Ce n'est pas le vaccin contre la rougeole qui a fait grandement baissé la mortalité

Proposé par
le
dans

La plupart des maladies épidémiques ont fortement diminué en France au XXe siècle en raison de l’amélioration des conditions sanitaires. Il y avait par exemple 5000 décès de la rougeole en 1912 pour arriver à une dizaine de décès en 1982. La vaccination spécifique ROR n’apparut qu’en 1983, et n'a que peu amélioré les statistiques malgré une couverture entre 90 et 95%.


Commentaires préférés (3)

Attention, vous vous apprêtez à rentrer dans une zone de guerre internet, veuillez laisser votre sens critique de côté avant de poster

Il faut quand même noter que si le ROR arrive que dans les années 1980, le premier vaccin est homologué en 1963, au USA. Et que les premiers essais de vaccination type "variolisation" sont fait dans les années 1800, mais vite abandonnés à cause de trop gros effets indésirables induits par la maladie, même moins forte. Et que en Europe, on "vacinne" les nourrissons avec l'injection d'un sérum de convalescent (en gros, du sang encore légèrement contaminé), à partir de 1916. Seul problème, cela requérait une quantité de sang importante et un certain refus des familles de donner leur sang à leurs enfants.

En bref, c'est le vaccin actuel qui n'existe que depuis les années 60 aux US et 80 chez nous, et non pas les tentatives de vaccination.
Même si je reconnaît aisément que l'amélioration de l'hygiène générale y est pour beaucoup, la rougeole étant très contagieuse.

L'hygiène a certes fait baisser grandement la mortalité, mais il restait un résidu qui n'a pu être détruit qu'avec une couverture vaccinale optimale.

Il est lamentable qu'en 2018, des épidémies de rougeole refasse leur apparition en France et tuent des gens. Et si ce n'était que des gens qui ne se faisaient pas vacciner par choix ça aurait été leur problème. Mais souvent ses gens là s'en remettent, mais ils ont le temps de la transmettre à des gens plus fragiles, qui n'ont pas pu être vaccinés en raison de leur état de santé et en décèdent.

Quant au débat sur les sels d'aluminium, c'est un faux problème. Je ne pense pas que tous les gens qui utilisent cet argument ont cessé d'utiliser du déodorant et d'emballer de la nourriture dans du papier alu. En comparaison, la quantité de sels d'aluminium d'un vaccin est ridiculement faible. Et de plus c'est un composant indispensable pour que les vaccins fonctionnent longtemps. Une fois encore je ne pense pas que les gens invoquant les sels d'alu pour ne pas se vacciner iraient le faire si il fallait le faire beaucoup plus régulièrement.


Tous les commentaires (100)

Attention, vous vous apprêtez à rentrer dans une zone de guerre internet, veuillez laisser votre sens critique de côté avant de poster

Sans remettre en question le principe de la vaccination, qui est l'une des inventions qui a sauvé le plus de vie dans l'histoire de la science, on peut tout de même s'interroger sur la pertinence et surtout sur le rapport bénéfice/risque de CERTAINES vaccinations. L'opacité du débat sur les sels d'aluminium a été très dommageable, dans l'opinion publique, à l'idée même de vaccination. Pourtant c'est bien la manière de faire qui est remise en question et pas le principe même.
Quel dommage que le débat public demandé par le Professeur Joyeux n'ait pas eu lieu. Ça aurait pu clarifier les choses plutôt que rester sur des positions dogmatiques sans que chaque camp veuille bien écouter l'autre.

Capitaine ! Un débat sur l'utilité des vaccins en vue ! ;)

Il faut quand même noter que si le ROR arrive que dans les années 1980, le premier vaccin est homologué en 1963, au USA. Et que les premiers essais de vaccination type "variolisation" sont fait dans les années 1800, mais vite abandonnés à cause de trop gros effets indésirables induits par la maladie, même moins forte. Et que en Europe, on "vacinne" les nourrissons avec l'injection d'un sérum de convalescent (en gros, du sang encore légèrement contaminé), à partir de 1916. Seul problème, cela requérait une quantité de sang importante et un certain refus des familles de donner leur sang à leurs enfants.

En bref, c'est le vaccin actuel qui n'existe que depuis les années 60 aux US et 80 chez nous, et non pas les tentatives de vaccination.
Même si je reconnaît aisément que l'amélioration de l'hygiène générale y est pour beaucoup, la rougeole étant très contagieuse.

a écrit : Sans remettre en question le principe de la vaccination, qui est l'une des inventions qui a sauvé le plus de vie dans l'histoire de la science, on peut tout de même s'interroger sur la pertinence et surtout sur le rapport bénéfice/risque de CERTAINES vaccinations. L'opacité du débat sur les sels d'aluminium a été très dommageable, dans l'opinion publique, à l'idée même de vaccination. Pourtant c'est bien la manière de faire qui est remise en question et pas le principe même.
Quel dommage que le débat public demandé par le Professeur Joyeux n'ait pas eu lieu. Ça aurait pu clarifier les choses plutôt que rester sur des positions dogmatiques sans que chaque camp veuille bien écouter l'autre.
Afficher tout
Le "professeur" Joyeux, le fameux

L'hygiène a certes fait baisser grandement la mortalité, mais il restait un résidu qui n'a pu être détruit qu'avec une couverture vaccinale optimale.

Il est lamentable qu'en 2018, des épidémies de rougeole refasse leur apparition en France et tuent des gens. Et si ce n'était que des gens qui ne se faisaient pas vacciner par choix ça aurait été leur problème. Mais souvent ses gens là s'en remettent, mais ils ont le temps de la transmettre à des gens plus fragiles, qui n'ont pas pu être vaccinés en raison de leur état de santé et en décèdent.

Quant au débat sur les sels d'aluminium, c'est un faux problème. Je ne pense pas que tous les gens qui utilisent cet argument ont cessé d'utiliser du déodorant et d'emballer de la nourriture dans du papier alu. En comparaison, la quantité de sels d'aluminium d'un vaccin est ridiculement faible. Et de plus c'est un composant indispensable pour que les vaccins fonctionnent longtemps. Une fois encore je ne pense pas que les gens invoquant les sels d'alu pour ne pas se vacciner iraient le faire si il fallait le faire beaucoup plus régulièrement.

a écrit : Capitaine ! Un débat sur l'utilité des vaccins en vue ! ;) Non, pas pour moi. Pour ma part je ne débats pas avec les attardés mentaux...

c'est l'invention de la chasse d'eau et de la cabine de douche qui a éradiqué les épidémies

a écrit : Capitaine ! Un débat sur l'utilité des vaccins en vue ! ;) Arrr... Larguez les ad hominem et souquez les biais cognitifs!...

a écrit : L'hygiène a certes fait baisser grandement la mortalité, mais il restait un résidu qui n'a pu être détruit qu'avec une couverture vaccinale optimale.

Il est lamentable qu'en 2018, des épidémies de rougeole refasse leur apparition en France et tuent des gens. Et si ce n'était que d
es gens qui ne se faisaient pas vacciner par choix ça aurait été leur problème. Mais souvent ses gens là s'en remettent, mais ils ont le temps de la transmettre à des gens plus fragiles, qui n'ont pas pu être vaccinés en raison de leur état de santé et en décèdent.

Quant au débat sur les sels d'aluminium, c'est un faux problème. Je ne pense pas que tous les gens qui utilisent cet argument ont cessé d'utiliser du déodorant et d'emballer de la nourriture dans du papier alu. En comparaison, la quantité de sels d'aluminium d'un vaccin est ridiculement faible. Et de plus c'est un composant indispensable pour que les vaccins fonctionnent longtemps. Une fois encore je ne pense pas que les gens invoquant les sels d'alu pour ne pas se vacciner iraient le faire si il fallait le faire beaucoup plus régulièrement.
Afficher tout
Je comprends pas ton commentaire mais il n'a pas de sens scientifique, que tu touches de l'aluminium ou que tu en prends par intraveineuse ou intraperitoniale, la différence est énorme. Pareil pour l'alcool, tu pourras jamais te mettre 1 L d'alcool en intraveineuse. Le débat de l'aluminium a lieu d'être, ce n'est pas le seul adjuvant connus mais c'est le moins cher,arrêtez tous de dire que les autre sont des cons, le débat existe et il a raison de l'etre.

Et comme tu l'as bien dit, seuls les personnes en bonne santé résistant bien aux maladies mais aussi aux vaccins.

à noter que le catholicisme décrétait l'hygiène corporelle (les bains, notamment) comme un pêché, parce que cela pouvait mener à la sensualité.
Juste pour donner une idée ...

a écrit : L'hygiène a certes fait baisser grandement la mortalité, mais il restait un résidu qui n'a pu être détruit qu'avec une couverture vaccinale optimale.

Il est lamentable qu'en 2018, des épidémies de rougeole refasse leur apparition en France et tuent des gens. Et si ce n'était que d
es gens qui ne se faisaient pas vacciner par choix ça aurait été leur problème. Mais souvent ses gens là s'en remettent, mais ils ont le temps de la transmettre à des gens plus fragiles, qui n'ont pas pu être vaccinés en raison de leur état de santé et en décèdent.

Quant au débat sur les sels d'aluminium, c'est un faux problème. Je ne pense pas que tous les gens qui utilisent cet argument ont cessé d'utiliser du déodorant et d'emballer de la nourriture dans du papier alu. En comparaison, la quantité de sels d'aluminium d'un vaccin est ridiculement faible. Et de plus c'est un composant indispensable pour que les vaccins fonctionnent longtemps. Une fois encore je ne pense pas que les gens invoquant les sels d'alu pour ne pas se vacciner iraient le faire si il fallait le faire beaucoup plus régulièrement.
Afficher tout
Sur le sujet de la vaccination, il y a des pour, des contres, et surtout des doutes. Il va vraiment falloir avoir de la transparence dans ce que l'on dit, et les 'je pense' ou 'il est démontré' ne doivent plus être acceptable. Il faut des études cliniques et scientifiques indépendantes et sans conflit d'intérêt autres que celles des labos. Notre ministre de la santé qui affirme avec certitude que les vaccins sont sans danger devrait réellement se questionner sur son rôle ; défend elle la santé de la population ou les intérêts des laboratoires ? Où se trouve l'étude de toxicité de l'injection hexavalente obligatoire aux nourrissons depuis le début de l'année ? Étonnant que ce cocktail ne soit plus recommandé par l'armée Italienne après une étude parlementaire. Pourquoi existe il au USA un fond d'indemnisation des conséquences fâcheuses des vaccinations ? Y aurait il un risque ?
Si vous voulez gratter le sujet, je vous invite à visionner les 8 vidéos d'enquete documentée sur YouTube (cherchez avec 'enquete vaccination'). On peut télécharger les sources nationnales et internationales qui confirme ce qui est dit. En face, les industriels du secteur manipulent les chiffres (objet de l'anecdote) ou ne les diffusent pas sous couvert du secret de fabrication (exemple récent du Levothyrox).
Pour répondre à ton commentaire sur les sels d'aluminium, c'est comme le ketchup. C'est pas très bon pour la santé mais en intraveineuse ça l'est encore moins ! Il faut comparer ce qui est comparable voyons.

Les effets secondaires, on espère toujours passer à travers les trous de la raquette. Jusqu'au jour où ça vous arrive ...

a écrit : Sur le sujet de la vaccination, il y a des pour, des contres, et surtout des doutes. Il va vraiment falloir avoir de la transparence dans ce que l'on dit, et les 'je pense' ou 'il est démontré' ne doivent plus être acceptable. Il faut des études cliniques et scientifiques indépendantes et sans conflit d'intérêt autres que celles des labos. Notre ministre de la santé qui affirme avec certitude que les vaccins sont sans danger devrait réellement se questionner sur son rôle ; défend elle la santé de la population ou les intérêts des laboratoires ? Où se trouve l'étude de toxicité de l'injection hexavalente obligatoire aux nourrissons depuis le début de l'année ? Étonnant que ce cocktail ne soit plus recommandé par l'armée Italienne après une étude parlementaire. Pourquoi existe il au USA un fond d'indemnisation des conséquences fâcheuses des vaccinations ? Y aurait il un risque ?
Si vous voulez gratter le sujet, je vous invite à visionner les 8 vidéos d'enquete documentée sur YouTube (cherchez avec 'enquete vaccination'). On peut télécharger les sources nationnales et internationales qui confirme ce qui est dit. En face, les industriels du secteur manipulent les chiffres (objet de l'anecdote) ou ne les diffusent pas sous couvert du secret de fabrication (exemple récent du Levothyrox).
Pour répondre à ton commentaire sur les sels d'aluminium, c'est comme le ketchup. C'est pas très bon pour la santé mais en intraveineuse ça l'est encore moins ! Il faut comparer ce qui est comparable voyons.
Afficher tout
Pour les sels d'alus j'ai pas précisé : on l'absorbe quand on utilise du déodorant notamment, donc ça finit immanquablement dans le sang. Ce n'est pas différent d'un vaccin, qui est une injection intra musculaire et qui ne va pas directement dans le sang non plus.

Quant aux autres pays, le fait est que l'Italie n'a pas la culture du vaccin obligatoire, une loi récente vient d'être mis en vigueur à ce sujet mais l'extrême droite l'a (ou va) aboli. Les États-Unis sont quant à eux beaucoup plus imprégnés de croyances qu'en France. Il y a aussi des fonds quo existent pour démontrer que le réchauffement climatique n'existe pas, c'est pas pour autant que c'est vrai

a écrit : Je comprends pas ton commentaire mais il n'a pas de sens scientifique, que tu touches de l'aluminium ou que tu en prends par intraveineuse ou intraperitoniale, la différence est énorme. Pareil pour l'alcool, tu pourras jamais te mettre 1 L d'alcool en intraveineuse. Le débat de l'aluminium a lieu d'être, ce n'est pas le seul adjuvant connus mais c'est le moins cher,arrêtez tous de dire que les autre sont des cons, le débat existe et il a raison de l'etre.

Et comme tu l'as bien dit, seuls les personnes en bonne santé résistant bien aux maladies mais aussi aux vaccins.
Afficher tout
Sauf que l'on parle de quantité infime ... Donc tu ne risque pas d'avoir une intoxication aigue comme avec l'alcool (il y a toujours des personnes qui réagissent à certaines substances mais ce sont des cas très rares). Ensuite pour des substances cancérigènes le problème vient principalement de la fréquence d'exposition donc le déo est bien plus dangereux (ce qui est réellement le cas puisque lié au cancer du sein). Ensuite tu veux un débat ? Pourquoi faire ? Les antivaxx trouveront juste autre chose, et on ce sera reparti. C'est comme les platitstes, ce sont des personnes qui ont décidé que le système leur ment et donc osef de ce que le système dit. Mais dans le même temps ils font manger tous les jours des additifs, conservateurs, etc. alors que pour le coup on est sûr de leur mauvais impact

Plop !
Petit rappel (entrer dans le débat ne m'intéresse que peu) : L'anecdote indique le nombre de décès lié à la rougeole : effectivement, on en compte environ 25 par an jusqu'aux alentours de 1982 d'après la source 1. TOUTEFOIS, en 1980, et bah on sait soigner la rougeole. Les gens la contracte, mais n'en meurent pas. Par contre, toujours en source 1, on voit une nette diminution de l'incidence de la rougeole à partir de la mise en circulation du vaccin.
Si le vaccin est important même si on soigne très bien la maladie, c'est principalement dû aux complications liées à la rougeole, qui n'apparaissent pas sur un graphique qui ne met en avant que la mortalité. L'anecdote mérite un petit remaniement je pense, qui laisse moins entrevoir son orientation ! bonne journée !

a écrit : Je comprends pas ton commentaire mais il n'a pas de sens scientifique, que tu touches de l'aluminium ou que tu en prends par intraveineuse ou intraperitoniale, la différence est énorme. Pareil pour l'alcool, tu pourras jamais te mettre 1 L d'alcool en intraveineuse. Le débat de l'aluminium a lieu d'être, ce n'est pas le seul adjuvant connus mais c'est le moins cher,arrêtez tous de dire que les autre sont des cons, le débat existe et il a raison de l'etre.

Et comme tu l'as bien dit, seuls les personnes en bonne santé résistant bien aux maladies mais aussi aux vaccins.
Afficher tout
On peut absorber de l’aluminium par contact.
Le raisonnement scientifique est valide.
Votre comparaison avec l’alcool ne tient pas. Tout dépend de la quantité d’aluminium injectée par rapport à la quantité d’aluminium absorbée au quotidien. La réponse est loin d’etre évidente. La connaissez-vous vous même ?
Pour le reste il faut réactualiser ses infos ça fait au moins 5 ans que la HAS a publié un rapport.
Le débat a déjà eu lieu en fait. Il ne reste plus que les aveugles ou les sourds pour ne pas le savoir.

a écrit : On peut absorber de l’aluminium par contact.
Le raisonnement scientifique est valide.
Votre comparaison avec l’alcool ne tient pas. Tout dépend de la quantité d’aluminium injectée par rapport à la quantité d’aluminium absorbée au quotidien. La réponse est loin d’etre évidente. La connaissez-vous vous même
?
Pour le reste il faut réactualiser ses infos ça fait au moins 5 ans que la HAS a publié un rapport.
Le débat a déjà eu lieu en fait. Il ne reste plus que les aveugles ou les sourds pour ne pas le savoir.
Afficher tout
Effectivement plus on prend d'aluminium par jours plus on le tolére mais plus on en prend, plus l'ajout (pour un vaccin) par exemple est dangereux. Spécialement pour les personnes fragiles et les enfants dont les vaccins se succèdent de plus en plus et de plus en plus vite. Pour nous avec 3 vaccins, les risques de choc anaphylactique étaient moins élevés, mais les risques d'attraper les maladies.
Après pour ma part. J'ai eu 5 vaccins et je n'ai jamais chopé les maladies dont le vaccin est maintenant obligatoire.

a écrit : Sauf que l'on parle de quantité infime ... Donc tu ne risque pas d'avoir une intoxication aigue comme avec l'alcool (il y a toujours des personnes qui réagissent à certaines substances mais ce sont des cas très rares). Ensuite pour des substances cancérigènes le problème vient principalement de la fréquence d'exposition donc le déo est bien plus dangereux (ce qui est réellement le cas puisque lié au cancer du sein). Ensuite tu veux un débat ? Pourquoi faire ? Les antivaxx trouveront juste autre chose, et on ce sera reparti. C'est comme les platitstes, ce sont des personnes qui ont décidé que le système leur ment et donc osef de ce que le système dit. Mais dans le même temps ils font manger tous les jours des additifs, conservateurs, etc. alors que pour le coup on est sûr de leur mauvais impact Afficher tout Effectivement tu n'auras pas une intoxication mais tu pourras faire un choc anaphylactique, qui est la principale cause de décès des vaccins. Concernant le déo, l'aluminium prendra du temps a arriver au niveau du tissu et encore plus au sang mais a forte dose, ça peut aussi arriver je pense. Et non je ne veux pas de débat, je veux juste qu'on arrête de critiquer les personnes au lieu des idées, ce qui rabaisse le débat.