Dans l'Antiquité, c'était mieux d'avoir un petit pénis

Proposé par
le
dans

Les symboles de virilité varient selon les époques. Durant l'Antiquité, le summum de la virilité était d'avoir un petit pénis ainsi représenté sur les statues grecques. C'était alors considéré comme un signe d'intelligence et de raison. A l'inverse, avoir un gros pénis était négatif et considéré comme très laid.


Tous les commentaires (88)

a écrit : Ah ah !...
Non.
Il est facile de confondre "homosexualité" et "pédérastie" comme il est facile de confondre "représentations" et "réalités".
La "pédérastie", ascendant d'un homme mûr sur un homme prépubère - notamment sexuelle - permettait au futu
r citoyen ATHÉNIEN d'apprendre à être "dominé" pour pouvoir, à partir de sa puberté, savoir comment lui même dominera. Il était très mal vu que ces relations sexuelles entre hommes perdurent après car cela faisait un "brainfreeze" aux Athéniens : "heu ? Deux dominants qui s'entre-dominent ? Erreur... Erreur..."
Et pour la taille du sexe, comme il a été dit très justement plus haut, un grand sexe est signe de bestialité (hermès, dionysos, les satyres,...) alors qu'un sexe court était signe de civilisation. Mais comme c'est comme partout pareil, on définit comme parfait ce qui est rare et demande du raffinement. Ils aimaient leurs femmes blanches et les voilaient pour cela. Car essayez de rester blanches sous un soleil méditerrannéen vous ! Peut-être en vas-t-il de même pour la taille du sexe. Les petits sexes étaient peut-être considérés comme rares et donc hypes !
Afficher tout
Chez les Romains de bonne famille l'homosexualité était naturelle, mais seulement en tant que "membre actif". Donc le partenaire passif devait nécessairement être d'une caste intérieure, typiquement un esclave. Jules César notamment, d'après Suétone, aurait couché passivement avec le roi de Bythinie pour obtenir des avantages militaires et financiers et cela c'est su, ce qui l'aura poursuivi toute sa vie avec de jolis surnoms comme la "planche de lit de Bythinie". Je me suis toujours demandé d'ailleurs si cela n'a pas inspiré l'épisode du manga Berserk où Griffith accepte de coucher avec le gouverneur de Doldrey.

1) Ce n'était pas considéré comme une preuve de virilité que d'avoir un petit sexe mais une marque évolution, civilité, humanité. Un homme ayant un sexe plus ''voyant'' étant vu comme un animal. 2) on parle de la représentation du sexe masculin sans érection. Un petit rappel, la taille du pénis au repos ne permet en rien de deviner ses dimensions lors de l'érection.

a écrit : Enfin... Si bien sûr que ça existe dès l'instant où la norme existe.

Si la norme du lieu et du moment dit que les hommes doivent être rasés de près, dès que tu as une barbe ou une moustache tu es hors-norme. Que ça te fasse plaisir ou non... Fondamentalement ton propre avis sur la question n'a pa
s d'importance et c'est cela qui en fait une norme. C'est une convention collective liée à une époque et un lieu donné. Afficher tout
Définissez donc la norme pour la taille du sexe... Je suis sûr que vous ne pourrez pas répondre à la question aujourd'hui.

La seule chose que l'on peut dire c'est "Je suis à la moyenne, en dessous, au dessus"
Et encore il faut connaître la moyenne par pays, région....
Cette moyenne existe car elle il y a eu des études là dessus (oui je sais je suis chiant avec les études cliniques mais c'est mon domaine)
Par contre, il faut savoir mesurer la taille de son sexe (oui ce n'est pas si facile car il faut savoir où commencer...)

Pour le reste (barbes,...) vous trouverez autant de femmes/hommes qui aiment que de femmes/hommes qui n'aiment pas.
Vous définissez la norme par rapport aux magazines de mode ?
Donc depuis 10 ans vous aimez que les femmes en danger de mort qui font 45 kg pour 1m80?
Triste...

J'aurais été super moche durant l'antiquité !

Il me semble qu'un gros penis était surtout péjoratif au sens où il évoquerait la bestialité. Le fait de s'adonner aux plaisirs de la chair était effectivement mal perçu dans l'antiquité et semblait antagoniste avec la réflexion, la pensée philosophique ...

a écrit : Et si on on est dans la norme, juste la bonne taille en tout circonstance on fait quoi ? On attend ?
Non parce çà vaux dire que si on est "normé", on était pas virile avant, on ne l'ai toujours pas :p

Ceci dit y a qu'a voir les commentaires de gros beauf pour voir que la taille de
la teub est toujours un sujet de préocupation "oh ben moi je suis virile hein" , et ben moi je suis dans la norme et je suis virile aussi ;-) Afficher tout
Merci de faire un effort d'écriture.

a écrit : Définissez donc la norme pour la taille du sexe... Je suis sûr que vous ne pourrez pas répondre à la question aujourd'hui.

La seule chose que l'on peut dire c'est "Je suis à la moyenne, en dessous, au dessus"
Et encore il faut connaître la moyenne par pays, région....
C
ette moyenne existe car elle il y a eu des études là dessus (oui je sais je suis chiant avec les études cliniques mais c'est mon domaine)
Par contre, il faut savoir mesurer la taille de son sexe (oui ce n'est pas si facile car il faut savoir où commencer...)

Pour le reste (barbes,...) vous trouverez autant de femmes/hommes qui aiment que de femmes/hommes qui n'aiment pas.
Vous définissez la norme par rapport aux magazines de mode ?
Donc depuis 10 ans vous aimez que les femmes en danger de mort qui font 45 kg pour 1m80?
Triste...
Afficher tout
Norme pour la taille du sexe aujourd'hui : le plus gros possible. C'est précisément ça la culture de la performance. Mais il ne faut pas confondre norme sociale et moyenne physiologique. Il y a un lien évidemment, "le plus gros possible" étant limité par la nature et en corrélation directe avec la moyenne physiologique.

Comment savoir si quelque chose est une norme ? Il suffit de se demander si l'effet obtenu en annonçant/montrant une valeur face à un public représentatif aura un effet positif ou négatif. L'effet positif définit la norme.

Je ne répondrai pas sur la tristesse du message de fin... Je ne définis aucune norme, mais j'espère sincèrement que ce n'était pas ce que vous vouliez dire. Sinon effectivement cela serait triste. La barbe était un exemple aléatoire.

Bof! Je garderai ma bite monstrueuse. ...Aagrhh! C'était un rêve.. laissez-moi retourner !!

a écrit : J'aurais été super moche durant l'antiquité ! Bah maintenant t’es super relou.
C’est pas mieux.

a écrit : Hermes était représenté avec un petit pénis, je n'ai d'ailleurs jamais vu d'Hermes avec un gros/grand pénis... de plus aussi blagueur fut-il, il est très loin de symboliser la bestialité.

Il y aurait tellement de choses à dire sur lui qui pourraient faire un article CCMB par exemple: il étai
t présent partout sous forme de stèles appelées Hermai, on pouvait le voir aux stades, aux gymnases, sur les places, aux frontières, aux bords des routes, aux croisements, aux portes des villes, dans et/ou devant les maisons, dans les écoles, bibliothèques... etc mais il n'avait aucun temple ou lieu qui lui fut spécifiquement dédié.
Omniprésent mais sans lieu de culte officiel.
Afficher tout
Et avec quoi cet hermès aux carrefours indiquait-il la direction ? (Véridique). Si Hermès n'avait pas de lieu de culte fixe (en tois cas jusqu'à une certaine période), c'est qu'il était - entre-autre - le "dieu" du commerce et du voyage. Il indiquait les direction avec son pénis de pierre. On les appellait les Hermès Ithyphalliques en rapport bien entendu à leur amour du badmington ;-)

a écrit : Chez les Romains de bonne famille l'homosexualité était naturelle, mais seulement en tant que "membre actif". Donc le partenaire passif devait nécessairement être d'une caste intérieure, typiquement un esclave. Jules César notamment, d'après Suétone, aurait couché passivement avec le roi de Bythinie pour obtenir des avantages militaires et financiers et cela c'est su, ce qui l'aura poursuivi toute sa vie avec de jolis surnoms comme la "planche de lit de Bythinie". Je me suis toujours demandé d'ailleurs si cela n'a pas inspiré l'épisode du manga Berserk où Griffith accepte de coucher avec le gouverneur de Doldrey. Afficher tout Mince. En effet. Lorsque j'ai lu "homosexualité" et "antiquité", j'ai pensé "pédérastie" donc grèce. Mais j'avais oublié cette civilisation batarde postérieure ! ;-)

a écrit : Oui, enfin c'est mieux si c'est une clé en fer forgée de vieux portail qu'une clé de cadenas...
Désolé :D
Les cadenas aussi ont droit à une clef qui leur va ;)

a écrit : Et si on on est dans la norme, juste la bonne taille en tout circonstance on fait quoi ? On attend ?
Non parce çà vaux dire que si on est "normé", on était pas virile avant, on ne l'ai toujours pas :p

Ceci dit y a qu'a voir les commentaires de gros beauf pour voir que la taille de
la teub est toujours un sujet de préocupation "oh ben moi je suis virile hein" , et ben moi je suis dans la norme et je suis virile aussi ;-) Afficher tout
Tu es passé à côté du délire man.
Et calme toi aussi.

a écrit : Mince. En effet. Lorsque j'ai lu "homosexualité" et "antiquité", j'ai pensé "pédérastie" donc grèce. Mais j'avais oublié cette civilisation batarde postérieure ! ;-) Bonsoir Bordelor. Ce que vous écrivez apporte une vraie valeur ajoutée à la masse des commentaires relatifs à cette anecdote. Est-ce indiscret de vous demander quelle est votre formation / profession ?

Et les femmes, elles en pensaient quoi alors ?

De toute façon, la bonne taille "c'est quand cela touche par terre"... Euuh non, pas possible, je dois confondre ; )

a écrit : Si cette idée était repandue à l'époque c'est que la majorité des hommes avait de petits penis sinon ce critère n'aurait pas pû perdurer. Est ce que cela veut dire que les hommes ont de plus petit sexe que ce qu'ils disent ? Ou bien l'espèce humaine a évolué ces 2000 dernieres années en favorisant les spécimens ayant de plus gros phalus ?
Vaste question...
Afficher tout
Certes mais de nos jours, l'avis des femmes prend de l'importance... Donc oui les idées sur le sujet par rapport à l'antiquité ont pût changer.. ;)

a écrit : Si cette idée était repandue à l'époque c'est que la majorité des hommes avait de petits penis sinon ce critère n'aurait pas pû perdurer. Est ce que cela veut dire que les hommes ont de plus petit sexe que ce qu'ils disent ? Ou bien l'espèce humaine a évolué ces 2000 dernieres années en favorisant les spécimens ayant de plus gros phalus ?
Vaste question...
Afficher tout
Il y a eu une étude américaine récente qui a statué que un penis plus petit a des conséquences négatives sur la fertilité...

french1.newsdeskpress.com/etude-de-la-taille-du-penis-fertilite-masculine-liee-a-la-taille-des-organes-genitaux/

a écrit : C'est amusant, car l'homme est l'hominidé qui a le sexe le plus long. Celui des gorilles fait 5 cm en moyenne. C'est à la demande de l'ordre des magistrats que les gorilles ont un sexe très petit ;-)

a écrit : On parle d'une époque durant laquelle l'homosexualité était la norme
Peu être qu'un petit pénis était un avantage pour trouver un homme avec qui avoir un rapport
Pas de doute, les homosexuels recherchent les petits sexes !!!