Une belle cataracte est quelque chose à voir

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Alors apparemment cataracte désigne la chute d'un fleuve lorsqu'il y a une dépression subite de son lit amenant une grande différence de niveau. L'eau tombe alors avec fracas d'une hauteur considérable et sur une grande largeur. La plus belle cataracte (bien que ce soit subjectif) est le Niagara au Canada. JMCMB

a écrit : Tu sais ce que ça veut dire "subjectif" ? Rhooo si on peut plus déconner. D'ailleurs en vrai les plus belles chutes du monde sont les chutes de reins...

J‘espère ne pas faire de redite, mais impossible de lire les commentaires précédents (maudit bug, bref).

L‘utilisation la plus ancienne du mot est la chute d‘eau bien que le terme médicale soit aujourd’hui beaucoup plus utilisé.

La version médicale est certainement une métaphore de l’eau qui embrume la vision au pied d’une cataracte. Quand la poésie rencontre la médecine, on obtient ce genre de vue de l’esprit !


Tous les commentaires (22)

Alors apparemment cataracte désigne la chute d'un fleuve lorsqu'il y a une dépression subite de son lit amenant une grande différence de niveau. L'eau tombe alors avec fracas d'une hauteur considérable et sur une grande largeur. La plus belle cataracte (bien que ce soit subjectif) est le Niagara au Canada. JMCMB

a écrit : Alors apparemment cataracte désigne la chute d'un fleuve lorsqu'il y a une dépression subite de son lit amenant une grande différence de niveau. L'eau tombe alors avec fracas d'une hauteur considérable et sur une grande largeur. La plus belle cataracte (bien que ce soit subjectif) est le Niagara au Canada. JMCMB Nan, c'est les chutes Victoria. ^^

Du latin « cataracta » signifiant « chute d’eau », mais également « écluse, porte ».

Quelqu’un atteint de cataracte a donc un voile devant les yeux tels une écluse qui se ferme. Concernant le terme cataracte pour chute d’eau, on peut également l’employer lors de pluies diluviennes.

a écrit : Nan, c'est les chutes Victoria. ^^ Tu sais ce que ça veut dire "subjectif" ?

a écrit : Tu sais ce que ça veut dire "subjectif" ? Rhooo si on peut plus déconner. D'ailleurs en vrai les plus belles chutes du monde sont les chutes de reins...

J‘espère ne pas faire de redite, mais impossible de lire les commentaires précédents (maudit bug, bref).

L‘utilisation la plus ancienne du mot est la chute d‘eau bien que le terme médicale soit aujourd’hui beaucoup plus utilisé.

La version médicale est certainement une métaphore de l’eau qui embrume la vision au pied d’une cataracte. Quand la poésie rencontre la médecine, on obtient ce genre de vue de l’esprit !

a écrit : Non, ce sont les chutes d’Iguaçu en Amérique du Sud
fr.wikipedia.org/wiki/Chutes_d%27Iguaz%C3%BA

3000 m de large, les chutes Victoria "seulement" 1900 m
Oui mais non : ils parlaient de la plus belle, pas la plus grande...

...Je parle de chutes d'eau. (Pas de chutes de rein ou de péniche )

C’est d’ailleurs à ce phénomène géologique que les Cataractes de Shawinigan (équipe de hockey canadienne évoluant dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec) doivent leur nom

a écrit : Nan, c'est les chutes Victoria. ^^ Comme le confirme la réflexion de la reine Elisabeth, devant Niagara Falls, ayant déjà vu les chutes Victoria : "Pipi de chat" !

Posté le

android

(2)

Répondre

Suffit de lire la traduction française la bible au moment du déluge, c’est ce terme qui est employé, Dieu ouvrant les cataractes du ciel et des eaux souterraines...

a écrit : Du latin « cataracta » signifiant « chute d’eau », mais également « écluse, porte ».

Quelqu’un atteint de cataracte a donc un voile devant les yeux tels une écluse qui se ferme. Concernant le terme cataracte pour chute d’eau, on peut également l’employer lors de pluies diluviennes.
La version médicale est certainement une métaphore de l’eau qui embrume la vision au pied d’une cataracte. Quand la poésie rencontre la médecine, on obtient ce genre de vue de l’esprit !
Et quelle vue justement...

a écrit : La version médicale est certainement une métaphore de l’eau qui embrume la vision au pied d’une cataracte. Quand la poésie rencontre la médecine, on obtient ce genre de vue de l’esprit !
Et quelle vue justement...
Le site du Littré parle plutôt du sens de porte, de clôture, de coulisse qui ferme pour le terme latin qui aurait donnée son sens médical au mot à savoir l'opacité du cristallin.

D'ailleurs le Littré fait la distinction entre cataracte et cascade : "Ce qui distingue la cataracte de la cascade, c'est que celle-ci ne s'applique qu'aux ruisseaux, aux torrents, en un mot aux petits cours d'eau. D'ordinaire aussi la cascade tombe de rocher en rocher, au lieu que, dans la cataracte, l'eau se précipite seulement d'un lieu très élevé en un bas-fond."

À ne pas confondre avec la cataphracte, un type d'armure lourde qui n'a rien à voir. Si ce n'est l'impact sur la vision ;)

Posté le

android

(1)

Répondre

D'ailleurs en espagnol, exactement le même mot désigne les choses: Catarata, pour les yeux et les chutes d'eau.

On parle également de catharre pour tout écoulement de mucus dans le nez/gorge

Allez, tout le monde va chercher son dictionnaire des synonymes pour combler le vide de l'été (ou, en l'occurrence, des homonymes, mais je ne sais pas si ça existe).

a écrit : Alors apparemment cataracte désigne la chute d'un fleuve lorsqu'il y a une dépression subite de son lit amenant une grande différence de niveau. L'eau tombe alors avec fracas d'une hauteur considérable et sur une grande largeur. La plus belle cataracte (bien que ce soit subjectif) est le Niagara au Canada. JMCMB Cataracte vient de l’Arabe « goutte », pour nettoyer, purifier l’œil.