Deux médailles d'or olympique avec des chaussures trouvées dans une poubelle

Proposé par
le
dans

Lors des Jeux olympiques de 1912, Jim Thorpe, un amérindien concourant sous les couleurs américaines, fut victime du vol de ses chaussures le matin même de ses épreuves de décathlon et pentathlon. Il participa finalement avec une paire de chaussures dépareillées trouvées dans une poubelle, et gagna deux médailles d'or. Il dut utiliser une chaussette supplémentaire pour ajuster une des chaussures, trop grande.


Tous les commentaires (49)

a écrit : Et les athlètes noirs qui ont levé un poing ganté de noir à Berlin devant Hitler, tu crois qu'ils avaient autre chose à penser et qu'ils avaient mis des gants car ils avaient froid aux mains et qu'ils levaient le bras pour faire des étirements après l'effort ou tu as compris que c'était un message politique ? Et si athlète peut mettre un gant noir pour faire passer un message politique, tu ne crois pas qu'un autre athlète peut choisir de mettre une chaussette blanche pour la même raison et pas simplement parce qu'une chaussure est trop grande ? Ça y est tu as compris ? Je viens de faire une petite recherche pour vérifier si j'étais vraiment le seul à accorder de l'importance à cette chaussette, comme semblent l'indiquer la plupart de ceux qui m'ont répondu, et bingo, j'ai decouvert que cette photo est devenue virale sur internet pour cette raison, c'est devenu un mème qui représente la volonté de ne pas abandonner, et même la lutte des amérindiens contre l'oppresseur blanc. S'il n'y avait pas eu une chaussette dépareillée, il n'y aurait pas eu une preuve visuelle aussi forte de cette histoire (il y a aussi les lacets qui apparaissent dépareillés sur la photo, mais c'est beaucoup moins visible, d'où l'intérêt de la chaussette blanche). J'espère avoir été bien clair cette fois-ci. Et tu ne peut pas te plaindre qu'il n'y a pas de contenu intéressant : tu savais que cette photo est virale sur internet et représente la volonté de se battre contre l'adversité avant que je le dise ? Afficher tout tu confond pas Jessie Owens et Tommie smSmith accompagné de Jhon Carlos ?
Je me souviens pas de photos de Owens avec des gants

Cela dit ta grande connaissance pourrait m'éclairer à ce.sujet, l'arôme amère de ta suffisance me permettrais d'apprendre encore un truc

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : tu confond pas Jessie Owens et Tommie smSmith accompagné de Jhon Carlos ?
Je me souviens pas de photos de Owens avec des gants

Cela dit ta grande connaissance pourrait m'éclairer à ce.sujet, l'arôme amère de ta suffisance me permettrais d'apprendre encore un truc
D’autant plus que Jessie Owens n’a jamais critiqué Hitler en 1936, au contraire il lui a même serré la main contrairement au président américain de l’époque qui ne l’a pas félicité pour ces médailles (Roosevelt).

a écrit : tu confond pas Jessie Owens et Tommie smSmith accompagné de Jhon Carlos ?
Je me souviens pas de photos de Owens avec des gants

Cela dit ta grande connaissance pourrait m'éclairer à ce.sujet, l'arôme amère de ta suffisance me permettrais d'apprendre encore un truc
Tu as raison, je confonds. Les athlètes avec des gants c'était à Mexico en 1968, en pleine époque des Black Panthers. En 1936 à Berlin devant Hitler, il n'y avait qu'un athlète et il a levé un poing sans gant. JMCMB.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tu as raison, je confonds. Les athlètes avec des gants c'était à Mexico en 1968, en pleine époque des Black Panthers. En 1936 à Berlin devant Hitler, il n'y avait qu'un athlète et il a levé un poing sans gant. JMCMB. Ou as tu vu que Jesse Owens avait levé le poing ? Le favori allemand de l'époque a même félicité Jesse Owens pour son record du monde au 100 mètres. La presse européenne de l'époque en a fait un symbole pour contrer les idées montantes de supériorité de la race aryenne mais cela n'était certainement pas la volonté première de ce sportif qui voulait simplement gagner.

En ce qui concerne l'autre sujet et vu que tu adores les détails photographiques, l'idée de porter des gants noirs vient de Peter Norman, le seul blanc qui était avec eux sur le podium et dont tout le monde a oublié l'existence. Ils avaient d'abord décider d'aller pied nus sur le podium pour dénoncer la pauvreté des noirs américains. Au dernier moment ils décidèrent de porter des gants noirs mais n'avait sur eux qu'une seule paire de gants noirs. Peter Norman leur suggéra d'en porter un chacun et de lever le poing. C'est pourquoi, il y en a un qui lève la main gauche et un qui lève la main droite. Les trois arborent à la poitrine le badge du projet olympique pour les Droits de l’Homme.

a écrit : Ou as tu vu que Jesse Owens avait levé le poing ? Le favori allemand de l'époque a même félicité Jesse Owens pour son record du monde au 100 mètres. La presse européenne de l'époque en a fait un symbole pour contrer les idées montantes de supériorité de la race aryenne mais cela n'était certainement pas la volonté première de ce sportif qui voulait simplement gagner.

En ce qui concerne l'autre sujet et vu que tu adores les détails photographiques, l'idée de porter des gants noirs vient de Peter Norman, le seul blanc qui était avec eux sur le podium et dont tout le monde a oublié l'existence. Ils avaient d'abord décider d'aller pied nus sur le podium pour dénoncer la pauvreté des noirs américains. Au dernier moment ils décidèrent de porter des gants noirs mais n'avait sur eux qu'une seule paire de gants noirs. Peter Norman leur suggéra d'en porter un chacun et de lever le poing. C'est pourquoi, il y en a un qui lève la main gauche et un qui lève la main droite. Les trois arborent à la poitrine le badge du projet olympique pour les Droits de l’Homme.
Afficher tout
Ok. Pas de poing ni de gant à Berlin en 1936. Mon exemple que je situais à Berlin en 1936 était en fait entièrement à Mexico en 1968 (et je ne crois pas que Hitler y assistait même si certains prétendent qu'il aurait survécu à la guerre).

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Mettre une chaussette supplémentaire ne veut pas dire qu'on est obligé de choisir une chaussette d'une couleur complètement différente et, de surcroît, la mettre par dessus. S'il avait voulu que ça ne se voit pas trop qu'il était dépareillé, il aurait pu faire en sorte qu'on ne voit pas de différence au niveau des chaussettes, parce que les chaussures ne semblent pas si différentes que ça à première vue et même la couleur différente des lacets choque moins que celle des chaussettes. Mais on peut aussi regarder la photo sans se demander pourquoi il a choisi que ça se voit ou pourquoi ça lui était indifférent, mais j'avoue que j'ai du mal à comprendre l'intérêt de venir sur ce site si on n'a pas suffisamment de curiosité pour ne pas se poser ce genre de question sur ce genre d'anecdote. Afficher tout T'es pressé, tu vas courir, tu te rends compte qu'il y a trop de jeu sur une des godasses, tu prends la première chaussette qui te tombe sous la main et tu la mets pour compenser.
Il était pas en train de se faire une beauté dans les vestiaires à mon avis si il a été surpris par le vol de ses affaires et il a résolu les problèmes comme ils arrivaient.

Je sais pas y a pas besoin d'être Colombo pour deviner qu'il avait pas le temps de s'occuper de l'esthétique de ses pieds après un vol dans les vestiaires.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : T'es pressé, tu vas courir, tu te rends compte qu'il y a trop de jeu sur une des godasses, tu prends la première chaussette qui te tombe sous la main et tu la mets pour compenser.
Il était pas en train de se faire une beauté dans les vestiaires à mon avis si il a été surpris par le vol de ses affaires e
t il a résolu les problèmes comme ils arrivaient.

Je sais pas y a pas besoin d'être Colombo pour deviner qu'il avait pas le temps de s'occuper de l'esthétique de ses pieds après un vol dans les vestiaires.
Afficher tout
En effet c'est l'explication la plus simple, et c'est d'ailleurs aussi ce qui s'est passé avec le Coca Cola : c'était un sirop qu'on buvait allongé d'eau plate, jusqu'à ce qu'un serveur pressé prenne la première bouteille qui lui est tombée sous la main et c'était de l'eau gazeuse. Mais bon, je vais arrêter de saouler ceux qui ne voient pas l'intérêt de remarquer les conséquences des choix faits dans la précipitation, consciemment ou inconsciemment ou complètement au hasard...

a écrit : En effet c'est l'explication la plus simple, et c'est d'ailleurs aussi ce qui s'est passé avec le Coca Cola : c'était un sirop qu'on buvait allongé d'eau plate, jusqu'à ce qu'un serveur pressé prenne la première bouteille qui lui est tombée sous la main et c'était de l'eau gazeuse. Mais bon, je vais arrêter de saouler ceux qui ne voient pas l'intérêt de remarquer les conséquences des choix faits dans la précipitation, consciemment ou inconsciemment ou complètement au hasard... Afficher tout Perso j'avais aussi tilter sur la chaussette blanche et puis j'ai lu la première source qui parle d'une chaussure trop grande
Mais quand même ça paraissait visible et surtout sur la photo je trouvais que notre héros mettait en valeur ses pieds
Et puis j'étais fier car AAPLR estime que seul les gens intelligents se posaient ce genre de questions
Mais jusqu'à présent j'ai rien trouvé sur le fait que ce soit un geste réfléchi autre qu'un sportif s'équipant et se protégeant pour l'événement de sa vie

Mais après je me dit qu'on aurait fini par se savoir, justement nous parlions des poings levés en 68 on fini par en connaitre la plupart des détails, aujourd'hui personne n'ira dire que c'était une situation banale
Là sur Thorpe est sûr de rien si ce n'est extrapoler, pas grand chose qui pourrait en faire une nouvelle anecdote ici
Il a eu une vie fascinante il aurait sûrement fini par dévoiler quelques secrets sinon ça perd son sens puisque dans la postérité sa symbolique disparaît

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : En effet c'est l'explication la plus simple, et c'est d'ailleurs aussi ce qui s'est passé avec le Coca Cola : c'était un sirop qu'on buvait allongé d'eau plate, jusqu'à ce qu'un serveur pressé prenne la première bouteille qui lui est tombée sous la main et c'était de l'eau gazeuse. Mais bon, je vais arrêter de saouler ceux qui ne voient pas l'intérêt de remarquer les conséquences des choix faits dans la précipitation, consciemment ou inconsciemment ou complètement au hasard... Afficher tout Ben oui, ça fait voyant et s'il avait eu le temps d'y penser ça aurait pu être vu comme un geste symbolique.

Après ce qui lui est exactement passé par la tête à ce moment soit il en a fait part à quelqu'un qui aura pu le transmettre soit il l'a emporté dans la tombe à cause du racisme ingrat qui était la norme de son temps.

Posté le

android

(1)

Répondre