A New York, des voitures passerelles régulaient le trafic de 2 tunnels

Proposé par
le
dans

Afin de réguler le trafic routier, la police de New York disposait de voitures "passerelles" dans le Lincoln Tunnel et le Holland Tunnel. Installées en 1955, ces voitures électriques étroites possédaient un siège pivotant afin de rouler dans les deux sens le long des voies. La voiture du Holland Tunnel a été opérationnelle jusqu'au printemps 2011.

Des boutons poussoirs permettaient de contrôler la vitesse, soit 6 ou 12 milles à l'heure, avec un moteur de 240 volts et 3 chevaux-vapeur.


Commentaires préférés (3)

J'ai mal aux bronches pour ces pauvres flics qui assuraient ce genre de service.

a écrit : Pas assez pour voyager dans le temps ca depend de l'unité. 12 milles "quoi?" par heure... l'unité de distance du système impérial est le mile, pas le mille (1000). il y a une faute de frappe dans l'anecdote.

Pour ceux qui n'auraient pas saisi la référence, la vitesse nécessaire au voyage dans le temps est de 86 miles/h (source: la trilogie de retour vers le futur).

Posté le

android

(40)

Répondre


Tous les commentaires (33)

J'ai mal aux bronches pour ces pauvres flics qui assuraient ce genre de service.

a écrit : 12 milles à l'heure ! Ça va vite ! Pas assez pour voyager dans le temps

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : J'ai mal aux bronches pour ces pauvres flics qui assuraient ce genre de service. On me dit dans l’oreillette qu’en 1955, la pollution automobile n’existait pas. On m’aurait menti ? Il est certain que l’air ne devait pas être très sain. Surtout que les exigences de ventilation n’étaient surement pas les mêmes qu’aujourd’hui.
Je me demande aussi quel était leur rôle véritablement, car dans un tunnel soumis à des bouchons, la marge de manœuvre est assez limitée. Je ne vois pas trop en quoi il pouvait réguler le trafic à moins que ce soit plus un rôle dissuasif contre les comportements dangereux.

a écrit : Pas assez pour voyager dans le temps ca depend de l'unité. 12 milles "quoi?" par heure... l'unité de distance du système impérial est le mile, pas le mille (1000). il y a une faute de frappe dans l'anecdote.

Pour ceux qui n'auraient pas saisi la référence, la vitesse nécessaire au voyage dans le temps est de 86 miles/h (source: la trilogie de retour vers le futur).

Posté le

android

(40)

Répondre

a écrit : ca depend de l'unité. 12 milles "quoi?" par heure... l'unité de distance du système impérial est le mile, pas le mille (1000). il y a une faute de frappe dans l'anecdote.

Pour ceux qui n'auraient pas saisi la référence, la vitesse nécessaire au voyage dans le temps est de 86
miles/h (source: la trilogie de retour vers le futur). Afficher tout
88 mph

Posté le

android

(31)

Répondre

a écrit : 12 milles à l'heure ! Ça va vite ! Au moins, ils avaient un moyen de transport. Moi je marche

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : ca depend de l'unité. 12 milles "quoi?" par heure... l'unité de distance du système impérial est le mile, pas le mille (1000). il y a une faute de frappe dans l'anecdote.

Pour ceux qui n'auraient pas saisi la référence, la vitesse nécessaire au voyage dans le temps est de 86
miles/h (source: la trilogie de retour vers le futur). Afficher tout
Décidément, ces derniers temps, je n'arrive plus à écrire français. C'est effectivement 12 miles par heure soit 19 km/h. Il s'agit d'une mauvaise traduction.

Même si wikipedia écrit "mille" et "mille par heure" en français. fr.wikipedia.org/wiki/Mille_terrestre_international
fr.wikipedia.org/wiki/Mille_par_heure

9Gag m'a permis de le savoir ! Je peux enfin me dire que cette appli n'est pas qu'une perte de temps :o)

Posté le

android

(5)

Répondre

Je trouve que ça ressemble plus à une draisine qu'à une voiture.

a écrit : ca depend de l'unité. 12 milles "quoi?" par heure... l'unité de distance du système impérial est le mile, pas le mille (1000). il y a une faute de frappe dans l'anecdote.

Pour ceux qui n'auraient pas saisi la référence, la vitesse nécessaire au voyage dans le temps est de 86
miles/h (source: la trilogie de retour vers le futur). Afficher tout
Il me semble que c'est 88 miles/h... ;-)

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : ca depend de l'unité. 12 milles "quoi?" par heure... l'unité de distance du système impérial est le mile, pas le mille (1000). il y a une faute de frappe dans l'anecdote.

Pour ceux qui n'auraient pas saisi la référence, la vitesse nécessaire au voyage dans le temps est de 86
miles/h (source: la trilogie de retour vers le futur). Afficher tout
88 miles/h s’il te plaît !

a écrit : ca depend de l'unité. 12 milles "quoi?" par heure... l'unité de distance du système impérial est le mile, pas le mille (1000). il y a une faute de frappe dans l'anecdote.

Pour ceux qui n'auraient pas saisi la référence, la vitesse nécessaire au voyage dans le temps est de 86
miles/h (source: la trilogie de retour vers le futur). Afficher tout
Vous le savez sans doute déjà mais pour info, il y a le mile, qui vaut 1609m (petit moyen mnémotechnique pour s'en souvenir : "un- cis-eau - neuf") mais aussi le mille marin qui s'écrit bien avec deux L et qui vaut 1852m... Mais ça m'étonnerait quand même que les 2 L soient pas une erreur dans l'anecdote

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Vous le savez sans doute déjà mais pour info, il y a le mile, qui vaut 1609m (petit moyen mnémotechnique pour s'en souvenir : "un- cis-eau - neuf") mais aussi le mille marin qui s'écrit bien avec deux L et qui vaut 1852m... Mais ça m'étonnerait quand même que les 2 L soient pas une erreur dans l'anecdote Pour le coup, je ne sais pas si une réponse est valable. Il faudrait appeler l'Académie.

Avant 1866, on écrivait "mille" pour les unités de longueur anglaises et américaines (qui n'avait d'ailleurs pas la même valeur avant). Nous avons ensuite écrit "mile" mais sans intégrer le mot au dictionnaire, du moins pas pendant un siècle.

On pourrait contester et dire que "mile" est un mot anglais alors que la version francisé du mot existe depuis longtemps et qu'il faudrait utiliser le terme "mille" (prononcé [maïl]).
Puis on peut également se dire que vu le peu de fois où on utilise cette unité dans les textes français et la confusion évidente qui en résulterait avec notre système décimale et le nombre mille, il est bien plus aisé d'écrire "mile" pour les unités terrestres anglo-saxones et préciser nautique pour l'unité maritime du "mille nautique". De cette manière, aucune confusion entre le "mile", le nombre "mille" et le "mille nautique".

D'autres ne sont pas d'accord (comme les québécois) :
rouleaum.wordpress.com/2013/11/21/mile-ou-mille/

C'est un policier ou un mannequin ? ^^

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : On me dit dans l’oreillette qu’en 1955, la pollution automobile n’existait pas. On m’aurait menti ? Il est certain que l’air ne devait pas être très sain. Surtout que les exigences de ventilation n’étaient surement pas les mêmes qu’aujourd’hui.
Je me demande aussi quel était leur rôle véritablement, car dans un t
unnel soumis à des bouchons, la marge de manœuvre est assez limitée. Je ne vois pas trop en quoi il pouvait réguler le trafic à moins que ce soit plus un rôle dissuasif contre les comportements dangereux. Afficher tout
Tout simplement parce que, dans certaines circonstances, ralentir le trafic permet de faire circuler plus de véhicules (moins de distances de sécurité) et donc d'augmenter la fluidité et le débit en limitant l'effet "accordéon".
Ce concept n'est valable que sur des voies express (sans carrefours/stop/feux) et ce tunnel en est une, forcément^^, c'est pour cette raison, d'ailleurs que la vitesse limite sur le périph Parisien a été abaissée. C'est paradoxal, mais ça fonctionne.

a écrit : Je trouve que ça ressemble plus à une draisine qu'à une voiture. Et la carrosserie? ;)

a écrit : Pour le coup, je ne sais pas si une réponse est valable. Il faudrait appeler l'Académie.

Avant 1866, on écrivait "mille" pour les unités de longueur anglaises et américaines (qui n'avait d'ailleurs pas la même valeur avant). Nous avons ensuite écrit "mile" mais sans inté
grer le mot au dictionnaire, du moins pas pendant un siècle.

On pourrait contester et dire que "mile" est un mot anglais alors que la version francisé du mot existe depuis longtemps et qu'il faudrait utiliser le terme "mille" (prononcé [maïl]).
Puis on peut également se dire que vu le peu de fois où on utilise cette unité dans les textes français et la confusion évidente qui en résulterait avec notre système décimale et le nombre mille, il est bien plus aisé d'écrire "mile" pour les unités terrestres anglo-saxones et préciser nautique pour l'unité maritime du "mille nautique". De cette manière, aucune confusion entre le "mile", le nombre "mille" et le "mille nautique".

D'autres ne sont pas d'accord (comme les québécois) :
rouleaum.wordpress.com/2013/11/21/mile-ou-mille/
Afficher tout
Cf. "Le Petit Prince" , chap. I :
"Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée".
Le mille nautique (ou marin) est donc utilisé également en aéronautique.
Exact ?

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : ca depend de l'unité. 12 milles "quoi?" par heure... l'unité de distance du système impérial est le mile, pas le mille (1000). il y a une faute de frappe dans l'anecdote.

Pour ceux qui n'auraient pas saisi la référence, la vitesse nécessaire au voyage dans le temps est de 86
miles/h (source: la trilogie de retour vers le futur). Afficher tout
erreuuurrrrr!

Alors tu fais comme dans l infanterie tu te tires ailleurs...

Posté le

android

(4)

Répondre