Les vues du Mont Fuji d'Hokusai ont apporté des techniques au Japon

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Hokusai a peint La Grande Vague de Kanagawa en 1831 et les Trente-Six Vues du Mont Fuji entre 1831 et 1833. Le bleu de Prusse a été introduit au Japon en 1829, un autre peintre japonais s'en était déjà servi avant lui (Keisai Eisen).
Concernant le pigment bleu de Prusse, celui-ci a été découvert accidentellement (la fameuse sérendipité qui a été évoquée dernièrement dans une anecdote sur les glaces à l'eau ^^) par un fabricant de couleurs suisse à Berlin probablement en 1706.
Source : Wikipédia

Hokusai et le mont Fuji c'est un peu comme Cézanne et la Sainte victoire.

a écrit : La perspective, inconnue en Europe au 19ème siècle... Tous les peintres de la Renaissance se retournent dans leur tombe... Inconnue au JAPON! Il faut lire avant de critiquer...


Tous les commentaires (12)

Hokusai a peint La Grande Vague de Kanagawa en 1831 et les Trente-Six Vues du Mont Fuji entre 1831 et 1833. Le bleu de Prusse a été introduit au Japon en 1829, un autre peintre japonais s'en était déjà servi avant lui (Keisai Eisen).
Concernant le pigment bleu de Prusse, celui-ci a été découvert accidentellement (la fameuse sérendipité qui a été évoquée dernièrement dans une anecdote sur les glaces à l'eau ^^) par un fabricant de couleurs suisse à Berlin probablement en 1706.
Source : Wikipédia

Hokusai et le mont Fuji c'est un peu comme Cézanne et la Sainte victoire.

La perspective, inconnue en Europe au 19ème siècle... Tous les peintres de la Renaissance se retournent dans leur tombe...

a écrit : La perspective, inconnue en Europe au 19ème siècle... Tous les peintres de la Renaissance se retournent dans leur tombe... Inconnue au JAPON! Il faut lire avant de critiquer...

Je conseille pour les enfants "Le vieux fou de dessin" de François Place qui imagine la rencontre entre Hokusai à la fin de sa vie et un jeune garçon vendeur de rue. Un super livre !

a écrit : Hokusai a peint La Grande Vague de Kanagawa en 1831 et les Trente-Six Vues du Mont Fuji entre 1831 et 1833. Le bleu de Prusse a été introduit au Japon en 1829, un autre peintre japonais s'en était déjà servi avant lui (Keisai Eisen).
Concernant le pigment bleu de Prusse, celui-ci a été découvert accidentelle
ment (la fameuse sérendipité qui a été évoquée dernièrement dans une anecdote sur les glaces à l'eau ^^) par un fabricant de couleurs suisse à Berlin probablement en 1706.
Source : Wikipédia
Afficher tout
Merci Philippe

Ne connaissait pas la perspective telle qu’on l’entend en Europe : voilà qui serait bien plus correct.
Dès 750, une sorte de perspective naît au Japon, elle s’appelle Fukinuki Yatai (« toit ôté »). Le principe est de représenter un intérieur de maison et oui, on y trouve une sorte de perspective axonométrique.
Bien sûr, cela n’est pas une perspective digne de La Cité Idéale (tableau qui est considéré comme LE manifeste de la perspective), mais il s’agit bien d’une perspective.
Dire que la perspective n’existait pas est donc faux, car même si ce n’est pas l perspective que nous connaissons, il s’agit bien d’un type de mise en profondeur.
Nous, Occidentaux, avons un peu tendance à oublier que d’autres manières de faire que les bottées existent ;)...

Il s’agit également de la peinture qui a inspiré le logo Quiksilver ( renommée pour son sportswear mer et montagne)

a écrit : Ne connaissait pas la perspective telle qu’on l’entend en Europe : voilà qui serait bien plus correct.
Dès 750, une sorte de perspective naît au Japon, elle s’appelle Fukinuki Yatai (« toit ôté »). Le principe est de représenter un intérieur de maison et oui, on y trouve une sorte de perspective axonométrique. <
br /> Bien sûr, cela n’est pas une perspective digne de La Cité Idéale (tableau qui est considéré comme LE manifeste de la perspective), mais il s’agit bien d’une perspective.
Dire que la perspective n’existait pas est donc faux, car même si ce n’est pas l perspective que nous connaissons, il s’agit bien d’un type de mise en profondeur.
Nous, Occidentaux, avons un peu tendance à oublier que d’autres manières de faire que les bottées existent ;)...
Afficher tout
D'après ce que je viens de voir en cherchant le terme sur google, le Fukinuki yatai n'a pas de perspective. Dans toutes les oeuvre que j'ai vu, on a des vues di/trimétriques dans lesquelles toutes les lignes restent parallèles: pas de ligne d'horizon, pas de point de fuite. Dans le dessin industriel on apelle ca une "vue ISO" (pour isométrique, ce qui est un raccourci car le plus souvent c'est plutot des vues di/trimetriques : la projection sur papier des longueurs n'est pas la meme sur chaque axe, mais les lignes restent parallèles!) TL:DR le Fukinuki Yatai n'emploie pas la perspective.
Edit: Au temps pour moi, cela correspond exactement a la définition de pespective axonometrique que tu as mentionné. On ne peut toutefois pas parler de "perspective" telle qu'on l'entend, ou du moins telle que l'oeil la perçoit!

a écrit : D'après ce que je viens de voir en cherchant le terme sur google, le Fukinuki yatai n'a pas de perspective. Dans toutes les oeuvre que j'ai vu, on a des vues di/trimétriques dans lesquelles toutes les lignes restent parallèles: pas de ligne d'horizon, pas de point de fuite. Dans le dessin industriel on apelle ca une "vue ISO" (pour isométrique, ce qui est un raccourci car le plus souvent c'est plutot des vues di/trimetriques : la projection sur papier des longueurs n'est pas la meme sur chaque axe, mais les lignes restent parallèles!) TL:DR le Fukinuki Yatai n'emploie pas la perspective.
Edit: Au temps pour moi, cela correspond exactement a la définition de pespective axonometrique que tu as mentionné. On ne peut toutefois pas parler de "perspective" telle qu'on l'entend, ou du moins telle que l'oeil la perçoit!
Afficher tout
Perspective axonométrique ;)... À ce moment là, la perspective cavalière n’en est pas une non plus ;)....

a écrit : Perspective axonométrique ;)... À ce moment là, la perspective cavalière n’en est pas une non plus ;).... Oui, mon erreur vient du fait qu'en general, quand on dit "perspective" on entend "perspective conique". Au moins c'est le cas dans mon domaine, ou on travaille exclusivement en "3d parallèle", soit en perspective axonometrique. A noter que la perspective cavaliere est un cas particulier de perspective axonométrique, donc a mes yeux n'en est effectivement pas une non plus, mais la je fais de la sémantique plus qu'autre chose, dans le fond on est d'accord.

a écrit : Oui, mon erreur vient du fait qu'en general, quand on dit "perspective" on entend "perspective conique". Au moins c'est le cas dans mon domaine, ou on travaille exclusivement en "3d parallèle", soit en perspective axonometrique. A noter que la perspective cavaliere est un cas particulier de perspective axonométrique, donc a mes yeux n'en est effectivement pas une non plus, mais la je fais de la sémantique plus qu'autre chose, dans le fond on est d'accord. Afficher tout Je pense que son dernier commentaire est un beau jeu de mots :)

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre