Les pigeons sont amateurs d'oeuvres artistiques

Proposé par
le
dans

Les pigeons sont sensibles à l'art. Après entraînement, ils distinguent dans 80% des cas cubisme et impressionnisme, mais aussi musique classique et moderne. C'est cette même capacité de catégorisation qui, chez l'Homme, est à la base de toute forme de raisonnement.

Les pigeons sont parmi les oiseaux les plus intelligents, et font partie des espèces capables de reconnaître leur reflet dans un miroir. Ils peuvent, par ailleurs, trier des photos selon qu'elles représentent ou non des paysages arborés, et identifier les lettres de notre alphabet.


Tous les commentaires (33)

Les pigeons ne sont pas innocents ne vous méprenez pas.
Vous pensez qu’ils sont simplement dans nos grandes villes pour la bouffe et le confort ? Eh bien marrez vous mais je sais qu’ils planifient le changement de l’ordre mondial.
C’est comme si de rien n’était mais ils repèrent tous les centres de commandements en ce moment même. Ils marquent leur territoire et prévoient des accès grâce à leurs déjections acides. Les centres d’ordres sont répertoriés et je peux en fournir la preuve. Et bientôt, bientôt après avoir intercepté et saisis les codes de lancement nucléaires ils vont passer à l’action et vous n’aurez plus que vos yeux pour pleurer et vos dents pour grincer.
Rejoignez le parti des résistants avant la fin de l’ère humaine. Soutenez l’action contre les pigeons et effrayez les le plus souvent possible.

a écrit : Le test permettant de savoir si un animal identifie son reflet est le test de Gallup, plus connu sous les noms de test du miroir ou test de la tâche:
On marque l'animal d'une tâche inodore sur le corps de l'animal, sans qu'il s'en rende compte, et on le place devant un miroir. Ensuite on
observe son comportement, essaie-t-il de retirer la tâche avec ses pattes ? Se frotte-t-il à l'endroit de la tâche ?...

12 à 13 espèces réussissent ce test. Seuls quelques pigeons réussissent le test et seulement après entraînement. Les pies bavardes et les Gris du Gabon (perroquet) réussissent le test sans entraînement. Certains poissons comme la raie manta le réussisse également.
Fait amusant: l'être humain ne réussit ce test "que" vers un an et demi.

Petite vidéo d'une pie réussissant le test:

www.youtube.com/watch?v=4mD8velB83w
Afficher tout
L'âge est un facteur peu important chez l'humain. en principe d'éducation équivalente le chimpanzé a un développement plus précoce que l'homme jusque vers 4 ou 5 ans. Ensuite l'enfant le laisse sur place et de très très loin
Ceci dit, l'intelligence n'empêche pas de faire de graves erreurs aussi appelées co....ies

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je suis toujours étonné lorsque je lis (ou entends) qu'on compare sérieusement l'intelligence humaine et celle des animaux, en ce disant que finalement on n'est pas tellement plus intelligent.
On atteint le sommet du politiquement correct (que je dénonce souvent sur ce site). C'est comme comp
arer la puissance destructrice d'un pistolet à pétard et d'une bombe nucléaire.

Un chien pleure, houaa !!! Il est presque humain !
Un dauphin appuie sur le bouton carré parce que son pote le lui a indiqué avec des couinements, alors là il nous dépasse carrément !

On est capable d'ouvrir une poitrine, d'en sortir le cœur et de mettre celui d'un autre humain à la place, depuis des décennies. Ouais, bof c'est pas non plus si ouf quand on sait qu'un pigeon réclame à manger quand il voit un Picasso.
On connait par la transmission du savoir la date précise d’événement qui ont eu lieu il y a plus de mille ans. Oui, c'est pas mal, mais le gorille il se reconnait dans un miroir !!!!
On communique en temps réel avec l'autre bout du monde, non grâce à nos capacités natives, mais par le fruit de notre cerveau. C'est rien à coté de ses animaux qui ont le sens de la famille...

C'est pas parce que l'homme fait parfois des bêtises (souvent dues au groupe, plus qu'à l'individu, mais ce sont des mécanismes très complexes) qu'il faut jeter le bébé avec l'eau du bain.

Les plus grosses conneries n'effacent pas nos capacités intellectuelles. Mais pour certains il est de bon ton de se flageller en permanence, de dire qu'on n'est pas si bien que ça. Et qu'en plus on est méchant, que la société (surtout occidentale) est mauvaise,...

C'était mon coup de gueule du jour.
Afficher tout
Oui, je comprends bien ce que tu veux dire et je suis d'accord... Mais personne ici, je crois, n'a comparé sérieusement "l'intelligence" du pigeon à celle de l'Homme ; on s'émerveille de petites choses, c'est tout ;) Et tu auras sûrement remarqué que l'on s'émerveille uniquement quand ces "petites choses" se rapproche des capacités humaines : "Oh, regarde, elle apprend à ses petits quelque chose..." ; "c'est formidable le sens de la famille de celui-là..." ; "incroyable, celui-là comprend que sa compagne est morte..." ; "et là, c'est un vrai langage et ils communiquent vraiment entre eux...", "le pigeon là, il reconnait parfaitement des images, comme notre enfant en maternelle ; "regarde la souffrance de cette pauvre tortue qui vient pondre et pleure", etc...
Bref, on aimerait que ces animaux soient à notre image et pensent comme nous, communiquent avec nous, aient les mêmes sentiments. Alors on cherche celui qui s'en rapproche le plus. Comme le nounours ou la girafe qu'on avait dans notre lit d'enfant, bien vivant et à qui on racontait nos histoire...
En revanche, quand les qualités animales de survie ne sont pas proches de celles de l'Homme, on peut s'intéresser, certes, mais sans "attendrissement" : la vie des fourmis où l'individu n'a pas d'importance, la femelle araignée qui mange le mâle ou le donne à ses petits, j'en passe...
L'Homme doit avoir un besoin "animal" de trouver des espèces qui se rapproche le plus de lui, de ses sentiments. Mais sans chercher, je crois, à comparer les "intelligences". Il est suffisamment imbu de lui même, tellement sûr de sa supériorité, qu'il cherche seulement des compagnons de jeux :)

a écrit : Je suis toujours étonné lorsque je lis (ou entends) qu'on compare sérieusement l'intelligence humaine et celle des animaux, en ce disant que finalement on n'est pas tellement plus intelligent.
On atteint le sommet du politiquement correct (que je dénonce souvent sur ce site). C'est comme comp
arer la puissance destructrice d'un pistolet à pétard et d'une bombe nucléaire.

Un chien pleure, houaa !!! Il est presque humain !
Un dauphin appuie sur le bouton carré parce que son pote le lui a indiqué avec des couinements, alors là il nous dépasse carrément !

On est capable d'ouvrir une poitrine, d'en sortir le cœur et de mettre celui d'un autre humain à la place, depuis des décennies. Ouais, bof c'est pas non plus si ouf quand on sait qu'un pigeon réclame à manger quand il voit un Picasso.
On connait par la transmission du savoir la date précise d’événement qui ont eu lieu il y a plus de mille ans. Oui, c'est pas mal, mais le gorille il se reconnait dans un miroir !!!!
On communique en temps réel avec l'autre bout du monde, non grâce à nos capacités natives, mais par le fruit de notre cerveau. C'est rien à coté de ses animaux qui ont le sens de la famille...

C'est pas parce que l'homme fait parfois des bêtises (souvent dues au groupe, plus qu'à l'individu, mais ce sont des mécanismes très complexes) qu'il faut jeter le bébé avec l'eau du bain.

Les plus grosses conneries n'effacent pas nos capacités intellectuelles. Mais pour certains il est de bon ton de se flageller en permanence, de dire qu'on n'est pas si bien que ça. Et qu'en plus on est méchant, que la société (surtout occidentale) est mauvaise,...

C'était mon coup de gueule du jour.
Afficher tout
Personne n'a dit que les animaux sont aussi intelligents que les êtres humains dans les commentaires et surtout tout dépend de ce que tu appelles "intelligence".
Si être intelligent c'est savoir faire de la chirurgie, construire de grandes villes et des technologies de pointes, alors oui l'être humain est "intelligent" et c'est le seul.
Le problème la c'est que tu fais des comparaisons qui n'ont justement pas de sens.

L'être humain n'est pas le seul à transmettre des savoirs générations après générations de manières précise : l'éléphant le fait très bien et c'est même plutot impressionnant. Et je ne parle de savoir machouiller une branche. Non ils savent quelles zones sont dangeureuses et pourquoi, les coins d'eau pérennes, le meilleur chemin pour la migration, sonder le sol pour trouver de l'eau, les coins à entretenir pour garder les arbres bas et pouvoir manger les fruits facilement etc.
Mais c'est sur que si on compare l'éléphant à l'humain sur ses connaissances en aérospatiale, alors oui il est très con car il ne connait rien.
Pourtant, il est très intelligent sur d'autres sujets : il possède un système social proche d'une tribu humaine. Et c'est sur ce genre de chose que certains peuvent s'émerveiller, de voir que d'autres aniaux sont capables de choses complexes.

Tu t'émerveilles que l'on communique à l'autre bout du monde, mais c'est bien parce que l'être humain n'est pas fichu de commuiquer "naturellement" à plus de 100m. C'est merveilleux de pouvoir discuter en direct avec un Indien ou un Chilien (et d'avoir découvert comment utiliser les ondes et fréquences). Mais un éléphant peut communiquer avec un semblable situer à 10km de distance. C'est plutot impressionnant, peut être pas une preuve d'intelligence mais il y a de quoi s'étonner. Ils n'ont pas besoin pour leurs besoins de trouver une solution pour communiquer plus loin.

L'ingéniosité de l'humain est spectaculaire, capable de surmonter bon nombre de défis (je trouve impressionnant d'avoir découvert que si on fond un certain type de caillou alors on obtient du fer). Mais l'ingéniostié des animaux est impressionnante aussi, et c'est tout à fait normal de parfois les comparer aux humains, quand bon nombre de technologies sont inspirées... par les animaux.

a écrit : Eeeh oui!

-Les animaux sont dotés de cerveaux
-Les chiens pleurent parfois de tristesse
-Les éléphants ont le sens de la famille bien plus développé que chez nous
-Chez certaines espèces d'oiseaux, le mâle se dévoue à la garde et l'élevage des enfants et restent avec la femelle
jusqu'à la mort.

Ça en bouche un coin hein !
En 2050 parcontre si on s'étonne toujours de ce genre de choses, faudra reconsidérer le degré d'intelligence dont est dotée l'humanité
Afficher tout
Comment arrives tu à comparer le sens de la famille d'un éléphant et d'un humain ? D'autant que c'est une métrique vachement variable en fonction de la temporalité/culture concernée...
Et c'est vrai, parfois le mâle reste avec la femelle et garde les petits. Et parfois la femelle doit le chasser pour éviter qu'il ne les mange. Du coup, que faut-il en déduire ?

a écrit : Personne n'a dit que les animaux sont aussi intelligents que les êtres humains dans les commentaires et surtout tout dépend de ce que tu appelles "intelligence".
Si être intelligent c'est savoir faire de la chirurgie, construire de grandes villes et des technologies de pointes, alors oui l�
39;être humain est "intelligent" et c'est le seul.
Le problème la c'est que tu fais des comparaisons qui n'ont justement pas de sens.

L'être humain n'est pas le seul à transmettre des savoirs générations après générations de manières précise : l'éléphant le fait très bien et c'est même plutot impressionnant. Et je ne parle de savoir machouiller une branche. Non ils savent quelles zones sont dangeureuses et pourquoi, les coins d'eau pérennes, le meilleur chemin pour la migration, sonder le sol pour trouver de l'eau, les coins à entretenir pour garder les arbres bas et pouvoir manger les fruits facilement etc.
Mais c'est sur que si on compare l'éléphant à l'humain sur ses connaissances en aérospatiale, alors oui il est très con car il ne connait rien.
Pourtant, il est très intelligent sur d'autres sujets : il possède un système social proche d'une tribu humaine. Et c'est sur ce genre de chose que certains peuvent s'émerveiller, de voir que d'autres aniaux sont capables de choses complexes.

Tu t'émerveilles que l'on communique à l'autre bout du monde, mais c'est bien parce que l'être humain n'est pas fichu de commuiquer "naturellement" à plus de 100m. C'est merveilleux de pouvoir discuter en direct avec un Indien ou un Chilien (et d'avoir découvert comment utiliser les ondes et fréquences). Mais un éléphant peut communiquer avec un semblable situer à 10km de distance. C'est plutot impressionnant, peut être pas une preuve d'intelligence mais il y a de quoi s'étonner. Ils n'ont pas besoin pour leurs besoins de trouver une solution pour communiquer plus loin.

L'ingéniosité de l'humain est spectaculaire, capable de surmonter bon nombre de défis (je trouve impressionnant d'avoir découvert que si on fond un certain type de caillou alors on obtient du fer). Mais l'ingéniostié des animaux est impressionnante aussi, et c'est tout à fait normal de parfois les comparer aux humains, quand bon nombre de technologies sont inspirées... par les animaux.
Afficher tout
C’est ce qu’il dit. C’est la différence entre un pistolet à bille et une arme nucléaire.

Comme si personne en 2019 ne s'évertuait à traiter les animaux comme des humains en leur prêtant des capacités cognitives essentiellement humaine. Coucou les vegans.

Les technologies ne sont pas adapté de l’intelligence animale. On se sert surtout de capacité anatomique. Si les plumes de l’oiseau lui permette de voler, c’est pas grâce à son intelligence mais grâce aux aléas de l’évolution.
Si vos reins fonctionnent, ce n’est pas grâce à votre intelligence. Vous n’êtes même pas obligé de savoir ce que c’est. Ils fonctionneront quand même, malgré vous.

a écrit : C’est ce qu’il dit. C’est la différence entre un pistolet à bille et une arme nucléaire.

Comme si personne en 2019 ne s'évertuait à traiter les animaux comme des humains en leur prêtant des capacités cognitives essentiellement humaine. Coucou les vegans.

Les technologies ne sont pas
adapté de l’intelligence animale. On se sert surtout de capacité anatomique. Si les plumes de l’oiseau lui permette de voler, c’est pas grâce à son intelligence mais grâce aux aléas de l’évolution.
Si vos reins fonctionnent, ce n’est pas grâce à votre intelligence. Vous n’êtes même pas obligé de savoir ce que c’est. Ils fonctionneront quand même, malgré vous.
Afficher tout
Je suis en parti d'accord, mais avec ce genre d'argument, où poser la limite ? Je pourrais très bien dire "si on peut téléphoner à l'autre bout du monde, c'est grâce à l'évolution qui a façonné notre "organe d'intelligence", comme l'évolution a façonné "l'organe de communication" des éléphants évoqué plus tôt. En ce sens, notre "intelligence" serait juste un outil évolutif comme un autre, plus développé chez nous que chez d'autre, quand, par exemple, notre odorat est plutôt faible.

Pour les vegans, je ne dis pas qu'aucun ne pense ça, mais ça n'est pas nécessaire pour arriver au même raisonnement : considéré qu'ils ont des émotions et sont digne d'empathie peut suffire.

a écrit : Je suis en parti d'accord, mais avec ce genre d'argument, où poser la limite ? Je pourrais très bien dire "si on peut téléphoner à l'autre bout du monde, c'est grâce à l'évolution qui a façonné notre "organe d'intelligence", comme l'évolution a façonné "l'organe de communication" des éléphants évoqué plus tôt. En ce sens, notre "intelligence" serait juste un outil évolutif comme un autre, plus développé chez nous que chez d'autre, quand, par exemple, notre odorat est plutôt faible.

Pour les vegans, je ne dis pas qu'aucun ne pense ça, mais ça n'est pas nécessaire pour arriver au même raisonnement : considéré qu'ils ont des émotions et sont digne d'empathie peut suffire.
Afficher tout
Evidemment que c'est l'évolution qui nous a donné cette intelligence.
Si on doit comparer l'ouïe, je ne dirai pas que l'homme est le plus fort. Ni pour l'odorat ou la vue, l'acuité de tous ces sens ayant été donnée par l'évolution. Mais pour l'intelligence, il y a l'homme et il y a le reste du règne animal, ce n'est pas comparable.

a écrit : Evidemment que c'est l'évolution qui nous a donné cette intelligence.
Si on doit comparer l'ouïe, je ne dirai pas que l'homme est le plus fort. Ni pour l'odorat ou la vue, l'acuité de tous ces sens ayant été donnée par l'évolution. Mais pour l'intelligence, il y a l'h
omme et il y a le reste du règne animal, ce n'est pas comparable. Afficher tout
Ok mais une fois qu'on a dit que l'homme était le meilleur dans la métrique où il est le meilleur, qu'est ce qu'on a ? Bien sûr que c'est spectaculaire. Mais pourquoi cela le serait-il plus qu'une autre métrique ? (C'est en tout cas l'impression que me donnait certains commentaires).

a écrit : Oui, bon, faut pas s'emballer non plus ;) Tu montres une image au pigeon (on parle de "grands maîtres" mais ça pourrait être une pub pour une lessive :) et de la nourriture tombe... Tu lui montres "Pikachu" et rien ne tombe... Faut pas non plus le prendre QUE pour un con, le pigeon va piquer du bec sur le bouton "persil anti-redéposition", qui lave plus blanc que blanc, pour obtenir ses graines...
J'avais été plus convaincu par un reportage sur "Planète" qui parlait de ces bestioles finalement surprenantes : Pigeons des squares, une personne vient avec un manteau rouge et donne à manger ; une autre avec un manteau noir et les chasse ; plusieurs jours d'affilé... Au bout de quelques jours, dès que le manteau rouge apparaît les pigeons rappliquent en masse ; manteau noir, rien ne bouge... L'étude, finaude, change le manteau des personnes ! Et bien les pigeons ne sont pas tombés dans le subterfuge... Ce n'était pas le manteau qui les attirait, mais bien la personne dedans; et ils déboulent alors sur le manteau noir ! Intéressant, non ?
Afficher tout
Faudrais aussi connaître le spectre de vision des pigeons, très peu d'animaux voyent les couleurs comme nous, les chats par exemple assimilent le vert au blanc
Bon les oiseaux en général sont assez bon dans tout ce qui concerne la vue mais ça vaut peut être le coup de vérifier aussi

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ils ont également des notions de physique quantique et de chimie moléculaire. Et avec de l’entraînement, ils réussissent des Rubik’s cubes en jonglant avec!

a écrit : Ok mais une fois qu'on a dit que l'homme était le meilleur dans la métrique où il est le meilleur, qu'est ce qu'on a ? Bien sûr que c'est spectaculaire. Mais pourquoi cela le serait-il plus qu'une autre métrique ? (C'est en tout cas l'impression que me donnait certains commentaires). Considérons l’intelligence/conscience comme une capacité au même titre que l’ouïe par exemple.

Le fait de mieux entendre ne rend pas plus intelligent.
Le fait d’être plus intelligent permet de développer une technologie pour entendre encore mieux.

Ça marche pour plein d’autres choses : voler, respirer sous l’eau, se reproduire.

Notre atout est largement supérieur à ceux des autres espèces. Dans un monde basé sur les pressions sélectives, notre superpouvoir nous permet de nous adapter aux changements notre environnement sans avoir besoin de se reproduire sur plusieurs générations et de nous protéger presque totalement de nos prédateurs.

Quel autre « superpouvoir » permet de faire ça dans la nature ? C’est pas une honte de reconnaître un fait.

a écrit : Considérons l’intelligence/conscience comme une capacité au même titre que l’ouïe par exemple.

Le fait de mieux entendre ne rend pas plus intelligent.
Le fait d’être plus intelligent permet de développer une technologie pour entendre encore mieux.

Ça marche pour plein d’autres chose
s : voler, respirer sous l’eau, se reproduire.

Notre atout est largement supérieur à ceux des autres espèces. Dans un monde basé sur les pressions sélectives, notre superpouvoir nous permet de nous adapter aux changements notre environnement sans avoir besoin de se reproduire sur plusieurs générations et de nous protéger presque totalement de nos prédateurs.

Quel autre « superpouvoir » permet de faire ça dans la nature ? C’est pas une honte de reconnaître un fait.
Afficher tout
J'aurais plus tendance à dire que c'est la culture et le langage notre super-pouvoir. L'intelligence est difficile à définir, et c'est encore pire pour la conscience (le "problème difficile" comme on dit).

Dans une idée de survie, je suis bien d'accord avec toi : de toute évidence l'homme est le meilleur (ou plutôt, le groupe d'humains est le meilleur, mais le point reste le même). On est bien plus apte à survivre que d'autres, et on peut s'adapter bien plus vite.

Pour autant, être les meilleurs ne veut pas dire que les autres animaux en sont complétement dépourvus, qu'ils n'ont pas de sensations ou ni qu'ils n'ont pas d'autres qualités impressionnantes, et se rendre compte des capacité qu'ils peuvent avoir malgré un chemin évolutif complétement différents avec d'autres atouts développés reste pour moi très intéressant.