En Suisse, l'armée décide si vous allez être gradé à votre insu

Proposé par
le

En Suisse, tout homme atteignant l'âge de 18 ans est soumis au service militaire pour 18 semaines. A l'issue, l'armée peut décider de vous grader, et vous faire entrer dans l'école des sous-officiers afin d'être promu, même si vous ne le souhaitez pas. Le service se voit alors prolongé et peut durer plus d'un an.


Tous les commentaires (73)

JLSD ayant fait mon école de sous-officiers avec des "non-volontaires". Il est vrai que certains sont forcés mais ce n'est plus très courant de nos jours. Il y a suffisamment de volontaires et il est facile de se faire réformer de l'armée/de l'école de cadres pour raisons médicales (qu'elles soient fantaisistes ou non).

Petite particularité de l'armée suisse : le grade de général n'est attribué qu'en temps de guerre ou d'autres cas très particuliers.

Cette anecdote est fausse. C'est vrai que certains disent qu'ils ont été obligé de grader... c'est faux, ils sont mis sous pression pour grader certe mais avec un peu de conviction il est très simple pour un citoyen lambda de réclamer afin de ne pas grader. De plus l'armée suisse n'a pas le droit de faire ceci.

Et si je peux me permettre, mettre le 20 minutes dans les sources ça ne fait pas sérieux étant donné que ça doit être le plus mauvais journal au monde dont les "reporters" copie (mal) d'autres articles sans se soucier de leur véracité.

a écrit : Il faut remettre les choses dans leur contexte. L'armée suisse ne combat plus depuis longtemps, du moins pas autant que l'armée française. Elle n'a donc pas la même expérience et son matériel n'est pas adapté pour lutter en offensive contre l'armée française par exemple. Néanmoins et comme cela a été dit, elle est orientée pour la défense et peut compter pour cela sur les Alpes qui couvrent une partie du territoire.
Pour les sceptiques qui ne comprennent mas ce besoin de posséder une telle armée, le risque d'une invasion allemande lors du second conflit mondial était loin d'être nul. Cela montre bien que malgré son statut neutre ou non belligérant, la Suisse n'est pas à l'abri d'une invasion.
Afficher tout
Et bien qu'est ce qu'on attend alors !?
Allons-y !

a écrit : Quelle état oserait aujourd'hui utiliser le terme "d'armée de conquête" ? Plus personne n'a de ministre de la guerre, comme sous Louis XIV, tous sont ministres de la "défense".
D'ailleurs on ne tue plus, on "neutralise".
Non, sous Manu 1er, ce n'est plus un ministre de la défense qu'il y a en France mais une ministre des armées!

a écrit : Non, sous Manu 1er, ce n'est plus un ministre de la défense qu'il y a en France mais une ministre des armées! Bien vu !

ils se basent sur quoi pour garder certains ? à leur place moi pour être sur de jamais être retenu je travail moins bien que ce que je pourrai faire normalement, je suppose que beaucoup devraient faire ça aussi poru être sur de jamais être retenu plus longtemps.

a écrit : Pourquoi la Suisse a besoin de soldats ? Lever le drapeau blanc ne suffit pas ?

Blague à part, comment les citoyens suisses perçoivent le service militaire ? Cela doit être contraignant car c'est très long mais aussi car la Suisse est un pays neutre donc une armée professionnels devrait suffire.
La Suisse n'a jamais était neutre, à presque aucun moment de l'histoire et encore moins maintenant.

Je trouve ce système pas très futé. Le service militaire étant censé créer une cohésion nationale; obliger les meilleurs à continuer le service militaire contre leur gré les incites à être moins performant, et donc de mon point de vue, dans un groupe c'est ce genre de comportement qui casse l'esprit d'équipe et de solidarité

a écrit : La Suisse n'a jamais était neutre, à presque aucun moment de l'histoire et encore moins maintenant. Pouvez-vous développer?
La Suisse n'a pas toujours été neutre, c'est vrai: sa création résulte bien d'un soulèvement contre le baillis des Habsbourg puis de guerres successives contre les savoyards, les milanais...
Elle a également vécu des guerres civiles et des conflits religieux au cours du 19e siècle. En revanche, elle n'a jamais été partie prenante dans une guerre depuis lors.
Son engagement actuel à l'international est celui d'un intermédiaire. Autrement dit, elle cherche à se mettre en position favorable auprès de toutes les parties afin d'être considérée comme un interlocuteur fiable. Celà-même lui permet comme peu d'autres pays de parler des droits de l'Homme avec la Chine par exemple, ou encore d'organiser de nombreuses réunions sur son territoire entre dirigeants impliqués dans des conflits.
Évidemment, elle défend ses propres intérêts économiques également et, bien que n'étant pas membre de l'UE, sa position géographique fait que oui, l'UE est son premier partenaire. Cependant, pour autant qu'un pays puisse réellement être "neutre", la Suisse est un des pays qui s'en rapproche le plus.

a écrit : Cette anecdote est fausse. C'est vrai que certains disent qu'ils ont été obligé de grader... c'est faux, ils sont mis sous pression pour grader certe mais avec un peu de conviction il est très simple pour un citoyen lambda de réclamer afin de ne pas grader. De plus l'armée suisse n'a pas le droit de faire ceci.

Et si je peux me permettre, mettre le 20 minutes dans les sources ça ne fait pas sérieux étant donné que ça doit être le plus mauvais journal au monde dont les "reporters" copie (mal) d'autres articles sans se soucier de leur véracité.
Afficher tout
Alors j'ai cherché parce que les sources ne me paraissaient pas du tout étayer l'anecdote.

Et bien si, c'est tout à fait vrai. La base légale est l'article 15 de la loi fédérale sur l'armée et l'administration militaire (LAAM, à ne pas confondre avec la chanteuse) du 3 février 1995.

a écrit : Alors j'ai cherché parce que les sources ne me paraissaient pas du tout étayer l'anecdote.

Et bien si, c'est tout à fait vrai. La base légale est l'article 15 de la loi fédérale sur l'armée et l'administration militaire (LAAM, à ne pas confondre avec la chanteuse) du 3 février 1995.
Effectivement, la premiere promotion ne peut pas être refusée. Par contre l’école sof ne prend pas une année, mais 4 mois y.c. Payement de gallon.

a écrit : Il me semble que l'on peut-être exempté de service militaire pour raison professionnelle.
Si mes souvenirs sont bons, ce fut le cas de Roger Federer.
Et si je ne dis pas de bêtises, le fait de ne pas faire son service fait que vous êtes soumis à une plus forte imposition. Ce qui fait de Federer un de
s Suisses payant le plus d'impôts.

Autre particularité, les Suisses gardent leur arme militaire chez eux.
Afficher tout
Federer est bien exempté de service militaire, mais pour raison médicale... Son satané dos le fait souffrir... True story. Il est d'ailleurs impossible d'être exempté pour raison professionnelle. Les sportifs d'élites (reconnus par Swiss Olympic) effectuent une école de recrue aménagée qui leur permet de continuer leurs entraînements.

a écrit : Pour un soldat lambda ( ce qui est mon cas ) le nombre de jour de sevice se monte actuellement à 245 jour. Il y'a 2 possibilités de les faires, soit en service long, c'est à dire tout d'un coup, soit en service normal, ce qui représente 124 jour d'école de recrue pour l'apprentissage de la fonction et la mise en place des automatisme. Le soldat est ensuite assigné à une compagnie elle même dans un bataillon. Ensuite chaque année jusqu'a la fin des jours restants, le soldats est convoqué pendant 3 semaines au sein de sa compagnie pour effectuer un cours de répétition. En général il se déroule de cette façon :

semaine 1, révision des bases tel que tirs, garde et autre propre à la fonction.

Semaine 2 : Divers exercices et exercice de compagnie.

Semaine 3 : exercice de bataillon et rétablissement ( nettoyage des cantonnements et retour du matériel )

A la fin des jours de services, le soldat garde une partie de son matériel et peu être convoqué en cas de force majeur jusqu'a ses 36 ans sauf erreur.

Durant cette période, chaque année, il faut se rendre une fois dans un stand de tir 300m et effectué un programe de tir. ( ça dure environ 10min ).

Pour ma part il ne me reste que 5 jour de service. :)

Dernière précision, le fusil d'ordonnance de l'armée Suisse est le "fass 90" ou "sig 550" qui est un fusil d'assault longue portée qui n'a rien à envier au famas Français.
Afficher tout
Qui a d'ailleurs surpassé notre fidèle compagnon avec un chargeur ergonomique (transparent pour voir les balles restantes... Pas con) et la possibilité d'ajouter de nombreux accessoires (comme sur le famas vous me diriez mais à un autre niveau quand même :)

a écrit : La Suisse ?? Une armée ? Apart les gardes du Vatican en tenue de ménestrel, je ne comprends pas trop... À moins qu ils ne décident bientot de dominer le monde ! La Corée du Nord n a qu à bien se tenir !! Tu plaisantes mais les gardes suisses sont un corps d'armée prestigieux qui a participé à de nombreuses batailles (les fameux mercenaires suisses) Actuellement ils sont encore des soldats aguerris aux techniques de défense traditionnelles (arme de poing) mais aussi de la hallebarde !
HS mais amusant, l'expression "Pas d'argent pas de Suisse" fait justement référence aux mercenaires suisses qui quand ils n'étaient pas payé se desengageaient du conflit immédiatement :)

a écrit : Non, sous Manu 1er, ce n'est plus un ministre de la défense qu'il y a en France mais une ministre des armées! Je trouve ce titre plus correct étant donné que nous avons participé activement à de nombreuses guerres ces dernières années, réduire notre armée à sa fonction de défense n’était donc pas correct.

a écrit : Pourquoi la Suisse a besoin de soldats ? Lever le drapeau blanc ne suffit pas ?

Blague à part, comment les citoyens suisses perçoivent le service militaire ? Cela doit être contraignant car c'est très long mais aussi car la Suisse est un pays neutre donc une armée professionnels devrait suffire.
Je crois que beaucoup d’hommes préfèrent ne pas faire l’armée (et se font réformer - ou repousser des cours de répétition pour raison professionnelle - dès qu’ils le peuvent), mais la font malgré tout, se faisant ainsi des amitiés et des souvenirs qu’ils n’hésitent pas à partager dès qu’ils en ont l’occasion. Néanmoins, comme écrit par ailleurs, l’armée est indispensable pour des évènements de grande ampleur (organisations de compétitions de ski, incendies de forêt, inondations, etc) et permet à des gens de tous horizons de se rencontrer.

a écrit : Etant le pays au monde ayant remporté le plus de victoires tout au long de son histoire militaire, je dirais que tu as raison.

Cela étant, le commentaire auquel tu répondais était tout à fait méprisant envers l'Armée Suisse, je te rejoins là-dessus.
Hah! J'étais sûr que tu allais commenter!... :3

a écrit : Justement non, la Suisse a été envahie plusieurs fois depuis sa neutralité sans pourtant entrer en guerre, c'est comme le Japon, c'est une armée d'autodéfense. Mais depuis quelques années, son statut de coffre fort lui permet de conserver une neutralité, les chefs ayant souvent des comptes chez eux. On ne peut pas comparer le Japon et la Suisse.
Le Japon a un passé tres coloniale et son auto defense est tres consequente c'est limite une une armee de projection desormais.
La Suisse c'est de l'autodefense symbolique

a écrit : Je pense qu'il s'agit d'un cas très particulier, un citoyen lambda ne peut espérer être exempté pour raison professionnelle - c'est même l'inverse: le service étant obligatoire, aucun employeur ne pourra vous tenir rigueur de vos absences répétées.

D'ailleurs, même dans le sp
ort, la tendance semble être l'intégration aux effectifs dans une division dont la vocation est de remporter des médailles. Certains de nos meilleurs athlètes bénéficient donc des moyens et des infrastructures de l'armée pour s'entraîner, ce qui leur permet de ne pas être sans cesse à la recherche de sponsors.

Évidemment, on peut également être exempté pour raison de santé. Ceci-dit, cette exemption se paye: 400 CHF par an + un pourcentage sur les revenus.

À côté du service militaire, nous disposons également du service civil (pour ceux refusant le port d'arme) et de la protection civile (pour ceux qui seraient inaptes au service militaire mais peuvent contribuer dans la mesure de leurs moyens). Ceci dit, les deux sont plus longs.
Afficher tout
Donc une personne ayant un handicap ou un maladie grave doit quand même payer ? C'est un peu injuste non vu ?

a écrit : Pourquoi la Suisse a besoin de soldats ? Lever le drapeau blanc ne suffit pas ?

Blague à part, comment les citoyens suisses perçoivent le service militaire ? Cela doit être contraignant car c'est très long mais aussi car la Suisse est un pays neutre donc une armée professionnels devrait suffire.
Justement! Un pays neutre ne peut pas compter sur des alliés et sa petite taille peut le rendre encore plus vulnérable. La Belgique, par exemple, a été un pays neutre jusqu'à la seconde guerre mondiale, ce qui ne l'a pas pas empêché de se faire envahir deux fois par l'Allemagne. Après ces épisodes malheureux, elle a renoncé à sa neutralité et a joué un rôle actif dans la création de l'OTAN, de l'UE....