A Rouen, un SDF artiste met ses oeuvres sur les murs

Proposé par
le
dans

Si Rouen est connue pour être « la ville aux 100 clochers », cette appellation est souvent détournée en « ville aux 100 clochards ». Certains SDF de cette ville en sont d’ailleurs des emblèmes. C’est le cas d’Alain Rault, célèbre pour les très nombreuses gravures qu’il a réalisées sur les murs, poteaux, et gouttières de la capitale normande.

Le film documentaire Playboy Communiste suit d’ailleurs Alain dans ses errances.


Tous les commentaires (47)

a écrit : Oui enfin c'est pas la seule ville à voir ce surnom, Caen est aussi la ville au cent clochers, comme beaucoup d'autres. Toi tu lis pas les commentaires.

Ça me fait penser à ce sans-abris qui vivait dans le XIVème à Paris, qui était tout simplement adorable et serviable. Le jour où il est mort, il a eu droit à de nombreux et fastueux hommages. Peut-être qu'il aurait mieux valu lui proposer des moyens de s'en sortir, au lieu de le laisser crever de faim et de froid dans la rue, sans soin de santé ou presque, MAIS avec des hommages à sa mort dont il se fiche bien !

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Désolé si ce que je dis fait doublon, mais je n'ai pas, à cette heure, les coms (toujours le même bug sur IOS ; plus de 2 ans que ça dure Philippe, et ce n'est pas une question de puissance comme il m'a été répondu une fois : j'ai 100 megas !)...
Vu l'anecdote, j'imagine donc qu
9;on est repartis sur la "définition de l'art", etc... Pour moi, l'art est ce qui crée une émotion ; et là, sincèrement, je n'ai aucune émotion à voir des graffitis interminables sur un mur... Bon, c'est moi, mon sentiment, c'est tout... Sincèrement, si cet "artiste" (comme il est décrit dans les sources) venait faire ses gribouillis sur ma porte ou sur mon mur, il serait reçu à coups pieds dans le cul :)
Mais bon, je suis sûrement un ignare...
Afficher tout
Ton coup de pied au cul est lui aussi une émotion et sans doute de l'art.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Oui enfin c'est pas la seule ville à voir ce surnom, Caen est aussi la ville au cent clochers, comme beaucoup d'autres. Comble du hasard, Caen est aussi la capitale de la Normandie.
Quand j’ai lu l’anecdote, j’ai cru d’abord à une confusion entre les deux villes.

a écrit : Comble du hasard, Caen est aussi la capitale de la Normandie.
Quand j’ai lu l’anecdote, j’ai cru d’abord à une confusion entre les deux villes.
Capitale politique, mais la capitale administrative est Rouen.
Avec la fusion des régions en Normandie il y a deux capitales.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Jamais entendu parler de ce surnom concernant cette ville. Je connaissais le surnom suite à une chanson d’Orelsan. (Dans ma ville, on traîne)

a écrit : Capitale politique, mais la capitale administrative est Rouen.
Avec la fusion des régions en Normandie il y a deux capitales.
Bien pour ça que je dis « aussi » !

a écrit : Je connaissais le surnom suite à une chanson d’Orelsan. (Dans ma ville, on traîne) Sauf qu’Orelsan parle de Caen dans ce cas précis et non de Rouen ;)

Je connaissais la « ville aux 100 clochers » désignant Caen, et après vérification, j’apprends qu’il y a une multitude de ville, en France mais aussi dans le reste du monde, à qui l’on donne cette appellation.
Du coup je suis un peu déçu que cette expression ne soit pas exclusivement dédiée à ma ville de cœur

Le mot « clochard » provient, étymologiquement parlant, de « cloche » ou « clocher ».
En effet, le curé payait les SDF de l’époque par un bout de pain et une lichette de vin pour qu’ils aillent sonner les cloches à sa place pendant qu’il préparait son office, afin d’appeler les fidèles pour la messe.
Ces gens se sont fait appeler « clochards », et le sens à pris un sens péjoratif pour désigner quelqu’un vivant dans la rue.

Etant native de Rouen, la « ville aux cents clochers » est bien un surnom qu’on lui prête (très) régulièrement, comme à beaucoup d’autres villes en fait... 100 n’étant évidemment pas le nombre précis mais rapporte plutôt à une grande quantité !
Par contre pour la « ville aux cents clochards », que le terme soit issu du documentaire ou pas, c’est un raccourci douteux... toute ville a son lot de marginaux et Rouen n’est pas plus sur le podium que n’importe quelle autre ville.
Un peu dommage, alors, de dire que cette appelation est souvent détournée dans ce sens. L’auteur aurait pu trouver une meilleure introduction que ville de clochard pour presenter le fameux artiste...

a écrit : Désolé si ce que je dis fait doublon, mais je n'ai pas, à cette heure, les coms (toujours le même bug sur IOS ; plus de 2 ans que ça dure Philippe, et ce n'est pas une question de puissance comme il m'a été répondu une fois : j'ai 100 megas !)...
Vu l'anecdote, j'imagine donc qu
9;on est repartis sur la "définition de l'art", etc... Pour moi, l'art est ce qui crée une émotion ; et là, sincèrement, je n'ai aucune émotion à voir des graffitis interminables sur un mur... Bon, c'est moi, mon sentiment, c'est tout... Sincèrement, si cet "artiste" (comme il est décrit dans les sources) venait faire ses gribouillis sur ma porte ou sur mon mur, il serait reçu à coups pieds dans le cul :)
Mais bon, je suis sûrement un ignare...
Afficher tout
L’art c’est subjectif, chacun sa sensibilité

a écrit : Ton coup de pied au cul est lui aussi une émotion et sans doute de l'art. Très bon, j'ai bien rit :) Tu viens de révéler l'artiste ignoré qui était en moi ! :) Je vais rajouter ça sur ma carte de visite.

a écrit : Le mot « clochard » provient, étymologiquement parlant, de « cloche » ou « clocher ».
En effet, le curé payait les SDF de l’époque par un bout de pain et une lichette de vin pour qu’ils aillent sonner les cloches à sa place pendant qu’il préparait son office, afin d’appeler les fidèles pour la messe.
Ces ge
ns se sont fait appeler « clochards », et le sens à pris un sens péjoratif pour désigner quelqu’un vivant dans la rue. Afficher tout
On en revient donc à l'anecdote... pour 100 clochers il est nécessaire d'avoir 100 clochards !

Posté le

android

(1)

Répondre

Appellation souvent détournée ?
Une recherche google et cette appellation ne se retrouve que sur un unique blog.

Je serai étonné que l'expression ne soit que souvent détournée qu'à l'oral...

a écrit : Le mot « clochard » provient, étymologiquement parlant, de « cloche » ou « clocher ».
En effet, le curé payait les SDF de l’époque par un bout de pain et une lichette de vin pour qu’ils aillent sonner les cloches à sa place pendant qu’il préparait son office, afin d’appeler les fidèles pour la messe.
Ces ge
ns se sont fait appeler « clochards », et le sens à pris un sens péjoratif pour désigner quelqu’un vivant dans la rue. Afficher tout
Une hypothèse évoque sa provenance historique et non étymologique des termes "cloche" et "clocher".
Étymologiquement, c'est une autre histoire, il aurait comme origine le verbe "clocher" qui provient du verbe "cloppicare", signifiant en latin populaire, « boîter, marcher en traînant la patte ».
Impossible d'être certain de l'origine de ce mot.
fr.wikipedia.org/wiki/Clochard

a écrit : Désolé si ce que je dis fait doublon, mais je n'ai pas, à cette heure, les coms (toujours le même bug sur IOS ; plus de 2 ans que ça dure Philippe, et ce n'est pas une question de puissance comme il m'a été répondu une fois : j'ai 100 megas !)...
Vu l'anecdote, j'imagine donc qu
9;on est repartis sur la "définition de l'art", etc... Pour moi, l'art est ce qui crée une émotion ; et là, sincèrement, je n'ai aucune émotion à voir des graffitis interminables sur un mur... Bon, c'est moi, mon sentiment, c'est tout... Sincèrement, si cet "artiste" (comme il est décrit dans les sources) venait faire ses gribouillis sur ma porte ou sur mon mur, il serait reçu à coups pieds dans le cul :)
Mais bon, je suis sûrement un ignare...
Afficher tout
Moi qui suis rouennais et qu'il l'ai vu travailler pendant des jours durant, nous sommes là très loin du graffiti, c'est uniquement de la gravure sur métal me semble t'il, et les mots écrits ont un sens, ils sont lisibles, et la police d'écriture et l'enchevêtrement de mots amène à la réflexion, soit ce que cherche à provoquer une œuvre.

Posté le

android

(1)

Répondre

Je pensais que c'était la ville de Caen que l'on surnommait "la ville aux cent clochers"

Posté le

android

(1)

Répondre

Alain Rault alias Malacouette mais ça seul les vrais le savent (et les non millenials) mon voisin « malgré lui », la seule chose qu’il savait demander correctement c’était une clop, Putain de légende pour un clodo !
En revanche j’ai vécu à Rouen 15 piges jamais personne n’a appelé cette ville (magnifique) la ville au 100 clochards mais c’est bien trouvé et partiellement pas faux