De la neige en amiante fut commercialisée

Proposé par
le

Dans les années 30, une fausse neige de décoration à base d'amiante était en vente aux Etats-Unis. Celle-ci a même servi en 1939 dans une des scènes mythiques du magicien d'Oz. La neige était vendue avec le slogan suivant : “It is a safe snow for holiday decorations”, ce qui ne manque pas d'ironie quand on connait aujourd'hui les effets de l'amiante sur la santé.


Commentaires préférés (3)

Ça a été le cas avec tellement de substances, à commencer par le tabac...

Posté le

android

(63)

Répondre

a écrit : Effectivement avec le recul c'est assez surprenant et c'est le cas pour tout effectivement.
Imaginez les futures générations dans 100 ans quand elles sauront qu'on faisait nos besoins dans de l'eau potable ou qu'on lavait absolument tout avec de l'eau potable, vêtements, voiture...
et ce en sachant pertinemment qu'on pourrait en manquer un jour et que c'est déjà le cas dans certaines régions du monde.
Je me demande comment les profs d'histoire expliqueront ça aux élèves, que c'était culturel, relatif à une certaine mentalité, qu'on ne peut pas faire d'anachronisme...
Afficher tout
Je ne comprends pas cette discussion récurrente sur l'utilisation de l'eau potable pour certaines activités.

Comment pourrait-on faire pour avoir 2 circuits d'eau dans toutes les habitations.
Est-ce que tu imagines les travaux qu'il faudrait mettre en oeuvre pour créer un approvisionnement Parallèle pour l'eau non potable.
Et de toute façon, que l'on assainisse l'eau ou pas, elle viendra toujours des mêmes réserves et retournera à la mer par les égouts ou grâce au circuit naturel de l'eau et le cycle recommencera.

Posté le

android

(88)

Répondre

a écrit : Eux même savaient les dangers de l'amiante sinon ils n'auraient pas précisé it's a "safe" snow... C'est probablement par rapport au risque d'incendie. Il y a eu beaucoup d'accidents avec des décorations qui prenaient feu. Et l'amiante à toujours été utilisée pour sa résistance au feu. Alors cette neige très sûre pour ce risque, jusqu'à ce qu'on découvre (ou qu'on admette, parce qu'il y avait peut-être déjà eu des publications) qu'elle est très dangereuse à respirer.

Posté le

android

(75)

Répondre


Tous les commentaires (76)

Ça a été le cas avec tellement de substances, à commencer par le tabac...

Posté le

android

(63)

Répondre

a écrit : Ça a été le cas avec tellement de substances, à commencer par le tabac... Effectivement avec le recul c'est assez surprenant et c'est le cas pour tout effectivement.
Imaginez les futures générations dans 100 ans quand elles sauront qu'on faisait nos besoins dans de l'eau potable ou qu'on lavait absolument tout avec de l'eau potable, vêtements, voiture... et ce en sachant pertinemment qu'on pourrait en manquer un jour et que c'est déjà le cas dans certaines régions du monde.
Je me demande comment les profs d'histoire expliqueront ça aux élèves, que c'était culturel, relatif à une certaine mentalité, qu'on ne peut pas faire d'anachronisme...

Posté le

android

(1)

Répondre

Eux même savaient les dangers de l'amiante sinon ils n'auraient pas précisé it's a "safe" snow...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Effectivement avec le recul c'est assez surprenant et c'est le cas pour tout effectivement.
Imaginez les futures générations dans 100 ans quand elles sauront qu'on faisait nos besoins dans de l'eau potable ou qu'on lavait absolument tout avec de l'eau potable, vêtements, voiture...
et ce en sachant pertinemment qu'on pourrait en manquer un jour et que c'est déjà le cas dans certaines régions du monde.
Je me demande comment les profs d'histoire expliqueront ça aux élèves, que c'était culturel, relatif à une certaine mentalité, qu'on ne peut pas faire d'anachronisme...
Afficher tout
Je ne comprends pas cette discussion récurrente sur l'utilisation de l'eau potable pour certaines activités.

Comment pourrait-on faire pour avoir 2 circuits d'eau dans toutes les habitations.
Est-ce que tu imagines les travaux qu'il faudrait mettre en oeuvre pour créer un approvisionnement Parallèle pour l'eau non potable.
Et de toute façon, que l'on assainisse l'eau ou pas, elle viendra toujours des mêmes réserves et retournera à la mer par les égouts ou grâce au circuit naturel de l'eau et le cycle recommencera.

Posté le

android

(88)

Répondre

a écrit : Eux même savaient les dangers de l'amiante sinon ils n'auraient pas précisé it's a "safe" snow... C'est probablement par rapport au risque d'incendie. Il y a eu beaucoup d'accidents avec des décorations qui prenaient feu. Et l'amiante à toujours été utilisée pour sa résistance au feu. Alors cette neige très sûre pour ce risque, jusqu'à ce qu'on découvre (ou qu'on admette, parce qu'il y avait peut-être déjà eu des publications) qu'elle est très dangereuse à respirer.

Posté le

android

(75)

Répondre

Et aussi le kit de jeu avec des substances radioactives pour les enfants

a écrit : Effectivement avec le recul c'est assez surprenant et c'est le cas pour tout effectivement.
Imaginez les futures générations dans 100 ans quand elles sauront qu'on faisait nos besoins dans de l'eau potable ou qu'on lavait absolument tout avec de l'eau potable, vêtements, voiture...
et ce en sachant pertinemment qu'on pourrait en manquer un jour et que c'est déjà le cas dans certaines régions du monde.
Je me demande comment les profs d'histoire expliqueront ça aux élèves, que c'était culturel, relatif à une certaine mentalité, qu'on ne peut pas faire d'anachronisme...
Afficher tout
Alors vas y explique nous comment tu voudrais procéder. J'attends et te souhaite bon courage.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Effectivement avec le recul c'est assez surprenant et c'est le cas pour tout effectivement.
Imaginez les futures générations dans 100 ans quand elles sauront qu'on faisait nos besoins dans de l'eau potable ou qu'on lavait absolument tout avec de l'eau potable, vêtements, voiture...
et ce en sachant pertinemment qu'on pourrait en manquer un jour et que c'est déjà le cas dans certaines régions du monde.
Je me demande comment les profs d'histoire expliqueront ça aux élèves, que c'était culturel, relatif à une certaine mentalité, qu'on ne peut pas faire d'anachronisme...
Afficher tout
Le problème c'est pas de gâcher de l'eau potable en lavant sa voiture, car l'eau se renouvelle, le problème c'est quand on pollue les nappes phréatiques et c'est pour ça qu'on risque de manquer d'eau potable si les sources sont polluées.

Posté le

android

(22)

Répondre

a écrit : Je ne comprends pas cette discussion récurrente sur l'utilisation de l'eau potable pour certaines activités.

Comment pourrait-on faire pour avoir 2 circuits d'eau dans toutes les habitations.
Est-ce que tu imagines les travaux qu'il faudrait mettre en oeuvre pour créer un approv
isionnement Parallèle pour l'eau non potable.
Et de toute façon, que l'on assainisse l'eau ou pas, elle viendra toujours des mêmes réserves et retournera à la mer par les égouts ou grâce au circuit naturel de l'eau et le cycle recommencera.
Afficher tout
Non mais déjà avoir un circuit qui réutilise l'eau du lave vaisselle ou de la machine à laver et qui alimente les toilettes après un filtre ; rajouter à ça la récupération de l'eau de pluie, ça économiserait de l'eau potable à défaut de la remplacer complètement dans nos toilettes.

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Non mais déjà avoir un circuit qui réutilise l'eau du lave vaisselle ou de la machine à laver et qui alimente les toilettes après un filtre ; rajouter à ça la récupération de l'eau de pluie, ça économiserait de l'eau potable à défaut de la remplacer complètement dans nos toilettes. Comment peut-ou avoir des raisonnements aussi ridicules? L'eau est une ressource difficilement délocalisable. Ne pas utiliser l'eau là où il n'y a pas de pénurie ne résout en rien les problèmes de ceux qui en manquent. Ce qui importe surtout, ce n'est pas d'utiliser trop d'eau là où il y en a suffisamment, mais d'avoir un bon système d'assainissemen et de lutter contre la pollution.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Le problème c'est pas de gâcher de l'eau potable en lavant sa voiture, car l'eau se renouvelle, le problème c'est quand on pollue les nappes phréatiques et c'est pour ça qu'on risque de manquer d'eau potable si les sources sont polluées. Justement si certaines sources sont inutilisables à cause de la pollution, n'aggravons pas les choses en gaspillant de l'eau provenant de celles qui n'ont rien pour l'instant.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Comment peut-ou avoir des raisonnements aussi ridicules? L'eau est une ressource difficilement délocalisable. Ne pas utiliser l'eau là où il n'y a pas de pénurie ne résout en rien les problèmes de ceux qui en manquent. Ce qui importe surtout, ce n'est pas d'utiliser trop d'eau là où il y en a suffisamment, mais d'avoir un bon système d'assainissemen et de lutter contre la pollution. Afficher tout Comment peut-on manquer à ce point d'éducation et de courtoisie ?
As-tu saisi que je soulignais l'ironie de tout ça ? Je sais très bien qu'on ne peut faire circuler l'eau aussi facilement dans le monde. En plus tu réponds au mauvais commentaire. Bref...

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Je ne comprends pas cette discussion récurrente sur l'utilisation de l'eau potable pour certaines activités.

Comment pourrait-on faire pour avoir 2 circuits d'eau dans toutes les habitations.
Est-ce que tu imagines les travaux qu'il faudrait mettre en oeuvre pour créer un approv
isionnement Parallèle pour l'eau non potable.
Et de toute façon, que l'on assainisse l'eau ou pas, elle viendra toujours des mêmes réserves et retournera à la mer par les égouts ou grâce au circuit naturel de l'eau et le cycle recommencera.
Afficher tout
Comment ont-ils fait dans les années 50/60 pour équiper tout les logements de salles de bain et de toilettes privatives et pour relier des milliers de logements au tout à l'égout ?

Ils ont fait des travaux évidemment, au niveau privé, mais aussi des aménagements public, ils ont investi, mais surtout, il ont fait de la pub pour ce nouveau système, cherchant à faire entrer dans la tête de chaque personne que le progrès était en marche et que la salle de bain privative en faisait parti. Avant ça, il n'y avait que rarement l'eau courante, et des toilettes partagés dans les immeubles les plus modernes..

Bref, l'utilisation de l'eau pourrait effectivement être plus écologique, mais aussi plus économique, et pas forcement en mettant en place des circuits parallèle, mais en utilisant l'eau plusieurs fois par exemple, via des circuit internes (une fois pour la vaisselles puis une fois pour les toilettes par ex.), ce qui réduirait la pollution en réduisant le nombres de traitements nécessaires avant réutilisation d'un litre d'eau (traitements qui ont un impacte sur l'environnement).

Enfin, si tu te pose vraiment la question, et que tu cherche vraiment des réponses, renseigne toi sur le sujet, des tas de gens plus intelligents que nous se penchent sur la question, et attendent que le marché économique s'intéresse aux solutions qu'ils proposent pour les mettre en pratique.

On s'éloigne un petit peu de l'amiante mais cela reste un sujet intéressant. Je ne suis pas spécialiste du tout du sujet mais un copain ingénieur chez Véolia m'avait dit un jour qu'il était stupide en France de vouloir à tout prix économiser l'eau pour sauver la planète. Cela sert uniquement à faire des économies sur vos factures.

Finalement le processus d'assainissement fonctionne bien mieux si l'eau à traiter est "polluée" en dessous d'un certain %, en d'autres termes un mélange d'eau grise issues de nos toilettes, de nos douches, de notre vaisselle et de l'eau propre considéré comme "gachée". Si jamais tout le monde se met à drastiquement économiser l'eau et à ne rejeter que de l'eau grise vraiment sale, les stations d'épuration risque de ne plus fonctionner correctement ou il faudra rajouter de l'eau extraite d'un milieu naturel pour diluer cette pollution.

On retrouve le même problème avec les incinérateurs de déchets. Depuis que l'on trie notre carton de mieux en mieux, les incinérateurs de déchets fonctionnent de moins en moins bien et parfois on rajoute du carton dans les déchets usuels pour favoriser leur combustion.

Pas facile d'être écolo.

a écrit : Je ne comprends pas cette discussion récurrente sur l'utilisation de l'eau potable pour certaines activités.

Comment pourrait-on faire pour avoir 2 circuits d'eau dans toutes les habitations.
Est-ce que tu imagines les travaux qu'il faudrait mettre en oeuvre pour créer un approv
isionnement Parallèle pour l'eau non potable.
Et de toute façon, que l'on assainisse l'eau ou pas, elle viendra toujours des mêmes réserves et retournera à la mer par les égouts ou grâce au circuit naturel de l'eau et le cycle recommencera.
Afficher tout
C’est le cas en Allemagne ! Et les allemands ne comprennent pas que l’on puisse utiliser de l’eau potable dans la cuvette des toilettes. Ils nous prennent pour fous

a écrit : Effectivement avec le recul c'est assez surprenant et c'est le cas pour tout effectivement.
Imaginez les futures générations dans 100 ans quand elles sauront qu'on faisait nos besoins dans de l'eau potable ou qu'on lavait absolument tout avec de l'eau potable, vêtements, voiture...
et ce en sachant pertinemment qu'on pourrait en manquer un jour et que c'est déjà le cas dans certaines régions du monde.
Je me demande comment les profs d'histoire expliqueront ça aux élèves, que c'était culturel, relatif à une certaine mentalité, qu'on ne peut pas faire d'anachronisme...
Afficher tout
D'un point de vue hygiénique, ça paraît évident qu'il faut de l'eau propre dans les toilettes. Comment imaginer livrer son intimité à de l'eau contenant des germes. Ça serait la porte d'entrée de bien des déconvenues.

Pour en revenir à l'anecdote, aux US était vendu dans les années 50 le kit de jeu nucléaire pour enfant. Avec une véritable dose de radium à l'intérieur.
Good old days..

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Je ne comprends pas cette discussion récurrente sur l'utilisation de l'eau potable pour certaines activités.

Comment pourrait-on faire pour avoir 2 circuits d'eau dans toutes les habitations.
Est-ce que tu imagines les travaux qu'il faudrait mettre en oeuvre pour créer un approv
isionnement Parallèle pour l'eau non potable.
Et de toute façon, que l'on assainisse l'eau ou pas, elle viendra toujours des mêmes réserves et retournera à la mer par les égouts ou grâce au circuit naturel de l'eau et le cycle recommencera.
Afficher tout
Avoir 2 circuit d'eau dans les habitations c'est pas vraiment un problème si c'est pensé dès la construction (et c'est de plus en plus le cas).
Dans notre maison familiale qui a déjà presque 60 ans, on a une citerne d'eau de pluie, sur lesquels sont branchés les toilettes, les machines a laver, et les robinets extérieurs.

Faire des rénovations en ce sens parait déja plus compliqué, c'est vrai.

La quantité d'eau potable ou non ne changera probablement pas des masses (la terre est 'en circuit fermé' donc toute l'eau redevient de l'eau, effectivement), par contre traiter de l'eau coute de l'énergie, necessite des infrastructures, etc.

Si on pouvait éviter de devoir traiter la consommation des toilettes (...30% de l'eau utilisée par les ménages), ca ferait une belle économie quand même. P

a écrit : D'un point de vue hygiénique, ça paraît évident qu'il faut de l'eau propre dans les toilettes. Comment imaginer livrer son intimité à de l'eau contenant des germes. Ça serait la porte d'entrée de bien des déconvenues.

Pour en revenir à l'anecdote, aux US était vendu dans les a
nnées 50 le kit de jeu nucléaire pour enfant. Avec une véritable dose de radium à l'intérieur.
Good old days..
Afficher tout
En Belgique, dans certaines zones, les permis de construire peuvent n'être accordés que pour les maisons intégrant une citerne de récupération des eaux pluviales (entre 5.000 et 10.000 L selon la taille du ménage). C'est donc obligatoire pour toute nouvelle construction (à voir si le règlement ne varie pas d'une commune à l'autre).

Cette citerne peut être directement relié à un réseau parallèle permettant de faire fonctionner les toilettes, les machines à laver (linge et vaisselle), arroser le jardin. Cette eau de pluie est filtrée (par des filtres à changer tous les ans) et il n'y aucun risque de contamination à quoique ce soit. En tout cas, certainement pas plus que se baigner dans un lac ou une rivière.

Inconvénient du système, aucun bypass possible. Si la citerne est vide, il n'y a plus d'eau pour ces équipements. Il faudra donc remplir la cuve avec de l'eau potable en cas de forte sècheresse...


PS : en terme d'hygiène et d'eau potable et notamment les toilettes, je trouve que l'utilisation en Europe de papier toilette est une aberration totale. Que ce soit en Asie (Japon par exemple) ou au magreb, on s’essuie les fesses avec de l'eau et on évite ainsi de mettre des quantités faramineuses de papier (avec traitement chimique la plupart du temps) dans les égouts qui viennent grossir les quantités d'eau à traiter. Pour ceux qui me disent que cela fait encore de l'eau consommée en plus, je crois qu'une chasse d'eau sans papier toilette peut largement être diminué pour atteindre un volume d'eau nécessaire à l'évacuation.

a écrit : Justement si certaines sources sont inutilisables à cause de la pollution, n'aggravons pas les choses en gaspillant de l'eau provenant de celles qui n'ont rien pour l'instant. Apparemment tu n'as toujours pas compris alors j'insiste : l'eau se renouvelle ! Qu'on puise ou qu'on ne puise pas dans une nappe phréatique, elle ne va pas s'épuiser comme si c'était une mine de charbon. Elle se reremplit en permanence. Il peut y avoir un problème si on puise trop, et ça ce n'est pas l'eau des toilettes ou pour laver la voiture qui crée des problèmes si on n'est pas dans une région aride, mais même dans une région suffisamment arrosée par la pluie pour subvenir aux besoins des habitants, une pénurie peut survenir à cause de l'arrosage agricole parce que les cultures ne sont pas adaptées au climat et nécessitent donc un arrosage important ou suite à l'installation d'usines d'embouteillage. Sinon, tant qu'on ne consomme pas plus que la capacité de renouvellement de la nappe phréatique, économiser l'eau ne sert pas à grand'chose, et le fait qu'une nappe devienne inutilisable à cause d'une pollution n'a rien à voir avec le fait qu'on ait économisé ou pas.