Les papiers du Mur des lamentations sont enterrés

Proposé par
Invité
le

Commentaires préférés (3)

1 million de ces papiers chaque année.
Il est aussi possible de les envoyer par courriel, relayé par des gens sur place qui iront glisser vos prières moyennant finance ;)

A noter aussi que le terme "Mur des Lamentations" fait l'objet d'une guerre médiatique autour de cette appellation et il n'y a quasiment plus qu'en France que ce terme est utilisé, préféré dans les autres pays occidentaux par "Mur occidental" ou dans les pays musulmans par "Al-Bourak"

A noter : des maisons se sont appuyées dessus au fil des siècles, comme souvent pour les murs d'enceinte : pourquoi s'embêter à construire 4 murs pour édifier une maison alors qu'on a déjà un mur bien solide sous la main ? Mais contrairement à celles qui avaient été bâties contre la cité de Carcassonne, par exemple, elles n'ont pas été détruites et sont toujours là. Leurs habitants ont donc le luxe de pouvoir faire leurs prières au mur des Lamentations sans avoir à sortir de chez eux !

a écrit : 1 million de ces papiers chaque année.
Il est aussi possible de les envoyer par courriel, relayé par des gens sur place qui iront glisser vos prières moyennant finance ;)

A noter aussi que le terme "Mur des Lamentations" fait l'objet d'une guerre médiatique autour de cette appella
tion et il n'y a quasiment plus qu'en France que ce terme est utilisé, préféré dans les autres pays occidentaux par "Mur occidental" ou dans les pays musulmans par "Al-Bourak" Afficher tout
Il n'y a pas que ce terme qui fait débat : ce mur en question fait il partie de l'esplanade des mosquées ou du mont du temple ? doit on parler de colonies israéliennes ou d'implantation ? les palestiniens défendant leurs territoire occupés sont ils résistants ou terroristes ? Doit on parler d’état palestinien ou de territoire disputés ? les murs situés a la frontière sont ils des barrières de sécurités ou un mur de la honte ?
Le conflit se fait par les armes mais aussi par les mots, et il y a une véritable guerre de propagande entre les deux camps.
Cela ne touche pas que Israël et la Palestine, mais tout les acteurs devant traiter du conflit Israëlo-palestinien : comment rester neutre dans un journal, un communiqué de presse ou un manuel scolaire dans ce cas la ? quels mots doit on utiliser, quelles frontières dessiner sur une carte ?


Tous les commentaires (17)

1 million de ces papiers chaque année.
Il est aussi possible de les envoyer par courriel, relayé par des gens sur place qui iront glisser vos prières moyennant finance ;)

A noter aussi que le terme "Mur des Lamentations" fait l'objet d'une guerre médiatique autour de cette appellation et il n'y a quasiment plus qu'en France que ce terme est utilisé, préféré dans les autres pays occidentaux par "Mur occidental" ou dans les pays musulmans par "Al-Bourak"

A noter : des maisons se sont appuyées dessus au fil des siècles, comme souvent pour les murs d'enceinte : pourquoi s'embêter à construire 4 murs pour édifier une maison alors qu'on a déjà un mur bien solide sous la main ? Mais contrairement à celles qui avaient été bâties contre la cité de Carcassonne, par exemple, elles n'ont pas été détruites et sont toujours là. Leurs habitants ont donc le luxe de pouvoir faire leurs prières au mur des Lamentations sans avoir à sortir de chez eux !

a écrit : 1 million de ces papiers chaque année.
Il est aussi possible de les envoyer par courriel, relayé par des gens sur place qui iront glisser vos prières moyennant finance ;)

A noter aussi que le terme "Mur des Lamentations" fait l'objet d'une guerre médiatique autour de cette appella
tion et il n'y a quasiment plus qu'en France que ce terme est utilisé, préféré dans les autres pays occidentaux par "Mur occidental" ou dans les pays musulmans par "Al-Bourak" Afficher tout
Il n'y a pas que ce terme qui fait débat : ce mur en question fait il partie de l'esplanade des mosquées ou du mont du temple ? doit on parler de colonies israéliennes ou d'implantation ? les palestiniens défendant leurs territoire occupés sont ils résistants ou terroristes ? Doit on parler d’état palestinien ou de territoire disputés ? les murs situés a la frontière sont ils des barrières de sécurités ou un mur de la honte ?
Le conflit se fait par les armes mais aussi par les mots, et il y a une véritable guerre de propagande entre les deux camps.
Cela ne touche pas que Israël et la Palestine, mais tout les acteurs devant traiter du conflit Israëlo-palestinien : comment rester neutre dans un journal, un communiqué de presse ou un manuel scolaire dans ce cas la ? quels mots doit on utiliser, quelles frontières dessiner sur une carte ?

a écrit : Il n'y a pas que ce terme qui fait débat : ce mur en question fait il partie de l'esplanade des mosquées ou du mont du temple ? doit on parler de colonies israéliennes ou d'implantation ? les palestiniens défendant leurs territoire occupés sont ils résistants ou terroristes ? Doit on parler d’état palestinien ou de territoire disputés ? les murs situés a la frontière sont ils des barrières de sécurités ou un mur de la honte ?
Le conflit se fait par les armes mais aussi par les mots, et il y a une véritable guerre de propagande entre les deux camps.
Cela ne touche pas que Israël et la Palestine, mais tout les acteurs devant traiter du conflit Israëlo-palestinien : comment rester neutre dans un journal, un communiqué de presse ou un manuel scolaire dans ce cas la ? quels mots doit on utiliser, quelles frontières dessiner sur une carte ?
Afficher tout
J'ai édité mon commentaire, j'avais commencé à parler de l'esplanade des mosquées/mont du temple mais j'ai tout supprimé car je m'éloignais trop du sujet.

Pour faire court, et en admettant que mon avis compte, il s'agit là de propagande visant à tirer vers soi une appellation pour en faire sien l'objet de la convoitise.
Par exemple en martelant qu'on dit Al-Bourak pour le MdL ou Mont du Temple pour l'esplanade on va faire rentrer dans la conscience collective que ce sera inhérent à la culture et aux possessions musulmanes / juives ... ou autre.

Là où ça devient abusé c'est lorsque les journalistes sont "invités" par le politiquement correct à énuméré tout ces termes lorsqu'ils parlent de ces sites dans leur canard...

EDIT : c'est un peu comme si je faisais tout un foin à des journalistes lorsque ceux ci parlent du Pont d'Avignon sans dire aussi Pont St Bénézet ou Pont St Nicolas... Voila voila ;)

Il existe un service pour envoyer par courrier les prières, qui seront ensuite introduits dans le mur des lamentations après être lues (afin de trier les insultes). Je me pose quelques question :
Il me semblait que le but du mur des lamentations était d’être justement le plus proche possible d'un lieu sacré lors d'une prière, si on fait un mot de chez soi, ça ne casse pas le trip ?
Il me semblait que ce genre de prières étaient personnelles, et adressé directement et uniquement a Dieu, n'est-il pas genant qu'il soit lu ?
L'important n'est il pas le déroulement de l'acte plutôt que sa conséquence ?
Si un croyant passe par la, j'aimerais bien des eclaircicements

a écrit : Il n'y a pas que ce terme qui fait débat : ce mur en question fait il partie de l'esplanade des mosquées ou du mont du temple ? doit on parler de colonies israéliennes ou d'implantation ? les palestiniens défendant leurs territoire occupés sont ils résistants ou terroristes ? Doit on parler d’état palestinien ou de territoire disputés ? les murs situés a la frontière sont ils des barrières de sécurités ou un mur de la honte ?
Le conflit se fait par les armes mais aussi par les mots, et il y a une véritable guerre de propagande entre les deux camps.
Cela ne touche pas que Israël et la Palestine, mais tout les acteurs devant traiter du conflit Israëlo-palestinien : comment rester neutre dans un journal, un communiqué de presse ou un manuel scolaire dans ce cas la ? quels mots doit on utiliser, quelles frontières dessiner sur une carte ?
Afficher tout
Au fait pour répondre à ta dernière interrogation sur le terme adéquate à utiliser, personnellement je trouve Mur des Lamentations assez neutre et connoté plus historique que religieux. Je trouve dommage son abandon au profit d'autres termes peut être même plus sujet à controverse... (le Mur occidental ne fait pas l'unanimité !)

Pour le reste des termes, il est possible que ce soit dans l'air du temps, les gens se sentent offensés pour tout et rien et il n'est pas rare de "censurer" certaines choses pour rentrer dans le moule du "politiquement correct"...

a écrit : J'ai édité mon commentaire, j'avais commencé à parler de l'esplanade des mosquées/mont du temple mais j'ai tout supprimé car je m'éloignais trop du sujet.

Pour faire court, et en admettant que mon avis compte, il s'agit là de propagande visant à tirer vers soi une appellation
pour en faire sien l'objet de la convoitise.
Par exemple en martelant qu'on dit Al-Bourak pour le MdL ou Mont du Temple pour l'esplanade on va faire rentrer dans la conscience collective que ce sera inhérent à la culture et aux possessions musulmanes / juives ... ou autre.

Là où ça devient abusé c'est lorsque les journalistes sont "invités" par le politiquement correct à énuméré tout ces termes lorsqu'ils parlent de ces sites dans leur canard...

EDIT : c'est un peu comme si je faisais tout un foin à des journalistes lorsque ceux ci parlent du Pont d'Avignon sans dire aussi Pont St Bénézet ou Pont St Nicolas... Voila voila ;)
Afficher tout
c'est exactement ce que je disais a la fin de mon commentaire, ce clivage est tellement présent qu'il touche aussi ceux n'ayant pas de position précise sur le sujet. choisi l'un des termes clivant et tu te féra direct démonter par l'un des deux camps. Et ça ne touche pas que les journaux : google map par exemple ne dessine pas de frontières fixes pour Israël/Palestine, pareil pour le triangle de Hala'ib entre l'Egypte et le Soudan et bien d'autres endroits du globe.
C'est ce que je trouve spécifique a ce conflit : hormis les conflits ou les médias nous présentent un méchant agresseur et une victime innocente, notamment avec le terrorisme ou les dictatures, on ne nous oblige pas a prendre parti quand il y a une guerre entre deux pays. On expose les faits de manière neutre, pour informer les gens. Avec ce conflit, on a l'impression que non seulement on ne peut pas être neutre, mais on se doit d'avoir un avis tranché...

a écrit : 1 million de ces papiers chaque année.
Il est aussi possible de les envoyer par courriel, relayé par des gens sur place qui iront glisser vos prières moyennant finance ;)

A noter aussi que le terme "Mur des Lamentations" fait l'objet d'une guerre médiatique autour de cette appella
tion et il n'y a quasiment plus qu'en France que ce terme est utilisé, préféré dans les autres pays occidentaux par "Mur occidental" ou dans les pays musulmans par "Al-Bourak" Afficher tout
Ou encore mur des coups de boule

a écrit : 1 million de ces papiers chaque année.
Il est aussi possible de les envoyer par courriel, relayé par des gens sur place qui iront glisser vos prières moyennant finance ;)

A noter aussi que le terme "Mur des Lamentations" fait l'objet d'une guerre médiatique autour de cette appella
tion et il n'y a quasiment plus qu'en France que ce terme est utilisé, préféré dans les autres pays occidentaux par "Mur occidental" ou dans les pays musulmans par "Al-Bourak" Afficher tout
Je comprends la problématique par rapport à d’autre termes , mais là par contre je ne vois aucune connotation politique dans le terme « mur des lamentations » ou dans celui de « mur occidental » . Les deux font références au fait que ce mur soit un vestige du temple qui était érigé à cet emplacement et je ne vois donc pas en quoi l’un serait plus ou moins sujet à la polémique que l autre

a écrit : Je comprends la problématique par rapport à d’autre termes , mais là par contre je ne vois aucune connotation politique dans le terme « mur des lamentations » ou dans celui de « mur occidental » . Les deux font références au fait que ce mur soit un vestige du temple qui était érigé à cet emplacement et je ne vois donc pas en quoi l’un serait plus ou moins sujet à la polémique que l autre Afficher tout Tout simplement car l'appellation "Mur des Lamentations" est celle des chrétiens. (donc connotée croisade, le bruit des bottes toussa toussa)

Il y a eu aussi polémique sur la potentialité antisémite de Jérôme de Stridon, père de l'Eglise Latine.
Il aurait interprété le MdL comme le lieu où venaient les juifs pour se lamenter une fois par an (ils étaient interdits de la ville le reste de l'année)

En bref, tu as un débat sur ce terme car y a un gars, catholique, peut être antisémite, qui l'a utilisé dans un de ses bouquins il y a plus de 1600 ans...

Personnellement, je préfère ce terme à d'autres car le bannir, revient à vouloir nous faire oublier que les juifs ont été pendant de longs siècles interdits de cité et ne pouvaient se "lamenter" recueillir qu'une fois par an...

a écrit : 1 million de ces papiers chaque année.
Il est aussi possible de les envoyer par courriel, relayé par des gens sur place qui iront glisser vos prières moyennant finance ;)

A noter aussi que le terme "Mur des Lamentations" fait l'objet d'une guerre médiatique autour de cette appella
tion et il n'y a quasiment plus qu'en France que ce terme est utilisé, préféré dans les autres pays occidentaux par "Mur occidental" ou dans les pays musulmans par "Al-Bourak" Afficher tout
Moyennant finance : Dieu soit loué !

a écrit : J'ai édité mon commentaire, j'avais commencé à parler de l'esplanade des mosquées/mont du temple mais j'ai tout supprimé car je m'éloignais trop du sujet.

Pour faire court, et en admettant que mon avis compte, il s'agit là de propagande visant à tirer vers soi une appellation
pour en faire sien l'objet de la convoitise.
Par exemple en martelant qu'on dit Al-Bourak pour le MdL ou Mont du Temple pour l'esplanade on va faire rentrer dans la conscience collective que ce sera inhérent à la culture et aux possessions musulmanes / juives ... ou autre.

Là où ça devient abusé c'est lorsque les journalistes sont "invités" par le politiquement correct à énuméré tout ces termes lorsqu'ils parlent de ces sites dans leur canard...

EDIT : c'est un peu comme si je faisais tout un foin à des journalistes lorsque ceux ci parlent du Pont d'Avignon sans dire aussi Pont St Bénézet ou Pont St Nicolas... Voila voila ;)
Afficher tout
En Israël, il est souvent nommé le Kotel, ce qui signifie simplement « le mur ».
Tout le monde sait de quoi on parle et cela peut éviter de se positionner si l’on craint qu’une dénomination puisse être mal interprétée, ou ne pas refléter ses engagements.

a écrit : 1 million de ces papiers chaque année.
Il est aussi possible de les envoyer par courriel, relayé par des gens sur place qui iront glisser vos prières moyennant finance ;)

A noter aussi que le terme "Mur des Lamentations" fait l'objet d'une guerre médiatique autour de cette appella
tion et il n'y a quasiment plus qu'en France que ce terme est utilisé, préféré dans les autres pays occidentaux par "Mur occidental" ou dans les pays musulmans par "Al-Bourak" Afficher tout
On dit « mur des lamentations » aussi au Québec

a écrit : On dit « mur des lamentations » aussi au Québec Oups j'ai fait mon chauvin, par "en France" je voulais dire "en français"
Désolé aux francophones ;)

a écrit : On dit « mur des lamentations » aussi au Québec Ouai enfin c'est plutôt évident, 98% des mots sont les mêmes dans tous les pays francophones.

a écrit : Ouai enfin c'est plutôt évident, 98% des mots sont les mêmes dans tous les pays francophones. Il fait froid présentement ici. Je vais aller mettre un chandail, me prendre une couverte et mettre mes souliers. Effectivement, nous utilisons les mêmes mots dans les mêmes circonstances. :p