Il y a 50 ans, la Seine était un fleuve quasiment mort

Proposé par
le

En 1964, la Seine était un fleuve quasiment mort « biologiquement parlant » du fait du très faible taux d’oxygène (moins de 6 mg/l) dans l’eau. Les progrès épuratoires des rejets industriels et domestiques ont permis de ré-oxygéner le fleuve et de passer, en 50 ans, de 3 à 33 le nombre d’espèces de poissons, dont le saumon.


Commentaires préférés (3)

Et dernièrement, on apprend qu'une filiale de Vinci aurait déversé pendant dix-huit mois ses résidus de béton dans la Seine, réduisant le cours du fleuve à quelques dizaines de centimètres à certains endroits, parfois là où frayent les poissons.
Le béton de Vinci tue la biodiversité partout où il passe, en témoignent les campagnes alsaciennes où se construit le projet autoroutier climaticide du GCO, en désaccord complet avec les engagements climatiques français.

Un article pour ceux que ça intéresse : www.lemonde.fr/planete/article/2019/04/24/vinci-reconnait-avoir-deverse-des-eaux-polluees-dans-la-seine_5454284_3244.html

On attend toujours que Jacques Chirac s'y baigne XD

Posté le

android

(93)

Répondre

Il n'y a pas que la Seine qui soit concernée... Toutes nos rivières, nos rus, nos étangs, ont vécu ces dernières décennies des progrès considérables. Il suffit d'écouter les "anciens" dans les villages traversés par des rus qui décrivent comment étaient leurs plans d'eau dans les années 60 ; ils parlent d'odeurs pestilentielles, de montagnes de "mousses" qui dévalaient les cours, de l'absence totale de vie, etc... La raison principale de ces améliorations ce sont les stations d'épurations de plus en plus modernes et efficaces.
Alors on peut toujours en rire et dire que ce n'est pas assez... mais il faut admettre aussi que nous sommes sur la bonne voie et que les choses s'améliorent peu à peu ; qu'il y a une prise de conscience collective réelle depuis quelques décennies. Qu'on ne fait plus ce qui se faisait dans ces années 60...
Certes, il y a encore du chemin à parcourir ; mais la tendance est très nette. On peut se moquer de voir que "seulement" 10 espèces vivent aujourd'hui dans ces eaux ; mais nos grands parents, eux, ont connu la "nature morte". C'est toujours la même "histoire" de voir le verre à demi-plein ou à demi-vide. Moi je vois le verre se remplir de nouveau :)


Tous les commentaires (43)

même 33 espèces me parait dérisoire au vu du nombre incroyables d’espèces animales sur terre (ou sur fleuve)

a écrit : même 33 espèces me parait dérisoire au vu du nombre incroyables d’espèces animales sur terre (ou sur fleuve) Multiplier le nombre d'espèces présentes dans la Seine par 11, je trouve pas que ce soit si dérisoire. Bel effort au contraire.

Posté le

windowsphone

(32)

Répondre

a écrit : même 33 espèces me parait dérisoire au vu du nombre incroyables d’espèces animales sur terre (ou sur fleuve) Je crois que il y a plus d'espèces dans le fleuve que sur le fleuve

Posté le

android

(14)

Répondre

Il y a une nouvelle espèce qui se développe vitesse grand V dans cette eau: la trottinette électrique

Et dernièrement, on apprend qu'une filiale de Vinci aurait déversé pendant dix-huit mois ses résidus de béton dans la Seine, réduisant le cours du fleuve à quelques dizaines de centimètres à certains endroits, parfois là où frayent les poissons.
Le béton de Vinci tue la biodiversité partout où il passe, en témoignent les campagnes alsaciennes où se construit le projet autoroutier climaticide du GCO, en désaccord complet avec les engagements climatiques français.

Un article pour ceux que ça intéresse : www.lemonde.fr/planete/article/2019/04/24/vinci-reconnait-avoir-deverse-des-eaux-polluees-dans-la-seine_5454284_3244.html

On attend toujours que Jacques Chirac s'y baigne XD

Posté le

android

(93)

Répondre

a écrit : Il y a une nouvelle espèce qui se développe vitesse grand V dans cette eau: la trottinette électrique Oui mais il existe plusieurs sous espèces de trotinettes électrique. Ajoute leur les Segway, Vélib' et bientôt les skateboards électriques, la diversité est assuré pour de nombreuses années !

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Et dernièrement, on apprend qu'une filiale de Vinci aurait déversé pendant dix-huit mois ses résidus de béton dans la Seine, réduisant le cours du fleuve à quelques dizaines de centimètres à certains endroits, parfois là où frayent les poissons.
Le béton de Vinci tue la biodiversité partout où il passe, en
témoignent les campagnes alsaciennes où se construit le projet autoroutier climaticide du GCO, en désaccord complet avec les engagements climatiques français.

Un article pour ceux que ça intéresse : www.lemonde.fr/planete/article/2019/04/24/vinci-reconnait-avoir-deverse-des-eaux-polluees-dans-la-seine_5454284_3244.html
Afficher tout
Alors je veux bien voir où la Seine passe sur quelques dizaines de cm, sans créer d'énorme débordements, a part à sa source j'ai des doutes

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Et dernièrement, on apprend qu'une filiale de Vinci aurait déversé pendant dix-huit mois ses résidus de béton dans la Seine, réduisant le cours du fleuve à quelques dizaines de centimètres à certains endroits, parfois là où frayent les poissons.
Le béton de Vinci tue la biodiversité partout où il passe, en
témoignent les campagnes alsaciennes où se construit le projet autoroutier climaticide du GCO, en désaccord complet avec les engagements climatiques français.

Un article pour ceux que ça intéresse : www.lemonde.fr/planete/article/2019/04/24/vinci-reconnait-avoir-deverse-des-eaux-polluees-dans-la-seine_5454284_3244.html
Afficher tout
Une multinationale qui n’en fait qu’à sa tête pour le profit ? C’est une blague ? O_O

a écrit : Une multinationale qui n’en fait qu’à sa tête pour le profit ? C’est une blague ? O_O Dans le cas du GCO (à quelques km de Strasbourg où je vis) c'est plus la complicité suspecte du maire Roland Ries qui est suprenante, lui qui s'opposait fermement à ce projet qu'il jugeait inutile et dangereux il y a encore quelques années. Qu'une multinationale cherche le profit à tout prix on ne peut s'en étonner, mais que ce soit avec la bénédiction des instances politiques qui restent impassibles devant l'urgence de la situation climatique c'est une autre affaire (cf. l'absence de la question écologique à l'allocution de Macron hier soir, aberrant)

Il n'y a pas que la Seine qui soit concernée... Toutes nos rivières, nos rus, nos étangs, ont vécu ces dernières décennies des progrès considérables. Il suffit d'écouter les "anciens" dans les villages traversés par des rus qui décrivent comment étaient leurs plans d'eau dans les années 60 ; ils parlent d'odeurs pestilentielles, de montagnes de "mousses" qui dévalaient les cours, de l'absence totale de vie, etc... La raison principale de ces améliorations ce sont les stations d'épurations de plus en plus modernes et efficaces.
Alors on peut toujours en rire et dire que ce n'est pas assez... mais il faut admettre aussi que nous sommes sur la bonne voie et que les choses s'améliorent peu à peu ; qu'il y a une prise de conscience collective réelle depuis quelques décennies. Qu'on ne fait plus ce qui se faisait dans ces années 60...
Certes, il y a encore du chemin à parcourir ; mais la tendance est très nette. On peut se moquer de voir que "seulement" 10 espèces vivent aujourd'hui dans ces eaux ; mais nos grands parents, eux, ont connu la "nature morte". C'est toujours la même "histoire" de voir le verre à demi-plein ou à demi-vide. Moi je vois le verre se remplir de nouveau :)

a écrit : même 33 espèces me parait dérisoire au vu du nombre incroyables d’espèces animales sur terre (ou sur fleuve) On parle uniquement d’espèces piscicoles et 33 espèces dont l’anguille, le saumon ou la truite de mer c’est déjà un signe positif de l’amélioration de la qualité du fleuve.

a écrit : même 33 espèces me parait dérisoire au vu du nombre incroyables d’espèces animales sur terre (ou sur fleuve) Est-ce que tu as la moindre connaissance à ce sujet pour pouvoir en juger ou tu as juste dit la première chose qui te passait par la tête pour être le premier commentaire ? Je penche pour la 2e hypothèse parce que cette comparaison n'a aucun sens. En revanche pour ce qui est d'être le premier commentaire ça a très bien marché : il est actuellement dans le top 3 des mieux notés ! J'espère qu'il sera remplacé, dans le top 3, par des commentaires moins hâtifs et plus pertinents...

Posté le

android

(25)

Répondre

a écrit : On attend toujours que Jacques Chirac s'y baigne XD Sa famille y dispersera ses cendres ....

a écrit : même 33 espèces me parait dérisoire au vu du nombre incroyables d’espèces animales sur terre (ou sur fleuve) Si on compare à la Loire par exemple qui possède une biodiversité considérée comme riche car le fleuve est plutôt "sauvage", bien protégé, avec moins de trafic maritime :
- 2000 à 2500 espèces d'invertébrés aquatiques (80% d'insectes)
- 42 espèces de poissons dont 8 migratrices
- 18 espèces d'amphibiens
- 11 espèces de reptiles
- au moins 240 espèces d'oiseaux
- 44 espèces de mammifères

L'anecdote ne parle ici que du nombre d'espèces de poissons dans la Seine dont l'ordre de grandeur est finalement équivalent à d'autres fleuves aujourd'hui comme la Loire. Ce qui te parait dérisoire est donc finalement un beau progrès et comme le précise un autre commentaire, il faut s'en réjouir.

Riche en urinium, nitrate de prostate et oligo-excréments, la seinoise, à consommer avec beaucoup de modération ! ;o)

Faudra faire gaffe aux ours en train de pêcher sur les quais de Seine quand viendra la période de fraye des saumons ...

a écrit : Est-ce que tu as la moindre connaissance à ce sujet pour pouvoir en juger ou tu as juste dit la première chose qui te passait par la tête pour être le premier commentaire ? Je penche pour la 2e hypothèse parce que cette comparaison n'a aucun sens. En revanche pour ce qui est d'être le premier commentaire ça a très bien marché : il est actuellement dans le top 3 des mieux notés ! J'espère qu'il sera remplacé, dans le top 3, par des commentaires moins hâtifs et plus pertinents... Afficher tout Le but est bien de s’informer et de poser des questions pour se coucher moins bête et faire avancer la connaissance...

a écrit : Et dernièrement, on apprend qu'une filiale de Vinci aurait déversé pendant dix-huit mois ses résidus de béton dans la Seine, réduisant le cours du fleuve à quelques dizaines de centimètres à certains endroits, parfois là où frayent les poissons.
Le béton de Vinci tue la biodiversité partout où il passe, en
témoignent les campagnes alsaciennes où se construit le projet autoroutier climaticide du GCO, en désaccord complet avec les engagements climatiques français.

Un article pour ceux que ça intéresse : www.lemonde.fr/planete/article/2019/04/24/vinci-reconnait-avoir-deverse-des-eaux-polluees-dans-la-seine_5454284_3244.html
Afficher tout
On entend à longueur de journée des histoires sur l'écologie et l'impact qu' on a sur l'environnement mais nooon, y a encore des lumières qui font ça et se disent que c'est une bonne idée...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Le but est bien de s’informer et de poser des questions pour se coucher moins bête et faire avancer la connaissance... Justement. En quoi dire que 33 espèces ça paraît dérisoire comparé au nombre total d'espèces c'est s'informer ou poser une question ? Je te donne un indice pour reconnaître une question : elle se termine par un point d'interrogation. J'avais envie de soumettre une anecdote à propos du nombre de satellites autour de la terre, qui est de 4000 environ et qui pourrait être multiplié par 10 en quelques années compte tenu des projets en cours, mais si c'est pour voir en top commentaire "40 000 satellites autour de la Terre ça paraît dérisoire au vu du nombre incroyable d'objets dans l'univers."...

Posté le

android

(4)

Répondre