L'hybristophilie est un sentiment étrange

Proposé par
le

L'hybristophilie désigne le fait d'être attiré par l'auteur d'un crime. C'est par exemple le cas des dizaines de femmes ayant envoyé des lettres d'amour à Charles Manson pendant son incarcération. L'enclitophilie désigne plus particulièrement l'attirance envers les femmes criminelles.


Commentaires préférés (3)

Le lien wikipédia redirige vers plein d'autres pratiques rigolotes. Par exemple, saviez-vous que l'asphyxiophilie désignait l'excitation suscitée par le fait d'être étranglé, potentiellement jusqu'au décès ? Que l'autassassinophilie correspond à ceux qui sont sexuellement attirés par l'imminence de leur propre assassinat ? Ou encore que la chrematistophilie ne signifie ni que l'on aime être enduit d'huile (desiderata somme toute facilement justifiable) ni que l'on rêve de faire ça dans un four crématoire (moins facilement justifiable), mais que l'on ne parvient pas à se motiver tant que l'on n'a pas payé la personne avec laquelle on compte copuler. À ne pas confondre avec la kleptophilie, où l'on ne peut pas se motiver tant que l'on n'a pas volé quelque chose à la personne susdite. Enfin, funfact : ces deux dernières pratiques sont considérées comme potentiellement létales.


Et vous, vous faites quoi le samedi soir ?

Je n'ai pas vu le documentaire Netflix mais j'ai vu, par curiosité, il y a peu de temps le film "Extremely wicked, shockingly evil and vile" sur Ted Bundy. Effectivement il avait du charisme, c'était un bon orateur et il aimait faire le show (vu son narcissisme) mais je ne comprends pas l'engouement des femmes à son égard. Personnellement j'ai trouvé le personnage menteur, manipulateur et flippant. J'ai été marquée, d'ailleurs par le fait (entre autres horreurs citées au tribunal), qu'il ait violé une femme à l'aide d'une bombe de laque ou qu'il ait mordu si fort les fesses d'une autre, qui lui a arraché un bout de chair!
Malgré ses nombreuses pirouettes (ou une demande en mariage en pleine audience) comme "le portrait robot ne me ressemble pas" ou "je suis incapable de faire de telles choses", il a été reconnu coupable.

Je pense que les tueurs en série effraient et fascinent en même temps. On se demande ce qui a pu les pousser à agir de la sorte, quels sévices ils ont pu eux-mêmes subir pour en arriver là. Il n'y a qu'à voir le succès d'esprits criminels, que j'aime moi-même beaucoup, sans doute parce que la plupart du temps les tueurs se font arrêter.


Tous les commentaires (19)

A ne pas confondre avec le syndrome de Stockholm qui lui fait apparaître de l’empathie envers son geôlier sans forcément d’attirance sexuelle.

Jamais compris ce phénomène, où Charles manson , Marc dutroux, Josef fritzl et d'autres monstres reçoivent des lettres d'admiratrices...
Sont elles attirées par le morbide, le danger? Est-ce qu'elles essaient de les changer? Est-ce que la phrase "les filles préfèrent les bad boys " s'applique à elles?
Aucune idée.

Le lien wikipédia redirige vers plein d'autres pratiques rigolotes. Par exemple, saviez-vous que l'asphyxiophilie désignait l'excitation suscitée par le fait d'être étranglé, potentiellement jusqu'au décès ? Que l'autassassinophilie correspond à ceux qui sont sexuellement attirés par l'imminence de leur propre assassinat ? Ou encore que la chrematistophilie ne signifie ni que l'on aime être enduit d'huile (desiderata somme toute facilement justifiable) ni que l'on rêve de faire ça dans un four crématoire (moins facilement justifiable), mais que l'on ne parvient pas à se motiver tant que l'on n'a pas payé la personne avec laquelle on compte copuler. À ne pas confondre avec la kleptophilie, où l'on ne peut pas se motiver tant que l'on n'a pas volé quelque chose à la personne susdite. Enfin, funfact : ces deux dernières pratiques sont considérées comme potentiellement létales.


Et vous, vous faites quoi le samedi soir ?

Je n'ai pas vu le documentaire Netflix mais j'ai vu, par curiosité, il y a peu de temps le film "Extremely wicked, shockingly evil and vile" sur Ted Bundy. Effectivement il avait du charisme, c'était un bon orateur et il aimait faire le show (vu son narcissisme) mais je ne comprends pas l'engouement des femmes à son égard. Personnellement j'ai trouvé le personnage menteur, manipulateur et flippant. J'ai été marquée, d'ailleurs par le fait (entre autres horreurs citées au tribunal), qu'il ait violé une femme à l'aide d'une bombe de laque ou qu'il ait mordu si fort les fesses d'une autre, qui lui a arraché un bout de chair!
Malgré ses nombreuses pirouettes (ou une demande en mariage en pleine audience) comme "le portrait robot ne me ressemble pas" ou "je suis incapable de faire de telles choses", il a été reconnu coupable.

Je pense que les tueurs en série effraient et fascinent en même temps. On se demande ce qui a pu les pousser à agir de la sorte, quels sévices ils ont pu eux-mêmes subir pour en arriver là. Il n'y a qu'à voir le succès d'esprits criminels, que j'aime moi-même beaucoup, sans doute parce que la plupart du temps les tueurs se font arrêter.

Je ne vois pas quel genre d'attirance on peut avoir envers quelqu'un qui a une croix gammée tatouée entre les yeux et qui a commandité (entre autre) un cambriolage où il y a eu le meurtre d'une femme enceinte au 8ème mois.. Mais bon, les scatophiles aussi ont des arguments..

a écrit : Je ne vois pas quel genre d'attirance on peut avoir envers quelqu'un qui a une croix gammée tatouée entre les yeux et qui a commandité (entre autre) un cambriolage où il y a eu le meurtre d'une femme enceinte au 8ème mois.. Mais bon, les scatophiles aussi ont des arguments.. C'est pour ça que c'est un métier de comprendre la psychologie des gens, il faut donc une formation et j'ai même l'impression qu'il faut des prédispositions car j'ai souvent remarqué que les gens qui travaillent dans ce secteur sont eux mêmes assez bizarres dans leur vie personnelle...

a écrit : Le lien wikipédia redirige vers plein d'autres pratiques rigolotes. Par exemple, saviez-vous que l'asphyxiophilie désignait l'excitation suscitée par le fait d'être étranglé, potentiellement jusqu'au décès ? Que l'autassassinophilie correspond à ceux qui sont sexuellement attirés par l9;imminence de leur propre assassinat ? Ou encore que la chrematistophilie ne signifie ni que l'on aime être enduit d'huile (desiderata somme toute facilement justifiable) ni que l'on rêve de faire ça dans un four crématoire (moins facilement justifiable), mais que l'on ne parvient pas à se motiver tant que l'on n'a pas payé la personne avec laquelle on compte copuler. À ne pas confondre avec la kleptophilie, où l'on ne peut pas se motiver tant que l'on n'a pas volé quelque chose à la personne susdite. Enfin, funfact : ces deux dernières pratiques sont considérées comme potentiellement létales.


Et vous, vous faites quoi le samedi soir ?
Afficher tout
Je dors. ;)

a écrit : Je ne vois pas quel genre d'attirance on peut avoir envers quelqu'un qui a une croix gammée tatouée entre les yeux et qui a commandité (entre autre) un cambriolage où il y a eu le meurtre d'une femme enceinte au 8ème mois.. Mais bon, les scatophiles aussi ont des arguments.. Sharon... R.I.P

Les femmes qui admirent dutroux et ce genre de salopard devraient être pendu en place publique, on vie dans un monde de plus en plus doux

a écrit : Je n'ai pas vu le documentaire Netflix mais j'ai vu, par curiosité, il y a peu de temps le film "Extremely wicked, shockingly evil and vile" sur Ted Bundy. Effectivement il avait du charisme, c'était un bon orateur et il aimait faire le show (vu son narcissisme) mais je ne comprends pas l'engouement des femmes à son égard. Personnellement j'ai trouvé le personnage menteur, manipulateur et flippant. J'ai été marquée, d'ailleurs par le fait (entre autres horreurs citées au tribunal), qu'il ait violé une femme à l'aide d'une bombe de laque ou qu'il ait mordu si fort les fesses d'une autre, qui lui a arraché un bout de chair!
Malgré ses nombreuses pirouettes (ou une demande en mariage en pleine audience) comme "le portrait robot ne me ressemble pas" ou "je suis incapable de faire de telles choses", il a été reconnu coupable.

Je pense que les tueurs en série effraient et fascinent en même temps. On se demande ce qui a pu les pousser à agir de la sorte, quels sévices ils ont pu eux-mêmes subir pour en arriver là. Il n'y a qu'à voir le succès d'esprits criminels, que j'aime moi-même beaucoup, sans doute parce que la plupart du temps les tueurs se font arrêter.
Afficher tout
Faites entrer l'accusé.

Posté le

android

(0)

Répondre

Les femmes qui viennent montrer leurs nichons les samedi et dimanche soir devant les prisons c'est connu aussi.