La majorité des déchets plastiques de l'océan vient des pêcheurs

Proposé par
le
dans

Bien qu’il soit urgent de réduire l’usage de pailles, bouteilles et sacs plastiques, ces déchets représentent une faible part de la pollution plastique des océans. Près de 70 % des plastiques flottant dans les océans sont en effet issus des équipements de pêche perdus ou abandonnés par les chalutiers.


Tous les commentaires (43)

a écrit : Donc 70% ce sont les pêcheurs professionnels... Sur les 30% restants combien sont dûs aux paquebots de croisières ou aux plaisanciers salopards qui balancent tout dans l'eau ?
Quel est donc le pourcentage des pailles qu'on utilise dans un bistro parisien (ou d'ailleurs) pour siroter un verre ? Inf
initésimal j'en suis sûr, car les bistros ne jettent pas les pailles dans les rivières mais les mettent à la poubelle :) Ah, mais c'est formidable, on a sûrement fait un "grand" pas pour l'environnement en les interdisant :)
Je me fous de boire mon verre avec ou sans une paille ; mais qu'on arrête de me prendre pour un con en me disant que c'est important... Et grand bien fasse à celui qui a SA loi "environnementale" qui nous a pondu ça et en est fier :)
Je prendrai tout ça au sérieux quand on s'attaquera aux vrais problèmes et à ceux qui les causent. Et ce n'est pas la peine de me parler des "petits gestes qui sont importants" ; les emplâtres sur les jambes de bois n'ont jamais soigné quelqu'un :)
Afficher tout
Ta paille sera jeté dans le bac jaune mais pas recyclée. Elle sera envoyee et stockée sauvagement dans un pays d'Asie, finira par se faire emporter par une rivière et finira dans l'océan, en tant que PETIT plastique.
L'interdiction du plastique a usage unique aurait dû se faire depuis des années

Posté le

android

(5)

Répondre

Commentaire supprimé Mea culpa, j’ai été abusé par la formulation des articles en sources. L’anecdote parle de 70% des déchets « flottants » qui effectivement ne représentent que 1 ou 2% de la pollution plastique apparemment. 94% se trouve au fond des océans et 5% sur les côtes d’après cette source : 3tios.com/wp-content/uploads/2018/09/Livre-blanc-océans-finale-1-1.pdf
J’imagine que le G7 s’y intéresse car ces déchets flottants font partie à priori des plus dangereux pour la faune et la flore.

a écrit : Quelle deception cette anecdote!! Les chiffres sont erronés. Cela laisse penser qu’on peut continuer d’utiliser et jeter pailles et bouteilles en plastic parce que « oh c’est que dale et les pêcheurs sont les pires ! »
J’ai jamais compris cette mentalité de dire à mais c’est pas ma faute c est le gros voisin qui
fait pire! Chacun est responsable. Afficher tout
Je suis le premier à dire que nous sommes tous responsable de la pollution. L’anecdote ne veut pas déresponsabiliser qui que ce soit mais plutôt évaluer les différentes causes afin d’apporter les solutions les plus efficaces. Devant l’urgence et la gravité de la situation il est utile d’agir efficacement.
Mais effectivement l’anecdote est maladroitement formulée j’en suis désolé.

a écrit : Elle pollue quand tu la jettes dans la nature, parce qu'il va falloir des décennies pour qu'elle disparaîsse. C'est le cas par exemple dans les décharges à ciel ouvert, ou quand elle est jetée dans les rivières ou la mer. Dans une poubelle spécifique elle est traitée et peut même être transformée, valorisée... S'il n'y a pas de tri, au pire donc, elle est brûlée en incinérateur. Elle ne fait donc pas partie de ce que l'on parle ici dans la pollution des océans. Afficher tout Elle ne sera pas "recyclée" (ce qui de toute façon est plus polluant que de pouvoir réutiliser un objet) mais sera incinérée et/ou expédiée dans une décharge en Asie, comme cela a été expliqué dans d'autres commentaires.

Posté le

android

(0)

Répondre

les trois sources disent exactement la meme chose... a quoi bon en mettre trois si le contenu de chacune n'apporte rien de plus ?

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

Le problème, c'est le "jetable". C'est là dessus qu'il faut agir, à notre niveau de consommateur. (et même pour les filets de pèche, ça existait bien avant le plastique non? Je crois que c'était fait en chanvre, plus cher mais plus solide et plus facile à réparer et biodégradable)
Il n'y a pas de petits gestes, il y a des milliards de milliards de petits gestes, mais c'est difficile de s'en passer, c'est tellement pratique et pas cher le jetable...

Après, il y aura toujours des gros porcs qui balancent leurs saletés par les fenêtres, mais que l'on se rassure, le jetable disparaîtra avec ce qui nous reste de pétrole. On en reviendra forcément un jour à la consigne et à prendre soin du matos, parce que... nous n'aurons pas le choix ;)

En attendant, essayons de ne pas participer au championnat du monde de la connerie, les poubelles, c'est pas fait pour les chiens ;)

a écrit : les trois sources disent exactement la meme chose... a quoi bon en mettre trois si le contenu de chacune n'apporte rien de plus ? On n'utilise jamais une seule source pour vérifier une anecdote, ils faut croiser les sources pour être sûr de leur véracité.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Donc 70% ce sont les pêcheurs professionnels... Sur les 30% restants combien sont dûs aux paquebots de croisières ou aux plaisanciers salopards qui balancent tout dans l'eau ?
Quel est donc le pourcentage des pailles qu'on utilise dans un bistro parisien (ou d'ailleurs) pour siroter un verre ? Inf
initésimal j'en suis sûr, car les bistros ne jettent pas les pailles dans les rivières mais les mettent à la poubelle :) Ah, mais c'est formidable, on a sûrement fait un "grand" pas pour l'environnement en les interdisant :)
Je me fous de boire mon verre avec ou sans une paille ; mais qu'on arrête de me prendre pour un con en me disant que c'est important... Et grand bien fasse à celui qui a SA loi "environnementale" qui nous a pondu ça et en est fier :)
Je prendrai tout ça au sérieux quand on s'attaquera aux vrais problèmes et à ceux qui les causent. Et ce n'est pas la peine de me parler des "petits gestes qui sont importants" ; les emplâtres sur les jambes de bois n'ont jamais soigné quelqu'un :)
Afficher tout
En fait, l'anecdote parle des gros déchets plastiques en surface qui est infime par rapport à la pollution au plastique en général.

Or la pollution au plastique est également au fond des océans.
La pire étant la pollution au microparticules de plastique (issue également du traitement...)
Il est démontré que l'on trouve des particules de plastique partout dans les océans et surtout au fond.

Renseignez vous vous verrez que la pollution plastique est l'affaire de tous.

L'anecdote me pose problème car elle donne une idée très fausse sur la pollution lié au plastique

Posté le

android

(1)

Répondre

Chaque geste que vous faites pour moins polluer est un pas en avant. Si chacun fais des efforts, si nous changeons nos mentalités et celle de nos enfants sur la sur-consommation actuelle de nourriture et de consommables les choses ne pourront qu’aller mieux. Ne pas jeter un mégot à terre ( pour les gens qui n’arrivent pas à arrêter de fumer). Acheter moins d’emballage individuels et unique, refuser les pubs dans la boîte aux lettres, ne pas jeter un yaourt périmé depuis deux jours. En plus ce sont souvent des sources d’économies financières en plus d’être écologiques. Les plus pauvres sont les plus grands écolos de notre ère.

C'est malheureusement la partie visible de l'iceberg. Après quelques recherches sur le net, je constate que les microparticules de plastique qui son ingérées par les êtres marins proviendraient bien de nos modes de vie. Par exemple chaque lavage de tissus acryliques, synthétiques, polyesters libère des centaines de milliers de fibres plastiques qui vont passer à travers les stations d'épuration et se retrouver dans les rivières puis les océans. Il n'y a donc pas que ces 'salauds' de pêcheurs, plaisanciers et croisiéristes qui sont à blâmer, nous sommes tous responsables et concernés.

a écrit : Donc 70% ce sont les pêcheurs professionnels... Sur les 30% restants combien sont dûs aux paquebots de croisières ou aux plaisanciers salopards qui balancent tout dans l'eau ?
Quel est donc le pourcentage des pailles qu'on utilise dans un bistro parisien (ou d'ailleurs) pour siroter un verre ? Inf
initésimal j'en suis sûr, car les bistros ne jettent pas les pailles dans les rivières mais les mettent à la poubelle :) Ah, mais c'est formidable, on a sûrement fait un "grand" pas pour l'environnement en les interdisant :)
Je me fous de boire mon verre avec ou sans une paille ; mais qu'on arrête de me prendre pour un con en me disant que c'est important... Et grand bien fasse à celui qui a SA loi "environnementale" qui nous a pondu ça et en est fier :)
Je prendrai tout ça au sérieux quand on s'attaquera aux vrais problèmes et à ceux qui les causent. Et ce n'est pas la peine de me parler des "petits gestes qui sont importants" ; les emplâtres sur les jambes de bois n'ont jamais soigné quelqu'un :)
Afficher tout
Ça me rend triste de lire ça. Tu ne peux pas dire que cela ne fait rien, nous avons bien plus de pouvoir que tu ne le penses.
Ta paille en plastique n’a peut être pas d’impact à Paris mais qu’en est il des villes côtières? Ou sur les îles? Venant de Corse et ayant passé ma jeunesse là-bas, je peux te garantir que les touristes bourrés les balances de partout. La mer Méditerranée et la mer la plus polluée du monde (même si les acteurs principaux sont des pays comme la Turquie, on doit y faire attention).
C’est la même chose pour les c*****ds qui balances leur mégots par la fenêtre ou par terre. Ce ne sont que de simple quidam mais combien de mégot par an ramasse-t-on? C’est une véritable pollution. Et pourtant la plupart d’entre eux tienne un discours pas très différent du tien (je ne dis pas que tu en fais partit).
Si le simple quidam s’investissait plus, il aurait plus d’impact. La plupart des français savent que l’huile palme est un produit mauvais pour l’environnement? Et pourtant le Nutella est toujours #1 en France. Si tous le monde arrêter Nutella ou tout les produits Ferrero, ne pense tu pas que la compagnie changerai de politique? Si tout le monde boycottai Starbucks, ne pense tu pas qu’il changerai de politique ? Il en va de même pour les chalutiers ? Pour les compagnies de croisière. Tous ensemble on a bien plus de pouvoir. Mais ça demande plus d’investissement et de temps. Les courses deviennent un peu plus compliquées. Maintenant si on ne fait que se plaindre en mangeant son kinder bueno et son Frappuccino, en effet ça risque de prendre pas mal de temps avant que les choses ne changent.

a écrit : Logique, c’est tout comme la lutte contre la pollution, c’est les automobilistes qui raclent alors qu’un navire de croisière pollue plus que des millions de voitures C'est pareil. On utilise un critère flou et peu pertinent pour nous déculpabiliser. Dans le cas de la pollution uniquement les particules fines et pas le CO2 qui provoque le réchauffement climatique, et dans le cas du plastique uniquement les gros plastiques pour pas prendre en compte les sacs plastiques et les pailles...
80% des pollutions marines sont d'origine terrestre et anthropique.
fr.m.wikipedia.org/wiki/Pollution_marine

a écrit : Logique, c’est tout comme la lutte contre la pollution, c’est les automobilistes qui raclent alors qu’un navire de croisière pollue plus que des millions de voitures Argument ultra utilisé pour minimiser la pollution de nos trajets quotidiens en voiture. Le critère c'est les rejets en souffre navire vs voiture, mais est ce que c'est le critère le plus pertinent ? Et selon les études les plus sérieuses on reste loin du million en ratio... Enfin bref attention aux chiffres qui circulent!

a écrit : C'est malheureusement la partie visible de l'iceberg. Après quelques recherches sur le net, je constate que les microparticules de plastique qui son ingérées par les êtres marins proviendraient bien de nos modes de vie. Par exemple chaque lavage de tissus acryliques, synthétiques, polyesters libère des centaines de milliers de fibres plastiques qui vont passer à travers les stations d'épuration et se retrouver dans les rivières puis les océans. Il n'y a donc pas que ces 'salauds' de pêcheurs, plaisanciers et croisiéristes qui sont à blâmer, nous sommes tous responsables et concernés. Afficher tout J'avais jamais pensé aux fringues, crénom...
Le plastique, c'est pratique, mais décidément c'est pas fantastique!^^

a écrit : Ça me rend triste de lire ça. Tu ne peux pas dire que cela ne fait rien, nous avons bien plus de pouvoir que tu ne le penses.
Ta paille en plastique n’a peut être pas d’impact à Paris mais qu’en est il des villes côtières? Ou sur les îles? Venant de Corse et ayant passé ma jeunesse là-bas, je peux te garantir qu
e les touristes bourrés les balances de partout. La mer Méditerranée et la mer la plus polluée du monde (même si les acteurs principaux sont des pays comme la Turquie, on doit y faire attention).
C’est la même chose pour les c*****ds qui balances leur mégots par la fenêtre ou par terre. Ce ne sont que de simple quidam mais combien de mégot par an ramasse-t-on? C’est une véritable pollution. Et pourtant la plupart d’entre eux tienne un discours pas très différent du tien (je ne dis pas que tu en fais partit).
Si le simple quidam s’investissait plus, il aurait plus d’impact. La plupart des français savent que l’huile palme est un produit mauvais pour l’environnement? Et pourtant le Nutella est toujours #1 en France. Si tous le monde arrêter Nutella ou tout les produits Ferrero, ne pense tu pas que la compagnie changerai de politique? Si tout le monde boycottai Starbucks, ne pense tu pas qu’il changerai de politique ? Il en va de même pour les chalutiers ? Pour les compagnies de croisière. Tous ensemble on a bien plus de pouvoir. Mais ça demande plus d’investissement et de temps. Les courses deviennent un peu plus compliquées. Maintenant si on ne fait que se plaindre en mangeant son kinder bueno et son Frappuccino, en effet ça risque de prendre pas mal de temps avant que les choses ne changent.
Afficher tout
..."La mer Méditerranée et la mer la plus polluée du monde"... Non, c'est la mer Baltique mais bon c'est HS^^.

Pour l'huile de palme, je trouve aussi étrange le comportement de Ferrero, quand j'ai eu connaissance de cette affaire, impossible de trouver des chips sans huile de palme, et même pas deux ans après, TOUTES les marques en sont revenues au tournesol... donc c'est pas impossible de changer de cap, c'est clair (en plus le Nutella c'est aussi facile à fabriquer qu'une mayonnaise, et bien meilleur;) )

a écrit : ..."La mer Méditerranée et la mer la plus polluée du monde"... Non, c'est la mer Baltique mais bon c'est HS^^.

Pour l'huile de palme, je trouve aussi étrange le comportement de Ferrero, quand j'ai eu connaissance de cette affaire, impossible de trouver des chips sans huile d
e palme, et même pas deux ans après, TOUTES les marques en sont revenues au tournesol... donc c'est pas impossible de changer de cap, c'est clair (en plus le Nutella c'est aussi facile à fabriquer qu'une mayonnaise, et bien meilleur;) ) Afficher tout
Pour la mer Baltique je ne suis pas sûr, à mon avis elles sont vraiment proche niveau pollution.

Il y a un million d’alternatives au Nutella et elles sont bien meilleurs en plus! Moins de sucre et surtout moins d’huile.
Mais quand ça se vend, pourquoi changer ?
Je crois que nous sommes les plus gros consommateur de Nutella au monde (merci les crêpes). Ça me fait mal au cœur de voir que les gens ne changent pas leurs habitudes par fainéantise. Finalement l’écologie pour la plupart c’est cool si ça ne change pas leur quotidien.

a écrit : Quelle deception cette anecdote!! Les chiffres sont erronés. Cela laisse penser qu’on peut continuer d’utiliser et jeter pailles et bouteilles en plastic parce que « oh c’est que dale et les pêcheurs sont les pires ! »
J’ai jamais compris cette mentalité de dire à mais c’est pas ma faute c est le gros voisin qui
fait pire! Chacun est responsable. Afficher tout
Effectivement c'est très peu de plastic dans les océans.
Toute cette pub ecolo piut pas grand chose, une fois de plus.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Effectivement c'est très peu de plastic dans les océans.
Toute cette pub ecolo piut pas grand chose, une fois de plus.
Du coup cela ne sert à rien de lutter contre ?

a écrit : Effectivement c'est très peu de plastic dans les océans.
Toute cette pub ecolo piut pas grand chose, une fois de plus.
C’est pas du tout ce que j’ai dit bien au contraire! C’est plus qu’alarmant le plastique en mer, pas besoin d’être pro ecolo ou hippie pour faire des gestes simples qui feront la difference.