Qu'est-ce que la tautologie ?

Proposé par
le

En littérature, une tautologie est une figure de style consistant à répéter plusieurs fois une notion dans une même phrase. À la différence du pléonasme, la tautologie est volontaire et permet d’accentuer l’idée évoquée. Par exemple : « Je l’ai vu, de mes yeux vu », « C’est sûr et certain ».


Commentaires préférés (3)

On m'a pourtant toujours expliqué dans mes cours de Français que le pléonasme était une figure de style volontaire et que la périssologie était son équivalent involontaire et fautif. Qui croire ?
Cela m'apporte une réflexion. Volontaire ou pas, lourdingue ou pas, juger une figure de style est un acte subjectif. Il peut bien y avoir des figures de styles lourdes mais volontaire et d'autres involontaires mais légères.

Pour info : fr.wikipedia.org/wiki/Pl%C3%A9onasme?wprov=sfla1

Et si c'est tellement evident que c'en est ridicule, ou volontairement humoristique, on peut parler de lapalissade, nommé d’après une chanson a l'honneur du seigneur de La Palice, mort durant le siège de Pavie:
"Hélas, La Palice est mort,
Il est mort devant Pavie ;
Hélas, s’il n’était pas mort,
Il ferait encore envie"

On peut aussi citer l'illustre intellectuel français Johny, qui declara lors du Paris-Dakar "Tu te rends compte, si on n'avait pas perdu une heure et quart ? On serait là depuis une heure et quart !"

Et si vous voulez finir en chanson :
youtu.be/c0Pw2iIBq7U?t=1066

a écrit : Et si c'est tellement evident que c'en est ridicule, ou volontairement humoristique, on peut parler de lapalissade, nommé d’après une chanson a l'honneur du seigneur de La Palice, mort durant le siège de Pavie:
"Hélas, La Palice est mort,
Il est mort devant Pavie ;
Hélas, s’il
n’était pas mort,
Il ferait encore envie"

On peut aussi citer l'illustre intellectuel français Johny, qui declara lors du Paris-Dakar "Tu te rends compte, si on n'avait pas perdu une heure et quart ? On serait là depuis une heure et quart !"

Et si vous voulez finir en chanson :
youtu.be/c0Pw2iIBq7U?t=1066
Afficher tout
Moi qui croyait que la fameuse chanson faisait:
« Ouh, ouh ! Assassin de Lapalisse ! »


Tous les commentaires (28)

Au vu, j’avais pas vu ! Qui a vu verra !

On m'a pourtant toujours expliqué dans mes cours de Français que le pléonasme était une figure de style volontaire et que la périssologie était son équivalent involontaire et fautif. Qui croire ?
Cela m'apporte une réflexion. Volontaire ou pas, lourdingue ou pas, juger une figure de style est un acte subjectif. Il peut bien y avoir des figures de styles lourdes mais volontaire et d'autres involontaires mais légères.

Pour info : fr.wikipedia.org/wiki/Pl%C3%A9onasme?wprov=sfla1

Et si c'est tellement evident que c'en est ridicule, ou volontairement humoristique, on peut parler de lapalissade, nommé d’après une chanson a l'honneur du seigneur de La Palice, mort durant le siège de Pavie:
"Hélas, La Palice est mort,
Il est mort devant Pavie ;
Hélas, s’il n’était pas mort,
Il ferait encore envie"

On peut aussi citer l'illustre intellectuel français Johny, qui declara lors du Paris-Dakar "Tu te rends compte, si on n'avait pas perdu une heure et quart ? On serait là depuis une heure et quart !"

Et si vous voulez finir en chanson :
youtu.be/c0Pw2iIBq7U?t=1066

Et en mathématiques, une tautologie est une proposition toujours vraie.
Par exemple, A implique A est une tautologie.
(exemple: Il est grand donc il est grand).
C'est un terme mathématique étudié en "logique mathématique".

Tout comme " comme j'aime" avec leur : "on est tellement sûrs que..."

a écrit : On m'a pourtant toujours expliqué dans mes cours de Français que le pléonasme était une figure de style volontaire et que la périssologie était son équivalent involontaire et fautif. Qui croire ?
Cela m'apporte une réflexion. Volontaire ou pas, lourdingue ou pas, juger une figure de style est un acte s
ubjectif. Il peut bien y avoir des figures de styles lourdes mais volontaire et d'autres involontaires mais légères.

Pour info : fr.wikipedia.org/wiki/Pl%C3%A9onasme?wprov=sfla1
Afficher tout
J'ai l'impression que l'anecdote est mal formulée d'où la confusion. La tautologie n'est pas juste le fait de répéter deux fois la même notion (ça c'est bien le pléonasme) mais c'est surtout "dire une chose évidente ou toujours vraie". En gros c'est enfoncer une porte ouverte (alors que le pléonasme serait, disons, construire deux portes l'une derrière l'autre ?).

a écrit : Et si c'est tellement evident que c'en est ridicule, ou volontairement humoristique, on peut parler de lapalissade, nommé d’après une chanson a l'honneur du seigneur de La Palice, mort durant le siège de Pavie:
"Hélas, La Palice est mort,
Il est mort devant Pavie ;
Hélas, s’il
n’était pas mort,
Il ferait encore envie"

On peut aussi citer l'illustre intellectuel français Johny, qui declara lors du Paris-Dakar "Tu te rends compte, si on n'avait pas perdu une heure et quart ? On serait là depuis une heure et quart !"

Et si vous voulez finir en chanson :
youtu.be/c0Pw2iIBq7U?t=1066
Afficher tout
Moi qui croyait que la fameuse chanson faisait:
« Ouh, ouh ! Assassin de Lapalisse ! »

Désolé mais je suis vraiment trop stupide pour comprendre.

"Quand je danse, je danse ; quand je dors, je dors ; voire, et quand je me promène solitairement en un beau verger, si mes pensées se sont entretenues des occurrences étrangères quelque partie du temps, quelque autre partie, je les ramène à la promenade, au verger, à la douceur de cette solitude, et à moi."

Magnifiques tautologies de notre ami Montaigne, que nous avons tous étudiées au lycée !

Quand j'entends ce que j'entends et que je vois ce que je vois, je suis bien content de penser ce que je pense...

En aucun cas la tautologie n'est nécessairement intentionnelle.
Il suffit d'ailleurs de lire la définition d'un dictionnaire pour s'en rendre compte:

Dans le Larousse, on y lit que c'est une "négligence de style OU un procédé rhétorique (...)"

Et dire qu'il suffirait que tout le monde apprenne la définition de ce terme pour la connaître...

a écrit : En aucun cas la tautologie n'est nécessairement intentionnelle.
Il suffit d'ailleurs de lire la définition d'un dictionnaire pour s'en rendre compte:

Dans le Larousse, on y lit que c'est une "négligence de style OU un procédé rhétorique (...)"

Et dire q
u'il suffirait que tout le monde apprenne la définition de ce terme pour la connaître... Afficher tout
La tautologie est souvent intentionnelle dans les expressions consacrées mais il semble qu'elle peut effectivement ne pas l'être. La différence entre les termes reste flou et sujet à interprétation. Je crois que seul l'étymologie peut nous aider un peu.

Tautologie = le même discours
de ταὐτὸ, le même (de τὸ, le, et αὐτὸ, même) et λόγος, discours.
Pléonasme = termes surabondants
de πλεονάζειν, être surabondant, de πλέον, plus.
Périssologie = discours superflu
de περισσὸς, superflu, et λόγος, discours.

Pour ceux que ça intéresse, une liste de pléonasme utilisés de nos jours : www.espacefrancais.com/le-pleonasme/

Par exemple, "agriculture biologique" est un pléonasme.

"La grenouille est mortelle.
Socrate est mortel.
Donc Socrate est une grenouille"
Ca c'est un sophisme.
Donc rien à voir... mais je l'adore ;-)

a écrit : La tautologie est souvent intentionnelle dans les expressions consacrées mais il semble qu'elle peut effectivement ne pas l'être. La différence entre les termes reste flou et sujet à interprétation. Je crois que seul l'étymologie peut nous aider un peu.

Tautologie = le même discours
d
e ταὐτὸ, le même (de τὸ, le, et αὐτὸ, même) et λόγος, discours.
Pléonasme = termes surabondants
de πλεονάζειν, être surabondant, de πλέον, plus.
Périssologie = discours superflu
de περισσὸς, superflu, et λόγος, discours.

Pour ceux que ça intéresse, une liste de pléonasme utilisés de nos jours : www.espacefrancais.com/le-pleonasme/

Par exemple, "agriculture biologique" est un pléonasme.
Afficher tout
Il y a de tout dans cette liste... Autant je veux bien croire que "bip sonore" ou "monter en haut" sont des pléonasmes, autant on ne peut pas dire, à mon avis, que "paire de chaussures" est un pléonasme, sinon il faudrait dire quoi ? Des chaussures ? Mais combien ? Ou deux chaussures ? Mais est-ce que c'est la même paire ? Acheter une paire de chaussures ou acheter des chaussures ou acheter deux chaussures, ce n'est pas la même chose ! Quant à "applaudir des deux mains" c'est forcément employé intentionnellement pour faire de l'humour : je ne peux pas croire qu'on puisse dire ça sans se rendre compte que c'est une blague ! J'aime bien aussi le "pléonasme redondant"...

a écrit : Tout comme " comme j'aime" avec leur : "on est tellement sûrs que..." Oui, c'est l'anaphore, figure de style bâtie sur la répétition d'un mot ou d'un groupe de mots en début ou en fin de phrase.

a écrit : On m'a pourtant toujours expliqué dans mes cours de Français que le pléonasme était une figure de style volontaire et que la périssologie était son équivalent involontaire et fautif. Qui croire ?
Cela m'apporte une réflexion. Volontaire ou pas, lourdingue ou pas, juger une figure de style est un acte s
ubjectif. Il peut bien y avoir des figures de styles lourdes mais volontaire et d'autres involontaires mais légères.

Pour info : fr.wikipedia.org/wiki/Pl%C3%A9onasme?wprov=sfla1
Afficher tout
lo83, je trouve ton commentaire bien plus instructif que l'anecdote !

a écrit : Et si c'est tellement evident que c'en est ridicule, ou volontairement humoristique, on peut parler de lapalissade, nommé d’après une chanson a l'honneur du seigneur de La Palice, mort durant le siège de Pavie:
"Hélas, La Palice est mort,
Il est mort devant Pavie ;
Hélas, s’il
n’était pas mort,
Il ferait encore envie"

On peut aussi citer l'illustre intellectuel français Johny, qui declara lors du Paris-Dakar "Tu te rends compte, si on n'avait pas perdu une heure et quart ? On serait là depuis une heure et quart !"

Et si vous voulez finir en chanson :
youtu.be/c0Pw2iIBq7U?t=1066
Afficher tout
J'aime bien apprendre le terme "lapalissade" à mes élèves...ils en sont les spécialistes.

a écrit : Il y a de tout dans cette liste... Autant je veux bien croire que "bip sonore" ou "monter en haut" sont des pléonasmes, autant on ne peut pas dire, à mon avis, que "paire de chaussures" est un pléonasme, sinon il faudrait dire quoi ? Des chaussures ? Mais combien ? Ou deux chaussures ? Mais est-ce que c'est la même paire ? Acheter une paire de chaussures ou acheter des chaussures ou acheter deux chaussures, ce n'est pas la même chose ! Quant à "applaudir des deux mains" c'est forcément employé intentionnellement pour faire de l'humour : je ne peux pas croire qu'on puisse dire ça sans se rendre compte que c'est une blague ! J'aime bien aussi le "pléonasme redondant"... Afficher tout Je suis d’accord avec toi. Certains sont étranges ou tellement utilisés de nos jours qu’il nous paraissent tout à fait normaux.

C'est donc ce qu'à fait notre cher François avec ''moi Président'' répété une 15aine de fois lors du débat face au Président Sarkozy ?!

a écrit : C'est donc ce qu'à fait notre cher François avec ''moi Président'' répété une 15aine de fois lors du débat face au Président Sarkozy ?! Non. La tautologie ce n'est pas répéter les mêmes mots mais la même idée, le même concept et ça peut se faire avec des termes complètement différents.
Ici, chez Hollande, on est face à une anaphore comme le célèbre: "Paris outragé, Paris brisé..." de De Gaulle.
Autre anaphore, dans un tout autre genre:
"J'suis l'ennemi de Valls, j'suis l'ennemi de Macron
J'suis l'ennemi de Ménard, je suis l'ennemi de Marion..." du rappeur Youssoupha.