Le préservatif a d’abord été décoratif

Proposé par
le
dans

L’usage du préservatif est plus ancien qu’on pourrait le penser et remonterait à plusieurs millénaires. Son utilisation première semblerait être décorative puis une protection contre les maladies vénériennes avant le concept de contraception.

L’étoffe et le boyau animal étaient les matériaux privilégiés avant l’apparition du latex en 1880 ou plus récemment du polyuréthane. Au Moyen Âge sa vente était parfois sanctionnée d’une peine de prison.


Tous les commentaires (34)

a écrit : Je vois la discussion autour du pape et l'interdiction du préservatif. Sans être connaisseur sur le sujet, n'étant même pas chrétien d'ailleurs, je pense quand même que c'est une décision qui est loin d'être aussi facile pour le pape.

Déjà parce que le pape ne fait pas ce qu'i
l veut, sa parole n'est pas divine. Ensuite il faut se rendre compte qu'en théorie, si toi et ton conjoint respectez les principes de la chrétienté, tes chances d'attraper le sida sont très faibles (pas nulles). Si tu es vierge avant le mariage, que ta moitié aussi, que vous êtes fidèles, et que vous ne vous piquez pas avec des seringues usagées, vous avez écarté bon nombre de moyens de contamination, la seule chance d'attraper le sida serait par le sang.

A partir de là va dire à un fervent défenseur de sa religion qu'il doit dire au gens d'utiliser un autre moyen de se protéger que de respecter ses principes. Il sait que dans la tête de beaucoup de gens ça va signifier : "allez je vous autorise à avoir des rapports hors mariage", le raccourci sera fait c'est absolument certain.

Évidemment vu le nombre de morts je suis moi aussi pour qu'il l'autorise tout de même, mais je pense que la décision est tout sauf évidente pour lui. Mais pour moi si tu ne peux pas te dire "je vais coucher hors mariage, tant pis pour ce principe chrétien, par contre je le fais sans capote le pape ne l'autorise pas". Ce comportement n'est pas la faute du pape mais s'il peut l'empêcher ça sauve des vies.

Attention tout ceci n'est que l'avis modéré d'une personne sur un sujet sensible qu'elle maîtrise peu. Merci de rectifier s'il y a des affirmations inexactes.
Afficher tout
Sur le principe, il me semble qu'un bon catholique ne doit pas forniquer avant le mariage effectivement, donc il n'a pas de raison d'attraper de maladie.
Et un bon catholique ne doit utiliser sa précieuse semence que dans le but de procréer. Donc pas besoin de contraception, tu ne veux pas d'enfant, tu ne fais pas de cochonneries avec madame.

À partir de là, un bon catholique n'a pas besoin de préservatif.
Mais dans la réalité, ce n'est pas forcément aussi simple...

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Anecdote vachement intéressante sur le plan "sociologique". La lecture des sources nous apprend que l'Humanité, depuis "la nuit des temps", de toutes régions du globe, a vu et compris l'impérieuse utilité de protéger les relations sexuelles... Bon, il ne reste plus qu'à convaincre nos "grenouilles de bénitiers" de la religion chrétienne, à commencer par le bon François... :) dont les "circonvolutions" orales pour ne pas prendre de décision claire sont en tous points remarquables :) Afficher tout Oui c'est clair que dans le judaïsme et l'islam le préservatif fait partie des texte sacré, cette fameuse sourate :
"un préservatif tu mettra car tes femmes ne sont pas programmé seulement pour procréer elles savent aussi faire la cuisine et danser le zouk"
Cela devient suant de toujours voir le Christianisme comme étant le seul responsable de tout les sévices au plan humaniste. Car si l'ont fait un cours d'histoire, du juif au musulman en passant par le bouddhiste tous coupable. Comme il me semble avoir plus haut dans commentaires c'est une histoire de pouvoir. Bonne soirée en tout cas.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Oui c'est clair que dans le judaïsme et l'islam le préservatif fait partie des texte sacré, cette fameuse sourate :
"un préservatif tu mettra car tes femmes ne sont pas programmé seulement pour procréer elles savent aussi faire la cuisine et danser le zouk"
Cela devient suant de toujours
voir le Christianisme comme étant le seul responsable de tout les sévices au plan humaniste. Car si l'ont fait un cours d'histoire, du juif au musulman en passant par le bouddhiste tous coupable. Comme il me semble avoir plus haut dans commentaires c'est une histoire de pouvoir. Bonne soirée en tout cas. Afficher tout
Edit, mon commentaire était à côté de la plaque..

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : juste pour dire
"infaillibilité du pape" = la parole du pape est LE canon, quand il parle, c'est Dieu qui parle
Le but d'interdire le préservatif n'est pas de faire se propager les maladies, mais de favoriser la procréation
Une vierge n'est pas une femme n'ayant jama
is eu de rapport, mais une femme n'ayant pas eu d'enfant, le sens a dérivé dès le début du moyen-age, car le meilleur moyen d'être sûr de la non-parité d'une femme est de contrôler que l'hymen est intact : On se mariait des fois avant 8 ans, certains avaient une vie déjà "bien remplie" à 15 ans Afficher tout
Vous avez des sources pour votre définition de vierge ?
Que signifie alors l'appellation Vierge Marie qui ne date pas d'hier ?

a écrit : Edit, mon commentaire était à côté de la plaque.. MaxlamenaceII répond à un commentaire qui parle de l'"l'Humanité, depuis "la nuit des temps", et qui ensuite prend à partie la religion catholique. Je ne vois pas le rapport avec restreindre au moyen âge et à l'Europe.
On a le droit de taper tant qu'on veut sur les chrétiens, mais il faut une autorisation pour parler des autres religions ?

a écrit : Malheureusement, l'immense majorité des religion condamne l'usage du préservatif. Celui-ci est mis à l’index des croyance les plus répandues En effet ce n’est pas vraiment dans l’intérêt d’une religion de l’autoriser. Qui dit préservatif dit régulation des naissances, dit potentielle infériorité numérique par rapport aux autres religions, dit moins de pognon et moins de pouvoir pour les garants de cette religion...

a écrit : En effet ce n’est pas vraiment dans l’intérêt d’une religion de l’autoriser. Qui dit préservatif dit régulation des naissances, dit potentielle infériorité numérique par rapport aux autres religions, dit moins de pognon et moins de pouvoir pour les garants de cette religion... Quand c'est sur les religions, certains disent vraiment n'importe quoi.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Malheureusement, l'immense majorité des religion condamne l'usage du préservatif. Celui-ci est mis à l’index des croyance les plus répandues Non, l'islam n'est pas concerné.
Le christianisme c'est public via le pape.
Aucune idée pour le judaïsme.

Donc "immense majorité", c'est un fantasme dans ta tête.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : l'humanité est naturellement plutôt dotée de bon sens, lorsque les pouvoirs, "spirituels" ou autres, la laissent tranquille Les "pouvoirs spirituels" appartiennent aussi à l'humanité. Donc au final ce que tu dis c'est que l'humanité est dotée de bon sens sauf quand ce n'est pas le cas.

Assez plate cette affirmation.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Edit, mon commentaire était à côté de la plaque.. Tu t'égarres une peu... Qui parle de "seul responsable" ? Si j'ai cité le christianisme, et seulement lui, c'est parce que c'est ma religion ; même si je ne la crois pas et ne la pratique pas, c'est ma "famille" sociologique. Je me permets donc de la critiquer comme bon me semble, ce que je ne fais pas pour les autres car c'est LEUR problème : ils pourraient bien se mettre une plume dans le cul pour aller prier leur Dieu ou idoles que ça ne me ferait ni chaud ni froid...
Tandis que le christianisme, je suis "chez moi" ; j'en garde une certaine éducation et j'estime pouvoir me permettre de la ramener "chez moi" quand vois ce que je pense être des erreurs, des attermoiements, du réactionnaire, du fauculisme, sur des dossiers sociaux primordiaux. Je t'avoue que c'est souvent :)
Erreur : commentaire pour @maxlamenacell

a écrit : Je vois la discussion autour du pape et l'interdiction du préservatif. Sans être connaisseur sur le sujet, n'étant même pas chrétien d'ailleurs, je pense quand même que c'est une décision qui est loin d'être aussi facile pour le pape.

Déjà parce que le pape ne fait pas ce qu'i
l veut, sa parole n'est pas divine. Ensuite il faut se rendre compte qu'en théorie, si toi et ton conjoint respectez les principes de la chrétienté, tes chances d'attraper le sida sont très faibles (pas nulles). Si tu es vierge avant le mariage, que ta moitié aussi, que vous êtes fidèles, et que vous ne vous piquez pas avec des seringues usagées, vous avez écarté bon nombre de moyens de contamination, la seule chance d'attraper le sida serait par le sang.

A partir de là va dire à un fervent défenseur de sa religion qu'il doit dire au gens d'utiliser un autre moyen de se protéger que de respecter ses principes. Il sait que dans la tête de beaucoup de gens ça va signifier : "allez je vous autorise à avoir des rapports hors mariage", le raccourci sera fait c'est absolument certain.

Évidemment vu le nombre de morts je suis moi aussi pour qu'il l'autorise tout de même, mais je pense que la décision est tout sauf évidente pour lui. Mais pour moi si tu ne peux pas te dire "je vais coucher hors mariage, tant pis pour ce principe chrétien, par contre je le fais sans capote le pape ne l'autorise pas". Ce comportement n'est pas la faute du pape mais s'il peut l'empêcher ça sauve des vies.

Attention tout ceci n'est que l'avis modéré d'une personne sur un sujet sensible qu'elle maîtrise peu. Merci de rectifier s'il y a des affirmations inexactes.
Afficher tout
Je rajouterais que les rapports conjugaux ne devraient être destinés qu à enfanter donc utiliser une capote est vraiment contre tous les principes de la religion...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : On pensait que Dieu pouvait favoriser la fécondité, mais on savait que le coït était nécessaire, sinon le principe de l'immaculée conception n'a plus de sens, et c'était un truc de base au moyen âge.
C'est comme pour une bataille, on pensait que Dieu pouvait influencer la victoire, mais on s
avait bien que c'était l'épée qui vous tuait. Afficher tout
Vous semblez faire la confusion entre le dogme de l'immaculée conception et celui de la virginité de Marie. Si le dogme de la virginité de Marie est relaté dans les évangiles, celui de l'Immaculée conception est beaucoup plus tardif et, bien que débattu depuis longtemps, il n'a été officiellement reconnu par l'Eglise que suite aux apparitions de Lourdes, au XIXème siècle. Son contenu est que Marie est née immaculée du péché originel qui entache tout être humain (hormis le Christ).

a écrit : Vous semblez faire la confusion entre le dogme de l'immaculée conception et celui de la virginité de Marie. Si le dogme de la virginité de Marie est relaté dans les évangiles, celui de l'Immaculée conception est beaucoup plus tardif et, bien que débattu depuis longtemps, il n'a été officiellement reconnu par l'Eglise que suite aux apparitions de Lourdes, au XIXème siècle. Son contenu est que Marie est née immaculée du péché originel qui entache tout être humain (hormis le Christ). Afficher tout C'est l'inverse : Lourdes (1858) vient confirmer le dogme de l'Immaculée conception (proclamé en 1854) !

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est l'inverse : Lourdes (1858) vient confirmer le dogme de l'Immaculée conception (proclamé en 1854) ! Ah pardon au temps pour moi.