Personne n'a affirmé que le nuage de Tchernobyl s'était arrêté à la frontière

Proposé par
le

Contrairement à ce qu'on entend souvent dire, les autorités françaises n'ont pas prétendu que le nuage de Tchernobyl s'était "arrêté à la frontière". Ainsi, le 1er mai 1986, le professeur Pellerin, directeur du Service Central de Protection contre les Rayonnements Ionisants expliquait que le nuage était passé sur tout le territoire. Le lendemain, la presse en avait fait largement écho.

Parmi les causes possibles de ce mythe, il y a entre autre une erreur de prévision météo ainsi qu'un communiqué maladroitement rédigé du ministère de l'agriculture du 6 mai 1986, qui mentionne néanmoins une "hausse de radioactivité".


Commentaires préférés (3)

Je ne suis pas vraiment d'accord.
Il y avait une volonté de minimiser le problème en faisant un communiqué un peu farfelue et en donnant aux journalistes peu ou pas d'informations. Le fameux panneau STOP sur la carte météo a tout de même existé même si le bulletin n'a jamais dit que le nuage s'était arrêté. Ce bulletin météo a été fait pour rassurer les populations. La liberté de la presse était bien moindre qu'aujourd'hui. Après que ce soit volontaire, complotiste ou de l'incompétence générale, je n'en sais rien. Certes , le gouvernement de l'époque n'a pas affirmé que le nuage s'était arrêté mais la presse l'a fait et aucune mesure concrête n'a été mise en place ensuite. En plein essor du nucléaire français, cela peut se comprendre.
Voir le reportage sur le sujet : "le mensonge français"
www.sciencesetavenir.fr/decouvrir/tele-cinema/tchernobyl-un-mensonge-francais_30269

Dire qu'il n'y a jamais eu de complot et que l'histoire a depuis été largement extrapolée, je suis tout à fait d'accord
Dire que aucun mensonge n'a été fait, que tout été clair et bien exposé depuis le début de la catastrophe, certainement pas.
On a eu la même minimisation des effets avec Fukushima.

a écrit : Je ne suis pas vraiment d'accord.
Il y avait une volonté de minimiser le problème en faisant un communiqué un peu farfelue et en donnant aux journalistes peu ou pas d'informations. Le fameux panneau STOP sur la carte météo a tout de même existé même si le bulletin n'a jamais dit que le nuage s'
;était arrêté. Ce bulletin météo a été fait pour rassurer les populations. La liberté de la presse était bien moindre qu'aujourd'hui. Après que ce soit volontaire, complotiste ou de l'incompétence générale, je n'en sais rien. Certes , le gouvernement de l'époque n'a pas affirmé que le nuage s'était arrêté mais la presse l'a fait et aucune mesure concrête n'a été mise en place ensuite. En plein essor du nucléaire français, cela peut se comprendre.
Voir le reportage sur le sujet : "le mensonge français"
www.sciencesetavenir.fr/decouvrir/tele-cinema/tchernobyl-un-mensonge-francais_30269

Dire qu'il n'y a jamais eu de complot et que l'histoire a depuis été largement extrapolée, je suis tout à fait d'accord
Dire que aucun mensonge n'a été fait, que tout été clair et bien exposé depuis le début de la catastrophe, certainement pas.
On a eu la même minimisation des effets avec Fukushima.
Afficher tout
Entièrement d'accord. Et j'ajouterai que dire que le nuage s'était arrêté à la frontière c'était une exagération humoristique, mais c'était bien pour montrer à quel point les autorités avaient tenu un langage rassurant et même lénifiant au point d'être grotesque. Il y a apparemment bien eu une influence des précipitations qui ont un peu diminué la concentration du nuage avant qu'il passe au-dessus de la France mais être aussi rassurant que les autorités l'avaient été à l'époque et surtout essayer de faire croire que la frontière et donc les autorités avaient eu une quelconque influence ou même simplement maîtrisé le sujet, c'était de la désinformation. Il faut dire que la politique énergétique française était déjà entièrement orientée vers le nucléaire et on cherchait à exporter notre savoir faire à tout-va alors minimiser les dangers pour faire passer la pilule était devenu une seconde nature pour tous ceux qui travaillaient dans le nucléaire pour l'état.


Tous les commentaires (34)

Je ne suis pas vraiment d'accord.
Il y avait une volonté de minimiser le problème en faisant un communiqué un peu farfelue et en donnant aux journalistes peu ou pas d'informations. Le fameux panneau STOP sur la carte météo a tout de même existé même si le bulletin n'a jamais dit que le nuage s'était arrêté. Ce bulletin météo a été fait pour rassurer les populations. La liberté de la presse était bien moindre qu'aujourd'hui. Après que ce soit volontaire, complotiste ou de l'incompétence générale, je n'en sais rien. Certes , le gouvernement de l'époque n'a pas affirmé que le nuage s'était arrêté mais la presse l'a fait et aucune mesure concrête n'a été mise en place ensuite. En plein essor du nucléaire français, cela peut se comprendre.
Voir le reportage sur le sujet : "le mensonge français"
www.sciencesetavenir.fr/decouvrir/tele-cinema/tchernobyl-un-mensonge-francais_30269

Dire qu'il n'y a jamais eu de complot et que l'histoire a depuis été largement extrapolée, je suis tout à fait d'accord
Dire que aucun mensonge n'a été fait, que tout été clair et bien exposé depuis le début de la catastrophe, certainement pas.
On a eu la même minimisation des effets avec Fukushima.

Fallait bien que les agriculteurs puissent vendre leur production... si on avait fait comme en Grande-Bretagne ou en Italie, on aurait eu une catastrophe économique.
Et environ 200 morts de moins

TybsXckZ, d accord avec toi.

je suis d avis que l'annecdote soit supprimé, elle est fausse et je pense que la volonté du moderateur qui l'a validé était de créer un debat/polemique autour de ce sujet... C est pas beau

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

Alors il faut remettre dans le contexte, l'anecdote n'est pas complètement fausse.

Au début de toute la pagaille il y a bien eu des journaux disant que le nuage n'allait pas passer sur la France et les autorités n'ont pas démenti (on a tous vu les images avec le stop au dessus du pays) mais après coup certains journaux ont bien montré que le nuage était passé mais qu'il n y rien à craindre.

Ici par exemple : youtu.be/87YCdJNMGXo


Moi je pense que pendant le passage les autorités voulaient simplement éviter la panique.

a écrit : Je ne suis pas vraiment d'accord.
Il y avait une volonté de minimiser le problème en faisant un communiqué un peu farfelue et en donnant aux journalistes peu ou pas d'informations. Le fameux panneau STOP sur la carte météo a tout de même existé même si le bulletin n'a jamais dit que le nuage s'
;était arrêté. Ce bulletin météo a été fait pour rassurer les populations. La liberté de la presse était bien moindre qu'aujourd'hui. Après que ce soit volontaire, complotiste ou de l'incompétence générale, je n'en sais rien. Certes , le gouvernement de l'époque n'a pas affirmé que le nuage s'était arrêté mais la presse l'a fait et aucune mesure concrête n'a été mise en place ensuite. En plein essor du nucléaire français, cela peut se comprendre.
Voir le reportage sur le sujet : "le mensonge français"
www.sciencesetavenir.fr/decouvrir/tele-cinema/tchernobyl-un-mensonge-francais_30269

Dire qu'il n'y a jamais eu de complot et que l'histoire a depuis été largement extrapolée, je suis tout à fait d'accord
Dire que aucun mensonge n'a été fait, que tout été clair et bien exposé depuis le début de la catastrophe, certainement pas.
On a eu la même minimisation des effets avec Fukushima.
Afficher tout
Entièrement d'accord. Et j'ajouterai que dire que le nuage s'était arrêté à la frontière c'était une exagération humoristique, mais c'était bien pour montrer à quel point les autorités avaient tenu un langage rassurant et même lénifiant au point d'être grotesque. Il y a apparemment bien eu une influence des précipitations qui ont un peu diminué la concentration du nuage avant qu'il passe au-dessus de la France mais être aussi rassurant que les autorités l'avaient été à l'époque et surtout essayer de faire croire que la frontière et donc les autorités avaient eu une quelconque influence ou même simplement maîtrisé le sujet, c'était de la désinformation. Il faut dire que la politique énergétique française était déjà entièrement orientée vers le nucléaire et on cherchait à exporter notre savoir faire à tout-va alors minimiser les dangers pour faire passer la pilule était devenu une seconde nature pour tous ceux qui travaillaient dans le nucléaire pour l'état.

La conséquence de tchernobyl en France est nulle, sur la santé.
On a assisté par contre à une véritable parano des associations antinucléaires, pour qui c'était du pain béni. Ces associations sont extrêmement puissantes car payées par des lobbys qui proposent des alternatives au nucléaire.
Même chose à Fukushima : 0 mort, 0 impact sur l'environnement (autorisation de manger les fruits de mer de la baie de Fukushima 6 mois après). Mais oiur ces associations, passées maîtres dans l'art de manipuler le public naïf, Fukushima est une catastrophe totale...

a écrit : La conséquence de tchernobyl en France est nulle, sur la santé.
On a assisté par contre à une véritable parano des associations antinucléaires, pour qui c'était du pain béni. Ces associations sont extrêmement puissantes car payées par des lobbys qui proposent des alternatives au nucléaire.
Même chose à
Fukushima : 0 mort, 0 impact sur l'environnement (autorisation de manger les fruits de mer de la baie de Fukushima 6 mois après). Mais oiur ces associations, passées maîtres dans l'art de manipuler le public naïf, Fukushima est une catastrophe totale... Afficher tout
Je crois qu’il est impossible de savoir si des morts ont eu lieu en France à cause de cette catastrophe. C’est le côté insidieux de la radioactivité.
Mais officiellement tu as raison oui.

a écrit : Je crois qu’il est impossible de savoir si des morts ont eu lieu en France à cause de cette catastrophe. C’est le côté insidieux de la radioactivité.
Mais officiellement tu as raison oui.
J'aime bien le "officiellement", mais le problème avec ce mot c'est qu'officiellement, on peut dire ce que l'on veut, cela ne reste que des mots.
Par exemple, officiellement, les voitures modernes sont plus propres, mais dans la réalité, elles sont moins sales. Littéralement, cela veut dire exactement la même chose, mais la façon de le dire change complètement la perception que l'on a des faits.^^

Pour rebondir sur le comm de fbelleton, non, la conséquence n'est pas nulle, elle est relativement minime certes, mais dire qu'elle est nulle revient à dire que mettre le nez derrière un pot d'échappement pendant juste 5 minutes n'aura aucune conséquences, ce qui est faux.

Pour l'anecdote, il est clair que l'on a dramatisé après coup, mais il faut bien comprendre une chose dans cette histoire, c'est que tous les pays d'Europe ont mis en place un principe de précaution dès qu'ils ont été au courant de l'accident (trois jours après, merci la transparence en URSS^^) sauf la France, ce qui, comme dit plus haut, peut se comprendre au vu de notre industrie nucléaire, et c'est surtout ça que les français ont en travers de la gorge depuis plus de 30 ans.

Ces principes de précaution n'étaient pourtant pas insurmontables, éviter les produits frais pendant une quinzaine de jours aurait déjà été bien et cela n'aurait pas été une catastrophe économique pour les agriculteurs, quelques indemnités, où un achat de leur récolte pour destruction aurait suffi, mais non, les autorités n'ont absolument rien fait et c'est ça qui est gênant. Après je peux tout à fait comprendre qu'ils aient voulu éviter une panique, mais on peut très bien éteindre un incendie sans pour autant ameuter tous les médias quoi.

a écrit : La conséquence de tchernobyl en France est nulle, sur la santé.
On a assisté par contre à une véritable parano des associations antinucléaires, pour qui c'était du pain béni. Ces associations sont extrêmement puissantes car payées par des lobbys qui proposent des alternatives au nucléaire.
Même chose à
Fukushima : 0 mort, 0 impact sur l'environnement (autorisation de manger les fruits de mer de la baie de Fukushima 6 mois après). Mais oiur ces associations, passées maîtres dans l'art de manipuler le public naïf, Fukushima est une catastrophe totale... Afficher tout
Site tes sources dire qu'il y a eu zéro mort c'est délirant
qu'elles sont tes sources

a écrit : J'aime bien le "officiellement", mais le problème avec ce mot c'est qu'officiellement, on peut dire ce que l'on veut, cela ne reste que des mots.
Par exemple, officiellement, les voitures modernes sont plus propres, mais dans la réalité, elles sont moins sales. Littéralement, cela v
eut dire exactement la même chose, mais la façon de le dire change complètement la perception que l'on a des faits.^^

Pour rebondir sur le comm de fbelleton, non, la conséquence n'est pas nulle, elle est relativement minime certes, mais dire qu'elle est nulle revient à dire que mettre le nez derrière un pot d'échappement pendant juste 5 minutes n'aura aucune conséquences, ce qui est faux.

Pour l'anecdote, il est clair que l'on a dramatisé après coup, mais il faut bien comprendre une chose dans cette histoire, c'est que tous les pays d'Europe ont mis en place un principe de précaution dès qu'ils ont été au courant de l'accident (trois jours après, merci la transparence en URSS^^) sauf la France, ce qui, comme dit plus haut, peut se comprendre au vu de notre industrie nucléaire, et c'est surtout ça que les français ont en travers de la gorge depuis plus de 30 ans.

Ces principes de précaution n'étaient pourtant pas insurmontables, éviter les produits frais pendant une quinzaine de jours aurait déjà été bien et cela n'aurait pas été une catastrophe économique pour les agriculteurs, quelques indemnités, où un achat de leur récolte pour destruction aurait suffi, mais non, les autorités n'ont absolument rien fait et c'est ça qui est gênant. Après je peux tout à fait comprendre qu'ils aient voulu éviter une panique, mais on peut très bien éteindre un incendie sans pour autant ameuter tous les médias quoi.
Afficher tout
Hep Monsieur l'agent c'est pas moi qui dit des bêtises, c'est fbelleton sur toutes les anecdotes, je ne fais que répondre ironiquement :)

C'est pourtant pas compliqué de s'informer:
www.youtube.com/watch?v=87YCdJNMGXo
Extraits de journaux télé fournis par l'INA...rien que ca!

Citations en vrac issues de la vidéo indiquée ci-dessus.
"[...]Aucun chiffre,[...]
[...] aucune anomalie[...]
[...]disparition de la radioactivité en France[...]
[...]le radiamètre en Alsace n'a rien detecté[...]il n'y a pas de radioactivité ambiante[...]"

a écrit : La conséquence de tchernobyl en France est nulle, sur la santé.
On a assisté par contre à une véritable parano des associations antinucléaires, pour qui c'était du pain béni. Ces associations sont extrêmement puissantes car payées par des lobbys qui proposent des alternatives au nucléaire.
Même chose à
Fukushima : 0 mort, 0 impact sur l'environnement (autorisation de manger les fruits de mer de la baie de Fukushima 6 mois après). Mais oiur ces associations, passées maîtres dans l'art de manipuler le public naïf, Fukushima est une catastrophe totale... Afficher tout
On se demande bien qui est le plus naïf... Autorisation de consommer ne veut pas dire qu'il n'y a plus de danger ! Et je me demande comment on peut dire qu'il n'y a pas eu d'impact sur l'environnement quand une région entière a été évacuée et interdite d'accès à cause de la radioactivité. On voit bien comment ont été gérés les scandales qui ont émaillé l'histoire (amiante, sang contaminé, etc.) : nier tout danger le plus longtemps possible et toujours favoriser les intérêts financiers à court terme... jusqu'à ce que les scandales éclatent... ou pas (c'est bien parce que les responsables espèrent, ou tout simplement tiennent pour acquis, qu'ils peuvent étouffer les affaires indéfiniment et qu'elles ne deviendront pas des scandales, qu'ils agissent comme ils le font).

a écrit : La conséquence de tchernobyl en France est nulle, sur la santé.
On a assisté par contre à une véritable parano des associations antinucléaires, pour qui c'était du pain béni. Ces associations sont extrêmement puissantes car payées par des lobbys qui proposent des alternatives au nucléaire.
Même chose à
Fukushima : 0 mort, 0 impact sur l'environnement (autorisation de manger les fruits de mer de la baie de Fukushima 6 mois après). Mais oiur ces associations, passées maîtres dans l'art de manipuler le public naïf, Fukushima est une catastrophe totale... Afficher tout
Et sinon tu te lasses quand de dire des conneries à chaques annectodes ?

a écrit : Hep Monsieur l'agent c'est pas moi qui dit des bêtises, c'est fbelleton sur toutes les anecdotes, je ne fais que répondre ironiquement :) Me too, et je ne suis pas flic, je suis juste chiant. ^^

J'avais 23 ans en 86, ds mes souvenirs, sortit du choc de l'explosion de Tchernobyl qui a inquiété et fait peur a beaucoup beaucoup de monde, se fut le cafouillage des informations, la rumeur que le nuage c'était arrêté a la frontière a bien circuler, c'est plutot la colère qui dominait devant le nutisme des autorités, "on nous cache tout on nous dit rien" c'etait le leitmotiv général

a écrit : J'avais 23 ans en 86, ds mes souvenirs, sortit du choc de l'explosion de Tchernobyl qui a inquiété et fait peur a beaucoup beaucoup de monde, se fut le cafouillage des informations, la rumeur que le nuage c'était arrêté a la frontière a bien circuler, c'est plutot la colère qui dominait devant le nutisme des autorités, "on nous cache tout on nous dit rien" c'etait le leitmotiv général Afficher tout Je m'en souviens aussi, j'étais un peu plus jeune mais quand même en âge de comprendre les informations et je me souviens que ma mère avait fait un stock de briques de lait UHT et nous avait expliqué qu'elle avait bien vérifié avant d'acheter que la date de fabrication était antérieure à l'accident de Tchernobyl. Je lui avais demandé pourquoi elle faisait ça alors qu'à la télévision on nous avait expliqué qu'il n'y avait aucun danger... Mais elle avait connu la guerre alors elle savait quoi faire des fausses informations rassurantes et comment se faire sa propre opinion !

Je ne comprends pas du tout le sens de cette anecdote !
Il ne s'agit pas d'un mythe, mais d'une façon de parler, tout simplement !
Quand on dit que le nuage c'est arrêté à la frontière, c'est une façon de parler, et d'ailleurs on en rigole quand on le dit.
C'est simplement parce que les images présentées à la télé donnaient cette impression, et qu'il y avait effectivement une volonté de minimiser les faits !
Mais depuis quand les frontières pourraient arrêter l'air et les nuages franchement !
Pour quoi pas faire une anecdote qui précise que quand on dit qu'il pleut comme vaches qui pisses, il n'y a pas de vaches !

a écrit : La conséquence de tchernobyl en France est nulle, sur la santé.
On a assisté par contre à une véritable parano des associations antinucléaires, pour qui c'était du pain béni. Ces associations sont extrêmement puissantes car payées par des lobbys qui proposent des alternatives au nucléaire.
Même chose à
Fukushima : 0 mort, 0 impact sur l'environnement (autorisation de manger les fruits de mer de la baie de Fukushima 6 mois après). Mais oiur ces associations, passées maîtres dans l'art de manipuler le public naïf, Fukushima est une catastrophe totale... Afficher tout
Mais qu'est-ce qu'il dit...?!

a écrit : La conséquence de tchernobyl en France est nulle, sur la santé.
On a assisté par contre à une véritable parano des associations antinucléaires, pour qui c'était du pain béni. Ces associations sont extrêmement puissantes car payées par des lobbys qui proposent des alternatives au nucléaire.
Même chose à
Fukushima : 0 mort, 0 impact sur l'environnement (autorisation de manger les fruits de mer de la baie de Fukushima 6 mois après). Mais oiur ces associations, passées maîtres dans l'art de manipuler le public naïf, Fukushima est une catastrophe totale... Afficher tout
Mais bien sûr, tu dira ça aux Corses et aux personnes des Alpes Maritime dont je fais partie et notamment le Mercantour, dont on sait par les relevés que les particules radioactives étaient présentés en bien plus grand nombres. Et je te dirais qu il n y a pas besoin d être un anti nucléaire pour dire que tout ceci a était fait de manière bordélique. Et d entendre qu aucun Cancer ne découle de tchernobyl chez nous, C est tout bonnement aberrant