Certaines personnes transpirent du sang

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

a écrit : Comment transpirer du sang peut ne pas avoir d'effets néfastes ??? Tu ne transpires pas 2 litres de sang dans ces cas là, juste un petit peu, ton corps a le temps de refaire le sang qu'il perd.

Nous possédons entre 4 et 6 litres de sang selon les individus. Une goutte d'eau c'est environ entre 0.06 et 10mg. Lorsque nous suons, ce sont bien des gouttes qui coulent le long de notre peau, donc effectivement cela peut paraître très étrange de voir les aisselles d'une personne viré à l'écarlate mais les proportions sont tellement petites que c'est pour ça que la pathologie n'est pas considéré comme grave. À mon sens !

a écrit : Comment transpirer du sang peut ne pas avoir d'effets néfastes ??? C'est comme les gens qui saignent du nez, tu saignes un peu mais jamais assez pour te tuer même si c'est une hémorragie.


Tous les commentaires (33)

Comment transpirer du sang peut ne pas avoir d'effets néfastes ???

En pleine canicule j'imagine que ça doit être quand même un peu dangereux de suer du sang...

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Comment transpirer du sang peut ne pas avoir d'effets néfastes ??? Tu ne transpires pas 2 litres de sang dans ces cas là, juste un petit peu, ton corps a le temps de refaire le sang qu'il perd.

Et si tu cumules hémathidrose et hypertranspiration ? Ça doit être embêtant quand même.....

Nous possédons entre 4 et 6 litres de sang selon les individus. Une goutte d'eau c'est environ entre 0.06 et 10mg. Lorsque nous suons, ce sont bien des gouttes qui coulent le long de notre peau, donc effectivement cela peut paraître très étrange de voir les aisselles d'une personne viré à l'écarlate mais les proportions sont tellement petites que c'est pour ça que la pathologie n'est pas considéré comme grave. À mon sens !

a écrit : Comment transpirer du sang peut ne pas avoir d'effets néfastes ??? C'est comme les gens qui saignent du nez, tu saignes un peu mais jamais assez pour te tuer même si c'est une hémorragie.

a écrit : C'est comme les gens qui saignent du nez, tu saignes un peu mais jamais assez pour te tuer même si c'est une hémorragie. Sauf attila, mort à priori d'un saignement de nez (bon, plutôt étouffé parce-qu'il était soit ivre, soit empoisonné, mais étouffé par le sang de son nez ;)

Charles IX a contracté une hematidrose, après avoir vu le résultat du massacre de la Saint Barthélémy. Le Roi transpirait du sang et pour lui il s'agissait du sang des victimes du massacre. Je transcris cela de mémoire et je ne peux pas plus développer, si quelqu'un trouve une source et arrive à mieux détailler ça serait intéressant, notamment sur la relations corps/esprit.

A quoi sert le "où" dans l'anecdote ? Il ne représente pas la maladie et la maladie est d'ailleurs très bien représentée par le "en" dans la même phrase. Ce mot pourrait donc être tout simplement supprimé (et en remplaçant la virgule qui le précède par un point-virgule, ça sera encore plus joli).

a écrit : C'est comme les gens qui saignent du nez, tu saignes un peu mais jamais assez pour te tuer même si c'est une hémorragie. Détrompez vous un saignement du nez peut tout à fait virer à l'hémorragie massive et nécessiter des soins d'urgence. En dernier ligne, les protocoles des ORL prévoit même la chirurgie pour clampage de l'artère.

a écrit : Et si tu cumules hémathidrose et hypertranspiration ? Ça doit être embêtant quand même..... Hypersudation

Certains pleurent du sang ( non je ne parle pas de vampires) c’est une maladie rare qui se nomme Haemolacria.

a écrit : C'est comme les gens qui saignent du nez, tu saignes un peu mais jamais assez pour te tuer même si c'est une hémorragie. On peux mourir d'une épistaxis, c'est rare mais ça peut exister...

a écrit : Et si tu cumules hémathidrose et hypertranspiration ? Ça doit être embêtant quand même..... Surtout si par dessus le marché tu es hemophile !

a écrit : Charles IX a contracté une hematidrose, après avoir vu le résultat du massacre de la Saint Barthélémy. Le Roi transpirait du sang et pour lui il s'agissait du sang des victimes du massacre. Je transcris cela de mémoire et je ne peux pas plus développer, si quelqu'un trouve une source et arrive à mieux détailler ça serait intéressant, notamment sur la relations corps/esprit. Afficher tout Voilà :)
Il y en a d'autres sur le net mais j'ai pris plaisir à lire celle-ci!

m.leparisien.fr/espace-premium/actu/le-roi-des-coupables-29-12-2013-3446689.php

Le pauvre gars qui en est atteint doit flinguer ses draps en été.

L'histoire de "La Reine Margot" est inspiré de cette maladie me semble-t-il (chef d'oeuvre).

a écrit : C'est comme les gens qui saignent du nez, tu saignes un peu mais jamais assez pour te tuer même si c'est une hémorragie. Le terme médical pour le saignement de nez est épistaxis.

Et attention bien que souvent bénin chez le sujet jeune et s'arrêtant spontanément; l'épistaxis peut être abondant et comme n'importe quelle hémorragie abondante : être très grave. (Notamment chez les sujets âgés avec de nombreuses comorbidités donnant lieu à des recommandations souvent cardiaques; neurologiques ou respiratoires)
C'est un motif très courant de consultation aux urgences et qui aboutit régulièrement a des hospitalisations en secteur spécialisé (ORL).

a écrit : Détrompez vous un saignement du nez peut tout à fait virer à l'hémorragie massive et nécessiter des soins d'urgence. En dernier ligne, les protocoles des ORL prévoit même la chirurgie pour clampage de l'artère. On ne clampe pas une artère nasale, on l’a cautérise.

Pour un saignement, le risque immédiat est surtout lié à la perte de liquide qui fait directement baisser la tension artérielle et la capacité du corps à maintenir une circulation sanguine.
Viennent ensuite les conséquences à moyen terme (anémie par exemple).
La sudation peut conduire à des difficultés similaires en cas de coup de chaleur