Des scientifiques ont décuit un oeuf

Proposé par
le
dans

Pour les besoin d'une étude sur les protéines, des scientifiques ont récemment réussi à "décuire" un œuf, c'est-à-dire à lui rendre sa composition moléculaire d'origine. Si l’œuf ainsi redevenu cru n'était pas comestible, cette découverte pourrait néanmoins avoir des débouchées médicales importantes.

Pour "décuire" l’œuf, les scientifiques ont agi en deux étapes : ils l'ont d'abord dissout dans une solution d'urée, puis l'ont centrifugé à 5000 tours par minute avec un angle de 45 degrés.


Commentaires préférés (3)

Donc il n'y a plus qu'à faire tremper un grand brulé dans une solution d'urée et le centrifuger 5000 tours par minutes.

C'est si simple la médecine

Une protéine est une chaîne d’acides aminés dont le repliement est essentiel à la fonction. Une protéine mal repliée est inactive voire toxique car elle forme des agrégats insolubles, que l’on retrouve par exemple dans certaines maladies neuro dégénératives ou le cancer. L’urée est un agent dénaturant qui permet de déplier et de solubiliser les protéines dénaturées, procédé bien connu des biochimistes. L’astuce de cette technique réside dans la façon dont sont ensuite récupérées les protéines pour leur permettre de se replier correctement.
Il ne s’agit pas d’une centrifugation mais d’un vortex, c’est à dire que le tube ne tourne pas en rond mais sur lui même. Cette technique présente de nombreux intérêts, notamment pour la production de protéines recombinantes qui sont souvent insolubles car mal repliées et agrégées, mais également en santé.


Tous les commentaires (19)

Donc il n'y a plus qu'à faire tremper un grand brulé dans une solution d'urée et le centrifuger 5000 tours par minutes.

C'est si simple la médecine

a écrit : Donc il n'y a plus qu'à faire tremper un grand brulé dans une solution d'urée et le centrifuger 5000 tours par minutes.

C'est si simple la médecine
Ou juste demander à son treizième clone de nous faire une greffe de peau... Ça marche très bien et c'est parfaitement il... Légal.

Composition génétique?
"génétique" est une utilisation quelque peu hasardeuse, il n'y a RIEN de génétique dans ces différentes opérations.
En fait, cela permettra surtout d'obtenir du blanc d’œuf stérile pour l'industrie alimentaire.
Aujourd'hui 65% des œufs sont utilisés par les industriels, sous forme de poudre, ou en seaux, les blancs et les jaunes étant traités séparément, ou au contraire reconditionnés en œufs entiers. Et un des soucis de cette filière (les œufs liquides) est le fait que ces produits ne sont pas pasteurisables et ne sont consommables que 42 jours au maximum après la ponte
www.transgourmet.fr/livraison/transgourmet/nos-partenaires/servis-oeuf/oeuf-entier-liquide-bidon-de-5-l

Une protéine est une chaîne d’acides aminés dont le repliement est essentiel à la fonction. Une protéine mal repliée est inactive voire toxique car elle forme des agrégats insolubles, que l’on retrouve par exemple dans certaines maladies neuro dégénératives ou le cancer. L’urée est un agent dénaturant qui permet de déplier et de solubiliser les protéines dénaturées, procédé bien connu des biochimistes. L’astuce de cette technique réside dans la façon dont sont ensuite récupérées les protéines pour leur permettre de se replier correctement.
Il ne s’agit pas d’une centrifugation mais d’un vortex, c’est à dire que le tube ne tourne pas en rond mais sur lui même. Cette technique présente de nombreux intérêts, notamment pour la production de protéines recombinantes qui sont souvent insolubles car mal repliées et agrégées, mais également en santé.

*Les besoins
*des débouchés médicaux importants
Désolé Philippe mais tu as supprimé mon commentaire sans corriger les fautes dans l'anecdote.

Après avoir décuit l'oeuf, ils ont essayé de le démanger (il remuait déjà) et du coup, ils n'en ont fait qu'une débouchée.

Absurde

Puisque Cuit ou cru, sa composition '' génétique '' est exactement la même.

Il énervait son chef à toujours faire le contraire de ce qu'on lui demandait alors son chef était tellement énervé qu'il lui a dit : "va te faire cuire un oeuf" !

Et est-ce que ça a un intérêt gastronomique?
("Roooh TOUJOURS penser qu'à la bouffe, celui-là!!!")

a écrit : Donc il n'y a plus qu'à faire tremper un grand brulé dans une solution d'urée et le centrifuger 5000 tours par minutes.

C'est si simple la médecine
Par contre, il sera immangeable... ;)

Du coup, est ce qu'un œuf fécondé décuit peut être couvé ? Si oui est ce qu'un oeuf fécondé cuit en conserve, décuit des années plus tard, peut-il être couvé ? Et dans ce cas, un humain cuit en conserve décuit des décennies plus tard peut il vivre ? Non ça va trop loin là...

a écrit : Donc il n'y a plus qu'à faire tremper un grand brulé dans une solution d'urée et le centrifuger 5000 tours par minutes.

C'est si simple la médecine
Oui mais il ne sera plus comestible...

a écrit : Absurde

Puisque Cuit ou cru, sa composition '' génétique '' est exactement la même.
La "composition génétique", à savoir l'ADN et les protéïnes (ce dont l'anectote parle) sont 2 molécules diffétentes. Quand bien même, un chromosome cuit ça n'a pas la même gueule qu'un chromosome cru.
Donc loin d'être absurde, CQFD.

C'est quoi " une débouchée médicale"?....une infirmière un peu délurée ?

a écrit : *Les besoins
*des débouchés médicaux importants
Désolé Philippe mais tu as supprimé mon commentaire sans corriger les fautes dans l'anecdote.
Tout-à-fait d'accord : dans les commentaires, on peut admettre des fautes, mais pas dans l'anecdote elle-même.

a écrit : Une protéine est une chaîne d’acides aminés dont le repliement est essentiel à la fonction. Une protéine mal repliée est inactive voire toxique car elle forme des agrégats insolubles, que l’on retrouve par exemple dans certaines maladies neuro dégénératives ou le cancer. L’urée est un agent dénaturant qui permet de déplier et de solubiliser les protéines dénaturées, procédé bien connu des biochimistes. L’astuce de cette technique réside dans la façon dont sont ensuite récupérées les protéines pour leur permettre de se replier correctement.
Il ne s’agit pas d’une centrifugation mais d’un vortex, c’est à dire que le tube ne tourne pas en rond mais sur lui même. Cette technique présente de nombreux intérêts, notamment pour la production de protéines recombinantes qui sont souvent insolubles car mal repliées et agrégées, mais également en santé.
Afficher tout
Merci pour votre commentaire intéressant. Du coup, les protéines de l'oeuf cuit sont "pliées", l'urée les "déplie", et ensuite le procédé vortex les "plie" à nouveau ? J'ai du mal à comprendre l'état des protéines tout au long du processus "oeuf cru -> oeuf cuit -> oeuf cru". Ce procédé serait-il envisageable pour les matières thermodurcissables, que je compare souvent aux oeufs pour le côté irréversible de leur polymérisation ? Merci pour vos lumières.

a écrit : La "composition génétique", à savoir l'ADN et les protéïnes (ce dont l'anectote parle) sont 2 molécules diffétentes. Quand bien même, un chromosome cuit ça n'a pas la même gueule qu'un chromosome cru.
Donc loin d'être absurde, CQFD.
Ne s'agirait-il pas alors de la composition moléculaire des chromosomes qui change avec la cuisson dans ce cas ? Si "composition génétique" était une façon (pas très académique disons) de parler de la séquence de nucléotides contenant l'information génétique, alors effectivement elle ne devrait pas être changée à priori semble-t-il (il faudrait que la cuisson réarrange l'ordre des nucléotides ou bien qu'elle opère un changement de celles-ci comme ce qui se produit en cas de mutation). Si tel est le cas alors la première remarque paraît correcte.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Composition génétique?
"génétique" est une utilisation quelque peu hasardeuse, il n'y a RIEN de génétique dans ces différentes opérations.
En fait, cela permettra surtout d'obtenir du blanc d’œuf stérile pour l'industrie alimentaire.
Aujourd'hui 65% des œufs sont utili
sés par les industriels, sous forme de poudre, ou en seaux, les blancs et les jaunes étant traités séparément, ou au contraire reconditionnés en œufs entiers. Et un des soucis de cette filière (les œufs liquides) est le fait que ces produits ne sont pas pasteurisables et ne sont consommables que 42 jours au maximum après la ponte
www.transgourmet.fr/livraison/transgourmet/nos-partenaires/servis-oeuf/oeuf-entier-liquide-bidon-de-5-l
Afficher tout
Bien au contraire, les œufs en bouteille sont pasteurisés, que ce soit les jaunes, les blancs ou les œufs entiers (je le sais car je suis chef de cuisine, mais c’est aussi écrit dans la source que tu as jointe en plus). Et c’est certainement l’une des seules raison pour laquelle ils sont utilisés (ça coûte super cher par rapport a des œufs frais, et le goût et la texture sont différentes je trouve, essaie de faire une omelette avec des œufs entiers bouteille et tu verras), donc c’est leur seule utilité dans les grandes cuisines, le fait qu’ils soient pasteurisés