L'itinéraire à grand gabarit permet de transporter des convois exceptionnels

Proposé par
le

L'itinéraire à grand gabarit est un aménagement routier permettant de transporter de Langon (bord de la Garonne) à l'usine Airbus de Blagnac les pièces de l'A380 fabriquées à Hambourg et St-Nazaire. Cet itinéraire permet le passage de convois de 14m de haut, 8m de large et 50m de long.


Commentaires préférés (3)

Après l'avion fabriqué exprès pour le transport des ailes (anecdote récente), on voit aujourd'hui des axes routiers adaptés pour transporter les pièces d'un site à l'autre... Je me pose la question du côté judicieux des pôles de fabrications d'Airbus industrie. OK, l'Europe, chacun sa part du travail, mais n'y avait-il pas quand même plus économique et pratique, plus "ergonomique", pour fabriquer ces avions ? Un grand centre européen, sur un aéroport, qui aurait regroupé les activités... sur lequel on aurait imaginé des emplois de toutes nationalités concernées.

a écrit : Après l'avion fabriqué exprès pour le transport des ailes (anecdote récente), on voit aujourd'hui des axes routiers adaptés pour transporter les pièces d'un site à l'autre... Je me pose la question du côté judicieux des pôles de fabrications d'Airbus industrie. OK, l'Europe, chacun sa part du travail, mais n'y avait-il pas quand même plus économique et pratique, plus "ergonomique", pour fabriquer ces avions ? Un grand centre européen, sur un aéroport, qui aurait regroupé les activités... sur lequel on aurait imaginé des emplois de toutes nationalités concernées. Afficher tout En Europe, on aime bien faire participer tout le monde. Chaque gouvernement veut sa part du gâteau, ce qui fait qu'on fait tout partout. Même le parlement existe à 2 endroits différents (Bruxelles et Strasbourg). Cela pose d'ailleurs des gros problèmes logistiques et des problèmes de coût.

Il y aura des convois en moins si le Royaume-Uni sort de l'Europe sans accord : le PDG d'Airbus a déjà prévenu que la production des pièces fabriquées au Royaume-Uni serait rapatriée dans ce cas car il est hors de question que Airbus paie des droits de douane sur ces pièces. J'ai vu un reportage où on voyait les ouvriers d'Airbus au Royaume-Uni qui risquaient de perdre leur emploi et qui étaient bien dépités. Il devait bien y en avoir qui avaient voté pour le Brexit et qui se retrouveront bien stupides quand ça leur retombera dessus. Ça m'a fait penser à cette américaine dont le mari mexicain en situation irrégulière a été expulsé dès que Trump a été élu, elle disait dans un interview qu'elle avait voté Trump mais qu'elle ne pensait pas que ça se passerait comme ça ! Pourtant c'était très clair dans son programme. Les gens devraient réfléchir un peu avant de voter n'importe quoi pour faire un vote de protestation...


Tous les commentaires (36)

Ils ont pas prévu cette option sur Google map ^^

Après l'avion fabriqué exprès pour le transport des ailes (anecdote récente), on voit aujourd'hui des axes routiers adaptés pour transporter les pièces d'un site à l'autre... Je me pose la question du côté judicieux des pôles de fabrications d'Airbus industrie. OK, l'Europe, chacun sa part du travail, mais n'y avait-il pas quand même plus économique et pratique, plus "ergonomique", pour fabriquer ces avions ? Un grand centre européen, sur un aéroport, qui aurait regroupé les activités... sur lequel on aurait imaginé des emplois de toutes nationalités concernées.

Dans le même genre, le trajet routier permettant le transport de pièces nécessaires à la construction du réacteur de fusion ITER à Cadarache a nécessité l’aménagement de nombreux ponts, ouvrages d’art, de rond-points transformés en « demi rond-points », d’abaissement d’îlots centraux, de coupure de l’autoroute A7 pour le passage du convoi exceptionnel etc etc...
Pour seulement quelques trajets prévus transportant de très très grosses pièces.
Le cas d’Airbus est plus pérenne, (en tout cas c’est que je souhaite à cette entreprise)

La fin justifie les moyens ;)

a écrit : Après l'avion fabriqué exprès pour le transport des ailes (anecdote récente), on voit aujourd'hui des axes routiers adaptés pour transporter les pièces d'un site à l'autre... Je me pose la question du côté judicieux des pôles de fabrications d'Airbus industrie. OK, l'Europe, chacun sa part du travail, mais n'y avait-il pas quand même plus économique et pratique, plus "ergonomique", pour fabriquer ces avions ? Un grand centre européen, sur un aéroport, qui aurait regroupé les activités... sur lequel on aurait imaginé des emplois de toutes nationalités concernées. Afficher tout En Europe, on aime bien faire participer tout le monde. Chaque gouvernement veut sa part du gâteau, ce qui fait qu'on fait tout partout. Même le parlement existe à 2 endroits différents (Bruxelles et Strasbourg). Cela pose d'ailleurs des gros problèmes logistiques et des problèmes de coût.

a écrit : Après l'avion fabriqué exprès pour le transport des ailes (anecdote récente), on voit aujourd'hui des axes routiers adaptés pour transporter les pièces d'un site à l'autre... Je me pose la question du côté judicieux des pôles de fabrications d'Airbus industrie. OK, l'Europe, chacun sa part du travail, mais n'y avait-il pas quand même plus économique et pratique, plus "ergonomique", pour fabriquer ces avions ? Un grand centre européen, sur un aéroport, qui aurait regroupé les activités... sur lequel on aurait imaginé des emplois de toutes nationalités concernées. Afficher tout Quand tu vois le nombre de bâtiments, le nombre de milliers de m2 sur Toulouse pour airbus il y a des bâtiments partout et on parle que de airbus après il y'a les dizaines de sous traitant

a écrit : A doubler, ça doit être l horreur. Les convois se font de nuit, et la route est fermé au passage du convois.

a écrit : Après l'avion fabriqué exprès pour le transport des ailes (anecdote récente), on voit aujourd'hui des axes routiers adaptés pour transporter les pièces d'un site à l'autre... Je me pose la question du côté judicieux des pôles de fabrications d'Airbus industrie. OK, l'Europe, chacun sa part du travail, mais n'y avait-il pas quand même plus économique et pratique, plus "ergonomique", pour fabriquer ces avions ? Un grand centre européen, sur un aéroport, qui aurait regroupé les activités... sur lequel on aurait imaginé des emplois de toutes nationalités concernées. Afficher tout Je pense que c'est aussi pour avoir des pôles à spécialités bien précises. Après faire une usine unique pour construire un Airbus ça doit faire la taille d'une ville je pense. =)

Il y aura des convois en moins si le Royaume-Uni sort de l'Europe sans accord : le PDG d'Airbus a déjà prévenu que la production des pièces fabriquées au Royaume-Uni serait rapatriée dans ce cas car il est hors de question que Airbus paie des droits de douane sur ces pièces. J'ai vu un reportage où on voyait les ouvriers d'Airbus au Royaume-Uni qui risquaient de perdre leur emploi et qui étaient bien dépités. Il devait bien y en avoir qui avaient voté pour le Brexit et qui se retrouveront bien stupides quand ça leur retombera dessus. Ça m'a fait penser à cette américaine dont le mari mexicain en situation irrégulière a été expulsé dès que Trump a été élu, elle disait dans un interview qu'elle avait voté Trump mais qu'elle ne pensait pas que ça se passerait comme ça ! Pourtant c'était très clair dans son programme. Les gens devraient réfléchir un peu avant de voter n'importe quoi pour faire un vote de protestation...

a écrit : Dans le même genre, le trajet routier permettant le transport de pièces nécessaires à la construction du réacteur de fusion ITER à Cadarache a nécessité l’aménagement de nombreux ponts, ouvrages d’art, de rond-points transformés en « demi rond-points », d’abaissement d’îlots centraux, de coupure de l’autoroute A7 pour le passage du convoi exceptionnel etc etc...
Pour seulement quelques trajets prévus transportant de très très grosses pièces.
Le cas d’Airbus est plus pérenne, (en tout cas c’est que je souhaite à cette entreprise)

La fin justifie les moyens ;)
Afficher tout
J’ai personnellement travaillé sur les chantiers d’ITER et je confirme un grand nombre de routes et de pont ont été construits juste pour pouvoir acheminer du matos extra-large. D’ailleurs le chantier principal ne sera fini qu’en 2030

a écrit : Il y aura des convois en moins si le Royaume-Uni sort de l'Europe sans accord : le PDG d'Airbus a déjà prévenu que la production des pièces fabriquées au Royaume-Uni serait rapatriée dans ce cas car il est hors de question que Airbus paie des droits de douane sur ces pièces. J'ai vu un reportage où on voyait les ouvriers d'Airbus au Royaume-Uni qui risquaient de perdre leur emploi et qui étaient bien dépités. Il devait bien y en avoir qui avaient voté pour le Brexit et qui se retrouveront bien stupides quand ça leur retombera dessus. Ça m'a fait penser à cette américaine dont le mari mexicain en situation irrégulière a été expulsé dès que Trump a été élu, elle disait dans un interview qu'elle avait voté Trump mais qu'elle ne pensait pas que ça se passerait comme ça ! Pourtant c'était très clair dans son programme. Les gens devraient réfléchir un peu avant de voter n'importe quoi pour faire un vote de protestation... Afficher tout On peut aussi imaginer que l’info est biaisée et qu’il n’est pas tjs évident de déceler le vrai du faux, malgré différents supports d’infos utilisés!
Y’a peut-être aussi l’idée de se demander s’il se donnera les moyens et si les institutions permettront de mettre en place leurs promesses démagogiques, populistes, ultra-libérales ...

a écrit : En Europe, on aime bien faire participer tout le monde. Chaque gouvernement veut sa part du gâteau, ce qui fait qu'on fait tout partout. Même le parlement existe à 2 endroits différents (Bruxelles et Strasbourg). Cela pose d'ailleurs des gros problèmes logistiques et des problèmes de coût. Le parlement européen, c’est un scandale économique comme on en fait rarement.
Si on prend juste le bâtiment Louise weiss à Strasbourg, c’est 220 000 m2 chauffé et éclairé en permanence pour meme pas 100 personnes. Puis 3 jours par mois, le bâtiment se rempli jusqu’à atteindre 2000 personnes. Et cela se répète à Luxembourg et à Bruxelles où le parlement a des bureaux. L’Europe a plusieurs c’est bien, une organisation logique et des dépenses modérées c’est mieux.

Pour Airbus, je partage l’avis de regrouper la production au lieu de construire des routes exprès...

a écrit : Après l'avion fabriqué exprès pour le transport des ailes (anecdote récente), on voit aujourd'hui des axes routiers adaptés pour transporter les pièces d'un site à l'autre... Je me pose la question du côté judicieux des pôles de fabrications d'Airbus industrie. OK, l'Europe, chacun sa part du travail, mais n'y avait-il pas quand même plus économique et pratique, plus "ergonomique", pour fabriquer ces avions ? Un grand centre européen, sur un aéroport, qui aurait regroupé les activités... sur lequel on aurait imaginé des emplois de toutes nationalités concernées. Afficher tout Même problème avec l’Eurofighter Typhoon, l’avion de chasse d’Airbus. Chaque États participant à sa conception voulait une production locale. Du coup, le prix de production a l’unité est extrêmement élevé ...
Le missilier MBDA s’en sort un peu mieux, chaque catégorie de missile a un nbr réduit de partenaire et donc de lieu de production. Vu qu’il y a une large palette de missile, tous le monde peut avoir sa production locale.

a écrit : Après l'avion fabriqué exprès pour le transport des ailes (anecdote récente), on voit aujourd'hui des axes routiers adaptés pour transporter les pièces d'un site à l'autre... Je me pose la question du côté judicieux des pôles de fabrications d'Airbus industrie. OK, l'Europe, chacun sa part du travail, mais n'y avait-il pas quand même plus économique et pratique, plus "ergonomique", pour fabriquer ces avions ? Un grand centre européen, sur un aéroport, qui aurait regroupé les activités... sur lequel on aurait imaginé des emplois de toutes nationalités concernées. Afficher tout J'ai travaillé à Airbus sur la conception d'un avion et je peux te dire clairement oui tu as raison c'est un grand cafouillie total le fait d'avoir plusieurs sites de construction dans différents pays, les problèmes de gestion que ça pose son énorme et ça coûte beaucoup d'argent en plus.
Mais Airbus c'est pas une simple entreprise, c'est un message d'union pour montrer la puissance européenne et on peut pas juste tout regrouper.
Et de toute façon regrouper où ? Car même si ça se fait et qu'on regroupe toute les nationalisés, une mega usine représente des retombées énormes et forcément fait gagner de l'argent au pays hôte. Sans parler des sous traitant.

Donc au finale niveau économique c'est pas le top mais niveau cohésion on fait pas mieux.

a écrit : Même problème avec l’Eurofighter Typhoon, l’avion de chasse d’Airbus. Chaque États participant à sa conception voulait une production locale. Du coup, le prix de production a l’unité est extrêmement élevé ...
Le missilier MBDA s’en sort un peu mieux, chaque catégorie de missile a un nbr réduit de partenaire et do
nc de lieu de production. Vu qu’il y a une large palette de missile, tous le monde peut avoir sa production locale. Afficher tout
Ce qui est un scandale c'est de fabriquer un avion européen directement concurrent du rafale (ou inversement)
On crée 2 champions européens qui se marchent dessus.

Il me semble d'ailleurs que le successeur du Rafale et du Typhoon sera unique (il n'y aura qu'un seul avion développé) ce qui me semble plus judicieux d'un point de vue économique.

a écrit : Il y aura des convois en moins si le Royaume-Uni sort de l'Europe sans accord : le PDG d'Airbus a déjà prévenu que la production des pièces fabriquées au Royaume-Uni serait rapatriée dans ce cas car il est hors de question que Airbus paie des droits de douane sur ces pièces. J'ai vu un reportage où on voyait les ouvriers d'Airbus au Royaume-Uni qui risquaient de perdre leur emploi et qui étaient bien dépités. Il devait bien y en avoir qui avaient voté pour le Brexit et qui se retrouveront bien stupides quand ça leur retombera dessus. Ça m'a fait penser à cette américaine dont le mari mexicain en situation irrégulière a été expulsé dès que Trump a été élu, elle disait dans un interview qu'elle avait voté Trump mais qu'elle ne pensait pas que ça se passerait comme ça ! Pourtant c'était très clair dans son programme. Les gens devraient réfléchir un peu avant de voter n'importe quoi pour faire un vote de protestation... Afficher tout Elle voulait seulement divorcer à moindre coût.

Il faut savoir qu’avant les pièces sont transportées par bateau pour l’instant (les pièces de l’a380 étants trop grande pour rentrer dans l’airbus beluga)

J’allais à Albi, je passais donc par Toulouse avec mon oncle un soir, et on s’était arrêtés au bord de la route because pause pipi. C’était dans la pénombre de la tombée de la nuit, entre chien et loup quoi... (sauf que je ne sais plus si entre chien et loup c’est le soir ou le matin alors c’était peut-être entre loup et chien !)
En tout cas on a vu passer un truc énorme, mais énorme c’est peu dire, dans un silence relatif et à une allure faible et régulière véritablement majestueuse !
Un truc à faire peur !
On s’est regardés en évitant de se faire pipi l’un sur l’autre, on s’est reposés et on a passé la nuit à rouler en se demandant ce que ça pouvait bien être, on y pensait mais on se disait bien que ça pouvait pas être l’avion quand même.
On a eu la réponse au matin dans les journaux qui racontaient qu’un réacteur de l’Airbus avait été transporté par la route :

Un simple réacteur de l’avion !

C’était énorme !

Ayant habité sur cet axe, j'en ai vu les travaux fin 90's, début 2000. Emprunté plusieurs fois par mois au début, il ne sert presque plus a rien aujourd'hui....

Si vous êtes proche de Auch/Toulouse je ne peux que vous inviter à aller voir le convois passer à travers Gimont ( c'est dans le début de nuit (1-3h) c'est assez impressionnant de voir un truc pareil à quelques cm des maisons. D'ailleurs, la signalisation est enlevée par des "éclaireurs" avant le passage du convois.

Pour ce qui est des problèmes logistiques, le soucis vient de toulouse principalement, qui est au milieu de rien, par rapport à un bordeau/st-nazaire. Mais comme historiquement c'est le bastion français de l'aéronautique.

Ça à pour avantage de ne pas créer une mega-ville avec 50000 salariés pour une seule boite (bonjour les congestions le matin, déjà que c'est le bordel à toulouse).