On trouve des contrôleurs aériens ailleurs que dans les aéroports

Proposé par
Invité
le

Les contrôleurs aériens ne travaillent pas tous en tour de contrôle dans les aéroports ! Une partie d’entre eux gère le trafic aérien durant les phases de croisière (au-delà de 3500 mètres d’altitude) depuis l’un des cinq centres en route de la navigation aérienne situés en France. Ces centres sont situés à Reims, Athis-Mons (près de l’aéroport d’Orly), Loperhet dans le Finistère, Mérignac en Gironde et Aix-en-Provence.

Une cellule de gestion du trafic aérien, dépendant d’Eurocontrol (Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne), coordonne l’action des centres de contrôle régionaux en Europe.


Commentaires préférés (3)

Si vous tapez -perle contrôleur aérien- sur Internet vous aurez une bonne idée de l'ambiance de ce métier
(extrêmement sérieuse même dans les moments les plus improbable)

En faite c'est aussi le boulot du.. Père de la copine de Jesse Pinkman dans Breaking Bad ?

Un exemple de perle de contrôleur aérien:

Sur une plate-forme près de grands étangs, un instructeur et son élève s'alignent sur la piste pour décoller.
A ce moment, un gros pélican vient se poser à mi-piste. Il s'arrête au milieu de la piste et vaque a ses occupations sans les regarder :

Contrôleur : - " Cessna Qué b ec Zulu, autorisé au décollage piste 33, vent 310° pour 8 noeuds. "
L'élève à l'instructeur : - " Qu'est ce que je fais ? Qu'est ce que je fais ? "
L'instructeur : - " Que pensez-vous que vous devriez faire ? "
L'élève : - " Peut-être que si je roule vers lui, ça va l'effrayer ?..."
L'instructeur : - " C'est une bonne idée. "
L'élève fait rouler l'avion vers le pélican, qui lève le b ec, puis, méprisant, se replonge dans ses occupations et ne b ouge pas.
Contrôleur : - " Cessna Québec Zulu, vous m'avez reçu ? Vous êtes autorisé à décoller 33, vent 310° pour 8 noeuds. "
L'élève à l'instructeur : - " Qu'est ce que je fais ? Qu'est ce que je fais ? "
L'instructeur : - " Que pensez-vous que vous devriez faire ? "
L'élève : - " Peut-être que je pourrais prévenir la Tour ? "
L'instructeur : - " C'est une bonne idée. " L'élève : - " Euh, ... la Tour , il y a un pélican, euh ... sur la piste."

Après un long silence :
Contrôleur : - " Cessna Québec Zulu, maintenez votre position. .... Pélican sur la piste 33, vous êtes autorisé pour un décollage immédiat, vent 310° pour 8 noeuds. "

Deux secondes d'attente et, - par coïncidence -, le pélican s'envole.
Contrôleur : - " Cessna Québec Zulu, autorisé au décollage piste 33, vent 310° pour 8 noeuds. Attention à la turbulence de sillage, décollage de pélican devant vous, bon vol ! "


Tous les commentaires (11)

Si vous tapez -perle contrôleur aérien- sur Internet vous aurez une bonne idée de l'ambiance de ce métier
(extrêmement sérieuse même dans les moments les plus improbable)

En faite c'est aussi le boulot du.. Père de la copine de Jesse Pinkman dans Breaking Bad ?

Un exemple de perle de contrôleur aérien:

Sur une plate-forme près de grands étangs, un instructeur et son élève s'alignent sur la piste pour décoller.
A ce moment, un gros pélican vient se poser à mi-piste. Il s'arrête au milieu de la piste et vaque a ses occupations sans les regarder :

Contrôleur : - " Cessna Qué b ec Zulu, autorisé au décollage piste 33, vent 310° pour 8 noeuds. "
L'élève à l'instructeur : - " Qu'est ce que je fais ? Qu'est ce que je fais ? "
L'instructeur : - " Que pensez-vous que vous devriez faire ? "
L'élève : - " Peut-être que si je roule vers lui, ça va l'effrayer ?..."
L'instructeur : - " C'est une bonne idée. "
L'élève fait rouler l'avion vers le pélican, qui lève le b ec, puis, méprisant, se replonge dans ses occupations et ne b ouge pas.
Contrôleur : - " Cessna Québec Zulu, vous m'avez reçu ? Vous êtes autorisé à décoller 33, vent 310° pour 8 noeuds. "
L'élève à l'instructeur : - " Qu'est ce que je fais ? Qu'est ce que je fais ? "
L'instructeur : - " Que pensez-vous que vous devriez faire ? "
L'élève : - " Peut-être que je pourrais prévenir la Tour ? "
L'instructeur : - " C'est une bonne idée. " L'élève : - " Euh, ... la Tour , il y a un pélican, euh ... sur la piste."

Après un long silence :
Contrôleur : - " Cessna Québec Zulu, maintenez votre position. .... Pélican sur la piste 33, vous êtes autorisé pour un décollage immédiat, vent 310° pour 8 noeuds. "

Deux secondes d'attente et, - par coïncidence -, le pélican s'envole.
Contrôleur : - " Cessna Québec Zulu, autorisé au décollage piste 33, vent 310° pour 8 noeuds. Attention à la turbulence de sillage, décollage de pélican devant vous, bon vol ! "

a écrit : Un exemple de perle de contrôleur aérien:

Sur une plate-forme près de grands étangs, un instructeur et son élève s'alignent sur la piste pour décoller.
A ce moment, un gros pélican vient se poser à mi-piste. Il s'arrête au milieu de la piste et vaque a ses occupations sans les regarder :


Contrôleur : - " Cessna Qué b ec Zulu, autorisé au décollage piste 33, vent 310° pour 8 noeuds. "
L'élève à l'instructeur : - " Qu'est ce que je fais ? Qu'est ce que je fais ? "
L'instructeur : - " Que pensez-vous que vous devriez faire ? "
L'élève : - " Peut-être que si je roule vers lui, ça va l'effrayer ?..."
L'instructeur : - " C'est une bonne idée. "
L'élève fait rouler l'avion vers le pélican, qui lève le b ec, puis, méprisant, se replonge dans ses occupations et ne b ouge pas.
Contrôleur : - " Cessna Québec Zulu, vous m'avez reçu ? Vous êtes autorisé à décoller 33, vent 310° pour 8 noeuds. "
L'élève à l'instructeur : - " Qu'est ce que je fais ? Qu'est ce que je fais ? "
L'instructeur : - " Que pensez-vous que vous devriez faire ? "
L'élève : - " Peut-être que je pourrais prévenir la Tour ? "
L'instructeur : - " C'est une bonne idée. " L'élève : - " Euh, ... la Tour , il y a un pélican, euh ... sur la piste."

Après un long silence :
Contrôleur : - " Cessna Québec Zulu, maintenez votre position. .... Pélican sur la piste 33, vous êtes autorisé pour un décollage immédiat, vent 310° pour 8 noeuds. "

Deux secondes d'attente et, - par coïncidence -, le pélican s'envole.
Contrôleur : - " Cessna Québec Zulu, autorisé au décollage piste 33, vent 310° pour 8 noeuds. Attention à la turbulence de sillage, décollage de pélican devant vous, bon vol ! "
Afficher tout
Juste excellent !!!

Ayant effectué un stage dans un aéroport, on voit une décontraction étonnante en dehors des phases de communication et qui contraste totalement avec les phases de contrôle où la concentration est maximale.

Sinon pour info la formation est ouverte sur concours aux bac+2 et permet ensuite d'obtenir un bac+5 mais il faut avoir 15/20 chaque semestre (niveau d'exigence assez élevé)

a écrit : Un exemple de perle de contrôleur aérien:

Sur une plate-forme près de grands étangs, un instructeur et son élève s'alignent sur la piste pour décoller.
A ce moment, un gros pélican vient se poser à mi-piste. Il s'arrête au milieu de la piste et vaque a ses occupations sans les regarder :


Contrôleur : - " Cessna Qué b ec Zulu, autorisé au décollage piste 33, vent 310° pour 8 noeuds. "
L'élève à l'instructeur : - " Qu'est ce que je fais ? Qu'est ce que je fais ? "
L'instructeur : - " Que pensez-vous que vous devriez faire ? "
L'élève : - " Peut-être que si je roule vers lui, ça va l'effrayer ?..."
L'instructeur : - " C'est une bonne idée. "
L'élève fait rouler l'avion vers le pélican, qui lève le b ec, puis, méprisant, se replonge dans ses occupations et ne b ouge pas.
Contrôleur : - " Cessna Québec Zulu, vous m'avez reçu ? Vous êtes autorisé à décoller 33, vent 310° pour 8 noeuds. "
L'élève à l'instructeur : - " Qu'est ce que je fais ? Qu'est ce que je fais ? "
L'instructeur : - " Que pensez-vous que vous devriez faire ? "
L'élève : - " Peut-être que je pourrais prévenir la Tour ? "
L'instructeur : - " C'est une bonne idée. " L'élève : - " Euh, ... la Tour , il y a un pélican, euh ... sur la piste."

Après un long silence :
Contrôleur : - " Cessna Québec Zulu, maintenez votre position. .... Pélican sur la piste 33, vous êtes autorisé pour un décollage immédiat, vent 310° pour 8 noeuds. "

Deux secondes d'attente et, - par coïncidence -, le pélican s'envole.
Contrôleur : - " Cessna Québec Zulu, autorisé au décollage piste 33, vent 310° pour 8 noeuds. Attention à la turbulence de sillage, décollage de pélican devant vous, bon vol ! "
Afficher tout
Ici pélican écho 419 bien reçu on décolle

a écrit : Ici pélican écho 419 bien reçu on décolle Vu qu'il s'agit d'un collationnement, la phrase sera plutôt: "bien reçu, pélican echo 419".
Ou plutôt "piste 33, Autorisé décollage , pélican echo 419" car mes recherches indiquent que le terme "roger" (=bien reçu) n'est guère utilisé en france, où l'on préfère le collationnement complet puisque le but est d'assurer la bonne compréhension des information

En effet, l'objectif est d'avoir des message concis et clair donc:
- inutile de commencer par "ici", l'indicatif suffit
- normalement on commence par l'indicatif de l’appelé puis de l'appelant, comme çà il sait qu'on s'adresse à lui et est donc attentif au message entier, sinon il pourrait rater l'information sur l'identité de l'appelant.
Toutefois pour un collationnement, c'est à dire une répétition des informations importantes, le destinataire sait qu'on s'adresse à lui puisqu'on lui répète le message qu'il vient de faire donc on n'indique pas l'appelé et l'appelant donne son indicatif à la fin du message seulement.
- enfin on ne répète que les information importantes, sur lesquelles une erreur pourrait avoir de grave conséquence. Ici la piste et le fait qu'on est autorisé à décoller afin de ne pas s'embrocher dans un autre avion. Le vent on s'en moque.

a écrit : Vu qu'il s'agit d'un collationnement, la phrase sera plutôt: "bien reçu, pélican echo 419".
Ou plutôt "piste 33, Autorisé décollage , pélican echo 419" car mes recherches indiquent que le terme "roger" (=bien reçu) n'est guère utilisé en france, où l'on préf
ère le collationnement complet puisque le but est d'assurer la bonne compréhension des information

En effet, l'objectif est d'avoir des message concis et clair donc:
- inutile de commencer par "ici", l'indicatif suffit
- normalement on commence par l'indicatif de l’appelé puis de l'appelant, comme çà il sait qu'on s'adresse à lui et est donc attentif au message entier, sinon il pourrait rater l'information sur l'identité de l'appelant.
Toutefois pour un collationnement, c'est à dire une répétition des informations importantes, le destinataire sait qu'on s'adresse à lui puisqu'on lui répète le message qu'il vient de faire donc on n'indique pas l'appelé et l'appelant donne son indicatif à la fin du message seulement.
- enfin on ne répète que les information importantes, sur lesquelles une erreur pourrait avoir de grave conséquence. Ici la piste et le fait qu'on est autorisé à décoller afin de ne pas s'embrocher dans un autre avion. Le vent on s'en moque.
Afficher tout
Allo tour de contrôle? Desolé, j'ai oublié le frein à main!

Pour l'anecdote, merci, j'ai découvert les "perles de l'aéronautique", et c'est pas demain que je remonterai dans un avion! ^^

a écrit : Allo tour de contrôle? Desolé, j'ai oublié le frein à main!

Pour l'anecdote, merci, j'ai découvert les "perles de l'aéronautique", et c'est pas demain que je remonterai dans un avion! ^^
Si tu veux une anecdote flippante supplémentaire pour te décourager de prendre l'avion. Le mot "décollage" n'est prononcé par le contrôleur que pour donner l'autorisation de décoller, dans toutes les autres situations on utilisera les mots"envol" ou "départ" pour éviter les confusions. Pourquoi? Parce qu'un jour, à un pilote un peu pressé, le contrôleur a dit de se positionner à tel piste et de se préparer au décollage. Et ce dernier a cru être autorisé à décoller dès qu'il était prêt et s'est donc élancer... pour s'emplatrer un autre avion de passager qui atterrissait. Donc aujourd'hui le contrôleur dirait de "se positionner à telle piste et de préparer au départ."