Galvarino, combattant sans bras

Proposé par
le

Galvarino est un guerrier Mapuche ayant eu les deux mains tranchées en guise de châtiment pour avoir défié l'armée espagnole. De retour chez lui, il fixa des lames de couteaux au bout de ses avant-bras amputés et continua le combat ainsi armé à la Bataille de Millarapue où il fut tué.


Commentaires préférés (3)

Dans la source il est dit "d'après la légende" pour l'histoire des lames (il y a beaucoup de "apparently" dans les sources EN aussi) mais dans l'anecdote c'est indiqué comme un fait.

a écrit : Dans la source il est dit "d'après la légende" pour l'histoire des lames (il y a beaucoup de "apparently" dans les sources EN aussi) mais dans l'anecdote c'est indiqué comme un fait. Et en plus Galvarino nous est présenté dans le titre comme un combattant sans bras, alors que c'est "seulement" ses mains qui ont été coupées...

La légende raconte qu'il mourut lors de la bataille après s'être gratté l'oreille un peu trop fort


Tous les commentaires (53)

Quand Ash Williams rencontre Machete !

Il était comme un gladiateur desperados envoyer un enfer pour une mission commando

Dans la source il est dit "d'après la légende" pour l'histoire des lames (il y a beaucoup de "apparently" dans les sources EN aussi) mais dans l'anecdote c'est indiqué comme un fait.

Le gars motivé, quoi...
C'est le "Chevalier Noir de Sacré Graal!!! #Monty Python!!!!

a écrit : Dans la source il est dit "d'après la légende" pour l'histoire des lames (il y a beaucoup de "apparently" dans les sources EN aussi) mais dans l'anecdote c'est indiqué comme un fait. Et en plus Galvarino nous est présenté dans le titre comme un combattant sans bras, alors que c'est "seulement" ses mains qui ont été coupées...

a écrit : Dans la source il est dit "d'après la légende" pour l'histoire des lames (il y a beaucoup de "apparently" dans les sources EN aussi) mais dans l'anecdote c'est indiqué comme un fait. Toutes les anecdotes historiques sont des postulats basés sur des écrits historiques ou des données archéologiques.

Ici, cette histoire se base sur le poème épique "La Araucana" publié entre 1569 et 1589 et écrit par Alonso de Ercilla. Evidemment, on ne peut pas être certain à 100% comme pour une grande majorité de faits historiques.

La légende raconte qu'il mourut lors de la bataille après s'être gratté l'oreille un peu trop fort

a écrit : La légende raconte qu'il mourut lors de la bataille après s'être gratté l'oreille un peu trop fort Je pensais plutôt qu'il s'était gratté les couil..... !!!!

a écrit : Il était comme un gladiateur desperados envoyer un enfer pour une mission commando Je plussoie...
Claude m'braly alias le cinquième as.
Nostalgie quand tu nous tiens...

a écrit : Je plussoie...
Claude m'braly alias le cinquième as.
Nostalgie quand tu nous tiens...
Effectivement j’aurais dû le précisé pour ceux qui ne connaissent pas la chanson (mc solaar - solar pleure)

D'après la vrai source , il serait mort de soif !

a écrit : Toutes les anecdotes historiques sont des postulats basés sur des écrits historiques ou des données archéologiques.

Ici, cette histoire se base sur le poème épique "La Araucana" publié entre 1569 et 1589 et écrit par Alonso de Ercilla. Evidemment, on ne peut pas être certain à 100% comme pour
une grande majorité de faits historiques. Afficher tout
C'est vrai qu'on peut jamais en être certain à 100% mais il y a quand même des nuances.

Je soutiens qu'il manque un ou deux mots pour nuancer l'anecdote.

a écrit : Et en plus Galvarino nous est présenté dans le titre comme un combattant sans bras, alors que c'est "seulement" ses mains qui ont été coupées... J'ai aussi vu ça mais ça ma fait rire.
Pas de pas bras pas de chocolat mais comment il peut manger du chocolat avec des mains en sabre ?

Une information intéressante, le peuple Mapuche existe toujours, et est aujourd'hui en cours de génocide, au Chili et en Argentine.

Si on à l'habitude de s’attrister du massacre passé des tribus d'indiens d’Amérique, on sait rarement qu'il existe des peuples pour qui c'est du présent, et pour lesquels on pourrait encore faire quelque chose pour peu qu'on s'y intéresse.
Ainsi ces dernières années par exemple, les Mapuche ont perdus deux tiers de leurs population, notamment à cause de la ghettoïsation, des maladies, et des conditions de pauvreté crées par la discrimination.

Pour s'informer sur leur situation actuelle, lire les récentes histoires des meurtres de Rafael Nahuel en Argentine et Camilo Catrillanca au Chili.

a écrit : Toutes les anecdotes historiques sont des postulats basés sur des écrits historiques ou des données archéologiques.

Ici, cette histoire se base sur le poème épique "La Araucana" publié entre 1569 et 1589 et écrit par Alonso de Ercilla. Evidemment, on ne peut pas être certain à 100% comme pour
une grande majorité de faits historiques. Afficher tout
Hoope et obscuro ne critiquent pas, comme tu l'auras compris, l'anecdote en elle-même mais la tournure dont elle est présentée.
Il faut bien avouer que les sources nuancent fortement l'anecdote présentée comme un fait réel.
Peut-être aurait-il fallu la précéder de "D'après une légende, ...". Mais c'est tout suite moins spectaculaire... ;-)

a écrit : Il était comme un gladiateur desperados envoyer un enfer pour une mission commando Un homme de culture...

a écrit : Baraka wins! Il s'est quand même mangé une fatality à la fin... :3

a écrit : Le gars motivé, quoi...
C'est le "Chevalier Noir de Sacré Graal!!! #Monty Python!!!!
Ni !!!