A qui appartient le Titanic ?

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Dans le même sujet, l’exploitation assez soutenue de l'épave pose pas mal de problèmes sur celle-ci. En plus des multiples exploration à but historique s'ajoute les visites touristique, eh oui! Pour une bonne centaine de millier de dollars, vous pourrez descende au fond de l'océan et le voir de vos propre yeux.

Cela pose plusieurs problèmes, déjà éthique, on parle quand même de l'exploitation commerciale d'une sépulture de près de 1500 personnes. Et puis il y a l'épave en elle même, les multiples visite et explorations perturbe son environnement en créant du remous et apportant des bactéries, résultat : la dégradation de l'épave s'accélère encore et encore, elle ne pourrait bientôt n'être plus qu'un souvenir dans les décennies à venir, sa disparition poserait de grande difficultés pour la sauvegarde de la mémoire.

Certain demandent donc à cesser toute descente et laisser le Titanic ainsi que ses occupants reposer enfin en paix pour de bon.

a écrit : Dans le même sujet, l’exploitation assez soutenue de l'épave pose pas mal de problèmes sur celle-ci. En plus des multiples exploration à but historique s'ajoute les visites touristique, eh oui! Pour une bonne centaine de millier de dollars, vous pourrez descende au fond de l'océan et le voir de vos propre yeux.

Cela pose plusieurs problèmes, déjà éthique, on parle quand même de l'exploitation commerciale d'une sépulture de près de 1500 personnes. Et puis il y a l'épave en elle même, les multiples visite et explorations perturbe son environnement en créant du remous et apportant des bactéries, résultat : la dégradation de l'épave s'accélère encore et encore, elle ne pourrait bientôt n'être plus qu'un souvenir dans les décennies à venir, sa disparition poserait de grande difficultés pour la sauvegarde de la mémoire.

Certain demandent donc à cesser toute descente et laisser le Titanic ainsi que ses occupants reposer enfin en paix pour de bon.
Afficher tout
Si le problème est "éthique", dans le même temps il faut interdire tous les cimetières, les Panthéons, toutes les sépultures de la planète (tiens les pyramides par exemple)... Il y a tant de lieux que l'on visite et qui sont des sépultures. Pourquoi le Titanic aurait un "régime" particulier ?

a écrit : Si le problème est "éthique", dans le même temps il faut interdire tous les cimetières, les Panthéons, toutes les sépultures de la planète (tiens les pyramides par exemple)... Il y a tant de lieux que l'on visite et qui sont des sépultures. Pourquoi le Titanic aurait un "régime" particulier ? Je suis complètement d'accord sur le point de l'éthique.
Je rajouterais en plus que l'épave du titanic est dans tous les cas condamné, exploitation ou pas. Alors autant en profiter tant qu'on le peut, alternative étant de ne rien faire jusqu'à sa disparition, ce qui n'apportera rien. D'ailleurs même s'il n'était pas condamné quel intérêt de savoir simplement qu'à ce point géographique il y a une épave ? Donc pour moi y'a aucun problème, que ce soit éthique ou archéologique/préservation.


Tous les commentaires (34)

Dans le même sujet, l’exploitation assez soutenue de l'épave pose pas mal de problèmes sur celle-ci. En plus des multiples exploration à but historique s'ajoute les visites touristique, eh oui! Pour une bonne centaine de millier de dollars, vous pourrez descende au fond de l'océan et le voir de vos propre yeux.

Cela pose plusieurs problèmes, déjà éthique, on parle quand même de l'exploitation commerciale d'une sépulture de près de 1500 personnes. Et puis il y a l'épave en elle même, les multiples visite et explorations perturbe son environnement en créant du remous et apportant des bactéries, résultat : la dégradation de l'épave s'accélère encore et encore, elle ne pourrait bientôt n'être plus qu'un souvenir dans les décennies à venir, sa disparition poserait de grande difficultés pour la sauvegarde de la mémoire.

Certain demandent donc à cesser toute descente et laisser le Titanic ainsi que ses occupants reposer enfin en paix pour de bon.

Encore un sujet où je suis indécis. D'un côté conserver un certain souvenir dans le respect des victimes, de l'autre effectuer des fouilles pour exposer ces vestiges d'une autre époque et comprendre le déroulement de l'accident. Le mieux aurait été de faire comme M.Cameron, des expéditions pour cartographié, photographie mais ne rien toucher. Une question de point de vue...

C'est pour ça que Jack n'a pas voulu monter sur la porte, elle ne lui appartenait pas ! Rose était en faite une squatteuse...

a écrit : Dans le même sujet, l’exploitation assez soutenue de l'épave pose pas mal de problèmes sur celle-ci. En plus des multiples exploration à but historique s'ajoute les visites touristique, eh oui! Pour une bonne centaine de millier de dollars, vous pourrez descende au fond de l'océan et le voir de vos propre yeux.

Cela pose plusieurs problèmes, déjà éthique, on parle quand même de l'exploitation commerciale d'une sépulture de près de 1500 personnes. Et puis il y a l'épave en elle même, les multiples visite et explorations perturbe son environnement en créant du remous et apportant des bactéries, résultat : la dégradation de l'épave s'accélère encore et encore, elle ne pourrait bientôt n'être plus qu'un souvenir dans les décennies à venir, sa disparition poserait de grande difficultés pour la sauvegarde de la mémoire.

Certain demandent donc à cesser toute descente et laisser le Titanic ainsi que ses occupants reposer enfin en paix pour de bon.
Afficher tout
Le même problème se pose avec les monuments type châteaux-fort en ruines. Faut-il le laisser en l'état car les ruines attestent du passage du temps. Faut-il le rénover entièrement ? Si oui, sur les plans de quelle époque vu que le château a été modifié considérablement au cours de son existence...
Il existe des châteaux au Luxembourg, entièrement rénové type château de Vianden. C'est très bien car on visite le château exactement comme il était à une certaine date choisie par les historiens et c'est en même étrange de visiter un château "factice" ou finalement la plupart des pierres ne sont pas d'époque.

Pour le Titanic, l'épave va forcément se dégrader et disparaître un jour ou l'autre. Je crois que le côté sépulture du lieu prévaut sur le plaisir de quelque uns. Espérons que le chinois qui voulait le reproduire à l'identique finisse son projet.

a écrit : Dans le même sujet, l’exploitation assez soutenue de l'épave pose pas mal de problèmes sur celle-ci. En plus des multiples exploration à but historique s'ajoute les visites touristique, eh oui! Pour une bonne centaine de millier de dollars, vous pourrez descende au fond de l'océan et le voir de vos propre yeux.

Cela pose plusieurs problèmes, déjà éthique, on parle quand même de l'exploitation commerciale d'une sépulture de près de 1500 personnes. Et puis il y a l'épave en elle même, les multiples visite et explorations perturbe son environnement en créant du remous et apportant des bactéries, résultat : la dégradation de l'épave s'accélère encore et encore, elle ne pourrait bientôt n'être plus qu'un souvenir dans les décennies à venir, sa disparition poserait de grande difficultés pour la sauvegarde de la mémoire.

Certain demandent donc à cesser toute descente et laisser le Titanic ainsi que ses occupants reposer enfin en paix pour de bon.
Afficher tout
Si le problème est "éthique", dans le même temps il faut interdire tous les cimetières, les Panthéons, toutes les sépultures de la planète (tiens les pyramides par exemple)... Il y a tant de lieux que l'on visite et qui sont des sépultures. Pourquoi le Titanic aurait un "régime" particulier ?

a écrit : Si le problème est "éthique", dans le même temps il faut interdire tous les cimetières, les Panthéons, toutes les sépultures de la planète (tiens les pyramides par exemple)... Il y a tant de lieux que l'on visite et qui sont des sépultures. Pourquoi le Titanic aurait un "régime" particulier ? Je suis complètement d'accord sur le point de l'éthique.
Je rajouterais en plus que l'épave du titanic est dans tous les cas condamné, exploitation ou pas. Alors autant en profiter tant qu'on le peut, alternative étant de ne rien faire jusqu'à sa disparition, ce qui n'apportera rien. D'ailleurs même s'il n'était pas condamné quel intérêt de savoir simplement qu'à ce point géographique il y a une épave ? Donc pour moi y'a aucun problème, que ce soit éthique ou archéologique/préservation.

a écrit : Si le problème est "éthique", dans le même temps il faut interdire tous les cimetières, les Panthéons, toutes les sépultures de la planète (tiens les pyramides par exemple)... Il y a tant de lieux que l'on visite et qui sont des sépultures. Pourquoi le Titanic aurait un "régime" particulier ? Je me fesais exactement la même remarque, pourquoi seulement le titanic et pas tout les autres lieux.
Deplus je comprends jamais ce "pour qu'il repose en paix et dans le calme" en paix de quoi, ils sont tous mort ils ressentent plus rien.

a écrit : Si le problème est "éthique", dans le même temps il faut interdire tous les cimetières, les Panthéons, toutes les sépultures de la planète (tiens les pyramides par exemple)... Il y a tant de lieux que l'on visite et qui sont des sépultures. Pourquoi le Titanic aurait un "régime" particulier ? C'est toujours le deux poids deux mesures

a écrit : Si le problème est "éthique", dans le même temps il faut interdire tous les cimetières, les Panthéons, toutes les sépultures de la planète (tiens les pyramides par exemple)... Il y a tant de lieux que l'on visite et qui sont des sépultures. Pourquoi le Titanic aurait un "régime" particulier ? Un question que je me pose du coup.
A partir de quand la profanation de sépulture devient de l'archéologie ?

a écrit : Un question que je me pose du coup.
A partir de quand la profanation de sépulture devient de l'archéologie ?
Je pense qu'il n'y a aucune différence substantielle. Ce n'est qu'une question de point de vu entre la civilisation faisant l'archéologie et la civilisation objet de l'étude archéologique. Selon moi il faut la réunion de 2 conditions pour que ce soit de l'archéologie et non profane (du moins acceptable) : que tu n'appartiennes pas à la civilisation faisant l'objet de l'étude archéologique ; que cette civilisation ait disparue ou qu'elle soit assez affaiblie pour ne pas protester.

a écrit : Je pense qu'il n'y a aucune différence substantielle. Ce n'est qu'une question de point de vu entre la civilisation faisant l'archéologie et la civilisation objet de l'étude archéologique. Selon moi il faut la réunion de 2 conditions pour que ce soit de l'archéologie et non profane (du moins acceptable) : que tu n'appartiennes pas à la civilisation faisant l'objet de l'étude archéologique ; que cette civilisation ait disparue ou qu'elle soit assez affaiblie pour ne pas protester. Afficher tout Oui effectivement les deux conditions me paraissent suffisantes.

Pour ceux qui n'ont pas les moyens d'aller visiter le titanic au fond de la mer, ils peuvent toujours le faire de leur de chaise de pc en mangeant des chips :
www.titanichg.com/
Démo disponible en standard et en VR

Le découvreur s’était empressé de signer une charte de respect (non profanation) avec Ronald Reagan alors président des USA. Ça n'a pas suffit. La justice américaine a tranché bien des années plus tard en faveur d'un boite américaine bien entendu ...

a écrit : Je pense qu'il n'y a aucune différence substantielle. Ce n'est qu'une question de point de vu entre la civilisation faisant l'archéologie et la civilisation objet de l'étude archéologique. Selon moi il faut la réunion de 2 conditions pour que ce soit de l'archéologie et non profane (du moins acceptable) : que tu n'appartiennes pas à la civilisation faisant l'objet de l'étude archéologique ; que cette civilisation ait disparue ou qu'elle soit assez affaiblie pour ne pas protester. Afficher tout Ce n'est pas de la profanation s'il ne reste plus aux concernés que les yeux pour pleurer ?

La logique coloniale a encore de beaux jours devant elle.

a écrit : Le découvreur s’était empressé de signer une charte de respect (non profanation) avec Ronald Reagan alors président des USA. Ça n'a pas suffit. La justice américaine a tranché bien des années plus tard en faveur d'un boite américaine bien entendu ... "Boîte américaine bien entendu"... Pourquoi cette phrase un brin tendentieuse ? Cela s'est fait avec l'aval, entre autres, de l'Etat français. Quelle importance que la boîte soit américaine, belge, suisse, canadienne, française ou aborigène ?
L'essentiel est cette épave soit protégée des "pilleurs" et profite à tout le monde.

a écrit : "Boîte américaine bien entendu"... Pourquoi cette phrase un brin tendentieuse ? Cela s'est fait avec l'aval, entre autres, de l'Etat français. Quelle importance que la boîte soit américaine, belge, suisse, canadienne, française ou aborigène ?
L'essentiel est cette épave soit protégée
des "pilleurs" et profite à tout le monde. Afficher tout
Des "pilleurs" à 3800 m de fond ? Il faut un sacré matos pour aller piller quoi que ce soit :). Pas sur que ce soit rentable.

a écrit : Si le problème est "éthique", dans le même temps il faut interdire tous les cimetières, les Panthéons, toutes les sépultures de la planète (tiens les pyramides par exemple)... Il y a tant de lieux que l'on visite et qui sont des sépultures. Pourquoi le Titanic aurait un "régime" particulier ? D’autant plus que des endroits comme le Mont Blanc où des alpinistes sont morts sont aussi des « « « « sépultures » » » » accidentelles. doit on arrêter de gravir ces montagnes ?

a écrit : Ce n'est pas de la profanation s'il ne reste plus aux concernés que les yeux pour pleurer ?

La logique coloniale a encore de beaux jours devant elle.
J'ai n'ai pas dis que j'approuvais. Et je pense que de nos jours cette hypothèse est beaucoup moins fréquente que durant les deux derniers siècles.

En tout cas ce n'est pas le cas de l'épave du titanic. Ce n'est d'ailleurs ni une profanation ni de l'archéologie, puisqu'il ne s'agit pas d'un tombeau mais d'un lieu d'un accident.

a écrit : Si le problème est "éthique", dans le même temps il faut interdire tous les cimetières, les Panthéons, toutes les sépultures de la planète (tiens les pyramides par exemple)... Il y a tant de lieux que l'on visite et qui sont des sépultures. Pourquoi le Titanic aurait un "régime" particulier ? Ça n'a rien à voir, pourquoi comparez vous des monuments dont le but sont d'être des sépultures aux restes d'un terrible accident..

a écrit : Ça n'a rien à voir, pourquoi comparez vous des monuments dont le but sont d'être des sépultures aux restes d'un terrible accident.. Désolé mais le problème n'est pas qu'il y ait ou pas un monument ; le rédacteur à qui je répondais parlait d'éthique, avec en suspend "laissons-les reposer en paix"... et je disais que, sur ce principe d'éthique, il y aurait pas mal d'endroits interdits sur cette planète ! Un intervenant le dit : toutes les montagnes où il y a eu des disparus à ce compte. Un seisme avec des disparus, et on ne rebatit rien dessus ; "laissons-les reposer en paix"... Les exemples sont innombrables et on ne foutrait plus les pieds nulle part ;)
Donc construction ou pas, monument ou pas, intérêt architectural ou pas, accident ou pas, nous parlons d'un problème d'éthique.

Je pense que le problème éthique vient du fait non pas qu'on y pose les pieds (ou les palmes) pour se recueillir/découvrir/étudier, mais qu'on le fasse purement à but lucratif...
Parce que bon, les sous gagnés vont pas permettre la sauvegarde de l'épave... D'organiser d'autres explorations scientifiques oui pourquoi pas, mais à mon avis c'est pas le but premier (après je peux me tromper)