On a autant de forêts en France qu'au Moyen Âge

Proposé par
le

Tous les commentaires (62)

a écrit : Mais du coup, on compte la Guyane ? Parce que sinon ça change tout ! D’après Wikipedia, c’est seulement pour la France métropolitaine.

a écrit : Tu veux dire des soi-disant écologistes autoproclamés qui ont des préjugés et aucune connaissance scientifique solide. Les vrais écologistes savent qu'on peut et comment exploiter les ressources de cette planète de manière durable. On peut pleurnicher sur la moins grande diversité des forêts exploitées mais c';est très loin d'être le principal problème écologique en ce moment. Afficher tout Ca dépend du régime d'exploitation. Les futaies régulières, monospécifiques, sont généralement très pauvres. Elles sont d'ailleurs assimilables à une agriculture intensive.
Les futaies irrégulières de type jardinées, qui ont presque toutes disparues, sont au contraire beaucoup plus respectueuses : jamais de coupes à blancs, diversité d'essences et d'âge, foisonnement de microhabitats.. Il a été démontré que cette exploitation était viable sur le long terme et parfaitement conscilliable avec l'écologie. Des forestiers se battent pour revenir à ces modes d'exploitations forestières. Tout le contraire des exploitations intensives dont souffernt la plupart de nos forêts, qui n'ont plus rien de véritables forêts au passage.
Donc en conclusion, les vrais forestiers et les écologues sont tous d'accord pour dire que l'augmentation des surfaces boisées est un trompe l'oeil, car au delà de la superficie c'est surtout la qualité du boisement qui compte : et c'est au contraire un des plus gros enjeux actuel !

a écrit : Tu peux dire merci à Napoléon III qui a entrepris ces grands travaux de création de cette forêt dans les Landes. A l'époque on expropriait sans difficultés, ça ne serait plus possible aujourd'hui si ça n'avait pas été fait à l'époque. La forêt des landes de près d'un million d'hectares est la plus grande forêt artificielle d'Europe occidentale.

J'habite au pied des pyrénées et il est vrai que les petits villages montagnards se "vident" de plus en plus de leur habitants. Logique, les jeunes s'en vont là ou sa bouge et les vieux restent et meurent au bout d'un moment. Du coup la présence humaine est moindre dans certaines zones au fil du temps. Ca implique que certains bouts de territoires ne sont plus entretenu par l'Homme et la nature reprend ses droits. En d'autre termes la forêt avance. ( Du moins chez moi ).

Mais de quelles essences sont-elles composées? En effet certains arbres sont assez néfastes en termes de diversité écologique. Le pin ou l'eucalyptus par exemple ne laissent pas vivre grand-chose, et pompent beaucoup d'eau.

a écrit : Et PAN dans les dents des écolos. Là tu oublies clairement quelque chose. C'est un peu comme la pollution, les métiers pénible, en France on arrivera à améliorer tout ça. Mais à quel prix.
Aujourd'hui s'il y a de plus en plus de forêt en France , c'est parce qu'il y en a de moins en moins en Roumanie, ou en Chine et qu'on importe...
Pareil pour la pollution... On délocalise tout, même la déforestation !

Pensez y !

a écrit : Ca dépend du régime d'exploitation. Les futaies régulières, monospécifiques, sont généralement très pauvres. Elles sont d'ailleurs assimilables à une agriculture intensive.
Les futaies irrégulières de type jardinées, qui ont presque toutes disparues, sont au contraire beaucoup plus respectueuses : jamai
s de coupes à blancs, diversité d'essences et d'âge, foisonnement de microhabitats.. Il a été démontré que cette exploitation était viable sur le long terme et parfaitement conscilliable avec l'écologie. Des forestiers se battent pour revenir à ces modes d'exploitations forestières. Tout le contraire des exploitations intensives dont souffernt la plupart de nos forêts, qui n'ont plus rien de véritables forêts au passage.
Donc en conclusion, les vrais forestiers et les écologues sont tous d'accord pour dire que l'augmentation des surfaces boisées est un trompe l'oeil, car au delà de la superficie c'est surtout la qualité du boisement qui compte : et c'est au contraire un des plus gros enjeux actuel !
Afficher tout
Au contraire ? Un des plus gros enjeux actuels ? La qualité du reboisement des forêts exploitées en France ? Et moi qui pensais bêtement qu'il y a actuellement des problèmes écologiques bien plus importants comme les pesticides dans l'agriculture, les carburants fossiles dans les transports ou la pollution du plastique dans les océans ou même, pour rester dans le thème de la forêt, la déforestation de l'Amazonie et de l'Indonésie... Alors bien sûr, si on peut améliorer la qualité des forêts, pourquoi pas mais ça ne m'empêche pas de rire quand je constate que les mêmes personnes qui font attention à ne pas gâcher du papier (produit à partir de forêts plantées exprès pour ça et même de déchets inutilisables pour la construction et l'ameublement) ou même se permettent de juger ceux qui gâchent du papier, vont prendre leur voiture pour parcourir 500 m et mangent du Nutella au petit-déjeuner...

a écrit : Mais du coup, on compte la Guyane ? Parce que sinon ça change tout ! Je pense qu'à cette époque là, les DOM-TOM, c'était pas vraiment "français", je dis ça…

a écrit : Tu veux dire des soi-disant écologistes autoproclamés qui ont des préjugés et aucune connaissance scientifique solide. Les vrais écologistes savent qu'on peut et comment exploiter les ressources de cette planète de manière durable. On peut pleurnicher sur la moins grande diversité des forêts exploitées mais c';est très loin d'être le principal problème écologique en ce moment. Afficher tout Où sont ils ????????????????????

a écrit : Au contraire ? Un des plus gros enjeux actuels ? La qualité du reboisement des forêts exploitées en France ? Et moi qui pensais bêtement qu'il y a actuellement des problèmes écologiques bien plus importants comme les pesticides dans l'agriculture, les carburants fossiles dans les transports ou la pollution du plastique dans les océans ou même, pour rester dans le thème de la forêt, la déforestation de l'Amazonie et de l'Indonésie... Alors bien sûr, si on peut améliorer la qualité des forêts, pourquoi pas mais ça ne m'empêche pas de rire quand je constate que les mêmes personnes qui font attention à ne pas gâcher du papier (produit à partir de forêts plantées exprès pour ça et même de déchets inutilisables pour la construction et l'ameublement) ou même se permettent de juger ceux qui gâchent du papier, vont prendre leur voiture pour parcourir 500 m et mangent du Nutella au petit-déjeuner... Afficher tout Vous opposez des choses sans raison. Je ne mange pas de Nutella, j'essaye d'utiliser le moins de papier possible et je m'inquiète des pratiques agricoles intensives ; comme beaucoup de gens, en somme. Mais aussi des pratiques forestières.
Mais si vous pensez qu'un champ de maïs intensif ou la déforestation en Indonésie est FORCEMENT plus grave que la manière dont sont exploitées les forêts, c'est que vous ne saisissez pas qu'ils relèvent de problèmatiques différentes.
Vous pouvez améliorer autant que vous voulez les pratiques agricoles, mais si vous faites des coupes à blanc dans une forêt, détruisez les mares, si vous la drainez ou surtout que vous évacuez tout les arbres morts et le bois au sol : ce qui vit forêt ne bénéficiera en rien de vos changements de pratiques agricoles.
Par ex, les insectes saproxylophages ou la faune utilisant le bois mort pour se "loger" (Pics, petits rapaces nocturnes..) ou se nourrir (Pic vert/épeiche/ect..) sont en train de se casser la gueule à cause de ces raisonnements (en futaie régulière, ces éléments sont systématiquement éliminés de la forêt). Et c'est pas la suppression des pesticides qui les sauvera, même si c'est une très bonne chose. Et je ne parle pas des espèces végétales forestières qui mangent sévèrement aussi.
Bref, avant de monter sur vos grands chevaux, étudiez peut être la problématique de la conservation d'une manière plus intégrée et non uniquement centrée sur les surfaces agricoles (même si c'est évidemment un énorme problème).

a écrit : Vous opposez des choses sans raison. Je ne mange pas de Nutella, j'essaye d'utiliser le moins de papier possible et je m'inquiète des pratiques agricoles intensives ; comme beaucoup de gens, en somme. Mais aussi des pratiques forestières.
Mais si vous pensez qu'un champ de maïs intensif ou la
déforestation en Indonésie est FORCEMENT plus grave que la manière dont sont exploitées les forêts, c'est que vous ne saisissez pas qu'ils relèvent de problèmatiques différentes.
Vous pouvez améliorer autant que vous voulez les pratiques agricoles, mais si vous faites des coupes à blanc dans une forêt, détruisez les mares, si vous la drainez ou surtout que vous évacuez tout les arbres morts et le bois au sol : ce qui vit forêt ne bénéficiera en rien de vos changements de pratiques agricoles.
Par ex, les insectes saproxylophages ou la faune utilisant le bois mort pour se "loger" (Pics, petits rapaces nocturnes..) ou se nourrir (Pic vert/épeiche/ect..) sont en train de se casser la gueule à cause de ces raisonnements (en futaie régulière, ces éléments sont systématiquement éliminés de la forêt). Et c'est pas la suppression des pesticides qui les sauvera, même si c'est une très bonne chose. Et je ne parle pas des espèces végétales forestières qui mangent sévèrement aussi.
Bref, avant de monter sur vos grands chevaux, étudiez peut être la problématique de la conservation d'une manière plus intégrée et non uniquement centrée sur les surfaces agricoles (même si c'est évidemment un énorme problème).
Afficher tout
Ce n'est pas moi qui oppose les choses, c'est vous qui avez employé "au contraire" et avez affirmé que c'est un des "plus gros enjeux actuels". Mais je suis d'accord avec vous : c'est l'un des plus gros enjeux actuels pour le coléoptère qui se demande, dans sa futaie, quel sera l'avenir de ses petits enfants.

Moi qui travail dans l’environnement la forêt en France n’est pas source d’inquiétude ce qui est beaucoup plus préoccupant en revanche c’est la diminution très forte des prairies fauchées au profit des terres cultivables.
Malheureusement en France les gens ont l’air très peu informés quand à l’état de nos prairies.

La France n'est plus un territoire vierge. Près de 95% du territoire est le fruit de la création de l'homme. Les landes avec la lutte contre les marais par la création d'une forêt ex-nihilo; l'Ile de France avec l'asséchement et la création des forêts (certains oublient que dyphtérie ou malaria étaient communs jusqu'en 1930...); le Poitou le plus célèbre des créations humaines... où il a été relevé que des tempêtes maritimes ont amené la mer jusqu'à Niort !

Et oui... foutu éco-propagande qui snobe la réalité.

C'est pas parce qu'on ne deforeste plus chez nous, que ce n'est pas le cas ailleurs et donc que ce n'est pas un problème.

a écrit : Les forêts définies comme "primaires" au sens strict ont été détruites en Europe et en Afrique du Nord par la dernière période glacière, il y a environ 8-10 000ans. Le reboisement s'est fait petit à petit à partir des espèces provenant d'Asie et du Moyen Orient, il n'existe donc que des espèces invasives, les espèces indigènes n'apparaissant qu'à de rares endroits (vestiges à Madère)
Les forêts primaires étaient composées essentiellement d'essences de type "Lauraceae" (lauriers)
Afficher tout
Quéééé... Les sapins, bouleaux, érables, foyards, mélèzes, pins et autres arbres de nos forêts sont des espèces invasives ??? Sérieux là ??? C'est quand-même 40 ans de connaissances professionnelles qui sont à jeter à la poubelle... Délire quoi...

On devrait arrêter d’utiliser le mot « écologiste », tout le monde est écologiste aujourd’hui, même ceux qui défendent l’industrie lourde, les pétroliers ou les partisans d’En Marche, c’est dire.

On devrait définir d’autres catégories, et arrêter d’employer celle là.

Il y a ceux qui sont contre l’exploitation animale, d’autres pour le développement durable, d’autres pour la décroissance, les « effondrés » et autres collapsologues, les partisans de « l’industrie verte », les partisans des énergies renouvelables, des low-tecks, les altermondialistes etc...
pensez avec des nuances, utilisez les catégories les plus précises pour ce que vous voulez dire. vous penserez mieux le monde, et vous serez mieux compris..

a écrit : Et vive les Landes! Elle nous a protégé des tempêtes de 99' et 2009... Oui, mais à cause de ces tempêtes, c'est le département du Var qui est le plus boisé de France, ayant supplanté les Landes ...
Sources : les statistiques de l'ONF et de FORCE 06.

a écrit : C'est grâce aux formations écologistes qu'une règlementation a été adoptée dans les Anne 80: pour chaque arbres prélevé, l'exploitant doit en planter deux. Et accessoirement j’ai rarement/jamais entendu les écologistes mettre en garde sur la déforestation en France (plus souvent de la suppression des terres agricoles)...

a écrit : Et accessoirement j’ai rarement/jamais entendu les écologistes mettre en garde sur la déforestation en France (plus souvent de la suppression des terres agricoles)... Les vrais écologistes sans doute. Et c'est bien le problème avec les prétendus écologistes qui déplorent que la consommation de papier revient à couper des arbres et qui croient que c'est en économisant du papier qu'on va sauver cette planète. Ils ne réfléchissent pas plus qu'Idéfix qui pleure chaque fois qu'on abat un arbre.

Une des raisons étant l'abandon des patures