Les palais viennent d'une colline romaine

Proposé par
le

Commentaires préférés (2)

Je trouve ça fascinant comment une synecdoque "naturelle" par souci de rapidité en vient à rentrer dans le language courant. Ils désignaient le siège du pouvoir par le lieu ou il se situe --> le lieu où il se situe devient le siège du pouvoir.
Comme l'île de Pharos qui a donné son nom à la grosse tour lumineuse édifiée dessus, le phare d'Alexandrie. Et par extension toutes les grosses tours lumineuses s'appellent des phares.
Dans une autre mesure, le terme mausolée vient du satrape Mausole qui se fit construire une groooosse tombe.
Ou bien comment le terme chapelle vient de saint Martin, car sa principale relique une chape était conservé dans un petit édifice religieux. (ce saint ayant été très vénéré, le mot s'est vite répandu).

Ahhh, Rome... Quelle ville ! Quelques-uns de ces "palais" ont été transformés en restaurants aux terrasses magiques. Ne pas rater lors d'une villégiature dans cette ville.


Tous les commentaires (4)

Je trouve ça fascinant comment une synecdoque "naturelle" par souci de rapidité en vient à rentrer dans le language courant. Ils désignaient le siège du pouvoir par le lieu ou il se situe --> le lieu où il se situe devient le siège du pouvoir.
Comme l'île de Pharos qui a donné son nom à la grosse tour lumineuse édifiée dessus, le phare d'Alexandrie. Et par extension toutes les grosses tours lumineuses s'appellent des phares.
Dans une autre mesure, le terme mausolée vient du satrape Mausole qui se fit construire une groooosse tombe.
Ou bien comment le terme chapelle vient de saint Martin, car sa principale relique une chape était conservé dans un petit édifice religieux. (ce saint ayant été très vénéré, le mot s'est vite répandu).

Ahhh, Rome... Quelle ville ! Quelques-uns de ces "palais" ont été transformés en restaurants aux terrasses magiques. Ne pas rater lors d'une villégiature dans cette ville.

Peut-on alors parler d’antonomase (ou d’onomastisme, je ne connais pas la différence entre les deux) pour le mot palais ?

Joachim Du Bellay en parle d’ailleurs dans son recueille « les regrets » poème intitulé « heureux qui comme Ulysse »...