Il refuse de tuer une mouche et se retrouve envoyé au front par Hitler

Proposé par
le
dans

Fritz Darges fut un officier militaire nazi. Durant une réunion militaire, une mouche dans la salle irrita Hitler, qui lui demanda de la tuer. Fritz refusa en plaisantant, considérant que puisque la mouche volait, ce devait être le travail de l’armée de l’air. Il fut immédiatement envoyé par Hitler au combat sur le front de l’Est.


Commentaires préférés (3)

Ce qui prouve une fois de plus que les dictateurs en général et Hitler en particulier, étaient/sont vraiment des gros gros c...ns.

Ca me rappelle une fois de plus Kaamelott:

Arthur
-Ah mais merde avec Pendragon ! Fallait pas lui parler comme ci, il aurait jamais accepté ça, quand on lui marchait sur le pied il vous crevait un oeil... Moi quand on me marche sur le pied, eh bah on me dit pardon, et puis j'réponds c'est pas grave ! J'suis pas une espèce de gros taré à qui on peut jamais rien dire !

A noter que Fritz tout joyeux luron qu'il est n'en veut pas du tout à Hitler et dit que ça reste son plus beau souvenir et qu'il le servirait encore si c'était possible.

Pas du tout rancunier !

On l'imagine dans les tranchées à dire :"tout ça a cause d'une mouche..."

a écrit : Ce qui prouve une fois de plus que les dictateurs en général et Hitler en particulier, étaient/sont vraiment des gros gros c...ns.

Ca me rappelle une fois de plus Kaamelott:

Arthur
-Ah mais merde avec Pendragon ! Fallait pas lui parler comme ci, il aurait jamais accepté ça, quand o
n lui marchait sur le pied il vous crevait un oeil... Moi quand on me marche sur le pied, eh bah on me dit pardon, et puis j'réponds c'est pas grave ! J'suis pas une espèce de gros taré à qui on peut jamais rien dire ! Afficher tout
Aujourd’hui quand on parle d’un sujet sensible, on atteint tres rapidement le point godwin. Mais si le sujet et déjà « godwiné » on atteint un autre point très surprenant : le Point Perceval.

(Ce n’est en aucun cas une critique, mais forcé de constater que les citations de Kaamelott reviennent très souvent sur le tapis, pour mon plus grand plaisir.)


Tous les commentaires (39)

Ce qui prouve une fois de plus que les dictateurs en général et Hitler en particulier, étaient/sont vraiment des gros gros c...ns.

Ca me rappelle une fois de plus Kaamelott:

Arthur
-Ah mais merde avec Pendragon ! Fallait pas lui parler comme ci, il aurait jamais accepté ça, quand on lui marchait sur le pied il vous crevait un oeil... Moi quand on me marche sur le pied, eh bah on me dit pardon, et puis j'réponds c'est pas grave ! J'suis pas une espèce de gros taré à qui on peut jamais rien dire !

Fritz:"Elle a pas fait Furher celle-là!haha"
Hitler:"Oh je vais me le faire. Helmut sors moi le Leopard...J'arrive."

Posté le

android

(3)

Répondre

Après si longtemps sous cocaïne et amphétamines, l’on en devient un tantinet irritable!

a écrit : Ce qui prouve une fois de plus que les dictateurs en général et Hitler en particulier, étaient/sont vraiment des gros gros c...ns.

Ca me rappelle une fois de plus Kaamelott:

Arthur
-Ah mais merde avec Pendragon ! Fallait pas lui parler comme ci, il aurait jamais accepté ça, quand o
n lui marchait sur le pied il vous crevait un oeil... Moi quand on me marche sur le pied, eh bah on me dit pardon, et puis j'réponds c'est pas grave ! J'suis pas une espèce de gros taré à qui on peut jamais rien dire ! Afficher tout
C'est exactement ça ! Très bonne analyse !

Posté le

android

(2)

Répondre

A noter que Fritz tout joyeux luron qu'il est n'en veut pas du tout à Hitler et dit que ça reste son plus beau souvenir et qu'il le servirait encore si c'était possible.

Pas du tout rancunier !

On l'imagine dans les tranchées à dire :"tout ça a cause d'une mouche..."

Un allemand qui s appelle fritz on pourrait croire à une mauvaise blague.

Il n etait peut-être pas rancunier car il a été promu lieutenant colonel en 44 et surtout quil a survécu au front.
Sinon ça démontre à quel point, et quoi que l on puisse dire, les européens ont eu de la chance d avoir Hitler comme adversaire et non ses généraux qui auraient agi de manière plus rationnelle.
Cette guerre fût meurtrière mais aurait pu l etre encore plus si elle avait duré dans le temps.

Posté le

android

(30)

Répondre

a écrit : Ce qui prouve une fois de plus que les dictateurs en général et Hitler en particulier, étaient/sont vraiment des gros gros c...ns.

Ca me rappelle une fois de plus Kaamelott:

Arthur
-Ah mais merde avec Pendragon ! Fallait pas lui parler comme ci, il aurait jamais accepté ça, quand o
n lui marchait sur le pied il vous crevait un oeil... Moi quand on me marche sur le pied, eh bah on me dit pardon, et puis j'réponds c'est pas grave ! J'suis pas une espèce de gros taré à qui on peut jamais rien dire ! Afficher tout
Aujourd’hui quand on parle d’un sujet sensible, on atteint tres rapidement le point godwin. Mais si le sujet et déjà « godwiné » on atteint un autre point très surprenant : le Point Perceval.

(Ce n’est en aucun cas une critique, mais forcé de constater que les citations de Kaamelott reviennent très souvent sur le tapis, pour mon plus grand plaisir.)

a écrit : Un allemand qui s appelle fritz on pourrait croire à une mauvaise blague.

Il n etait peut-être pas rancunier car il a été promu lieutenant colonel en 44 et surtout quil a survécu au front.
Sinon ça démontre à quel point, et quoi que l on puisse dire, les européens ont eu de la chance d avoir Hitler
comme adversaire et non ses généraux qui auraient agi de manière plus rationnelle.
Cette guerre fût meurtrière mais aurait pu l etre encore plus si elle avait duré dans le temps.
Afficher tout
6 ans c’est déjà pas mal quand même ;)

a écrit : Un allemand qui s appelle fritz on pourrait croire à une mauvaise blague.

Il n etait peut-être pas rancunier car il a été promu lieutenant colonel en 44 et surtout quil a survécu au front.
Sinon ça démontre à quel point, et quoi que l on puisse dire, les européens ont eu de la chance d avoir Hitler
comme adversaire et non ses généraux qui auraient agi de manière plus rationnelle.
Cette guerre fût meurtrière mais aurait pu l etre encore plus si elle avait duré dans le temps.
Afficher tout
Promu lieutenant-colonel en 1944... ca me fait penser à Paulus qui a été promu Maréchal à Stalingrad dans le but qu'il continue à être bien obéissant... mais ca a pas bien marché.
Hitler se servait de ça pour garder ses subordonnés dans le rétroviseur, la carotte et le bâton. Pour lui, les grades ne voulaient pas dire grand chose, faut pas oublier qu'il n'était que Caporal... oui, comme le Caporal Blutch, un sous officier, quoi!
Par contre, je te rejoins à 100% sur le fait que Hitler au pouvoir était une bonne chose car, la première fois qu'il s'est vraiment planté, pendant la bataille d'Angleterre (en arrêtant de cibler la R.A.F en priorité), c'est à dire quasiment dès le début de la guerre, il n'a cessé d'accumuler les conneries.

D’ailleurs, même les alliés en avaient conscience, dès 1942, il valait mieux qu'il reste au pouvoir, ses généraux voulaient stabiliser le front Russe, c'était la meilleure chose à faire, mais non, on fonce dans le tas, et comme si ça suffisait pas, on va diviser nos forces, ce qui est la pire connerie à faire dans une guerre totale qu'on est pas certain de gagner...

a écrit : Promu lieutenant-colonel en 1944... ca me fait penser à Paulus qui a été promu Maréchal à Stalingrad dans le but qu'il continue à être bien obéissant... mais ca a pas bien marché.
Hitler se servait de ça pour garder ses subordonnés dans le rétroviseur, la carotte et le bâton. Pour lui, les grades ne voulaien
t pas dire grand chose, faut pas oublier qu'il n'était que Caporal... oui, comme le Caporal Blutch, un sous officier, quoi!
Par contre, je te rejoins à 100% sur le fait que Hitler au pouvoir était une bonne chose car, la première fois qu'il s'est vraiment planté, pendant la bataille d'Angleterre (en arrêtant de cibler la R.A.F en priorité), c'est à dire quasiment dès le début de la guerre, il n'a cessé d'accumuler les conneries.

D’ailleurs, même les alliés en avaient conscience, dès 1942, il valait mieux qu'il reste au pouvoir, ses généraux voulaient stabiliser le front Russe, c'était la meilleure chose à faire, mais non, on fonce dans le tas, et comme si ça suffisait pas, on va diviser nos forces, ce qui est la pire connerie à faire dans une guerre totale qu'on est pas certain de gagner...
Afficher tout
En même temps, l’Europe au Risk c’est le pire des continents à défendre ;)

heureusement nous avons Nicontrarié pour nous apprendre ce scoop extraordinaire que les dictateurs sont des gens très méchants

a écrit : heureusement nous avons Nicontrarié pour nous apprendre ce scoop extraordinaire que les dictateurs sont des gens très méchants Il n’a pas dit méchant, il a dit « con ».

Petit blague (qui marche bien avec les dictateurs sanguinaires) :

- Sais-tu pourquoi Hitler ne buvait pas de vin blanc ?

- Non ?

- Parce que ça le rendait méchant...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : heureusement nous avons Nicontrarié pour nous apprendre ce scoop extraordinaire que les dictateurs sont des gens très méchants Alors que les présidents démocratiquement élus sont super gentils, N'EST CE PAS?

En même temps sur ce coup je comprends vraiment pas Hitler.. Si la mouche elle vole, c'est logique ce qu'il a dit le gars. Ou alors peut-être que hitler l'a pris comme du snobisme par rapport à la DCA?

Il s'en sort bien .. déclencher la furher du père Adolph en pleine réunion militaire ... Aie aïe..

Posté le

android

(1)

Répondre

Soit il a pas d'humour, soit il n'a pas supporté cette légère insubordination. Hitler piquait des colères monstres. Personne n'osait lui annoncer de mauvaises nouvelles. Au point qu'il a longtemps cru gagner la guerre sur le front russe.

a écrit : En même temps, l’Europe au Risk c’est le pire des continents à défendre ;) Dans Civilization aussi! ^^

a écrit : heureusement nous avons Nicontrarié pour nous apprendre ce scoop extraordinaire que les dictateurs sont des gens très méchants J'ai pas employé le mot "con" à la légère, la plupart du temps (parce qu'il doit y avoir des exceptions mais j'en ai pas en tête, là^^), ces personnes sont persuadées d'être les seules "capables", ils n'écoutent personne, c'est quand même bien une preuve de connerie (en plus de celle de l'anecdote) non?
Après qu'ils soient méchants, c'est une autre affaire, c'est plutôt de la parano, dirais-je, parce que la méchanceté est quelquechose de relatif.