Le Dashuhua, performance artistique de 500 ans

Proposé par
le
dans

Le Dashuhua est une performance artistique chinoise de plus de 500 ans, qui a lieu chaque année et au cours duquel un forgeron lance du fer en fusion à plus de 1000 degrés contre un mur de briques. A l'origine, le Dashuhua avait pour but de remplacer les feux d'artifice, trop chers pour les célébrations du petit peuple.


Commentaires préférés (3)

Et si on discutait du fond avant la forme ?

Je ne connaissais pas du tout cette tradition et la vidéo de la seconde source est très jolie ;)

“Da Shuhua” signifie apparemment « battre/frapper les arbres en fleurs » et effectivement les projections font penser à des milliers de fleurs à l’image des cerisiers et autres.

Si je peux me permettre un avis je trouve ça plutôt normal de souligner ces erreurs (prof de français oblige héhé). Après tout on est là pour se coucher moins bête et je vois pas pourquoi l'orthographe serait moins important que le reste. Par contre je suis bien d'accord que ça ne mérite pas un débat. La correction est juste, ok on passe à la suite.

Posté le

android

(56)

Répondre

On peut faire la même chose chez soi.
Si vous achetez des petites pierres à briquet (ceux de la taille d’un grain de riz, pour zippo), et que vous les chauffez au rouge au dessus d’une flamme, il suffit de la poser sur une enclume et de taper un grand coup de marteau dessus. On peut aussi les projeter très fort sur le sol (sol dur, hein)

La pierre éclatera en une pluie d’étincelles.

(attention à pas faire ça s’il y a un risque d’incendie : typiquement dans une station service ou près d’une botte de paille, je préfère le dire)


Sinon, vous pouvez aussi prendre n’importe quelle briquet à pierre (donc pas les briquets "électroniques" avec un bouton piézo) et rouler doucement la roulette sous vos doigts et à l’envers.

La roulette abrasera doucement la pierre et les poussières colleront sur les doigts. Après quelques tours de la roulette, allumez le briquet ou une bougie et faites comme si vous saupoudriez la poussière au dessus de la flamme : ça fera des étincelles :)

(c’est sans danger, tant que vous ne mettez pas vos doigts directement dans la flamme : les poussières sont fines et ne brûlent pas les doigts)

Amusez-vous, mais restez chez vous !


Tous les commentaires (34)

Et dernière chose, une indication de température se fait en degré Celsius ; pour gagner de la place, on pourrait utiliser °C dans le cadre de l'anecdote...

Posté le

android

(3)

Répondre

Et si on discutait du fond avant la forme ?

Je ne connaissais pas du tout cette tradition et la vidéo de la seconde source est très jolie ;)

“Da Shuhua” signifie apparemment « battre/frapper les arbres en fleurs » et effectivement les projections font penser à des milliers de fleurs à l’image des cerisiers et autres.

Si je peux me permettre un avis je trouve ça plutôt normal de souligner ces erreurs (prof de français oblige héhé). Après tout on est là pour se coucher moins bête et je vois pas pourquoi l'orthographe serait moins important que le reste. Par contre je suis bien d'accord que ça ne mérite pas un débat. La correction est juste, ok on passe à la suite.

Posté le

android

(56)

Répondre

Ados on faisait ça avec des pierres à briquet, mais là j'avoue, c'est a un autre niveau!
Spectaculaire, j'ignorais que c'était un art!

On peut faire la même chose chez soi.
Si vous achetez des petites pierres à briquet (ceux de la taille d’un grain de riz, pour zippo), et que vous les chauffez au rouge au dessus d’une flamme, il suffit de la poser sur une enclume et de taper un grand coup de marteau dessus. On peut aussi les projeter très fort sur le sol (sol dur, hein)

La pierre éclatera en une pluie d’étincelles.

(attention à pas faire ça s’il y a un risque d’incendie : typiquement dans une station service ou près d’une botte de paille, je préfère le dire)


Sinon, vous pouvez aussi prendre n’importe quelle briquet à pierre (donc pas les briquets "électroniques" avec un bouton piézo) et rouler doucement la roulette sous vos doigts et à l’envers.

La roulette abrasera doucement la pierre et les poussières colleront sur les doigts. Après quelques tours de la roulette, allumez le briquet ou une bougie et faites comme si vous saupoudriez la poussière au dessus de la flamme : ça fera des étincelles :)

(c’est sans danger, tant que vous ne mettez pas vos doigts directement dans la flamme : les poussières sont fines et ne brûlent pas les doigts)

Amusez-vous, mais restez chez vous !

Ils appellent ça "les fleurs de fer", et sur la vidéo, on voit clairement la personne qui est au milieu des éclaboussures, avec juste une combinaison de protection, impressionnant.

(juste histoire de parler un peu de l’anecdote, parceque le flood sur l'orthographe est super relou, et celui sur la syntaxe carrément pédant, trouvez vous un chan privé pour faire vos débats).

a écrit : On peut faire la même chose chez soi.
Si vous achetez des petites pierres à briquet (ceux de la taille d’un grain de riz, pour zippo), et que vous les chauffez au rouge au dessus d’une flamme, il suffit de la poser sur une enclume et de taper un grand coup de marteau dessus. On peut aussi les projeter très fort
sur le sol (sol dur, hein)

La pierre éclatera en une pluie d’étincelles.

(attention à pas faire ça s’il y a un risque d’incendie : typiquement dans une station service ou près d’une botte de paille, je préfère le dire)


Sinon, vous pouvez aussi prendre n’importe quelle briquet à pierre (donc pas les briquets "électroniques" avec un bouton piézo) et rouler doucement la roulette sous vos doigts et à l’envers.

La roulette abrasera doucement la pierre et les poussières colleront sur les doigts. Après quelques tours de la roulette, allumez le briquet ou une bougie et faites comme si vous saupoudriez la poussière au dessus de la flamme : ça fera des étincelles :)

(c’est sans danger, tant que vous ne mettez pas vos doigts directement dans la flamme : les poussières sont fines et ne brûlent pas les doigts)

Amusez-vous, mais restez chez vous !
Afficher tout
Pour voir de jolies étincelles, il suffit de "casser" une peau d'orange en dirigeant les (mini) gouttelettes vers une flamme

a écrit : Si je peux me permettre un avis je trouve ça plutôt normal de souligner ces erreurs (prof de français oblige héhé). Après tout on est là pour se coucher moins bête et je vois pas pourquoi l'orthographe serait moins important que le reste. Par contre je suis bien d'accord que ça ne mérite pas un débat. La correction est juste, ok on passe à la suite. Afficher tout ...serait moins importante ;)

Posté le

android

(6)

Répondre

Cela revient à disquer un bout de métal contre un mur, rien de bien extraordinaire ...
Encore une énième tradition chinoise déterrer de Wikipédia, histoire d'alimenter scmb

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : ...serait moins importante ;) Et tant qu'à faire le mec qui corrige, j'ajouterai "je NE vois..."

Posté le

android

(1)

Répondre

La vidéo est magnifique mais ça a l’air dangereux ? Est ce que ça l’est ?

J'ai regardé la vidéo dans la deuxième source, c'est impressionnant ce tout petit homme au milieu des étincelles qui projette le liquide aussi haut... :O
En revanche, je n'ai trouvé -ni dans les sources, ni sur internet- de photo pour voir le "résultat" de toutes ces projections, le lendemain, quand tout a refroidi. C'est de la simple curiosité. Si quelqu'un en a un lien, je suis preneuse :)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : La vidéo est magnifique mais ça a l’air dangereux ? Est ce que ça l’est ? J’imagine autant que quand on utilise une disqueuse. Ça pique un peu mais sans plus si on a pas de gants. Après il semble y en avoir beaucoup mais cela reste des particules qui refroidissent très vite au contact de l’air.

Pour la température c'est même supérieure à 1500 °C point de fusion du fer

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : J’imagine autant que quand on utilise une disqueuse. Ça pique un peu mais sans plus si on a pas de gants. Après il semble y en avoir beaucoup mais cela reste des particules qui refroidissent très vite au contact de l’air. Ayant travaillé en fonderie à ka coulée de la fonte je peux garantir que ça faut plus que de piquer les étincelles du au choc thermique même avec des protections, déjà que rien que la chaleur faut fondre les visières pompier des casques nous étions à deux mètres de la poche de fonte en fusion à la coulée et 4 mètres au dessus pour l'ecremage et protégés par une plaque de fonte que la chaleur ce faisait ressentir je pense que ceux qui font cet art doivent avoir très chaud et que ça dois fortement bien les piqués même du ça refroidi au contact avec l'air froid c'est même un des moments les plus à risques l'explosion du chic thermique après c'est peut-être différent mais il y a des similitudes. PS désolé du pavé

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Pour la température c'est même supérieure à 1500 °C point de fusion du fer effectivement, il y a une petite erreur dans l'anecdote, ce n'est pas du fer en fusion qui sert à faire ce spectacle, mais du fer chauffé à 500 degrés, donc encore solide bien que passablement ramolli.
A cette température, une bille de fer violemment projetée contre une surface dure va littéralement exploser en plein de petites particules lumineuses, exactement comme avec une pierre à briquet (qu'il faut juste chauffer avec un briquet pendant une bonne dizaine de secondes)

a écrit : Si je peux me permettre un avis je trouve ça plutôt normal de souligner ces erreurs (prof de français oblige héhé). Après tout on est là pour se coucher moins bête et je vois pas pourquoi l'orthographe serait moins important que le reste. Par contre je suis bien d'accord que ça ne mérite pas un débat. La correction est juste, ok on passe à la suite. Afficher tout Tu t'es cru avec tes élèves ?
Don quichotte du français, tu compte corriger toutes les fautes que tu croises sur internet.
Car sur internet la parole est donnée même au illettré (comme moi) que ça te conviennes ou non.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ayant travaillé en fonderie à ka coulée de la fonte je peux garantir que ça faut plus que de piquer les étincelles du au choc thermique même avec des protections, déjà que rien que la chaleur faut fondre les visières pompier des casques nous étions à deux mètres de la poche de fonte en fusion à la coulée et 4 mètres au dessus pour l'ecremage et protégés par une plaque de fonte que la chaleur ce faisait ressentir je pense que ceux qui font cet art doivent avoir très chaud et que ça dois fortement bien les piqués même du ça refroidi au contact avec l'air froid c'est même un des moments les plus à risques l'explosion du chic thermique après c'est peut-être différent mais il y a des similitudes. PS désolé du pavé Afficher tout Merci pour les précisions au contraire !

D’où la tenue de vulcanologue du bonhomme sur la vidéo. Après il me semble que c’est 500 degrés Celsius et non 1500 donc pas de métal en fusion mais ça reste chaud c’est sur.

a écrit : Tu t'es cru avec tes élèves ?
Don quichotte du français, tu compte corriger toutes les fautes que tu croises sur internet.
Car sur internet la parole est donnée même au illettré (comme moi) que ça te conviennes ou non.
Tout le monde fait des fautes ce n'est pas grave (d'ailleurs ce n'est pas moi le correcteur de l'anecdote). Ce qui me fatigue c'est qu'on rabroue toujours celui qui le fait remarquer. Gladius apporte une précision sur la forme et il a raison. C'est de la culture au même titre que tout le reste.

PS : Je ne comprends pas l'agressivité de ton commentaire. Sauf erreur de ma part il n'y en avait pas dans le mien.

Posté le

android

(4)

Répondre