Un faussaire français de talent

Proposé par
le
dans

Eric Piedoie Le Tiec est un artiste et faussaire français ayant reproduit ou même créé des oeuvres de Lautrec, Chagall, César etc. Ses dessins et peintures sont d'une telle qualité qu'ils ont été vendus et exposés. Certains modèles sont d'ailleurs encore en circulation et lui firent gagner des millions.


Commentaires préférés (3)

Certains faussaire ont du talent. Certains faux billets valent maintenant plus cher que la valeur indiqué dessus. Il me semble avoir lu une anecdote jmcmb sur ce sujet.

Posté le

android

(52)

Répondre

Pas inutile de savoir que Le Tiec a quand même fait 10 ans de prison pour avoir copier des grands maîtres... A mettre en parallèle avec, par exemple, l'homicide involontaire (accident de chasse, accident de la route quand il y a preuve d'une infraction flagrante, donc le maxi possible...) où tu prends dans les deux cas 5 ans, peine maximum. On peut aussi parler de "violence conjugale" qui engendre 5 ans maxi si l'ITT est de moins de 8 jours...
N'y a t-il pas là un léger "décallage" des sanctions ? :)

a écrit : Pas inutile de savoir que Le Tiec a quand même fait 10 ans de prison pour avoir copier des grands maîtres... A mettre en parallèle avec, par exemple, l'homicide involontaire (accident de chasse, accident de la route quand il y a preuve d'une infraction flagrante, donc le maxi possible...) où tu prends dans les deux cas 5 ans, peine maximum. On peut aussi parler de "violence conjugale" qui engendre 5 ans maxi si l'ITT est de moins de 8 jours...
N'y a t-il pas là un léger "décallage" des sanctions ? :)
Afficher tout
C'est toute l'ambiguïté de la compréhension même de la loi. Le législateur considere qu'un homicide involontaire donc non voulu, sans sang-froid est une double peine à la fois par la mort de la victime mais aussi majoritairement par la culpabilité de la victime qui peut voir sa vie dévasté au moment où il prend conscience de son acte. Alors dans ce cas là peine est avant tout représentative pour signifier à la famille de la victime que la justice agit, et dans le cas du coupable d'avoir une sanction qui soit proportionnel à son acte avec pour objectif rapide une réinsertion du style "ligne rouge franchi". Cela ne peut pas être comparé à un meurtre intentionnel dont le caractère est prémédité.

Dans le cas des faussaires, la peine est lourde car comme l'état est le premier faussaire pas des règles diverses dont monétaires, il ne faut absolument pas que quelqu'un le double! Ça perturbe l'ordre établi et met à mal le système de valeur financière créé car la base est la confiance présumé du peuple en u seul organe qui donne le ton. D'où les craintes avec les cryptomonnaies.


Tous les commentaires (36)

Certains faussaire ont du talent. Certains faux billets valent maintenant plus cher que la valeur indiqué dessus. Il me semble avoir lu une anecdote jmcmb sur ce sujet.

Posté le

android

(52)

Répondre

Pas inutile de savoir que Le Tiec a quand même fait 10 ans de prison pour avoir copier des grands maîtres... A mettre en parallèle avec, par exemple, l'homicide involontaire (accident de chasse, accident de la route quand il y a preuve d'une infraction flagrante, donc le maxi possible...) où tu prends dans les deux cas 5 ans, peine maximum. On peut aussi parler de "violence conjugale" qui engendre 5 ans maxi si l'ITT est de moins de 8 jours...
N'y a t-il pas là un léger "décallage" des sanctions ? :)

a écrit : Pas inutile de savoir que Le Tiec a quand même fait 10 ans de prison pour avoir copier des grands maîtres... A mettre en parallèle avec, par exemple, l'homicide involontaire (accident de chasse, accident de la route quand il y a preuve d'une infraction flagrante, donc le maxi possible...) où tu prends dans les deux cas 5 ans, peine maximum. On peut aussi parler de "violence conjugale" qui engendre 5 ans maxi si l'ITT est de moins de 8 jours...
N'y a t-il pas là un léger "décallage" des sanctions ? :)
Afficher tout
C'est toute l'ambiguïté de la compréhension même de la loi. Le législateur considere qu'un homicide involontaire donc non voulu, sans sang-froid est une double peine à la fois par la mort de la victime mais aussi majoritairement par la culpabilité de la victime qui peut voir sa vie dévasté au moment où il prend conscience de son acte. Alors dans ce cas là peine est avant tout représentative pour signifier à la famille de la victime que la justice agit, et dans le cas du coupable d'avoir une sanction qui soit proportionnel à son acte avec pour objectif rapide une réinsertion du style "ligne rouge franchi". Cela ne peut pas être comparé à un meurtre intentionnel dont le caractère est prémédité.

Dans le cas des faussaires, la peine est lourde car comme l'état est le premier faussaire pas des règles diverses dont monétaires, il ne faut absolument pas que quelqu'un le double! Ça perturbe l'ordre établi et met à mal le système de valeur financière créé car la base est la confiance présumé du peuple en u seul organe qui donne le ton. D'où les craintes avec les cryptomonnaies.

Comme le crime de fausse monnaie qui est puni de 30 ans de prison, faire un tel crime à grande échelle pourrait réellement perturber une économie, au moins localement, d’où la sanction lourde

Pour les fausses copies, elles participent à faire douter de la véracité de chaque oeuvre d’un artiste qui ne reçoit plus le revenu escompté, pendant que le faussaire s’enrichit sur sa seule compétence à fausser, pas à créer.

a écrit : C'est toute l'ambiguïté de la compréhension même de la loi. Le législateur considere qu'un homicide involontaire donc non voulu, sans sang-froid est une double peine à la fois par la mort de la victime mais aussi majoritairement par la culpabilité de la victime qui peut voir sa vie dévasté au moment où il prend conscience de son acte. Alors dans ce cas là peine est avant tout représentative pour signifier à la famille de la victime que la justice agit, et dans le cas du coupable d'avoir une sanction qui soit proportionnel à son acte avec pour objectif rapide une réinsertion du style "ligne rouge franchi". Cela ne peut pas être comparé à un meurtre intentionnel dont le caractère est prémédité.

Dans le cas des faussaires, la peine est lourde car comme l'état est le premier faussaire pas des règles diverses dont monétaires, il ne faut absolument pas que quelqu'un le double! Ça perturbe l'ordre établi et met à mal le système de valeur financière créé car la base est la confiance présumé du peuple en u seul organe qui donne le ton. D'où les craintes avec les cryptomonnaies.
Afficher tout
A la limite, je veux bien entendre ça pour l'homicide "involontaire" ; mais encore que... Un mec qui roule à 180 devant une école et écrase un gamin, prendra 5 ans maxi. Je vois là un sérieux problème quand même, quand un autre qui copie un Rembrandt en prendra 10 ! Et puis tu ne parles que des homicides involontaires pour me répondre : quid du gars qui tabasse sa femme et l'envoie 8 jours à l'hosto ? Il prend 5 ans seulement maxi aussi...
Donc, chez nous, il vaut largement mieux tabasser sa femme que de faire une bonne copie du Rembrandt, dans son atelier, tranquille et sans emmerder personne ; copie de Rembrandt dont, soit dit en passant, 99,9% de la population s'en branle complètement !
Ce n'est pas de l'ambigüité de la Loi, elle est très claire... Je la comprends très bien, et c'est pour ça qu'elle me choque un peu :)

a écrit : Comme le crime de fausse monnaie qui est puni de 30 ans de prison, faire un tel crime à grande échelle pourrait réellement perturber une économie, au moins localement, d’où la sanction lourde

Pour les fausses copies, elles participent à faire douter de la véracité de chaque oeuvre d’un artiste qui ne reçoi
t plus le revenu escompté, pendant que le faussaire s’enrichit sur sa seule compétence à fausser, pas à créer. Afficher tout
Donc à ton sens, "faire douter de la véracité d'une oeuvre" mérite deux fois plus de prison qu'un gars qui tabasse sa femme ? Ce n'est quand même pas ça que tu veux me dire, si ?
Je ne comprends pas bien ton argument non plus sur le revenu que doit percevoir l'artiste, etc... Ca fait un moment que Chagall et Lautrec ne touchent plus rien :) Il n'y a pas de "royalities" pour ça, ni même pour la famille... Tu confonds avec les livres, la musique, etc, qu'on peut parfois copier gratuitement ; là oui tu pénalises l'auteur.

a écrit : C'est toute l'ambiguïté de la compréhension même de la loi. Le législateur considere qu'un homicide involontaire donc non voulu, sans sang-froid est une double peine à la fois par la mort de la victime mais aussi majoritairement par la culpabilité de la victime qui peut voir sa vie dévasté au moment où il prend conscience de son acte. Alors dans ce cas là peine est avant tout représentative pour signifier à la famille de la victime que la justice agit, et dans le cas du coupable d'avoir une sanction qui soit proportionnel à son acte avec pour objectif rapide une réinsertion du style "ligne rouge franchi". Cela ne peut pas être comparé à un meurtre intentionnel dont le caractère est prémédité.

Dans le cas des faussaires, la peine est lourde car comme l'état est le premier faussaire pas des règles diverses dont monétaires, il ne faut absolument pas que quelqu'un le double! Ça perturbe l'ordre établi et met à mal le système de valeur financière créé car la base est la confiance présumé du peuple en u seul organe qui donne le ton. D'où les craintes avec les cryptomonnaies.
Afficher tout
"... la culpabilité de la victime qui peut voir sa vie dévasté au moment où il prend conscience de son acte..."

Ne serait-ce pas plutôt la culpabilité de celui qui a commis l'acte, et non de la victime ? ;)

a écrit : C'est toute l'ambiguïté de la compréhension même de la loi. Le législateur considere qu'un homicide involontaire donc non voulu, sans sang-froid est une double peine à la fois par la mort de la victime mais aussi majoritairement par la culpabilité de la victime qui peut voir sa vie dévasté au moment où il prend conscience de son acte. Alors dans ce cas là peine est avant tout représentative pour signifier à la famille de la victime que la justice agit, et dans le cas du coupable d'avoir une sanction qui soit proportionnel à son acte avec pour objectif rapide une réinsertion du style "ligne rouge franchi". Cela ne peut pas être comparé à un meurtre intentionnel dont le caractère est prémédité.

Dans le cas des faussaires, la peine est lourde car comme l'état est le premier faussaire pas des règles diverses dont monétaires, il ne faut absolument pas que quelqu'un le double! Ça perturbe l'ordre établi et met à mal le système de valeur financière créé car la base est la confiance présumé du peuple en u seul organe qui donne le ton. D'où les craintes avec les cryptomonnaies.
Afficher tout
Dans le même sens, j’ai un jour demande à un ami avocat des détails sur la loi, révolté par une histoire sordide de pedophilie.

Je lui disais : si ça ne tenait qu’à moi, je foutrais le mec en prison à vie !

Et lui de m’expliquer :
Ok c’est terrible. Maintenant imagine que tu mettes la peine maximale pour ça... qu’est qui empêcherait du coup un pedophile de tuer sa victime après un viol ? S’il sait qu’il ne risque rien de plus que s’il la laisse partir sans la tuer...

Voilà c’est tout pour moi :)

a écrit : A la limite, je veux bien entendre ça pour l'homicide "involontaire" ; mais encore que... Un mec qui roule à 180 devant une école et écrase un gamin, prendra 5 ans maxi. Je vois là un sérieux problème quand même, quand un autre qui copie un Rembrandt en prendra 10 ! Et puis tu ne parles que des homicides involontaires pour me répondre : quid du gars qui tabasse sa femme et l'envoie 8 jours à l'hosto ? Il prend 5 ans seulement maxi aussi...
Donc, chez nous, il vaut largement mieux tabasser sa femme que de faire une bonne copie du Rembrandt, dans son atelier, tranquille et sans emmerder personne ; copie de Rembrandt dont, soit dit en passant, 99,9% de la population s'en branle complètement !
Ce n'est pas de l'ambigüité de la Loi, elle est très claire... Je la comprends très bien, et c'est pour ça qu'elle me choque un peu :)
Afficher tout
Je comprends tout à fait ton raisonnement et pourquoi cela te révolte.
Toutefois, les peines sont en adéquation avec le préjudice subi par la société. Elles ne sont pas en adéquation entre elles sauf pour un crime identique et les différentes circonstances.
On pénalise un meurtre puis plus fortement un meurtre avec préméditation. Par contre entre un meurtre et faire de la fausse monnaie la loi ne donne aucun rapport de peines car ce sont deux sujets complètement différents. Dans un cas, il y a une victime et ces proches, cela cause un fort préjudice à quelques personnes. Dans un autre, la société entière est victime, cela cause préjudice à tout le monde sur un fait moins grave. les peines sont donc « calculées » en conséquence et parfois on se retrouve avec des peines identiques pour deux crimes complètement différents et à des positions vraiment différentes sur notre échelle de moral. Simplement, la loi les considère de façon différente mais arrive au même résultat sans aucune corrélation entre les deux.

C’est mon avis et analyse personnelle. Je le comprend comme ça et cela peut bien sûr être erroné dans sa logique. Ensuite il ne faut pas oublier que de manière général les actes de faux et usage de faux sont très souvent durement pénalisé car ils mettent en doute l’ensemble d’un système basé sur la confiance.

a écrit : Je comprends tout à fait ton raisonnement et pourquoi cela te révolte.
Toutefois, les peines sont en adéquation avec le préjudice subi par la société. Elles ne sont pas en adéquation entre elles sauf pour un crime identique et les différentes circonstances.
On pénalise un meurtre puis plus fortement un meu
rtre avec préméditation. Par contre entre un meurtre et faire de la fausse monnaie la loi ne donne aucun rapport de peines car ce sont deux sujets complètement différents. Dans un cas, il y a une victime et ces proches, cela cause un fort préjudice à quelques personnes. Dans un autre, la société entière est victime, cela cause préjudice à tout le monde sur un fait moins grave. les peines sont donc « calculées » en conséquence et parfois on se retrouve avec des peines identiques pour deux crimes complètement différents et à des positions vraiment différentes sur notre échelle de moral. Simplement, la loi les considère de façon différente mais arrive au même résultat sans aucune corrélation entre les deux.

C’est mon avis et analyse personnelle. Je le comprend comme ça et cela peut bien sûr être erroné dans sa logique. Ensuite il ne faut pas oublier que de manière général les actes de faux et usage de faux sont très souvent durement pénalisé car ils mettent en doute l’ensemble d’un système basé sur la confiance.
Afficher tout
Le débat se disperse un peu, mais de mon point de vue, le faussaire qui a arnaqué un mec qui peut se payer des oeuvres d'art supercher qui mange 10 ans VS homicide involontaire 5 ans... reconnais qu'il y a un problème.
(H.S je me suis fait un jour arnaquer de 2 mois de salaire sur l'achat d'une caisse pourrie y'a 15 ans mais comme je ne gagne pas 300 000€ par mois, tout le monde s'en fout, mais la cloche qui a acheté un faux Picasso... BREF)

Pour en revenir à l'anecdote, de nos jours, les "faussaires" se font de plus en plus rares et préfèrent vendre des authentiques copies de grande qualité, où il reversera une part à l'artiste original où sa descendance, ça rapporte moins, mais c'est légal (où quand on contourne les règles, quoi!^^)

a écrit : Donc à ton sens, "faire douter de la véracité d'une oeuvre" mérite deux fois plus de prison qu'un gars qui tabasse sa femme ? Ce n'est quand même pas ça que tu veux me dire, si ?
Je ne comprends pas bien ton argument non plus sur le revenu que doit percevoir l'artiste, etc... Ca fait
un moment que Chagall et Lautrec ne touchent plus rien :) Il n'y a pas de "royalities" pour ça, ni même pour la famille... Tu confonds avec les livres, la musique, etc, qu'on peut parfois copier gratuitement ; là oui tu pénalises l'auteur. Afficher tout
Le marché de l'art est le deuxième marché au monde après le marché de la finance. Tu n'as pas idée de la quantité d'argent que représentent les oeuvres d'art et donc des conséquences de vendre des fausses toiles. Contrairement à ce que tu crois, tout le monde ne s'en fout pas d'un Rembrandt et même ceux qui s'en foutent n'ont pas consience de l'importance ne serait-ce que financière de ces oeuvres dans notre société.
Manifestement, vu ton intérêt plus que modeste pour l'art, tu n'es pas en mesure de décider de la situation.
Comprends bien que les gens qui fixent les lois pour la contrefaçon d'oeuvres connaissent l'univers de l'art, les tenants et les aboutissants de la question, ce qui n'est clairement pas ton cas.
On sent presque du mépris pour l'art dans tes interventions. (C'est vrai, on s'en fout d'un faussaire ! Ça ne concerne pas les vrais gens...)
Enfin, tu nous dis que les artistes étant morts, la question des royalties ne se pose plus, mais déjà on ne saura sans doute jamais tous les artistes que ce faussaire a imité : dans le lot, certains ou leurs héritiers sont peut-être encore vivants ou en possession de leurs droits et en sont donc spoliés.

C'est quand même curieux de trouver que 10 ans de prison pour un mec qui a détourné des millions d'euros c'est pas justifiable ! (Ah ben non, c'est de l'argent de nantis).
Que tu trouves que 5 ans de prison pour battre une femme, ce n'est pas suffisant, c'est tout à fait juste, mais que tu fasses ce parallèle avec cette affaire, c'est insensé. Y a des tas d'autres peines de prison absurdes...

Bref, évite de cracher ta colère sur la justice comme par hasard quand ça parle d'art : le petit laïus "l'art ça sert à rien" devient lassant, et c'est particulièrement affligeant sur une application de culture générale comme SCMB.

Je terminerai par cette petite remarque à méditer la prochaine fois qu'il te vient l'envie de penser que tout le monde s'en fout de l'art : sache que tout ce qui est non naturel, absolument tous les artefacts que tu vois et utilises dans ta vie sont le résultat du travail d'artistes. Ta voiture, ta fourchette, ta brosse à dent, même ton PQ sont passés par les mains d'un artiste.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je comprends tout à fait ton raisonnement et pourquoi cela te révolte.
Toutefois, les peines sont en adéquation avec le préjudice subi par la société. Elles ne sont pas en adéquation entre elles sauf pour un crime identique et les différentes circonstances.
On pénalise un meurtre puis plus fortement un meu
rtre avec préméditation. Par contre entre un meurtre et faire de la fausse monnaie la loi ne donne aucun rapport de peines car ce sont deux sujets complètement différents. Dans un cas, il y a une victime et ces proches, cela cause un fort préjudice à quelques personnes. Dans un autre, la société entière est victime, cela cause préjudice à tout le monde sur un fait moins grave. les peines sont donc « calculées » en conséquence et parfois on se retrouve avec des peines identiques pour deux crimes complètement différents et à des positions vraiment différentes sur notre échelle de moral. Simplement, la loi les considère de façon différente mais arrive au même résultat sans aucune corrélation entre les deux.

C’est mon avis et analyse personnelle. Je le comprend comme ça et cela peut bien sûr être erroné dans sa logique. Ensuite il ne faut pas oublier que de manière général les actes de faux et usage de faux sont très souvent durement pénalisé car ils mettent en doute l’ensemble d’un système basé sur la confiance.
Afficher tout
Je saupoudre ton développement d'un avis perso :

5 ans, c'est long et en même temps...
Ta vie qui change du tout au tout du jour au lendemain : plus de travail, plus d'accès libre à tes biens ni à tes proches, plus le choix de ta nourriture, de tes activités etc. Je pense que, d'une certaine manière, tu t'habitues à cette vie en 5 ans. Pour finir par retrouver la liberté. Ça doit pas être facile. Ça et la différence entre les "fautes contre les personnes" et celles "contre la société", pour lesquelles les dangers pour l'ordre public sont plus grands, me fait penser que 5 ans pour un homicide involontaire c'est suffisant.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : A la limite, je veux bien entendre ça pour l'homicide "involontaire" ; mais encore que... Un mec qui roule à 180 devant une école et écrase un gamin, prendra 5 ans maxi. Je vois là un sérieux problème quand même, quand un autre qui copie un Rembrandt en prendra 10 ! Et puis tu ne parles que des homicides involontaires pour me répondre : quid du gars qui tabasse sa femme et l'envoie 8 jours à l'hosto ? Il prend 5 ans seulement maxi aussi...
Donc, chez nous, il vaut largement mieux tabasser sa femme que de faire une bonne copie du Rembrandt, dans son atelier, tranquille et sans emmerder personne ; copie de Rembrandt dont, soit dit en passant, 99,9% de la population s'en branle complètement !
Ce n'est pas de l'ambigüité de la Loi, elle est très claire... Je la comprends très bien, et c'est pour ça qu'elle me choque un peu :)
Afficher tout
Les circonstances aggravantes existent pour l'homicide involontaire commis par le conducteur d'un véhicule, et les peines peuvent alors aller jusqu'à 10 ans. Dans le cas d'un chauffard qui renverserait un gamin à 180 devant une école, la peine de 10 ans me paraît probable.

Posté le

android

(6)

Répondre

Désolé j'ai peut-être pas tout compris, mais si quelqu'un peut m'éclairer sur le fait de "créer une œuvre" d'un maître, autant la reproduction je comprend mais si il à créé une œuvre elle est bien de sa personne et non du peintre qu'il copie.

Posté le

android

(1)

Répondre

Le mec il a vu ca hier sur facebook, il fair un post.
C’est toujours pareil ce site, je vois un truc intéressant mais tout vient de facebook en fait.

a écrit : Le marché de l'art est le deuxième marché au monde après le marché de la finance. Tu n'as pas idée de la quantité d'argent que représentent les oeuvres d'art et donc des conséquences de vendre des fausses toiles. Contrairement à ce que tu crois, tout le monde ne s'en fout pas d'un Rembrandt et même ceux qui s'en foutent n'ont pas consience de l'importance ne serait-ce que financière de ces oeuvres dans notre société.
Manifestement, vu ton intérêt plus que modeste pour l'art, tu n'es pas en mesure de décider de la situation.
Comprends bien que les gens qui fixent les lois pour la contrefaçon d'oeuvres connaissent l'univers de l'art, les tenants et les aboutissants de la question, ce qui n'est clairement pas ton cas.
On sent presque du mépris pour l'art dans tes interventions. (C'est vrai, on s'en fout d'un faussaire ! Ça ne concerne pas les vrais gens...)
Enfin, tu nous dis que les artistes étant morts, la question des royalties ne se pose plus, mais déjà on ne saura sans doute jamais tous les artistes que ce faussaire a imité : dans le lot, certains ou leurs héritiers sont peut-être encore vivants ou en possession de leurs droits et en sont donc spoliés.

C'est quand même curieux de trouver que 10 ans de prison pour un mec qui a détourné des millions d'euros c'est pas justifiable ! (Ah ben non, c'est de l'argent de nantis).
Que tu trouves que 5 ans de prison pour battre une femme, ce n'est pas suffisant, c'est tout à fait juste, mais que tu fasses ce parallèle avec cette affaire, c'est insensé. Y a des tas d'autres peines de prison absurdes...

Bref, évite de cracher ta colère sur la justice comme par hasard quand ça parle d'art : le petit laïus "l'art ça sert à rien" devient lassant, et c'est particulièrement affligeant sur une application de culture générale comme SCMB.

Je terminerai par cette petite remarque à méditer la prochaine fois qu'il te vient l'envie de penser que tout le monde s'en fout de l'art : sache que tout ce qui est non naturel, absolument tous les artefacts que tu vois et utilises dans ta vie sont le résultat du travail d'artistes. Ta voiture, ta fourchette, ta brosse à dent, même ton PQ sont passés par les mains d'un artiste.
Afficher tout
J'aurais à redire sur le fond sur chacune de tes phrases, mais je n'ai pas envie de m'étaler ici, alors je ne répondrai que sur la forme. Tu prends une grande "hauteur" (que je qualifierais presque de "fatuïté" :) pour parler de ce que tu présumes de mon rapport avec l'art, alors que je parle, moi, de "justice" et ce que je ressens d'inégalité de traitement... Sur ce sujet précis, le seul dont je parle, tu me dis qu'il est "insensé de faire le parallèle", avec pour tout argument le fait que "il existe d'autres peines de prison absurdes" ; j'en déduis que pour toi, puisqu'il existe d'autres cas "absurdes", tout est bien dans le meilleur des mondes, c'est ça ? Puisqu'il en existe d'autres on ne parle pas de celle-là ?
Tu as raison sur un point cependant ; "je ne suis pas en mesure de décider de la situation"... Toi non plus d'ailleurs :) Mais est-ce que, puisque je ne suis pas en mesure de décider, je dois fermer ma gueule quand ce que je crois être une forme d'"injustice" me saute aux yeux ?
Bref, descend un peu du "piedestal culturel", relis bien tout ce qui est écrit dans les coms et tu éviteras peut-être de tirer des conclusions un peu hatives sur les gens :)

a écrit : Le marché de l'art est le deuxième marché au monde après le marché de la finance. Tu n'as pas idée de la quantité d'argent que représentent les oeuvres d'art et donc des conséquences de vendre des fausses toiles. Contrairement à ce que tu crois, tout le monde ne s'en fout pas d'un Rembrandt et même ceux qui s'en foutent n'ont pas consience de l'importance ne serait-ce que financière de ces oeuvres dans notre société.
Manifestement, vu ton intérêt plus que modeste pour l'art, tu n'es pas en mesure de décider de la situation.
Comprends bien que les gens qui fixent les lois pour la contrefaçon d'oeuvres connaissent l'univers de l'art, les tenants et les aboutissants de la question, ce qui n'est clairement pas ton cas.
On sent presque du mépris pour l'art dans tes interventions. (C'est vrai, on s'en fout d'un faussaire ! Ça ne concerne pas les vrais gens...)
Enfin, tu nous dis que les artistes étant morts, la question des royalties ne se pose plus, mais déjà on ne saura sans doute jamais tous les artistes que ce faussaire a imité : dans le lot, certains ou leurs héritiers sont peut-être encore vivants ou en possession de leurs droits et en sont donc spoliés.

C'est quand même curieux de trouver que 10 ans de prison pour un mec qui a détourné des millions d'euros c'est pas justifiable ! (Ah ben non, c'est de l'argent de nantis).
Que tu trouves que 5 ans de prison pour battre une femme, ce n'est pas suffisant, c'est tout à fait juste, mais que tu fasses ce parallèle avec cette affaire, c'est insensé. Y a des tas d'autres peines de prison absurdes...

Bref, évite de cracher ta colère sur la justice comme par hasard quand ça parle d'art : le petit laïus "l'art ça sert à rien" devient lassant, et c'est particulièrement affligeant sur une application de culture générale comme SCMB.

Je terminerai par cette petite remarque à méditer la prochaine fois qu'il te vient l'envie de penser que tout le monde s'en fout de l'art : sache que tout ce qui est non naturel, absolument tous les artefacts que tu vois et utilises dans ta vie sont le résultat du travail d'artistes. Ta voiture, ta fourchette, ta brosse à dent, même ton PQ sont passés par les mains d'un artiste.
Afficher tout
Je trouve votre commentaire particulièrement condescendant et déplacé vis-à-vis de Rem170, qui n’a, à aucun moment, dis ou laissé penser que « l’art ca sert à rien »!
Monter sur ses grands chevaux pour défendre l’art de cette façon est au mieux contre-productif, au pire insultant.

L’art c’est vaste mais mettre dans le même panier un designer de PQ et Rembrandt c’est délicat! Rem170 avançait seulement l’idée que l’achat de chefs-d’œuvres de la peinture, la plupart du temps hors de prix, ne concerne que ceux qui peuvent se le permettre. Quand à retrouver des faux dans les musées c’est très souvent le cas car ces derniers exposent parfois délibérément des copies afin de préserver les originaux.

Ensuite l’on pourrait très facilement défendre l’idée qu’un faussaire qui travail si bien qu’il trompe tout le monde et produit des « chefs-d’œuvres » fait preuve de beaucoup de talent, de persévérance et d’ingéniosité et ne mérite peut-être pas 10 ans de prison au regard d’autres crimes aboutissant à la même sentence, mais « dura lex sed lex ». Du reste pour qu’un « système entier » se sente mis en danger par quelques individus isolés il faut que ce système soit bien fragile et peu sûr de sa légitimité! Je conçois très bien que cela rentre dans le cadre du leadership et de la discipline la plus élémentaire (comme on le voit à l’armée) et qu’un système ne doit montrer aucune faille pour paraître viable mais c’est tout à fait attaquable et sujet à la remise en question.

Enfin concernant la propriété intellectuelle et la rémunération des artistes nous sommes nombreux (et notamment dans le milieu de l’art) à penser que les sommes d’argent parfois en jeux sont absurdes et vont à l’encontre d’une certaine conception de l’art voyant ce dernier plutôt comme un don à l’humanité que comme une obole à la vanité et que l’art devrait circuler gratuitement (ou presque) tant que l’artiste a de quoi vivre dignement (cf le statut de l’intermittence en France).

a écrit : Je trouve votre commentaire particulièrement condescendant et déplacé vis-à-vis de Rem170, qui n’a, à aucun moment, dis ou laissé penser que « l’art ca sert à rien »!
Monter sur ses grands chevaux pour défendre l’art de cette façon est au mieux contre-productif, au pire insultant.

L’art c’est vaste m
ais mettre dans le même panier un designer de PQ et Rembrandt c’est délicat! Rem170 avançait seulement l’idée que l’achat de chefs-d’œuvres de la peinture, la plupart du temps hors de prix, ne concerne que ceux qui peuvent se le permettre. Quand à retrouver des faux dans les musées c’est très souvent le cas car ces derniers exposent parfois délibérément des copies afin de préserver les originaux.

Ensuite l’on pourrait très facilement défendre l’idée qu’un faussaire qui travail si bien qu’il trompe tout le monde et produit des « chefs-d’œuvres » fait preuve de beaucoup de talent, de persévérance et d’ingéniosité et ne mérite peut-être pas 10 ans de prison au regard d’autres crimes aboutissant à la même sentence, mais « dura lex sed lex ». Du reste pour qu’un « système entier » se sente mis en danger par quelques individus isolés il faut que ce système soit bien fragile et peu sûr de sa légitimité! Je conçois très bien que cela rentre dans le cadre du leadership et de la discipline la plus élémentaire (comme on le voit à l’armée) et qu’un système ne doit montrer aucune faille pour paraître viable mais c’est tout à fait attaquable et sujet à la remise en question.

Enfin concernant la propriété intellectuelle et la rémunération des artistes nous sommes nombreux (et notamment dans le milieu de l’art) à penser que les sommes d’argent parfois en jeux sont absurdes et vont à l’encontre d’une certaine conception de l’art voyant ce dernier plutôt comme un don à l’humanité que comme une obole à la vanité et que l’art devrait circuler gratuitement (ou presque) tant que l’artiste a de quoi vivre dignement (cf le statut de l’intermittence en France).
Afficher tout
Merci @GIFGIF... j'avais juste parlé de la "forme" sur le com de @soeurdupuma, et tu abordes le "fond" avec brio :)
Avec un argument auquel je n'avais pensé, mais qui a effectivement droit de place : "la fragilité et la légitimité d'un système", qui serait mis à mal par quelques individus seulement. Chapeau l'artiste ! :)

a écrit : Le marché de l'art est le deuxième marché au monde après le marché de la finance. Tu n'as pas idée de la quantité d'argent que représentent les oeuvres d'art et donc des conséquences de vendre des fausses toiles. Contrairement à ce que tu crois, tout le monde ne s'en fout pas d'un Rembrandt et même ceux qui s'en foutent n'ont pas consience de l'importance ne serait-ce que financière de ces oeuvres dans notre société.
Manifestement, vu ton intérêt plus que modeste pour l'art, tu n'es pas en mesure de décider de la situation.
Comprends bien que les gens qui fixent les lois pour la contrefaçon d'oeuvres connaissent l'univers de l'art, les tenants et les aboutissants de la question, ce qui n'est clairement pas ton cas.
On sent presque du mépris pour l'art dans tes interventions. (C'est vrai, on s'en fout d'un faussaire ! Ça ne concerne pas les vrais gens...)
Enfin, tu nous dis que les artistes étant morts, la question des royalties ne se pose plus, mais déjà on ne saura sans doute jamais tous les artistes que ce faussaire a imité : dans le lot, certains ou leurs héritiers sont peut-être encore vivants ou en possession de leurs droits et en sont donc spoliés.

C'est quand même curieux de trouver que 10 ans de prison pour un mec qui a détourné des millions d'euros c'est pas justifiable ! (Ah ben non, c'est de l'argent de nantis).
Que tu trouves que 5 ans de prison pour battre une femme, ce n'est pas suffisant, c'est tout à fait juste, mais que tu fasses ce parallèle avec cette affaire, c'est insensé. Y a des tas d'autres peines de prison absurdes...

Bref, évite de cracher ta colère sur la justice comme par hasard quand ça parle d'art : le petit laïus "l'art ça sert à rien" devient lassant, et c'est particulièrement affligeant sur une application de culture générale comme SCMB.

Je terminerai par cette petite remarque à méditer la prochaine fois qu'il te vient l'envie de penser que tout le monde s'en fout de l'art : sache que tout ce qui est non naturel, absolument tous les artefacts que tu vois et utilises dans ta vie sont le résultat du travail d'artistes. Ta voiture, ta fourchette, ta brosse à dent, même ton PQ sont passés par les mains d'un artiste.
Afficher tout
Juste une question, tu est dans un musée en flammes, devant toi y'a un gosse en train de chialer sous la Joconde, tu ne peux en sauver qu'un des deux... tu vois où on veut en venir?
Oui, je suis quelqu'un de très terre à terre! ;)

Allez, pour détendre l'atmosphère, une citation du film "Démolition Man:
Journaliste
-Comment justifiez-vous la destruction d'un supermarché de 5 millions de dollars pour sauver une fillette dont la rançon n'était que de 25 000 dollars?
Gamine
-Va te faire foutre, toi!
Spartan
-Haha, bien envoyé!

Bon dimanche a tous. ;)