Des scientifiques ont inventé le bois métallique

Proposé par
le
dans

Des chercheurs de l'Université de Pennsylvanie ont fabriqué un nouveau matériau à base de nickel aux propriétés étonnantes. Il a la résistance mécanique d'un métal, mais une densité proche de celle du bois. Ce "bois métallique" pourrait être utilisé pour stocker de l'énergie et/ou alléger des pièces d'avions. Les scientifiques imaginent également des protections pour composants de microélectronique ou téléphone.


Commentaires préférés (3)

Bien que cette appellation « bois métallique » me parait impropre, peu scientifique et être simplement un effet d’annonce pour les journalistes, elle n’est pas uniquement due à la densité du matériau proche du bois, mais à sa structure poreuse proche des matériaux cellulaires. Il s’agit d’un matériau complexe avec des zones épaisses et denses en nickel (30 %) et des zones poreuses avec des fentes d’aération (70 %) qui permettent d’avoir un matériau solide et léger.

Vu les tailles évoquées dans les sources (centaines de nanomètres), on est encore loin de remplacer le titane.

a écrit : Tu te contredis un peu quand même : tu admets que l'analogie avec le bois est pertinente après l'avoir décriée ! Moi j'aime bien les expressions imagées quand elles permettent la vulgarisation en étant parlantes pour le grand public et en l'occurrence je trouve que c'est très bien trouvé ! Il y a tout de même une différence entre appeler ce matériau du « bois » et dire qu’il ressemble en densité et en composition à la structure du bois.
"Métal cellulaire" à la limite m'aurait paru plus juste.

a écrit : J'ai parlé de vulgarisation ! LOL. Tu crois que beaucoup de gens emploient "cellulaire" dans leur vie de tous les jours, s'ils ne travaillent pas dans un domaine scientifique ? Et si jamais ce mot les fait penser au "téléphone cellulaire", l'analogie pour décrire ce métal est encore pire que le comparer à du bois... Quant au fait d'être "peu scientifique", j'ai observé que plus les scientifiques sont reconnus, et donc moins ils ont à prouver leur sérieux en employant un vocabulaire ésotérique, et moins ils se gênent pour employer des expressions faciles à comprendre mais dénuées de rigueur scientifique. Tu dois t'étrangler quand tu entends Hubert Reeves décrire des phénomènes scientifiques complexes avec des mots de tous les jours... Afficher tout J’imagine surtout que les gens, qui ne lisent pas l’article, en entendant « bois métallique » vont s’imaginer que des scientifiques ont réussi à faire pousser du métal et c’est le défaut de la vulgarisation à l’extrême.
Ce qui me gêne c’est de dire de but en blanc, c’est du « bois métallique » alors que dire c’est « un métal qui se comporte comme du bois et qui y ressemble » c’est tout aussi bien vulgarisé et cela reste un peu plus correct.


Tous les commentaires (29)

Une ex avait inventé le canapé anti ronflement. On a tous du génie en nous. C'est avec ce genre de chose que notre civilisation progresse vers le grand filtre ^^

Posté le

android

(0)

Répondre

L'avenir de l'humanité se situe dans les (bio)matériaux!

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Une ex avait inventé le canapé anti ronflement. On a tous du génie en nous. C'est avec ce genre de chose que notre civilisation progresse vers le grand filtre ^^ Et on le trouve où ce canapé anti-ronflements ? ;-)

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : L'avenir de l'humanité se situe dans les (bio)matériaux! Là ce serait plutôt du bois-matériaux... ;-)

Posté le

android

(2)

Répondre

Bien que cette appellation « bois métallique » me parait impropre, peu scientifique et être simplement un effet d’annonce pour les journalistes, elle n’est pas uniquement due à la densité du matériau proche du bois, mais à sa structure poreuse proche des matériaux cellulaires. Il s’agit d’un matériau complexe avec des zones épaisses et denses en nickel (30 %) et des zones poreuses avec des fentes d’aération (70 %) qui permettent d’avoir un matériau solide et léger.

Vu les tailles évoquées dans les sources (centaines de nanomètres), on est encore loin de remplacer le titane.

a écrit : Bien que cette appellation « bois métallique » me parait impropre, peu scientifique et être simplement un effet d’annonce pour les journalistes, elle n’est pas uniquement due à la densité du matériau proche du bois, mais à sa structure poreuse proche des matériaux cellulaires. Il s’agit d’un matériau complexe avec des zones épaisses et denses en nickel (30 %) et des zones poreuses avec des fentes d’aération (70 %) qui permettent d’avoir un matériau solide et léger.

Vu les tailles évoquées dans les sources (centaines de nanomètres), on est encore loin de remplacer le titane.
Afficher tout
Tu te contredis un peu quand même : tu admets que l'analogie avec le bois est pertinente après l'avoir décriée ! Moi j'aime bien les expressions imagées quand elles permettent la vulgarisation en étant parlantes pour le grand public et en l'occurrence je trouve que c'est très bien trouvé !

a écrit : Tu te contredis un peu quand même : tu admets que l'analogie avec le bois est pertinente après l'avoir décriée ! Moi j'aime bien les expressions imagées quand elles permettent la vulgarisation en étant parlantes pour le grand public et en l'occurrence je trouve que c'est très bien trouvé ! Il y a tout de même une différence entre appeler ce matériau du « bois » et dire qu’il ressemble en densité et en composition à la structure du bois.
"Métal cellulaire" à la limite m'aurait paru plus juste.

a écrit : Il y a tout de même une différence entre appeler ce matériau du « bois » et dire qu’il ressemble en densité et en composition à la structure du bois.
"Métal cellulaire" à la limite m'aurait paru plus juste.
J'ai parlé de vulgarisation ! LOL. Tu crois que beaucoup de gens emploient "cellulaire" dans leur vie de tous les jours, s'ils ne travaillent pas dans un domaine scientifique ? Et si jamais ce mot les fait penser au "téléphone cellulaire", l'analogie pour décrire ce métal est encore pire que le comparer à du bois... Quant au fait d'être "peu scientifique", j'ai observé que plus les scientifiques sont reconnus, et donc moins ils ont à prouver leur sérieux en employant un vocabulaire ésotérique, et moins ils se gênent pour employer des expressions faciles à comprendre mais dénuées de rigueur scientifique. Tu dois t'étrangler quand tu entends Hubert Reeves décrire des phénomènes scientifiques complexes avec des mots de tous les jours...

a écrit : J'ai parlé de vulgarisation ! LOL. Tu crois que beaucoup de gens emploient "cellulaire" dans leur vie de tous les jours, s'ils ne travaillent pas dans un domaine scientifique ? Et si jamais ce mot les fait penser au "téléphone cellulaire", l'analogie pour décrire ce métal est encore pire que le comparer à du bois... Quant au fait d'être "peu scientifique", j'ai observé que plus les scientifiques sont reconnus, et donc moins ils ont à prouver leur sérieux en employant un vocabulaire ésotérique, et moins ils se gênent pour employer des expressions faciles à comprendre mais dénuées de rigueur scientifique. Tu dois t'étrangler quand tu entends Hubert Reeves décrire des phénomènes scientifiques complexes avec des mots de tous les jours... Afficher tout J’imagine surtout que les gens, qui ne lisent pas l’article, en entendant « bois métallique » vont s’imaginer que des scientifiques ont réussi à faire pousser du métal et c’est le défaut de la vulgarisation à l’extrême.
Ce qui me gêne c’est de dire de but en blanc, c’est du « bois métallique » alors que dire c’est « un métal qui se comporte comme du bois et qui y ressemble » c’est tout aussi bien vulgarisé et cela reste un peu plus correct.

a écrit : J’imagine surtout que les gens, qui ne lisent pas l’article, en entendant « bois métallique » vont s’imaginer que des scientifiques ont réussi à faire pousser du métal et c’est le défaut de la vulgarisation à l’extrême.
Ce qui me gêne c’est de dire de but en blanc, c’est du « bois métallique » alors que dire c’es
t « un métal qui se comporte comme du bois et qui y ressemble » c’est tout aussi bien vulgarisé et cela reste un peu plus correct. Afficher tout
Il me semble que tu me reprochais de manquer de concision ou je me trompe ? Alors compte le mots dans l'expression que tu proposes et dans "bois métallique". Le choix est vite fait, à mon avis. Et si jamais il y a vraiment des gens qui, après avoir lu le titre de cet article, ne vont pas plus loin et retiennent qu'on peut faire pousser des arbres en bois métallique, ce n'est sûrement pas la seule chose qu'ils ont compris de travers parmi toutes les informations qu'ils ont survolées dans leur vie et c'est plutôt leur manière de s'informer qui n'est pas bonne et le choix des mots dans ce titre n'y changera rien... Et je suis convaincu, une fois de plus, qu'un utilisateur de ce site, même très intelligent et cultivé ne trouvera pas une meilleure idée juste après avoir lu l'anecdote que le chercheur dont c'est le métier et qui y a mûrement réfléchi pendant des mois et des années. J'avais déjà dit la même chose, à propos de l'échelle de Kinsey, à ceux qui pensaient qu'il aurait mieux fait de numéroter différemment son échelle...

Du coup question : est-ce qu'il flotte ?

a écrit : Il me semble que tu me reprochais de manquer de concision ou je me trompe ? Alors compte le mots dans l'expression que tu proposes et dans "bois métallique". Le choix est vite fait, à mon avis. Et si jamais il y a vraiment des gens qui, après avoir lu le titre de cet article, ne vont pas plus loin et retiennent qu'on peut faire pousser des arbres en bois métallique, ce n'est sûrement pas la seule chose qu'ils ont compris de travers parmi toutes les informations qu'ils ont survolées dans leur vie et c'est plutôt leur manière de s'informer qui n'est pas bonne et le choix des mots dans ce titre n'y changera rien... Et je suis convaincu, une fois de plus, qu'un utilisateur de ce site, même très intelligent et cultivé ne trouvera pas une meilleure idée juste après avoir lu l'anecdote que le chercheur dont c'est le métier et qui y a mûrement réfléchi pendant des mois et des années. J'avais déjà dit la même chose, à propos de l'échelle de Kinsey, à ceux qui pensaient qu'il aurait mieux fait de numéroter différemment son échelle... Afficher tout Ipse dixit !
Cet argument d'autorité m'empêche donc d'avoir un avis sur la question ?

C'est du métal léger (bien que densité ne soit pas poids etc etc..
Quand on dit '' léger '' on se comprend tous !)
Un truc du genre :
'' lightMétal'' m' aurait plus parlé.
Car dire scientifiquement que ce métal a '' la densité du bois'',
Traduit pour le commun des mortel, ça donne :
'' aussi léger que le bois ''
De plus comme beaucoup de produits '' light'', ce métal est "aéré''.
Mais je suis sûr que AAPLR va trouver à contredire, rien que...
Pour contredire

Posté le

android

(1)

Répondre

Je ne sais pas de quelles pièces on peut parler mais il faut savoir que le carbone a une place prépondérante dans l’activité aérospatiale.

a écrit : J'ai parlé de vulgarisation ! LOL. Tu crois que beaucoup de gens emploient "cellulaire" dans leur vie de tous les jours, s'ils ne travaillent pas dans un domaine scientifique ? Et si jamais ce mot les fait penser au "téléphone cellulaire", l'analogie pour décrire ce métal est encore pire que le comparer à du bois... Quant au fait d'être "peu scientifique", j'ai observé que plus les scientifiques sont reconnus, et donc moins ils ont à prouver leur sérieux en employant un vocabulaire ésotérique, et moins ils se gênent pour employer des expressions faciles à comprendre mais dénuées de rigueur scientifique. Tu dois t'étrangler quand tu entends Hubert Reeves décrire des phénomènes scientifiques complexes avec des mots de tous les jours... Afficher tout Beaucoup de gens connaissent ou ont déjà entendu parlé de béton cellulaire et je pense franchement qu'ils en feront plus facilement l'analogie avec du métal cellulaire...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Beaucoup de gens connaissent ou ont déjà entendu parlé de béton cellulaire et je pense franchement qu'ils en feront plus facilement l'analogie avec du métal cellulaire... C'est effectivement la première chose à laquelle j'ai pensé quand tu as dit '' métal cellulaire " (au" béton cellulaire ")

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Beaucoup de gens connaissent ou ont déjà entendu parlé de béton cellulaire et je pense franchement qu'ils en feront plus facilement l'analogie avec du métal cellulaire... Dans ce cas ils feraient une erreur car dans le béton cellulaire les bulles ne sont pas du tout ordonnées, c'est comme de la mousse, alors que dans cette structure métallique les cellules sont tout à fait alignées et c'est ce qui lui donne sa rigidité. Ce qui n'est pas sans rappeler la structure du.... bois. Quand je vous dit que l'expression "bois métallique" ce n'est pas juste une invention irréfléchie de journaliste pressé mais une analogie mûrement réfléchie par les scientiques qui font ces recherches et qui connaissent parfaitement leur sujet...

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : C'est du métal léger (bien que densité ne soit pas poids etc etc..
Quand on dit '' léger '' on se comprend tous !)
Un truc du genre :
'' lightMétal'' m' aurait plus parlé.
Car dire scientifiquement que ce métal a '' la densité du bois
'',
Traduit pour le commun des mortel, ça donne :
'' aussi léger que le bois ''
De plus comme beaucoup de produits '' light'', ce métal est "aéré''.
Mais je suis sûr que AAPLR va trouver à contredire, rien que...
Pour contredire
Afficher tout
Chacun y va de sa petite proposition pour contredire le choix d'une expression dans la communication de ces chercheurs mais, bien sûr, tu trouves quand même que c'est moi qui cherche à contredire pour contredire... Je vais bien me garder de commenter l'expression que tu proposes sinon on va encore trouver que je te contredis pour te contredire et on risque même de me trouver méprisant et cassant. Alors surtout ne change rien : tu peux proposer toutes les modifications que tu veux dans les publications des chercheurs et tu peux même commenter les anecdotes qui parlent de constructions luxueuses pour dire que l'argent aurait été mieux employé en le donnant aux pauvres et je promets de ne pas te contredire !

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Chacun y va de sa petite proposition pour contredire le choix d'une expression dans la communication de ces chercheurs mais, bien sûr, tu trouves quand même que c'est moi qui cherche à contredire pour contredire... Je vais bien me garder de commenter l'expression que tu proposes sinon on va encore trouver que je te contredis pour te contredire et on risque même de me trouver méprisant et cassant. Alors surtout ne change rien : tu peux proposer toutes les modifications que tu veux dans les publications des chercheurs et tu peux même commenter les anecdotes qui parlent de constructions luxueuses pour dire que l'argent aurait été mieux employé en le donnant aux pauvres et je promets de ne pas te contredire ! Afficher tout On reste calme les enfants. C'est ici un lieu d'échange courtois ou chacun a le droit de s'exprimer sans risquer de se voir agressé, moquer, etc.

On peut contredire (en argumentant) ou réfuter un argument mais dans le respect de l'autre. Il n'y a pas de quoi s'énerver ou être vexé.

AAPLR, ne prend pas ce message pour toi, j'ai juste cliqué sur répondre.
Ce message s'adresse à toutes et tous, moi y compris.

Zen... ;-)

Posté le

android

(4)

Répondre