Les oies peuvent-elles permettre aux avions d'économiser du carburant ?

Proposé par
le
dans

Pour diminuer la consommation en kérosène des avions, Airbus veut s'inspirer de la formation en V des oies. Ces dernières adoptent ce vol particulier afin d'économiser de l'énergie, et les ingénieurs du constructeur pensent pouvoir diminuer de 10% la consommation des avions s'ils copiaient leur mode de vol en se suivant à 3 kilomètres.


Commentaires préférés (3)

La "technique" est sûrement efficace en effet pour réduire la consommation, mais je ne comprends pas bien l'objectif d'Airbus dans cette démonstration : est-ce juste de prouver quelque chose, ou d'appliquer ça aux avions de lignes ? Car je ne vois pas bien alors comment on pourrait l'appliquer... Il faudrait revoir tous les plans de vols, tous les horaires, de toutes les compagnies ! Faire attendre les premiers décollés pour que le "V" se forme à la bonne altitude pour tous les avions concernés sur la même destination... Faire accepter ça à tout le monde et le mettre en place...
On n'y est pas encore ! :)

a écrit : D’ailleurs je me suis toujours dit qu’on devrait faire cela entre deux péages d’autoroute. On attache une dizaine de voitures ensemble et on diminue drastiquement la consommation de carburant sur une portion du voyage. Lui il est à deux doigts d'inventer le train

Posté le

android

(247)

Répondre

a écrit : Lui il est à deux doigts d'inventer le train Tu m'as bien fait rire... Vraiment très drôle :)


Tous les commentaires (48)

J'espère que les suiveurs auront de bon freins au cas où le premier viendrait à piler.

Posté le

android

(5)

Répondre

Impossible à mettre en place pour tous les vols, 2 avions vont rarement dans la même direction à 3km près. Ou alors bonjour les détours

Posté le

android

(2)

Répondre

La "technique" est sûrement efficace en effet pour réduire la consommation, mais je ne comprends pas bien l'objectif d'Airbus dans cette démonstration : est-ce juste de prouver quelque chose, ou d'appliquer ça aux avions de lignes ? Car je ne vois pas bien alors comment on pourrait l'appliquer... Il faudrait revoir tous les plans de vols, tous les horaires, de toutes les compagnies ! Faire attendre les premiers décollés pour que le "V" se forme à la bonne altitude pour tous les avions concernés sur la même destination... Faire accepter ça à tout le monde et le mettre en place...
On n'y est pas encore ! :)

A mon avis ils envisagent de grouper les avions ayant le même itinéraire. Plutôt qu’un vol toutes les heures paris New York, on aurait un escadron de plusieurs avions au même horaire. Pourquoi pas ? Ça diminue la flexibilité horaire mais cela diminue également la consommation de carburant.

Il me semble qu’on ne peut plus vraiment faire d’avion plus gros donc autant augmenter le nombre d’avions.

D’ailleurs je me suis toujours dit qu’on devrait faire cela entre deux péages d’autoroute. On attache une dizaine de voitures ensemble et on diminue drastiquement la consommation de carburant sur une portion du voyage.

Selon moi, ça ressemble plus à un coup de com' de Airbus pour montrer qu'ils essaient de réduire les coûts et l'utilisation de kérosène néfaste pour la planète, plutôt qu'une vrai perspective d'utilisation.
Comme l'a justement dit rem170, ça semble tout simplement impossible à mettre en place.

Posté le

android

(16)

Répondre

a écrit : Impossible à mettre en place pour tous les vols, 2 avions vont rarement dans la même direction à 3km près. Ou alors bonjour les détours Pourquoi vouloir une solution qui marche dans tous les cas ? Si ça marche dans certains cas c'est déjà pas mal. Les bus aussi son impossibles a mette en place pour tous les trajets et pourtant il y a des bus en ville. Même si c'est pas toujours facile à mettre en oeuvre, ça serait sûrement plus facile que concevoir un avion de 600 places qui nécessite de modifier tous les aéroports susceptibles de l'accueillir et qui n'est pas facile à remplir et donc à rentabiliser dans la plupart des cas ! Alors s'ils avaient pensé à ça avant, il suffisait de faire voler 2 avions de 300 places qui se suivent pour économiser du carburant, quand 600 passagers ont réservé un vol et un seul quand le vol de 600 places est à moitié plein !

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : La "technique" est sûrement efficace en effet pour réduire la consommation, mais je ne comprends pas bien l'objectif d'Airbus dans cette démonstration : est-ce juste de prouver quelque chose, ou d'appliquer ça aux avions de lignes ? Car je ne vois pas bien alors comment on pourrait l'appliquer... Il faudrait revoir tous les plans de vols, tous les horaires, de toutes les compagnies ! Faire attendre les premiers décollés pour que le "V" se forme à la bonne altitude pour tous les avions concernés sur la même destination... Faire accepter ça à tout le monde et le mettre en place...
On n'y est pas encore ! :)
Afficher tout
Et faire accepter par tout le monde qu'il faut modifier tous les aéroports pour accueillir un avion à deux ponts qui totalise plus de 600 places, tu y aurais cru ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : D’ailleurs je me suis toujours dit qu’on devrait faire cela entre deux péages d’autoroute. On attache une dizaine de voitures ensemble et on diminue drastiquement la consommation de carburant sur une portion du voyage. Lui il est à deux doigts d'inventer le train

Posté le

android

(247)

Répondre

a écrit : Lui il est à deux doigts d'inventer le train C’est très drôle ton commentaire, mais ce n’est pas le propos.

Sans forcément attacher les véhicules ensemble, on pourrait imaginer, sous couvert d’avoir des véhicules en mode autonomes sur autoroute (ce qui existe déjà en soi), que lesdits véhicules communiquent entre eux, diminue drastiquement les distances de sécurité (peu dangereux si l’ensemble des véhicules est autonome) et que chacun des véhicules profite de l’aspiration des autres.
On pourrait même envisager un roulement de la tête de colonne à l’image des cyclistes du tour de France. Dès qu’un véhicule veut sortir de l’autoroute, il sort de la colonne et cette dernière se reforme derrière lui. Hors autoroute, on pourrait retrouver le mode manuel existant.
On conserve la flexibilité du véhicule individuel tout en mutualisant les consommations sur un trajet commun.

C’est surement complexe à mettre en place, mais certainement pas impossible.

a écrit : C’est très drôle ton commentaire, mais ce n’est pas le propos.

Sans forcément attacher les véhicules ensemble, on pourrait imaginer, sous couvert d’avoir des véhicules en mode autonomes sur autoroute (ce qui existe déjà en soi), que lesdits véhicules communiquent entre eux, diminue drastiquement les dis
tances de sécurité (peu dangereux si l’ensemble des véhicules est autonome) et que chacun des véhicules profite de l’aspiration des autres.
On pourrait même envisager un roulement de la tête de colonne à l’image des cyclistes du tour de France. Dès qu’un véhicule veut sortir de l’autoroute, il sort de la colonne et cette dernière se reforme derrière lui. Hors autoroute, on pourrait retrouver le mode manuel existant.
On conserve la flexibilité du véhicule individuel tout en mutualisant les consommations sur un trajet commun.

C’est surement complexe à mettre en place, mais certainement pas impossible.
Afficher tout
Existe déjà : www.20minutes.fr/high-tech/655760-20110119-high-tech-volvo-teste-succes-systeme-voiture-conducteur

a écrit : Et faire accepter par tout le monde qu'il faut modifier tous les aéroports pour accueillir un avion à deux ponts qui totalise plus de 600 places, tu y aurais cru ? C'était largement plus facile à imaginer... D'ailleurs personne ne s'est posé la question à l'époque :) Certains aéroports ont eu un peu de retard, mais tous ceux qui devaient recevoir l'A380, puisque tu parles de lui j'imagine, l'ont fait. Adapter un terminal dans un aéroport pour recevoir un avion particulier, n'a rien de commun avec faire voler des avions de lignes en escadrilles ! Je crois que tu ne te rends pas compte de tous les paramètres en jeu... Je n'ose même pas tenter de lister les problèmes et les impossibilités tant il y en a...

a écrit : Lui il est à deux doigts d'inventer le train Tu m'as bien fait rire... Vraiment très drôle :)

a écrit : C'était largement plus facile à imaginer... D'ailleurs personne ne s'est posé la question à l'époque :) Certains aéroports ont eu un peu de retard, mais tous ceux qui devaient recevoir l'A380, puisque tu parles de lui j'imagine, l'ont fait. Adapter un terminal dans un aéroport pour recevoir un avion particulier, n'a rien de commun avec faire voler des avions de lignes en escadrilles ! Je crois que tu ne te rends pas compte de tous les paramètres en jeu... Je n'ose même pas tenter de lister les problèmes et les impossibilités tant il y en a... Afficher tout Tu crois que je ne me rends pas compte de tous les paramètres en jeu ? Je crois plutôt que c'est toi qui ne te rends pas compte que, depuis l'invention de l'ordinateur, il est très facile de résoudre ce genre de problèmes qui comportent de nombreux paramètres. Ça fait longtemps que les avions ne sont plus pilotés à la main sur la plupart de la durée du vol, alors ce serait enfantin de programmer des avions pour qu'ils se maintiennent automatiquement à la bonne distance pour permettre une économie de carburant à chaque fois que leurs routes le permettent. Et d'autre part, les vols ne sont pas planifiés avec un crayon à papier sur un cahier à spirale, ce sont des programmes informatiques qui le font ! Alors ça serait également assez facile de faire en sorte que les programmes qui calculent les horaires et les routes aériennes, tiennent compte de cette contrainte, en plus de toutes les autres, pour que cette possibilité existe le plus souvent possible.

Ce que je me demande c'est : comment on fait au décollage ? Je suis pas ingénieur et je ne doute pas des ingénieurs d'Airbus, mais j'ai du mal à m'imaginer un cas autre que les deux suivants :

Est-ce qu'on décolle ensemble ? Auquel cas faut adapter les pistes
Est-ce qu'on décolle les uns à la suite des autres ? Alors il faudrait que les premiers attendent les derniers, un temps de vol non-productif qui atténuerait donc l'impact positif de cette nouveauté

a écrit : Je n'ai jamais dit que c'était mon idée et d'ailleurs ce n'est pas non plus l'idée de Volvo...
fr.wikipedia.org/wiki/Peloton_%28routier%29

Après dire que cela existe, c'est aller un peu vite en besogne. C'est un projet expérimental qui mettra bien longtemps à déboucher sur du concret.
Comme par hasard, ce sont des fabricants de voiture qui ont eu cette idée... Forcément leur but est de vendre des voitures, pas d'en réduire le nombre ! C'est très joli ce projet plein de voitures qui se suivent à la queue leu leu, mais la logique élémentaire voudrait qu'on commence par réduire le nombre de voitures en circulation en optimisant et partageant les trajets, au lieu de partir du postulat que chaque personne doit forcément utiliser une voiture individuelle pour faire ses trajets toute seule où et quand ça lui convient.

Pourquoi Airbus envisage de se faire suivre 2 avions? Si je ne me trompe pas Airbus n'est que le constructeur, ceux qui auraient des regards sur les trajets/horaires/plan de vol, ça serait plutôt les compagnies aériennes non?

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Pourquoi Airbus envisage de se faire suivre 2 avions? Si je ne me trompe pas Airbus n'est que le constructeur, ceux qui auraient des regards sur les trajets/horaires/plan de vol, ça serait plutôt les compagnies aériennes non? Si c'est airbus le constructeur, c'est à lui que revient la tache de faire fonctionner le système ainsi que la mise à jour des calculateurs des avions. Les compagnies aérienne ne font "que" se servir des avions.

Si cela fonctionne, airbus pourra vendre des avions équipés de ce système aux compagnies aériennes qui choisiront ou pas de l'utiliser.

a écrit : Comme par hasard, ce sont des fabricants de voiture qui ont eu cette idée... Forcément leur but est de vendre des voitures, pas d'en réduire le nombre ! C'est très joli ce projet plein de voitures qui se suivent à la queue leu leu, mais la logique élémentaire voudrait qu'on commence par réduire le nombre de voitures en circulation en optimisant et partageant les trajets, au lieu de partir du postulat que chaque personne doit forcément utiliser une voiture individuelle pour faire ses trajets toute seule où et quand ça lui convient. Afficher tout Tu es en train de me dire qu’un système embarqué dans des voitures est en cours de test par des fabricants de voitures ?

Je vais t’étonner, mais il me semble qu’un constructeur d’avions est en train de tester un système pour faire voler en escadron des avions afin de vendre toujours plus d’avions…