Une épreuve de l'agrégation de droit dure 24 heures

Proposé par
le

La leçon de 24 heures est une épreuve de l'agrégation de droit réputée pour son originalité et sa difficulté : à l'aide d'une équipe préalablement constituée, le candidat se voit attribuer un sujet, doit le préparer pendant 24 heures, et présente le jour suivant une leçon de 45 minutes au jury.

La seule limite de cette épreuve est temporelle et n'est pas restreint à une salle d'examen. Le candidat peut constituer une équipe de la taille qu'il souhaite, et utiliser toutes les ressources à sa disposition, aussi bien humaines que documentaires. Les sujets sont toutefois très larges ("le contrat", "les biens publics", "le mariage"...) et ne peuvent être répondus seuls.


Commentaires préférés (3)

Quel est le pire : être constamment sous pression 24h ou avoir à présenter tout ça en si peu de temps?...

Vous avez 45 minutes.

Posté le

android

(52)

Répondre

Ma sœur vient juste de la passer. Il faut savait que la leçon de 24 heures n’est qu’une des 4 ou 5 épreuves, et que les autres épreuves durent quand même 8 heures! Éprouvant !


Tous les commentaires (24)

3 h d'appels puis nuit blanche. Ceux qui ont beaucoup d'amis sont favorisés on dirait. Un bon exemple de la justice de nos jours (humour noir).

Posté le

android

(9)

Répondre

Quel est le pire : être constamment sous pression 24h ou avoir à présenter tout ça en si peu de temps?...

Vous avez 45 minutes.

Posté le

android

(52)

Répondre

Ma sœur vient juste de la passer. Il faut savait que la leçon de 24 heures n’est qu’une des 4 ou 5 épreuves, et que les autres épreuves durent quand même 8 heures! Éprouvant !

Au départ les agrégations de toutes les disciplines comportaient cette leçon de 24h. Seul le droit l’a conservée (milieu « un peu » réac)

Il faut un superbe esprit de synthèse tout de même car 15h de recherche (si on compte 7h de sommeil et 2h en tout pour manger dans la journée), permettent d'obtenir un nombre conséquent d'information, qu'il faut alors trier et synthétiser. La recherche est limite la partie la plus simple, par contre la synthèse et la rédaction d'une présentation sont , à mon sens, la partie la plus retord de l'exercice.

Posté le

android

(16)

Répondre

Une épreuve qui remet à mon sens en cause le principe d'égalité des chances des candidats pour l'accès à la fonction publique.

Prenez un individu habitant en province, ayant un réseau habitant lui aussi exclusivement en province. Ce dernier devra le plus souvent défrayer ses compagnons de travail. Entre le transport, le logis, le couvert, la salle de travail sur Paris.... On arrive très vite à des sommes proche à 4 chiffres.

Un candidat parisien, avec son réseau à Paris sera lui grandement avantagé ( salle prêtée par son ami l'avocat, tout le stress en moins lié à l'organisation... )

Bref je trouve cette épreuve assez spécial, pour ces raisons pratiques mais également car elle fait intervenir, à mon sens, beaucoup trop le réseau du candidat

Posté le

android

(22)

Répondre

Si t'as pas d'amis, prends un curly.

a écrit : Une épreuve qui remet à mon sens en cause le principe d'égalité des chances des candidats pour l'accès à la fonction publique.

Prenez un individu habitant en province, ayant un réseau habitant lui aussi exclusivement en province. Ce dernier devra le plus souvent défrayer ses compagnons de travail
. Entre le transport, le logis, le couvert, la salle de travail sur Paris.... On arrive très vite à des sommes proche à 4 chiffres.

Un candidat parisien, avec son réseau à Paris sera lui grandement avantagé ( salle prêtée par son ami l'avocat, tout le stress en moins lié à l'organisation... )

Bref je trouve cette épreuve assez spécial, pour ces raisons pratiques mais également car elle fait intervenir, à mon sens, beaucoup trop le réseau du candidat
Afficher tout
Effectivement les études de droit c'est (plutôt) pour les riches... la politique aussi, ça tombe bien! Néanmoins très beau défi qui relève fortement le niveau de l'élite d'un pays (voyons le verre à moitié plein).

a écrit : Effectivement les études de droit c'est (plutôt) pour les riches... la politique aussi, ça tombe bien! Néanmoins très beau défi qui relève fortement le niveau de l'élite d'un pays (voyons le verre à moitié plein). Il s'agit ici de l'agrégation de droit. Ceux qui l'obtiennent se destinent majoritairement à l'enseignement et à la recherche.

Par contre, on peut faire du droit pour devenir juriste, avocat ou magistrat. Et rappelons que la faculté de droit est, comme toutes les facultés, gratuite en France.
Alors oui, il y a des frais de scolarité mais les étudiants boursiers en sont exonérés. Le droit peut donc représenter un formidable ascenseur social, pour ceux qui ont eu la chance d'accéder aux études supérieures.

a écrit : Il faut un superbe esprit de synthèse tout de même car 15h de recherche (si on compte 7h de sommeil et 2h en tout pour manger dans la journée), permettent d'obtenir un nombre conséquent d'information, qu'il faut alors trier et synthétiser. La recherche est limite la partie la plus simple, par contre la synthèse et la rédaction d'une présentation sont , à mon sens, la partie la plus retord de l'exercice. Afficher tout Il n’y a pas de sommeil! Ils ne dorment pas car 24h c’est souvent juste.

a écrit : Il s'agit ici de l'agrégation de droit. Ceux qui l'obtiennent se destinent majoritairement à l'enseignement et à la recherche.

Par contre, on peut faire du droit pour devenir juriste, avocat ou magistrat. Et rappelons que la faculté de droit est, comme toutes les facultés, gratuite e
n France.
Alors oui, il y a des frais de scolarité mais les étudiants boursiers en sont exonérés. Le droit peut donc représenter un formidable ascenseur social, pour ceux qui ont eu la chance d'accéder aux études supérieures.
Afficher tout
Tu peux enseigner sans agrégation, l'agrégation c'est juste un diplôme très difficile qui est obtenu par très peu de futurs professeurs pour les départager. C'est un peu comme un technicien et un ingénieur. Le prof agrégé va travailler moins et gagner plus, mais il va aussi se voir confier des missions plus complexe dans la plupart des cas car il est considéré comme l'élite. Cette épreuve ne m'étonne donc pas, si tu veux prouver que tu es l'élite tu dois prouver que tu es capable de t'organiser pour proposer très rapidement une leçon satisfaisante. Si un problème similaire se présente dans son futur établissement, le proviseur se tournera donc vers un agrégé pour le résoudre

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Il s'agit ici de l'agrégation de droit. Ceux qui l'obtiennent se destinent majoritairement à l'enseignement et à la recherche.

Par contre, on peut faire du droit pour devenir juriste, avocat ou magistrat. Et rappelons que la faculté de droit est, comme toutes les facultés, gratuite e
n France.
Alors oui, il y a des frais de scolarité mais les étudiants boursiers en sont exonérés. Le droit peut donc représenter un formidable ascenseur social, pour ceux qui ont eu la chance d'accéder aux études supérieures.
Afficher tout
Tu éclaires ma lanterne. Par contre c'est vrai qu'il y a des bourses, mais le temps d'étude et un certain nombre de codes sociaux font qu il faut vraiment être un champion pour réussir en droit sans avoir une famille qui assure financièrement. Ce n'est pas infaisable, seulement éminemment difficile!

a écrit : Quel est le pire : être constamment sous pression 24h ou avoir à présenter tout ça en si peu de temps?...

Vous avez 45 minutes.
Ou 24h......

Posté le

android

(3)

Répondre

Étape la plus importante, vite aller voir un ami médecin (dans le meilleur des cas) pour avoir de quoi être en forme à la fin des 23 premières heures...

a écrit : Étape la plus importante, vite aller voir un ami médecin (dans le meilleur des cas) pour avoir de quoi être en forme à la fin des 23 premières heures... Il y a exactement la même épreuve pour devenir enseignant dans les écoles vétérinaires.

a écrit : Tu éclaires ma lanterne. Par contre c'est vrai qu'il y a des bourses, mais le temps d'étude et un certain nombre de codes sociaux font qu il faut vraiment être un champion pour réussir en droit sans avoir une famille qui assure financièrement. Ce n'est pas infaisable, seulement éminemment difficile! Ce sont les écoles parisiennes qui sont vraiment réputées difficiles et inutilement élitistes (avec une difficulté énorme dès la première année pour filtrer). Pour y être à Grenoble (Licence tout juste acquise), et c’est pareil dans d’autres universités, le droit reste abordable et sans pression autre que celle que tu veux te fixer pour atteindre tes objectifs.

En tout cas comme dit plus haut, pour enseigner le droit il « suffit » d’être Maître de conférence après son doctorat puis en ayant présenté un dossier, mais l’agrégation c’est vraiment quelque chose qui fait peur. Il est à regretter qu’à peu de moments les enseignants en droit ne soient sélectionnés/réputés pour leur capacité à apprendre aux étudiants, mais plutôt sur leur nombre de publications juridiques, les colloques etc.

a écrit : Quel est le pire : être constamment sous pression 24h ou avoir à présenter tout ça en si peu de temps?...

Vous avez 45 minutes.
Synthétiquement je répondrai que "Le temps est sans importance, seul la vie est importante!"
;-)

a écrit : Ce sont les écoles parisiennes qui sont vraiment réputées difficiles et inutilement élitistes (avec une difficulté énorme dès la première année pour filtrer). Pour y être à Grenoble (Licence tout juste acquise), et c’est pareil dans d’autres universités, le droit reste abordable et sans pression autre que celle que tu veux te fixer pour atteindre tes objectifs.

En tout cas comme dit plus haut, pour enseigner le droit il « suffit » d’être Maître de conférence après son doctorat puis en ayant présenté un dossier, mais l’agrégation c’est vraiment quelque chose qui fait peur. Il est à regretter qu’à peu de moments les enseignants en droit ne soient sélectionnés/réputés pour leur capacité à apprendre aux étudiants, mais plutôt sur leur nombre de publications juridiques, les colloques etc.
Afficher tout
C'est surtout très utile pour faire ensuite de la politique. Comme disait Coluche : "La politique c'est facile : cinq ans de droit, et tout le reste de travers !".