27 000 arbres chaque jour sont nécessaires pour le papier toilette

Proposé par
le

En 2010, ce sont environ 27 000 arbres qui ont été abattus chaque jour pour répondre à la demande mondiale de papier toilette, qui est en constante augmentation. La consommation est très variable selon les pays : aux États-Unis, la consommation moyenne est de 24 kg par personne et par an quand elle n'est que de 6 kilos en France.


Tous les commentaires (125)

a écrit : Le problème avec votre discussion, c’est qu’il y a beaucoup de choses à prendre en compte. Je vais essayer d’être synthétique et clair.

Le premier problème est la destruction de biodiversité et d’écosystème. C’est la déforestation pour l’aménagement des territoires ET pour la création d’exploitation (agric
ole ou forestière) qui en sont les respon-sables. Comme ça été dit au-dessus de moi, une « forêt » créée pour l’exploitation de bois (chauffage princi-palement, mais pour du PQ dans notre exemple) ne créée pas de biodiversité. Et malheureux d’ailleurs ceux qui pense qu’aucuns pesticides ne sont utilisés dans ce type de culture. Alors oui, les produits utilisés ne re-poussent pas les insectes, mais plutôt les champignons pour ne donnés qu’un exemple.

Un autre problème, qui n’en est pas vraiment un, mais je voulais attirer l’attention des gens là-dessus, c’est la capacité des arbres « a absorbé » le CO2 et donc que ça soit bon pour la planète. Enfaîte, cette affirmation est assez fausse. C’est une notion qui a été insinué dans la tête des gens dans les années 80’ lors de la révolution verte, qui s’est avéré être une des plus grandes escroqueries du XXème siècle. Ça ne vous dit rien, mais si, les semences Monsanto, l’apparition à grandes échelles des pesticides, les suicides collectifs de fermiers indiens et j’ne passe. Parmi toutes les informations misent dans la tête du grand public, une en particulier est encore très encré dans nos pensées, et c’est pourtant faux. Celle que les arbres sont bon pour la planète, car ils absorbent le CO2. Alors oui, en effet, pendant sa vie, et surtout sa croissance, un arbre absorbe du CO2. Et à sa mort, et plus précédemment à sa désintégration, à votre avis, il est ou ce CO2 ? Bah il est relâché dans l’air … « Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ». Ils n’ont qu’un effet de « stockage » de CO2, mais absolument pas transformation. Donc svp, arrêter d’affirmer que des « champs d’arbre » pour reprendre l’exemple sont bon pour la planète, le seul moment où c’est le cas, c’est lorsque les arbres sont transformés en meuble, car il garde le CO2 en eux, mais à votre avis, ça représente combien en pourcentage ? Une forêt a un bilan carbone NUL.

Source : Mes 6 années d’étude en environnement et des dizaines d’articles scientifiques, mais par pitié n’allez pas vérifier vos sources sur des médias. Eux, n’ont toujours pas compris.
Afficher tout
Tu vois quel problème à un bilan carbone "NUL" ? Si seulement toutes les activités humaines avaient un bilan carbone nul comme l'exploitation forestière, notre planète pourrait rester éternellement dans le même état et c'est bien le but de l'écologie, non ? Et en plus je ne pense pas qu'il soit exactement nul mais plutôt légèrement favorable car pour qu'il soit exactement nul il faudrait que tout le bois coupé soit brûlé, or ce n'est pas le cas : il y a beaucoup de bois employé dans la construction. Et même le papier n'est pas entièrement brûlé: il peut être stocké dans des bibliothèques, recyclé ou enfoui, donc pas nécessairement brûlé avec les ordures. Et même si le bilan est proche de zéro in fine, il faut combien de temps pour qu'un arbre pousse avant d'être exploité ? 20 ans au moins. Alors les exploitations forestières stockent l'équivalent de 20 ans de pousse d'arbre en permanence et c'est une très bonne utilisation de cette surface.

a écrit : Alors il faudra retourner donner tes conseils quelques décennies voire quelques siècles en arrière à ceux qui ont abattu des forêts primaires pour satisfaire la demande de bois, parce que ça fait longtemps que les utilisations courantes (papier, chauffage, construction) sont faites à partir de forets exploitées pour ça. Donc ça ne sert plus à rien de déplorer qu'on ait pu abattre des forêts pour faire du papier. Et pour l'autre commentaire qui attend toujours ma réponse c'était sur quelle anecdote ? (je suis curieux de savoir si j'ai été "séché") Afficher tout Mais mon commentaire à la base n'était pas là pour "faire la morale" à qui que ce soit. Le but était simplement de souligner l'importance de la biodiversité des forêts, voilà tout...

C'était sur l'anecdote des chasseurs-cueilleurs/charognards, tu sais, où tu m'a sauté dessus pour débiter des âneries mais où tu n'as plus jugé nécessaire de répondre à mes contre-arguments. Cela dit, quand je disais que j'attendais ta réponse, j'ai juste été surprise que tu ne reviennes pas à la charge. Mais je pense que le débat sur cette anecdote a déjà assez duré, donc ne perd pas ton temps, je risque de toute façon de ne pas te répondre si ça a déjà été abordé dans les 3 pages qui ont suivi

a écrit : Tu parles de ce qui s'appelle la déforestation "nette", arbres remplacés, à la différence de la déforestation "brute", qui elle est sans remplacement, pour créer des cultures, des habitations, du bois de chauffage, des pâturages, etc...
Et seules 10% des forêts sont protégées dans le mond
e... Ce sont au final 13 millions d'hectares de forêts qui disparaissent chaque année sur la planète ! Alors non : la forêt n'est pas une ressouce inépuisable. Afficher tout
Les forêt qui disparaissent ne sont pas due à l'exploitation du bois pour le papier/ameublement /chauffage etc mais parce-qu'elle sont tout simplement remplacé par autre chose, ville qui s'étendent, besoin de champs pour faire de la monoculture, l'élevage etc...

a écrit : Ouais, en même temps je vois mal les gens ne pas s'essuyer les fesses.
Et je serais toi, je ne propagerai pas de doute sur l'hygiène des français : c'est déjà vraiment relou quand on voyage, de s'entendre dire qu'une des réputations des français est qu'ils sont sales.
Il me sem
ble que cela viendrait de l'idée que les rois français préféraient se parfumer et se repoudrer, plutôt que de se laver.... Sacrée extrapolation, d'ailleurs, que de dire que les français ne se lavent pas de nos jours (je ne parle pas pour toi, mais pour la réputation actuelle)! Afficher tout
Tu ne vois mal les gens s'essuyer les fesses et pourtant... Dans beaucoup de pays africains, les gens n'imaginent même pas le faire, par faute de moyens. L'usage de feuilles d'arbres ou de l'eau de la rivière est alors bien plus simple et finalement ecologique.
La consommation n'est pas necessairement liée à l'hygiène mais aussi aux moyens de chacun.
Et on ne parle là que de papier wc malheureusement...

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Tu vois quel problème à un bilan carbone "NUL" ? Si seulement toutes les activités humaines avaient un bilan carbone nul comme l'exploitation forestière, notre planète pourrait rester éternellement dans le même état et c'est bien le but de l'écologie, non ? Et en plus je ne pense pas qu'il soit exactement nul mais plutôt légèrement favorable car pour qu'il soit exactement nul il faudrait que tout le bois coupé soit brûlé, or ce n'est pas le cas : il y a beaucoup de bois employé dans la construction. Et même le papier n'est pas entièrement brûlé: il peut être stocké dans des bibliothèques, recyclé ou enfoui, donc pas nécessairement brûlé avec les ordures. Et même si le bilan est proche de zéro in fine, il faut combien de temps pour qu'un arbre pousse avant d'être exploité ? 20 ans au moins. Alors les exploitations forestières stockent l'équivalent de 20 ans de pousse d'arbre en permanence et c'est une très bonne utilisation de cette surface. Afficher tout Je comprends tout à fait ta réponse, le problème, c'est que "le problème environnemental" est beaucoup plus vaste que ça. Et comme on l'a souligné avant moi, un des gros problèmes, c'est le respect de la biodiversité. Te rends-tu compte du nombre d'espèce que nous sacrifions, végétales et animales, pour pouvoir faire des champs comme ceux dont on parle? Même si pour le coup, le problème n'est pas le bilan carbone, j'en ai parlé juste parce que j'ai vu des commentaire parler de ça, et par simple soucis d'information.

C'est exactement le même problème que les semences dans les années 80'. On a vendu ça comme de la magie pour les agriculteurs, pas de maladies, moins sujet aux insectes et résistant à la météo. Pourtant, ces même acheteurs quelques années plus tard se sont rendus compte de leur bêtise, mais trop tard.

Va voir ce qu'est la permaculture, la non-monoculture, le respect de la vie souterraine et des espèces "invisibles" pour l'homme, qui nourrissent nos sols. La jachère revient d'ailleurs beaucoup dans les normes, abandonnée par beaucoup d'agriculteur par soucis de rentabilité.

Et le petit discours que je viens de te faire, s'adapte également aux cultures d'arbres, même si il y a des nuances (comme la jachère).

a écrit : Je comprends tout à fait ta réponse, le problème, c'est que "le problème environnemental" est beaucoup plus vaste que ça. Et comme on l'a souligné avant moi, un des gros problèmes, c'est le respect de la biodiversité. Te rends-tu compte du nombre d'espèce que nous sacrifions, végétales et animales, pour pouvoir faire des champs comme ceux dont on parle? Même si pour le coup, le problème n'est pas le bilan carbone, j'en ai parlé juste parce que j'ai vu des commentaire parler de ça, et par simple soucis d'information.

C'est exactement le même problème que les semences dans les années 80'. On a vendu ça comme de la magie pour les agriculteurs, pas de maladies, moins sujet aux insectes et résistant à la météo. Pourtant, ces même acheteurs quelques années plus tard se sont rendus compte de leur bêtise, mais trop tard.

Va voir ce qu'est la permaculture, la non-monoculture, le respect de la vie souterraine et des espèces "invisibles" pour l'homme, qui nourrissent nos sols. La jachère revient d'ailleurs beaucoup dans les normes, abandonnée par beaucoup d'agriculteur par soucis de rentabilité.

Et le petit discours que je viens de te faire, s'adapte également aux cultures d'arbres, même si il y a des nuances (comme la jachère).
Afficher tout
Non, je ne crois pas que ton discours s'adapte à l'exploitation forestière. Les parcelles de forêt exploitées pour le bois ne nuisent pas à la biodiversité, contrairement à l'agriculture intensive. Elles sont en augmentation et c'est une bonne chose pour l'environnement d'une manière générale.

a écrit : Mais mon commentaire à la base n'était pas là pour "faire la morale" à qui que ce soit. Le but était simplement de souligner l'importance de la biodiversité des forêts, voilà tout...

C'était sur l'anecdote des chasseurs-cueilleurs/charognards, tu sais, où tu m'a sauté
dessus pour débiter des âneries mais où tu n'as plus jugé nécessaire de répondre à mes contre-arguments. Cela dit, quand je disais que j'attendais ta réponse, j'ai juste été surprise que tu ne reviennes pas à la charge. Mais je pense que le débat sur cette anecdote a déjà assez duré, donc ne perd pas ton temps, je risque de toute façon de ne pas te répondre si ça a déjà été abordé dans les 3 pages qui ont suivi Afficher tout
Tes commentaires contiennent de grosses erreurs. Tu as mal supposé, mal compris et tu ne commences pas à bien me connaître contrairement à ce que tu prétends. Si je n'ai pas repondu, ce n'est pas parce que je ne l'ai pas jugé nécessaire mais parce que je n'ai pas vu que j'avais des réponses (parfois je fais défiler les commentaires un peu plus tard pour vérifier, mais si tu sais comment faire pour être alerté quand il y a des réponses, tu peux me le dire ça m'intéresse). Tu fondé ton commentaire sur une mauvaise compréhension: tu réponds à ma prétendue "argumentation", mais il n'y a pas d'argumentation dans mon commentaire ! Tu peux vérifier: c'était juste une remarque ironique. Je ne cherche pas à démontrer quelque chose. Je peux quand même relever une grosse erreur dans ta réponse: les grands fauves ne tuent pas que pour se nourrir, ils peuvent tuer pour défendre leur territoire ou protéger leurs petits, etc. D'où ma remarque que si un vegan se retrouve face à un grand fauve on peut espérer que ce dernier comprendra qu'il a affaire à un gentil vegan qui n'est pas une menace pour lui ni pour ses petits. Tu as l'air vraiment soucieuse des conditions de vie des animaux de boucherie, j'espère que tu te soucies autant des conditions de vie des travailleurs des pays à bas coût de main d'oeuvre parce que ça serait ballot de ne pas utiliser de produits animaliers à cause des conditions d'élevage et d'acheter des vêtements ou du matériel fabriqués par des humains au mépris de leur santé dans des conditions proche de l'esclavage... Sauf bien sûr si on est plus sensible à la maltraitance animale qu'à la maltraitance humaine, je suis sûr qu'il y a gens comme ça.

C'est la où on sera pas d'accord alors, mais après chacun sa vision des choses, je respecte. Pour être du métier de l'environnement, et pour m’intéresser énormément à ces sujets là en général, je peux t'assurer que ça y nuit (les simple traitement pour champignons par exemple, et j'ai pris le plus simple).
Sauf si tu me présente une "permaculture forestière", ce qui doit surement exister, mais ça ne doit pas être la majorité.

Je ne suis pas non plus d'accord avec le "et c'est bon pour l'environnement". Enfaîte, du moment où l'homme essaye de remplacer la nature, et jouer sur son environnement, il y nuit.

Je t'invite à lire le livre "Sapiens, un brève histoire de l'humanité" de Yuval Noah Harari, qui pour moi est excellent, il ne traite pas que de ce sujet, c'est beaucoup plus large, mais il donne de très bon exemple o`l'homme croyais agir en faveur de l'environnement, et au final, des décennies, voir des siècles après, on se rend compte que pas du tout. Enfin bref, après si tu n'y crois pas, je vais pas te faire changer d'idée, ce ne sont que mes convictions, je suis persuadé que l'homme peut vivre en harmonie avec la nature, mais il ne faut absolument qu'il crois pouvoir la contrôler, et c'est le problème actuel.

Et pour ton dernier commentaire, malheureusement, j'en connais des gens plus touchés par la cause animal que par la cause humaine, je n'en fait pas partie. J'essaie de toujours trouver un équilibre.

a écrit : Justement, l’utilisation de papier toilette est tout sauf hygiénique, « c’est comme se laver les mains avec de l’essuie mains sec après avoir fait du jardinage » (comparaison de mon docteur). La méthode qui est la plus hygiénique reste l’utilisation du bidet, et par la même occasion, la plus écologique... Ou de lingettes toilettes tout simplement.

a écrit : Tes commentaires contiennent de grosses erreurs. Tu as mal supposé, mal compris et tu ne commences pas à bien me connaître contrairement à ce que tu prétends. Si je n'ai pas repondu, ce n'est pas parce que je ne l'ai pas jugé nécessaire mais parce que je n'ai pas vu que j'avais des réponses (parfois je fais défiler les commentaires un peu plus tard pour vérifier, mais si tu sais comment faire pour être alerté quand il y a des réponses, tu peux me le dire ça m'intéresse). Tu fondé ton commentaire sur une mauvaise compréhension: tu réponds à ma prétendue "argumentation", mais il n'y a pas d'argumentation dans mon commentaire ! Tu peux vérifier: c'était juste une remarque ironique. Je ne cherche pas à démontrer quelque chose. Je peux quand même relever une grosse erreur dans ta réponse: les grands fauves ne tuent pas que pour se nourrir, ils peuvent tuer pour défendre leur territoire ou protéger leurs petits, etc. D'où ma remarque que si un vegan se retrouve face à un grand fauve on peut espérer que ce dernier comprendra qu'il a affaire à un gentil vegan qui n'est pas une menace pour lui ni pour ses petits. Tu as l'air vraiment soucieuse des conditions de vie des animaux de boucherie, j'espère que tu te soucies autant des conditions de vie des travailleurs des pays à bas coût de main d'oeuvre parce que ça serait ballot de ne pas utiliser de produits animaliers à cause des conditions d'élevage et d'acheter des vêtements ou du matériel fabriqués par des humains au mépris de leur santé dans des conditions proche de l'esclavage... Sauf bien sûr si on est plus sensible à la maltraitance animale qu'à la maltraitance humaine, je suis sûr qu'il y a gens comme ça. Afficher tout Sur l'application mobile, dans le menu en haut à gauche, tu as la catégorie "Suivi". Toutes les anecdotes que tu as commenté ou pour lesquelles tu as activé le suivi seront disponibles dans cette catégorie dès qu'un nouveau commentaire sera posté et/ou une réponse directe à l'un de tes commentaires sera apportée. Un petit numéro à côté du terme "Suivi" t'indiquera s'il y a du nouveau.

Sur le site internet, c'est dans le bandeau en haut de page "Suivi des commentaires" avec un petit numéro également. (enfin un nombre quoi).

Et oui, en effet, un fauve peut aussi tuer pour défendre son territoire et/ou ses petits, mais ça ne change absolument rien à ma réponse. Bien sûr que n'importe quel imprudent qui s'aventurerait sur le territoire d'un fauve risquerait sa vie quelque soit son régime alimentaire et/ou ses convictions. Et ça me parait normal non ? Ta remarque "ironique" était donc idiote.

Pour le reste, je refuse d'envahir les commentaires de cette anecdote en relançant le débat ici.

Et concernant la position que tu maintiens concernant les plantations d'arbres (et non les forêts), une forêt c'est ça (par exemple hein) : www.cevennes-parcnational.fr/sites/cevennes-parcnational.fr/files/dsc05878.jpg

Et une culture à destination du papier c'est ça : img-0.journaldunet.com/_CRcXRRgauo3J-ZHKfSun7CtjDc=/400x/smart/1f30384ff7f541928eae09d7216e7d4b/ccmcms-jdn/2008794.jpg

Même si tu ne peux pas la voir, tu imagines bien la différence dans la biodiversité entre ces deux environnements. C'est tout ce que j'essayais d'expliquer.

a écrit : Sur l'application mobile, dans le menu en haut à gauche, tu as la catégorie "Suivi". Toutes les anecdotes que tu as commenté ou pour lesquelles tu as activé le suivi seront disponibles dans cette catégorie dès qu'un nouveau commentaire sera posté et/ou une réponse directe à l'un de tes commentaires sera apportée. Un petit numéro à côté du terme "Suivi" t'indiquera s'il y a du nouveau.

Sur le site internet, c'est dans le bandeau en haut de page "Suivi des commentaires" avec un petit numéro également. (enfin un nombre quoi).

Et oui, en effet, un fauve peut aussi tuer pour défendre son territoire et/ou ses petits, mais ça ne change absolument rien à ma réponse. Bien sûr que n'importe quel imprudent qui s'aventurerait sur le territoire d'un fauve risquerait sa vie quelque soit son régime alimentaire et/ou ses convictions. Et ça me parait normal non ? Ta remarque "ironique" était donc idiote.

Pour le reste, je refuse d'envahir les commentaires de cette anecdote en relançant le débat ici.

Et concernant la position que tu maintiens concernant les plantations d'arbres (et non les forêts), une forêt c'est ça (par exemple hein) : www.cevennes-parcnational.fr/sites/cevennes-parcnational.fr/files/dsc05878.jpg

Et une culture à destination du papier c'est ça : img-0.journaldunet.com/_CRcXRRgauo3J-ZHKfSun7CtjDc=/400x/smart/1f30384ff7f541928eae09d7216e7d4b/ccmcms-jdn/2008794.jpg

Même si tu ne peux pas la voir, tu imagines bien la différence dans la biodiversité entre ces deux environnements. C'est tout ce que j'essayais d'expliquer.
Afficher tout
Ton exemple sur les arbres est aussi caricatural que si tu essayait d'expliquer les choix des vegans en disant : "un élevage de poulets c'est ça" suivi d'une photo d'un élevage de poulets en batterie. Toutes les forêts exploitées par l'homme ne ressemblent pas à ton exemple ! C'est ça le problème avec les activistes en général : on tombe tout de suite dans la caricature et on se fait critiquer si on se permet d'avoir une vision du monde un peu plus nuancée que le bien d'un côté et le mal de l'autre...

a écrit : Ton exemple sur les arbres est aussi caricatural que si tu essayait d'expliquer les choix des vegans en disant : "un élevage de poulets c'est ça" suivi d'une photo d'un élevage de poulets en batterie. Toutes les forêts exploitées par l'homme ne ressemblent pas à ton exemple ! C'est ça le problème avec les activistes en général : on tombe tout de suite dans la caricature et on se fait critiquer si on se permet d'avoir une vision du monde un peu plus nuancée que le bien d'un côté et le mal de l'autre... Afficher tout Activiste ? alors qu'on discute par écran interposé ? Heureusement que les vrais activistes sont plus "actifs" que de simples discussions sur le net, sinon, y'a pas grand chose qui bougerait ! :D

Mais je veux bien que tu me montres un exemple de forêt exploitée qui est favorable à la biodiversité. Et quand bien même tu me trouverais des exemples valables, est-ce que ça représente la majorité des exploitations ?

a écrit : C'est la où on sera pas d'accord alors, mais après chacun sa vision des choses, je respecte. Pour être du métier de l'environnement, et pour m’intéresser énormément à ces sujets là en général, je peux t'assurer que ça y nuit (les simple traitement pour champignons par exemple, et j'ai pris le plus simple).
Sauf si tu me présente une "permaculture forestière", ce qui doit surement exister, mais ça ne doit pas être la majorité.

Je ne suis pas non plus d'accord avec le "et c'est bon pour l'environnement". Enfaîte, du moment où l'homme essaye de remplacer la nature, et jouer sur son environnement, il y nuit.

Je t'invite à lire le livre "Sapiens, un brève histoire de l'humanité" de Yuval Noah Harari, qui pour moi est excellent, il ne traite pas que de ce sujet, c'est beaucoup plus large, mais il donne de très bon exemple o`l'homme croyais agir en faveur de l'environnement, et au final, des décennies, voir des siècles après, on se rend compte que pas du tout. Enfin bref, après si tu n'y crois pas, je vais pas te faire changer d'idée, ce ne sont que mes convictions, je suis persuadé que l'homme peut vivre en harmonie avec la nature, mais il ne faut absolument qu'il crois pouvoir la contrôler, et c'est le problème actuel.

Et pour ton dernier commentaire, malheureusement, j'en connais des gens plus touchés par la cause animal que par la cause humaine, je n'en fait pas partie. J'essaie de toujours trouver un équilibre.
Afficher tout
Je te remercie pour ton conseil de lecture. Je vais essayer de me procurer cet ouvrage. Tu noteras quand même que je n'ai pas dit que l'homme doit contrôler la nature. Mais je crois que tout organisme vivant à la surface de la Terre a forcément un impact sur son environnement et donc tout est question d'équilibre. Même nos ancêtres qui vivaient dans des grottes vêtus de peaux de bêtes avaient un impact sur leur environnement. Et je crois que parmi toutes les activités de l'homme, l'exploitation forestière est certainement une des plus neutres pour l'environnement, et c'est même positif qu'il y ait du reboisement même si c'est en vue de couper les arbres quand ils seront grands, et même si leur culture n'est pas parfaitement naturelle, donc il ne faut pas faire comme Idéfix et se mettre à pleurer à chaque fois qu'on abat un arbre !

a écrit : Activiste ? alors qu'on discute par écran interposé ? Heureusement que les vrais activistes sont plus "actifs" que de simples discussions sur le net, sinon, y'a pas grand chose qui bougerait ! :D

Mais je veux bien que tu me montres un exemple de forêt exploitée qui est favorable à la bi
odiversité. Et quand bien même tu me trouverais des exemples valables, est-ce que ça représente la majorité des exploitations ? Afficher tout
Évidemment on ne va pas voir réapparaître des mammouths et des rhinocéros blancs dans une forêt exploitée mais il y a des animaux qui y vivent très bien et qui sont très contents de cet environnement. Il reste très peu de forêts primaires en France alors heureusement que les animaux peuvent vivre dans une forêt exploitée par l'homme ! Même les haies en bordure des champs abritent une diversité incroyable d'animaux et sont très bénéfiques par rapport à des champs sans haies.

a écrit : Sur l'application mobile, dans le menu en haut à gauche, tu as la catégorie "Suivi". Toutes les anecdotes que tu as commenté ou pour lesquelles tu as activé le suivi seront disponibles dans cette catégorie dès qu'un nouveau commentaire sera posté et/ou une réponse directe à l'un de tes commentaires sera apportée. Un petit numéro à côté du terme "Suivi" t'indiquera s'il y a du nouveau.

Sur le site internet, c'est dans le bandeau en haut de page "Suivi des commentaires" avec un petit numéro également. (enfin un nombre quoi).

Et oui, en effet, un fauve peut aussi tuer pour défendre son territoire et/ou ses petits, mais ça ne change absolument rien à ma réponse. Bien sûr que n'importe quel imprudent qui s'aventurerait sur le territoire d'un fauve risquerait sa vie quelque soit son régime alimentaire et/ou ses convictions. Et ça me parait normal non ? Ta remarque "ironique" était donc idiote.

Pour le reste, je refuse d'envahir les commentaires de cette anecdote en relançant le débat ici.

Et concernant la position que tu maintiens concernant les plantations d'arbres (et non les forêts), une forêt c'est ça (par exemple hein) : www.cevennes-parcnational.fr/sites/cevennes-parcnational.fr/files/dsc05878.jpg

Et une culture à destination du papier c'est ça : img-0.journaldunet.com/_CRcXRRgauo3J-ZHKfSun7CtjDc=/400x/smart/1f30384ff7f541928eae09d7216e7d4b/ccmcms-jdn/2008794.jpg

Même si tu ne peux pas la voir, tu imagines bien la différence dans la biodiversité entre ces deux environnements. C'est tout ce que j'essayais d'expliquer.
Afficher tout
Merci pour tes explications sur le suivi mais malheureusement le "petit" numéro qui devrait apparaître est plutôt un grand nombre et il faudrait lire des pages et des pages de commentaires pour trouver les réponses qui demanderaient éventuellement une réponse. Alors je crois que je vais continuer à rater des réponses à mes commentaires...

a écrit : Merci pour tes explications sur le suivi mais malheureusement le "petit" numéro qui devrait apparaître est plutôt un grand nombre et il faudrait lire des pages et des pages de commentaires pour trouver les réponses qui demanderaient éventuellement une réponse. Alors je crois que je vais continuer à rater des réponses à mes commentaires... Afficher tout Ha ben oui, ça c'est le souci quand on a un avis sur tout même ce qu'on ne connaît pas ! :p

Idefix... Heureusement que j'aime beaucoup les animaux, j'aurais pu me vexer !! ^^

a écrit : Ha ben oui, ça c'est le souci quand on a un avis sur tout même ce qu'on ne connaît pas ! :p

Idefix... Heureusement que j'aime beaucoup les animaux, j'aurais pu me vexer !! ^^
Ben non je n'ai pas un avis sur tout. D'ailleurs tu peux voir dans un de mes commentaire ci-dessus que je n'ai aucune idée de comment les Français peuvent utiliser 30 feuilles de PQ par jour, d'autant plus que c'est la moyenne pour toute la population et tous les jours de l'année ! Et que j'avais encore moins d'idée pour 120 feuilles en moyenne par jour pour les Etasuniens ! Mais j'ai trouvé très interessante l'hypothèse d'un intervenant qui a dit que les anglo-saxons en consomment probablement plus du fait qu'ils ont l'habitude d''utiliser le PQ chiffonné en forme de boule ! JMCMB !

En 2032 , on utilisera les 3 coquillages , ce problème d'arbre n'en sera plus un .

a écrit : Ou de lingettes toilettes tout simplement. Ça reste du papier, donc ça ne répond pas à là problème de surconsommation de papier... Qu’il soit humide!

a écrit : Pour le coup je ne comprends pas une telle différence de consommation... Au Japon cela ne m'aurait pas étonné, mais pourquoi 4x plus de PQ que nous ?! La mal-bouffe peut-être...!