Le fiasco du Rainbow Warrior

Proposé par
le
dans

Le 10 juillet 1985, la DGSE fit exploser la coque d'un chalutier de Greenpeace dans le port d'Auckland, le "Rainbow Warrior". L'incident fit un mort et l'opération fut un fiasco total. Deux agents français laissèrent beaucoup d'indices qui permettront à la police de remonter jusqu'à eux.

Greenpeace cherchait à se rendre en Polynésie pour protester contre les essais nucléaires dans le Pacifique.


Tous les commentaires (71)

a écrit : Anecdote complètementaire : Les « faux époux Turenge » sont facilement arrêtés par la police néo-zélandaise d'Auckland à cause du van qu'ils ont loué. Ils étaient à l’aéroport pour le rendre, perdant du temps en insistant pour avoir le remboursement des jours non utilisés... C'est magique ça. Tout agents secrets qu'ils étaient, ils restaient avant tout des fonctionnaires. Un sou, c'est un sou !

a écrit : C'est magique ça. Tout agents secrets qu'ils étaient, ils restaient avant tout des fonctionnaires. Un sou, c'est un sou ! Ils avaient peut-être avancé les frais et il est bien connu que ce soit une sacrée plaie pour se faire rembourser le moindre voyage ou chambre d’hôtel dans le service public surtout si les frais sont injustifiés comme ici…

a écrit : Ils avaient peut-être avancé les frais et il est bien connu que ce soit une sacrée plaie pour se faire rembourser le moindre voyage ou chambre d’hôtel dans le service public surtout si les frais sont injustifiés comme ici… J'ai pas les mêmes retours de mes potes fonctios alors ça doit pas être là même chose pour tous les fonctionnaires ^^'

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ils avaient peut-être avancé les frais et il est bien connu que ce soit une sacrée plaie pour se faire rembourser le moindre voyage ou chambre d’hôtel dans le service public surtout si les frais sont injustifiés comme ici… Hophophop, on a parlé de fonctionnaires ?

Non je rigole, entre le USAbashing d'un coté et le "faut aller déterrer tonton pour le juger" ici, je m'abstiens de commenter pour aujourd'hui ;)

a écrit : J'ai pas les mêmes retours de mes potes fonctios alors ça doit pas être là même chose pour tous les fonctionnaires ^^' Il y avait une dose d'humour dans mon commentaire. Quand j'étais dans le service public, on avançait les frais d’hôtels et de trains et on faisait des factures pour se faire rembourser. Cela pouvait mettre entre 6 mois et 1 an pour le remboursement et parfois on te demandait des justificatifs de ticket 1 ans après. C'était long mais on se faisait toujours rembourser et certains en ont profité pour se faire rembourser pas mal de choses car les vérifications étaient sommaires et aléatoires.
Puis un jour, ils ont décidés que le service allait directement prendre en charge les réservations d’hôtels et de trains. Du coup, soit ils se trompaient de jour, soit les horaires étaient peu flexibles, soit l’hôtel était super loin du lieu de rendez-vous, soit les billets étaient non échangeables ou en heures de pointes ou parfois même les plus chers, et si tu ratais ton train parce que la réunion avait duré trop longtemps, le billet d'échange était de ta poche.

Bref, il n'y avait pas de bonne solutions.

a écrit : Hophophop, on a parlé de fonctionnaires ?

Non je rigole, entre le USAbashing d'un coté et le "faut aller déterrer tonton pour le juger" ici, je m'abstiens de commenter pour aujourd'hui ;)
Attention, je plaisante mais c'est typiquement le genre de choses que j'aurai faites.
Tout simplement parce qu'on m'aurait demander des comptes à mon retour.

Ce qui est drôle en fait c'est qu'on oublie souvent que les agents du renseignement sont avant tout des agents de l'État en mission, quel que soit la nation d'ailleurs. Et ça implique toute la paperasse qui va avec (ordre de mission, état de frais, factures...)
C'est l'image glamour du cinéma qui nous fait oublier cette réalité.
On imagine mal James Bond dire au barman:
"Une vodka-martini, mélangée au shaker, pas à la cuiller... et vous me ferez une petite fiche s'il vous plaît'.

Comme il y a à peu près autant de JMCMB que de JLSD, je suppose que ceux qui ont coché JMCMB ont moins de 40 ans parce que, à l'époque, il était difficile d'échapper aux informations sur le Rainbow Warrior et les fauzépoux Turenge. Un peu comme pour l'affaire du "Petit Gregory", qui avait eu lieu juste avant, mais qui, elle, a connu des rebondissements réguliers depuis afin que personne, même jeune, ne puisse y échapper. Cette affaire du Rainbow Warrior avait d'ailleurs été un répit par rapport à celle du petit Grégory comme l'avait fait remarquer ironiquement (mais très justement) le Canard Enchainé (en écrivant "enfin du nouveau, on avait peur d'entendre encore parler du petit Grégory" ou quelquechose comme ça).

Il y a plusieurs commentaires qui disent que la France n'a pas été condamnée dans cette affaire pour son ingérence en Nouvelle Zélande, mais si ! Les quotas pour l'importation d'agneaux neo-zélandais (principale exportation de la Nouvelle Zélande) devaient être renégociés l'année suivante et naturellement la France n'était pas vraiment en position de force pour négocier après le fiasco du Rainbow Warrior si bien que la France a été condamnée à continuer à achater des volumes énormes d'agneaux à la Nouvelle Zélande (au détriment bien sûr des éleveurs français).

Connaissant et ayant parlé à un officier supérieur qui a pignon sur rue sur ce qu'il se passe dans les tribunaux militaires, il m'a dit que des opérations comme celle là il y en a des dizaines chaque année. Toutes ne se passent pas bien auquel cas des enquêtes sur les malfonctionnements sont ouvertes.

Des sabotages, assassinats, enlèvements, vols etc. organisés par les Etats sont monnaie courrante. Ça se fait au nom de l'intérêt supérieur de l'Etat.
La différence avec cette histoire c'est qu'elle a été médiatisée et sortie du secret.

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : c'est des plongeurs des commandos marines qui ont plastiqué la coque. Une opération illégale. Et bien sur la France a gentiment continué d'irradier l'atoll de Moruroa Ce n'était pas les nageurs de combat des commando marine, de la Marine Nationale, mais ceux de la Section Action de la DGSE.
En France, les actions clandestine sont l'apanage de la DGSE. Les forces régulières, sous la direction du COS, mènent des opérations confidentielles. C'est à dire officiellement reconnues par l'état... parfois a posteriori pour des raisons évidentes.

D'autre pays ne font pas ce distinguo. Notamment les états-unis dont les services de renseignement sont indépendants du ministère de la Defense et n'ont pas de forces armées propres. Donc, en cas de besoin, ils recourent aux forces spéciales: delta force, SEAL, etc

a écrit : Ils me semble que la DGSE défend d'abord les intérêts de la France. L'anecdote est vraiment un raccourci de ce qu'ils s'étaient réellement passé. L'ordre de la dgse etait de saboter le bateau sans victime, et ca a raté.
Greenpeace est un adversaire de l'état français et de ses intér
êts en ce sens il n'y a pas de déclaration de guerre, le gouvernement de nouvelle Zélande l'a bien compris. Afficher tout
absolument!
des accidents arrivent dans ce genre d'opération et il y a régulièrement des enquêtes pour voir les disfonctionnement et juger les personnes si cela est nécessaire.

beaucoup de gens ici pensent que l'on vit dans le monde de Bambi.

Des dizaines d'Opé de ce genre arrivent tous les ans et grace a celles ci notre securité et libertée sont préservées

Posté le

android

(2)

Répondre

Il convient de ne pas confondre DGSE et DGSI : la première est placée sous l’autorité du ministère des armées, tandis que l’autre est affiliée au ministère de l’intérieur. Ces deux services de renseignement agissent, il me semble, sous une autorité administrative indépendante : la CNCIS.

a écrit : Connaissant et ayant parlé à un officier supérieur qui a pignon sur rue sur ce qu'il se passe dans les tribunaux militaires, il m'a dit que des opérations comme celle là il y en a des dizaines chaque année. Toutes ne se passent pas bien auquel cas des enquêtes sur les malfonctionnements sont ouvertes.
<
br /> Des sabotages, assassinats, enlèvements, vols etc. organisés par les Etats sont monnaie courrante. Ça se fait au nom de l'intérêt supérieur de l'Etat.
La différence avec cette histoire c'est qu'elle a été médiatisée et sortie du secret.
Afficher tout
Il faudra rappeler à cet officier supérieur son devoir de discrétion professionnelle...

Excellente cette anecdote, si Bien camouflée cette histoire ...

a écrit : L'archipel de test est plus distant de la nouvelle Zélande que le désert du magrehb de la France pour les premiers test historiques, c'est de la mauvaise foi de dire que la nouvelle Zélande est concernée. Si la CIA avait plastiqué les bateaux des trafiquants de drogue de la French connexion dans le port de Marseille, ça aurait fait un de ces scandale!
Le fait de défendre les intérêts de son pays sous couvert de la raison d'état n'autorise pas tout, bien au contraire. Perso le coup de coller une bonne chiasse à l'équipage, ca aurait été quand même un peu moins culotté, où, je sais pas moi, du sucre dans le carburant, mais une bombe... non mais sans déconner, quoi!

a écrit : Il y a plusieurs commentaires qui disent que la France n'a pas été condamnée dans cette affaire pour son ingérence en Nouvelle Zélande, mais si ! Les quotas pour l'importation d'agneaux neo-zélandais (principale exportation de la Nouvelle Zélande) devaient être renégociés l'année suivante et naturellement la France n'était pas vraiment en position de force pour négocier après le fiasco du Rainbow Warrior si bien que la France a été condamnée à continuer à achater des volumes énormes d'agneaux à la Nouvelle Zélande (au détriment bien sûr des éleveurs français). Afficher tout Beh évidement que le pays a trinqué, mais les kékés qui ont commandité cette connerie, ben... z'inquiétez pas pour eux, ils sont juste un peu passés pour des connards mais à part ça: R.A.S, comme d'hab;)

a écrit : Connaissant et ayant parlé à un officier supérieur qui a pignon sur rue sur ce qu'il se passe dans les tribunaux militaires, il m'a dit que des opérations comme celle là il y en a des dizaines chaque année. Toutes ne se passent pas bien auquel cas des enquêtes sur les malfonctionnements sont ouvertes.
<
br /> Des sabotages, assassinats, enlèvements, vols etc. organisés par les Etats sont monnaie courrante. Ça se fait au nom de l'intérêt supérieur de l'Etat.
La différence avec cette histoire c'est qu'elle a été médiatisée et sortie du secret.
Afficher tout
Élémentaire! On entends parler que des magouilles qui foirent, celles qui réussissent, ben... elles réussissent. Pas vu, pas pris. ;)

a écrit : Ce n'était pas les nageurs de combat des commando marine, de la Marine Nationale, mais ceux de la Section Action de la DGSE.
En France, les actions clandestine sont l'apanage de la DGSE. Les forces régulières, sous la direction du COS, mènent des opérations confidentielles. C'est à dire officiellem
ent reconnues par l'état... parfois a posteriori pour des raisons évidentes.

D'autre pays ne font pas ce distinguo. Notamment les états-unis dont les services de renseignement sont indépendants du ministère de la Defense et n'ont pas de forces armées propres. Donc, en cas de besoin, ils recourent aux forces spéciales: delta force, SEAL, etc
Afficher tout
Pour rappel, les agents du renseignement ne sont pas tous des militaires en France et beaucoup n'ont rien à voir avec le ministère de la Défense:
- DGSI (Police)
- DNRED (Douanes)
- Tracfin (Ministère de l'Économie)...
Et même si leurs opérations ne sont pas aussi spectaculaires et médiatisées (et tant mieux, cela prouve leur efficacité), elles échappent également à tout contrôle judiciaire.

a écrit : C'est intéressant, ton histoire nous met dans le bain, et je suis tenté de dire que ça mériterait un film, ou au moins un court métrage. Mais je suis partagé entre le bon gros film d'action à la Expendables ou la grosse comédie absurde façon "Hot Shot" pour ceux qui connaissent :D Il y a plusieurs films et documentaires qui retracent l'histoire.

Posté le

android

(2)

Répondre

Sacré Mitterand ! Dès que ça tournait mal il n était jamais inquiété . Que certains critiquent les Chirac ou Sarkozy je comprends mais renseignez vous sur Mitterand et vous verrez le nombre de casseroles et de cadavres qu il avait sur le dos ( voir son Wikipedia )