autre a vraiment du sens ? Est ce que ce ne serait pas plutôt le degré d'arc qui serait pertinent dans ce cas là ? Etant donné que ce qui nous interesse ici est l'accélération.

Parce que bon, deux cibles espacées de deux mètres, ce n'est quand même pas la même prouesse de les éclater en un dixième de seconde en êtant soit même placé à 100 mètre de chacune qu'à un mètre (entre les deux quoi). Certe, 100 mètres c'est loin et ça reste balèze, mais dans ce cas là c'est la précision qui me surprendrait et non la for.. l'accélération...

Enfin bref j'arrête là les explications je pense que vous avez compris ^^

EDIT : en ce qui concerne la force/accélération, il n'y a pas une equation qui lie l'accélération à la somme des forces appliquées à l'objet ? Mes cours de physique sont un peu loins...
EDIT 2 : si, c'est le PFD. Mais la masse entre en compte. Du coup, est-ce que l'accélération est une force... -> Non (?)

a écrit : Ce n'est pas une force mais une accéléreration de 10G, soit 10 fois l'accélération de la pesanteur (qui est d'environ 10 m/s^-2). Ça fait pas plutôt 98.1m/s^2? Puisque 1G vaut 9.81m/s^2 sur terre, et que 10G=10x9. 81=98.1m/s^2

a écrit : Si on prend toutes les lettres de BON MUNDEN, qu’on applique une croissance exponentielle par un logarithme népérien, puis qu’on soustrait la racine cube de Pi, on obtient « LUCKY LUKE ».

Coïncidence, je ne pense pas.
Moi je trouve "LUCKY STRIKE"

Un hôtel ? Trivago

a écrit : Ça fait pas plutôt 98.1m/s^2? Puisque 1G vaut 9.81m/s^2 sur terre, et que 10G=10x9. 81=98.1m/s^2 Oui si on prend comme tu dis g=9,81 m.s^-2. Après cette valeur est vraie dans des conditions particulières : à l'altitude 0 et sur un ellipsoïde idéal approchant la surface terrestre, pour une latitude de 45°.
C'est pour ça qu'il n'est pas rare de voir que cette valeur de l'accélération de la pesanteur est approximée à 10 m.s^-2.

a écrit : Mmmh, je ne me suis jamais essayé à l'arme à feu ou à la balistique mais, est-ce que le fait d'affirmer que les deux cibles eut été distantes de 2 mètres l'une de l'autre a vraiment du sens ? Est ce que ce ne serait pas plutôt le degré d'arc qui serait pertinent dans ce cas là ? Etant donné que ce qui nous interesse ici est l'accélération.

Parce que bon, deux cibles espacées de deux mètres, ce n'est quand même pas la même prouesse de les éclater en un dixième de seconde en êtant soit même placé à 100 mètre de chacune qu'à un mètre (entre les deux quoi). Certe, 100 mètres c'est loin et ça reste balèze, mais dans ce cas là c'est la précision qui me surprendrait et non la for.. l'accélération...

Enfin bref j'arrête là les explications je pense que vous avez compris ^^

EDIT : en ce qui concerne la force/accélération, il n'y a pas une equation qui lie l'accélération à la somme des forces appliquées à l'objet ? Mes cours de physique sont un peu loins...
EDIT 2 : si, c'est le PFD. Mais la masse entre en compte. Du coup, est-ce que l'accélération est une force... -> Non (?)
Afficher tout
Effectivement c'est le PFD ou deuxième loi Newton, l'accélération subie par un corps de masse m dans un référentiel galiléen est proportionnelle à la résultante des forces qu'il subit.

a écrit : C'est bien de nous parler de deux ballons distants de deux mètres, mais si on ne sait pas à combien de mètres se situe le tireur, ça n'a à mon sens aucune valeur. Si il est à un mètre alors l'écart entre les deux ballons est important, si il se situe à 10 mètres ça l'est déjà beaucoup moins... On ne fait que te le dire, on te le montre aussi !

Sur la vidéo, on voit clairement qu'il n'est pas à plus de 4 m et qu'il n'est pas non plus à moins de 2 m. Je pense qu'on peut honnêtement évaluer la distance à 2,50 m environ.

a écrit : Mmmh, je ne me suis jamais essayé à l'arme à feu ou à la balistique mais, est-ce que le fait d'affirmer que les deux cibles eut été distantes de 2 mètres l'une de l'autre a vraiment du sens ? Est ce que ce ne serait pas plutôt le degré d'arc qui serait pertinent dans ce cas là ? Etant donné que ce qui nous interesse ici est l'accélération.

Parce que bon, deux cibles espacées de deux mètres, ce n'est quand même pas la même prouesse de les éclater en un dixième de seconde en êtant soit même placé à 100 mètre de chacune qu'à un mètre (entre les deux quoi). Certe, 100 mètres c'est loin et ça reste balèze, mais dans ce cas là c'est la précision qui me surprendrait et non la for.. l'accélération...

Enfin bref j'arrête là les explications je pense que vous avez compris ^^

EDIT : en ce qui concerne la force/accélération, il n'y a pas une equation qui lie l'accélération à la somme des forces appliquées à l'objet ? Mes cours de physique sont un peu loins...
EDIT 2 : si, c'est le PFD. Mais la masse entre en compte. Du coup, est-ce que l'accélération est une force... -> Non (?)
Afficher tout
EDIT 3: Regarde la vidéo, cela te donnera une idée approximative de la distance.

a écrit : Et l'accélération n'est pas une force peut-être ? Absolument pas, non ...

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : Effectivement c'est le PFD ou deuxième loi Newton, l'accélération subie par un corps de masse m dans un référentiel galiléen est proportionnelle à la résultante des forces qu'il subit. Résultante des forces divisée par sa masse.

a écrit : Ce n'est pas une force mais une accéléreration de 10G, soit 10 fois l'accélération de la pesanteur (qui est d'environ 10 m/s^-2). m/s^2 ou m.s^-2

68 ans ? faut pas demander sa vitesse à 40 ans

a écrit : Le terme n est pas « semi-automatique » mais simple action ou double action . Ici en l occurrence sur la vidéo c’est un colt peacemaker qui fonctionne effectivement en simple action. Il faut donc réarmer le chien pour le deuxième tir . Le single action et double action désigne l action de la gâchette sur le chien, pas la méthode de chargement ni les actions induite par une pression sur la gâchette (ca c est le terme semi-auto et auto)... le revolver est par essence action sur la gâchette = tir sans action supplémentaire.

Mais il est vrai qu un revolver double action, aura la possibilite d armer le chien (et donc tourner le barillet), avant de le relâcher.

Un semi automatique peut par exemple être SA/DA, SA/SA, DA/DA. Cad que la première action sur la gâchette sera un single action (relâcher le chien pour percussion) et les suivants seront double action (armement du chien et relâchement du chien)... au passage, entre le SA et le DA impacte la longueur de la course de la gâchette.
Ex au États Unis, les policiers ont des armes modifiés en DA/DA.
C est pour éviter de se balader avec un chien « visiblement » armé (alors que l arme est réellement armée, une balle est prête à être percutée), et avoir une action sur la gâchette constante peu importe la situation; et ainsi améliorer la précision.

a écrit : Si on prend toutes les lettres de BON MUNDEN, qu’on applique une croissance exponentielle par un logarithme népérien, puis qu’on soustrait la racine cube de Pi, on obtient « LUCKY LUKE ».

Coïncidence, je ne pense pas.
il y a le E et le U de commun c'est pas un hasard

a écrit : C'est bien de nous parler de deux ballons distants de deux mètres, mais si on ne sait pas à combien de mètres se situe le tireur, ça n'a à mon sens aucune valeur. Si il est à un mètre alors l'écart entre les deux ballons est important, si il se situe à 10 mètres ça l'est déjà beaucoup moins... Les sources mon ami... les sources