Le plus haut monument aux morts français a une erreur

Proposé par
le
dans

Le poilu du fort d'Antibes est une statue imposante d'un combattant de la Première Guerre mondiale. Avec ses 22 mètres de hauteur, c'est le plus haut monument aux morts de France. Son sculpteur Bouchard a commis une erreur inhabituelle en plaçant l'arme du soldat sur sa gauche.


Tous les commentaires (30)

a écrit : J'ai visité le fort lors de la dernière journée du patrimoine. Et le guide nous a dit que la statue représente un grenadier qui donc tient dans la main droite un grenade et dans la gauche le fusil.
Pas d erreur. Pas de suicide. Dire que je me suis inscrit pour ça
Oui mais même dans le cas où il ne serait pas grenadier, je ne vois pas en quoi mettre l'arme dans la main gauche serait une erreur.
On a pas le droit de représenter un gaucher ? C'est mal ?
En fait je ne comprends même pas cette anecdote

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Et si un soldat est gaucher on lui met forcément l'arme à droite? Racisme anti gauchers.. elles sont où toutes les assocs?... m'en vais créer ma ligue pour la défense de nos droits, nous aussi on veut s'exprimer et passer à la télé! On est que plus ou moins 12% tout le monde s'en fout de nous ...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : L’autre explication daterait du Moyen-âge, et s’appuie sur un détail architectural. A l’époque, les escaliers en colimaçon étaient à la mode, et si vous y avez prêté attention, ils tournent tous dans le sens horaire… Et ce dans un souci de défense ! En effet, les édifices possédant ce genre d’escaliers étaient des demeures souvent riches, le reste de la population se contentant d’échelles ou d’escaliers en bois. En cas d’attaque, de cambriolage ou autre faits divers fréquents à l’époque, on suppose que les habitants se trouvaient dans les étages, pendant que les assaillants entraient par le rez-de-chaussée. Partant du principe que la majorité des personnes vivant à cette période étaient droitières, les gauchers étant forcés de vivre et d’agir comme des droitiers, on remarque que les personnes se trouvant en amont de l’escalier avaient tout le côté droit libre, tant pour dégainer que pour se battre. De leur côté, les assaillants, en aval, étaient gênés par la colonne centrale. De ce fait, l’attaquant, pour avoir autant de champ que son adversaire, devait passer l’arme à gauche. Il se trouvait alors nettement désavantagé, et avait plus de « chance » de mourir. Afficher tout Ils tournent dans le sens horaire... à la descente ! Pour être plus précis et ne pas avoir à préciser si c'est à la descente ou à la montée on dit dextrogyre. Une forme hélicoïdale dextrogyre tourne dans le sens des vis (les plus habituelles, celles qui ont un pas a droite) et des coquillages. Le contraire c'est lévogyre comme les vis des raccords de bouteilles de gaz, des poignées de serrage des couvercles de cocottes-minutes et les fixations des lames de débrousailleuses. Les assemblages lévogyres sont tellement rares que leurs écrous sont souvent identifiés avec une petite saignée pour qu'on les reconnaisse et qu'on sache qu'il faut tourner à l'envers du sens habituel pour les desserrer (vous pouvez vérifier sur le détendeur de votre bouteille de gaz). Et donc la forme dextrogyre est tellement dominante, voire même exclusive dans la nature que je crois que les escaliers en colimaçon sont dextrogyres simplement par habitude de ce sens de rotation. Parce que, pour ce qui est de se défendre à l'épée, je crois plutôt que c'est celui du haut qui est un peu gêné dans ses mouvements dans un escalier dextrogyre et qu'il risque de se cogner le coude dans le pilier central. Et on peut aussi trouver des escaliers lévogyres, par soucis de symétrie : quand il y en a deux, l'architecte peut en mettre un dans chaque sens pour faire joli.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Oui mais même dans le cas où il ne serait pas grenadier, je ne vois pas en quoi mettre l'arme dans la main gauche serait une erreur.
On a pas le droit de représenter un gaucher ? C'est mal ?
En fait je ne comprends même pas cette anecdote
Il n'y a pas de notion de bien ou de mal, il faut juste que tout le monde manoeuvre de la même façon pour que ça soit joli dans les défilés militaires. Ça s'appelle l'ordre serré. Parce que si chacun tenait son arme et la manipulait comme il préfère et marchait comme il a l'habitude à son propre rythme et avec une longueur de pas en fonction de sa taille, il y aurait de la bousculade et peut-être même des blessés dans les défilés et ça ne serait pas très impressionnant !

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ils tournent dans le sens horaire... à la descente ! Pour être plus précis et ne pas avoir à préciser si c'est à la descente ou à la montée on dit dextrogyre. Une forme hélicoïdale dextrogyre tourne dans le sens des vis (les plus habituelles, celles qui ont un pas a droite) et des coquillages. Le contraire c'est lévogyre comme les vis des raccords de bouteilles de gaz, des poignées de serrage des couvercles de cocottes-minutes et les fixations des lames de débrousailleuses. Les assemblages lévogyres sont tellement rares que leurs écrous sont souvent identifiés avec une petite saignée pour qu'on les reconnaisse et qu'on sache qu'il faut tourner à l'envers du sens habituel pour les desserrer (vous pouvez vérifier sur le détendeur de votre bouteille de gaz). Et donc la forme dextrogyre est tellement dominante, voire même exclusive dans la nature que je crois que les escaliers en colimaçon sont dextrogyres simplement par habitude de ce sens de rotation. Parce que, pour ce qui est de se défendre à l'épée, je crois plutôt que c'est celui du haut qui est un peu gêné dans ses mouvements dans un escalier dextrogyre et qu'il risque de se cogner le coude dans le pilier central. Et on peut aussi trouver des escaliers lévogyres, par soucis de symétrie : quand il y en a deux, l'architecte peut en mettre un dans chaque sens pour faire joli. Afficher tout Tu veux dire que les escaliers d’un château fort ne sont pas définis en fonction de la facilité à défendre le dit château mais par habitude de la nature ?
C’est une vrai question.

a écrit : Tu veux dire que les escaliers d’un château fort ne sont pas définis en fonction de la facilité à défendre le dit château mais par habitude de la nature ?
C’est une vrai question.
En tout cas, en m'imaginant à la place d'un défenseur dans un escalier en colimaçon, je n'ai pas eu l'impression que la forme dextrogyre était un avantage pour manier l'épée pour celui qui était en haut. En revanche je trouve que cette forme est plus confortable que l'autre dans la vie de tous les jours, pour aller et venir : je trouve plus naturel de tenir la rampe dans la main droite en montant, par exemple.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Il n'y a pas de notion de bien ou de mal, il faut juste que tout le monde manoeuvre de la même façon pour que ça soit joli dans les défilés militaires. Ça s'appelle l'ordre serré. Parce que si chacun tenait son arme et la manipulait comme il préfère et marchait comme il a l'habitude à son propre rythme et avec une longueur de pas en fonction de sa taille, il y aurait de la bousculade et peut-être même des blessés dans les défilés et ça ne serait pas très impressionnant ! Afficher tout On s'en fout que se soit joli dans un défilé.
Il faut que ce soit efficace au combat. Et pour ça un gaucher doit tenir l'arme à gauche et un droitier à droite.
Donc représenter un soldat gaucher ne devrait pas être considéré comme une erreur mais comme quelque chose de finalement banal. (Même si dans cette anectode on apprend finalement que le gars est grenadier)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : On s'en fout que se soit joli dans un défilé.
Il faut que ce soit efficace au combat. Et pour ça un gaucher doit tenir l'arme à gauche et un droitier à droite.
Donc représenter un soldat gaucher ne devrait pas être considéré comme une erreur mais comme quelque chose de finalement banal. (Même si d
ans cette anectode on apprend finalement que le gars est grenadier) Afficher tout
la statue du soldat ne représente pas un soldat en cours de combat, mais en cours de "garde a vous", de salut aux morts, donc qui répond à un code de tenue particulier. comme dans un défilé quoi.

a écrit : la statue du soldat ne représente pas un soldat en cours de combat, mais en cours de "garde a vous", de salut aux morts, donc qui répond à un code de tenue particulier. comme dans un défilé quoi. Merci pour la précision. ;-)

Posté le

android

(1)

Répondre