En Bretagne, les Caquins furent mis à l'écart

Proposé par
le
dans

Entre le XIIIe siècle et les Temps Modernes, il a existé en Bretagne une population qui subissait une forte discrimination : les Caquins. Assimilés à des descendants de lépreux, ceux-ci étaient discriminés au quotidien et pouvaient parfois subir des violences de la part du reste de la population.

Les Caquins étaient notamment séparés des gens «normaux» dans l'église (ils y entraient d'ailleurs par leur propre porte), ils n'étaient pas enterrés dans les mêmes cimetières, les actes les concernant dans les registres paroissiaux étaient inscrit dans des carnets séparés, et les Caquins étaient parqués dans des hameaux isolés du reste de la population. Ils pratiquaient le plus souvent le métier manuel de cordier. En effet, étant considérés comme descendants de lépreux, ce métier était censé prouver qu'ils étaient «sains» (les symptômes de la maladie aurait rendu la pratique impossible pour un lépreux) Le cas des Caquins en Bretagne est à rapprocher de celui des Cagots dans le sud de la France, qui étaient discriminés pour les mêmes raisons


Commentaires préférés (3)

Des les Alpes les goitreux ou crétins étaient aussi marginalisés et "étudiés" (plutôt des cobayes) ! En 1850 on recense 20 000 crétins et 100 000 goitreux, et ce n'est que vers 1922 qu'on a découvert que le problème ne venait pas de la consanguinité mais du manque diode...
Nos région ont du talent ;)

Allez voir Elisabeth de Caligny sur nurea.tv, elle en parle.
Il semblerait qu'il y en ait un peu partout en France avec des variantes de ces noms (Cagot, Caquin, Caquet...)
Le plus surprenant est leurs physique, très proche de celui de cet acteur français Dominique Pinon ( vu dans Amélie Poulain, entre autres).

a écrit : Un rapports entre les cagots de l'époque et les cagoles d'aujourd'hui? Non, pas vraiment, la cagole attitude ne vient ni de la lèpre, ni de la Bretagne. Le terme viendrait de cagar (chier) et signifierait "chieuse"


Tous les commentaires (36)

On croyait à cette époque que la lèpre était héréditaire voire même atavique.

Un rapports entre les cagots de l'époque et les cagoles d'aujourd'hui?

Des les Alpes les goitreux ou crétins étaient aussi marginalisés et "étudiés" (plutôt des cobayes) ! En 1850 on recense 20 000 crétins et 100 000 goitreux, et ce n'est que vers 1922 qu'on a découvert que le problème ne venait pas de la consanguinité mais du manque diode...
Nos région ont du talent ;)

Allez voir Elisabeth de Caligny sur nurea.tv, elle en parle.
Il semblerait qu'il y en ait un peu partout en France avec des variantes de ces noms (Cagot, Caquin, Caquet...)
Le plus surprenant est leurs physique, très proche de celui de cet acteur français Dominique Pinon ( vu dans Amélie Poulain, entre autres).

a écrit : Un rapports entre les cagots de l'époque et les cagoles d'aujourd'hui? Non, pas vraiment, la cagole attitude ne vient ni de la lèpre, ni de la Bretagne. Le terme viendrait de cagar (chier) et signifierait "chieuse"

Élisabeth de Caligny raconte l’histoire de ces personnes sur la chaîne YouTube de NureaTV je vous l’a conseille vivement !

Dommage que la Bretagne n’ait pas obtenu son indépendance. On serait débarrassé des bretons!

Pas très coquins ces personnages

jmcmb, même si je connaissais déjà l'histoire des cagots et des p'tites portes d'église. Les cagots étaient visiblement très bon en charpente et leur savoir faire reconnu.

Posté le

windowsphone

(6)

Répondre

a écrit : Des les Alpes les goitreux ou crétins étaient aussi marginalisés et "étudiés" (plutôt des cobayes) ! En 1850 on recense 20 000 crétins et 100 000 goitreux, et ce n'est que vers 1922 qu'on a découvert que le problème ne venait pas de la consanguinité mais du manque diode...
Nos région ont du talent ;)
D'iode et non diode c'est pas tout à fait la même chose...

a écrit : Non, pas vraiment, la cagole attitude ne vient ni de la lèpre, ni de la Bretagne. Le terme viendrait de cagar (chier) et signifierait "chieuse" Hmm ta réponse a piqué ma curiosité: d'après wikipédia cagole serait le feminin de cacou, "voleur, voyou, frimeur", lui même issu de caqueux, "lépreux"! D'autres sources precisent que le terme ne vient pas de cagar. As-tu une source?

a écrit : Non, pas vraiment, la cagole attitude ne vient ni de la lèpre, ni de la Bretagne. Le terme viendrait de cagar (chier) et signifierait "chieuse" D'ailleurs, certains disent aller caguer quand ils vont à la selle... ;-)

a écrit : D'iode et non diode c'est pas tout à fait la même chose... Son correcteur a probablement fait sauter l'apostrophe, on s'en remettra.

a écrit : Hmm ta réponse a piqué ma curiosité: d'après wikipédia cagole serait le feminin de cacou, "voleur, voyou, frimeur", lui même issu de caqueux, "lépreux"! D'autres sources precisent que le terme ne vient pas de cagar. As-tu une source? histoiredecagoles.blogspot.com/p/page.html

Il y est proposé deux origines, celle que je propose, ou celle du nom local d'un tablier que portait des ouvrières italiennes pauvres qui se prostituaient

a écrit : jmcmb, même si je connaissais déjà l'histoire des cagots et des p'tites portes d'église. Les cagots étaient visiblement très bon en charpente et leur savoir faire reconnu. en fait, c'est surtout que l'on pensais que le bois ne transmettais pas la lèpre, contrairement a d'autre matériaux, donc c’était l'un des seuls métiers qu'ils pouvaient faire sans (trop) de problème

a écrit : Dommage que la Bretagne n’ait pas obtenu son indépendance. On serait débarrassé des bretons! Et les bretons seraient débarrassés d'imbéciles en ton genre.

a écrit : Et les bretons seraient débarrassés d'imbéciles en ton genre. Hé bé dites donc, y'en a qui ont pas l'humour facile aujourd'hui.

Les bretons ne sont pas des humains tout le monde le sait depuis longtemps, je l'ai vu dans "La petite histoire de France", si ça c'est pas une source fiable?!

Pour l'anecdote, la discrimination... faut croire que c'est la norme, car comme le dit le proverbe: si tu n'a pas trouvé une bonne raison de taper sur ton voisin, c'est que tu n'a pas bien cherché. ^^

a écrit : Allez voir Elisabeth de Caligny sur nurea.tv, elle en parle.
Il semblerait qu'il y en ait un peu partout en France avec des variantes de ces noms (Cagot, Caquin, Caquet...)
Le plus surprenant est leurs physique, très proche de celui de cet acteur français Dominique Pinon ( vu dans Amélie Poulain, entre autres).
Dikkenek !!

a écrit : Hé bé dites donc, y'en a qui ont pas l'humour facile aujourd'hui.

Les bretons ne sont pas des humains tout le monde le sait depuis longtemps, je l'ai vu dans "La petite histoire de France", si ça c'est pas une source fiable?!

Pour l'anecdote, la discrim
ination... faut croire que c'est la norme, car comme le dit le proverbe: si tu n'a pas trouvé une bonne raison de taper sur ton voisin, c'est que tu n'a pas bien cherché. ^^ Afficher tout
C'est bien vrai concernant la discrimination. Je crois qu'à toutes époques et dans toutes civilisations, on peut trouver une frange de la population martyrisée ou à minima mis de côté.

Il s'agit peut-être malheureusement d'un besoin de société ou chacun cherche un faire-valoir ou un coupable des maux généraux.