A la Réunion, l'ongle de l'auriculaire est parfois plus long

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Et puis, il y a ceux qui ont l’ongle du petit doigt plus long car ils aiment la Colombie.

Dans la Culture traditionnelle Chinoise, l'une des raisons menant à laisser pousser l'ongle de l'auriculaire ( ou de plusieurs doigts), était de faire savoir que l'on n'appartenait pas à la classe sociale la plus basse: les travailleurs de force, tels les agriculteurs, les tailleurs de pierre, etc...
Actuellement en Chine, ce sont les conducteurs de taxi qui se laissent pousser l'ongle du petit doigt, pour rappeler aux clients, qu'ils ne sont pas des travailleurs d'autrefois, vendant leur force physique tractant un pousse-pousse.

Ce fut aussi un signe de reconnaissance entre membres de la Mafia Chinoise ( la Triade) -ainsi que chez les Yakuzas Japonais - mais qui pouvait aussi servir d'arme rudimentaire, à mode de stilet, pour tenter de blesser l'adversaire à la jugulaire, en cas de bagarre entre bandes rivales.


En d'autres lieux et d'autres temps, ce
fut aussi pour d'autres usages pratiques.
Dans la cour de Louis XVI ( ça me rappelle un sketch des Inconnus, ça...), L'ongle servait à gratter discrètement à la porte des chambres des belles demoiselles, afin de ne pas réveiller les autres hôtes du château...

En Turquie, il servait à ouvrir l'emballage des paquets de tabac.

Avant que les règles de la boxe n'imposent le port de gants de cuir ( milieu du 19eme), l'ongle de l'auriculaire, taillé en pointe, cherchait à égratigner les yeux de l'adversaire.

Et tout proche de chez moi, le patron du bazar, Chinois, porte les ongles du pouce et de l'auriculaire plus long, afin de s'en servir comme cutter, quand il ouvre les nombreux colis de marchandises provenant... de Chine.

Posté le

android

(116)

Répondre

Bon.. Je pense qu'il faut modérer un peu cette anecdote.
Étant reunnionais moi-même depuis bientôt 31 ans, je ne valide pas du tout cette anecdote.
Les sources sont d'ailleurs peu convaincantes. La seule qui évoque ce phénomène à la Réunion est dans la 1ere. Les 2 autres tendent à expliquer la naissance du phénomène ailleurs.
A titre personnel, je ne connais personne hormis des femmes, qui se laisse pousser l'ongle, je n'ai jamais rien lu ni entendu de tel dans mon entourage ou nulle part ailleurs, ni dans un média officiel, ni à la radio.

Donc, bien que cela ne me pose aucun problème que les gens se laissent pousser l'ongle, il serait plus judicieux d'évoquer une "petite partie de la population" plutôt que de laisser penser à une grande majorité.

D'ailleurs, le fameux auriculaire, introduit par Rabelais dans la langue française a pour racine latine le mot "oreille". Il faudrait plutôt chercher de ce côté là pour comprendre pourquoi les gens se laissent pousser cet ongle. ^^

Posté le

android

(95)

Répondre


Tous les commentaires (21)

Et puis, il y a ceux qui ont l’ongle du petit doigt plus long car ils aiment la Colombie.

Il y a plusieurs origines à cela... selon les régions de la planète (Afrique pour signaler une certaine aisance sociale, par exemple, pour montrer qu'on n'est pas ouvrier), ou encore identitaire (certaines familles de gitans, mais là je ne connais pas la raison).

Quand je vois des hommes avec l’ongle du petit doigt plus long, je ne sais pas pourquoi, ça me dégoute. J’me suis toujours demandée à quoi ça leur servait.

a écrit : Quand je vois des hommes avec l’ongle du petit doigt plus long, je ne sais pas pourquoi, ça me dégoute. J’me suis toujours demandée à quoi ça leur servait. A se gratter le nez car il n y a plus beaucoup de personnes qui utilisent des lampes à huile.

a écrit : A se gratter le nez car il n y a plus beaucoup de personnes qui utilisent des lampes à huile. ouai ça doit être très pratique pour le curage de nez en profondeur

Dans la Culture traditionnelle Chinoise, l'une des raisons menant à laisser pousser l'ongle de l'auriculaire ( ou de plusieurs doigts), était de faire savoir que l'on n'appartenait pas à la classe sociale la plus basse: les travailleurs de force, tels les agriculteurs, les tailleurs de pierre, etc...
Actuellement en Chine, ce sont les conducteurs de taxi qui se laissent pousser l'ongle du petit doigt, pour rappeler aux clients, qu'ils ne sont pas des travailleurs d'autrefois, vendant leur force physique tractant un pousse-pousse.

Ce fut aussi un signe de reconnaissance entre membres de la Mafia Chinoise ( la Triade) -ainsi que chez les Yakuzas Japonais - mais qui pouvait aussi servir d'arme rudimentaire, à mode de stilet, pour tenter de blesser l'adversaire à la jugulaire, en cas de bagarre entre bandes rivales.


En d'autres lieux et d'autres temps, ce
fut aussi pour d'autres usages pratiques.
Dans la cour de Louis XVI ( ça me rappelle un sketch des Inconnus, ça...), L'ongle servait à gratter discrètement à la porte des chambres des belles demoiselles, afin de ne pas réveiller les autres hôtes du château...

En Turquie, il servait à ouvrir l'emballage des paquets de tabac.

Avant que les règles de la boxe n'imposent le port de gants de cuir ( milieu du 19eme), l'ongle de l'auriculaire, taillé en pointe, cherchait à égratigner les yeux de l'adversaire.

Et tout proche de chez moi, le patron du bazar, Chinois, porte les ongles du pouce et de l'auriculaire plus long, afin de s'en servir comme cutter, quand il ouvre les nombreux colis de marchandises provenant... de Chine.

Posté le

android

(116)

Répondre

Bon.. Je pense qu'il faut modérer un peu cette anecdote.
Étant reunnionais moi-même depuis bientôt 31 ans, je ne valide pas du tout cette anecdote.
Les sources sont d'ailleurs peu convaincantes. La seule qui évoque ce phénomène à la Réunion est dans la 1ere. Les 2 autres tendent à expliquer la naissance du phénomène ailleurs.
A titre personnel, je ne connais personne hormis des femmes, qui se laisse pousser l'ongle, je n'ai jamais rien lu ni entendu de tel dans mon entourage ou nulle part ailleurs, ni dans un média officiel, ni à la radio.

Donc, bien que cela ne me pose aucun problème que les gens se laissent pousser l'ongle, il serait plus judicieux d'évoquer une "petite partie de la population" plutôt que de laisser penser à une grande majorité.

D'ailleurs, le fameux auriculaire, introduit par Rabelais dans la langue française a pour racine latine le mot "oreille". Il faudrait plutôt chercher de ce côté là pour comprendre pourquoi les gens se laissent pousser cet ongle. ^^

Posté le

android

(95)

Répondre

a écrit : Bon.. Je pense qu'il faut modérer un peu cette anecdote.
Étant reunnionais moi-même depuis bientôt 31 ans, je ne valide pas du tout cette anecdote.
Les sources sont d'ailleurs peu convaincantes. La seule qui évoque ce phénomène à la Réunion est dans la 1ere. Les 2 autres tendent à expliquer la na
issance du phénomène ailleurs.
A titre personnel, je ne connais personne hormis des femmes, qui se laisse pousser l'ongle, je n'ai jamais rien lu ni entendu de tel dans mon entourage ou nulle part ailleurs, ni dans un média officiel, ni à la radio.

Donc, bien que cela ne me pose aucun problème que les gens se laissent pousser l'ongle, il serait plus judicieux d'évoquer une "petite partie de la population" plutôt que de laisser penser à une grande majorité.

D'ailleurs, le fameux auriculaire, introduit par Rabelais dans la langue française a pour racine latine le mot "oreille". Il faudrait plutôt chercher de ce côté là pour comprendre pourquoi les gens se laissent pousser cet ongle. ^^
Afficher tout
Merci pour ces précisions, effectivement, l’anecdote semble un peu erronée après coup !

il est précisé "parfois"

Perso, je ne me coupe jamais les ongles des deux mains en même temps, un coup la droite, un coup la gauche.

Ben quoi, les ongles, c'est pratique pour se gratter, pour se curer les oreilles, pour ouvrir les boites de bière en métal, pour attraper les miettes de pain entre les touches du clavier... ;) (j'déconne pas^^)

a écrit : Il y a plusieurs origines à cela... selon les régions de la planète (Afrique pour signaler une certaine aisance sociale, par exemple, pour montrer qu'on n'est pas ouvrier), ou encore identitaire (certaines familles de gitans, mais là je ne connais pas la raison). Les ongles chez les gitans c’est pour la guitare!

a écrit : Les ongles chez les gitans c’est pour la guitare! Oui, sûrement pour les guitaristes. Mais pas quand il ne s'agit QUE de l'ongle du petit doigt.
Une des sources parle de "marque identitaire", mais sans plus de précision.

J'ai personnellement remarqué ça la première fois chez une connaissance qui venait de Guinée, puis une seconde fois chez un Martiniquais. Le second m'a affirmé que c'était plus pour le côté pratique. Quoi qu'il en soit, peut on affirmer que c'est répendu chez les africains comme chez les créoles, ça je laisse la question en suspens.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : ouai ça doit être très pratique pour le curage de nez en profondeur Il y a surtout une partie de mon commentaire qui a disparu.
Les goûts et les couleurs ça ne discutent pas tout comme la mode en l’occurrence.
Même si depuis on a eu quelques commentaires qui ont bien éclairé l intérêt de cette longueur d ongle dans les sociétés asiatiques.
On peut comparer cette mode à celle d avoir une peau bien claire par le passé en France pour différencier les travailleurs des champs des nobliaux et bourgeois.

Je suis d’origine chinoise et mon père dit que s’il s’est fait pousser les doigts de l’auriculaire et du pouce c’est pour la tradition chinoise et plus précisément du bouddhisme .

Et pourquoi pas pour se nettoyer les oreilles ou le nez ?

Posté le

android

(0)

Répondre

Je suis une réunionnaise de 31 ans et je suis stupéfaite de cette anecdote. J’ai même dû mal à comprendre qu’elle ait été accepté.
Je ne connais pas de réunionnais dans mon entourage avec l’ongle plus long ceci dit j’ai vu quelques zoreils en métropole qui avaient cette particularité .
Tout comme en métropole il doit s’agir d’une minorité.

a écrit : Bon.. Je pense qu'il faut modérer un peu cette anecdote.
Étant reunnionais moi-même depuis bientôt 31 ans, je ne valide pas du tout cette anecdote.
Les sources sont d'ailleurs peu convaincantes. La seule qui évoque ce phénomène à la Réunion est dans la 1ere. Les 2 autres tendent à expliquer la na
issance du phénomène ailleurs.
A titre personnel, je ne connais personne hormis des femmes, qui se laisse pousser l'ongle, je n'ai jamais rien lu ni entendu de tel dans mon entourage ou nulle part ailleurs, ni dans un média officiel, ni à la radio.

Donc, bien que cela ne me pose aucun problème que les gens se laissent pousser l'ongle, il serait plus judicieux d'évoquer une "petite partie de la population" plutôt que de laisser penser à une grande majorité.

D'ailleurs, le fameux auriculaire, introduit par Rabelais dans la langue française a pour racine latine le mot "oreille". Il faudrait plutôt chercher de ce côté là pour comprendre pourquoi les gens se laissent pousser cet ongle. ^^
Afficher tout
Entièrement d’accord jamais vue !

Moi je connais une personne qui laisse pousser son ongle du petit doigt pour mieux éplucher la petite peau des pois chiches!
Si si ^^

a écrit : Je suis une réunionnaise de 31 ans et je suis stupéfaite de cette anecdote. J’ai même dû mal à comprendre qu’elle ait été accepté.
Je ne connais pas de réunionnais dans mon entourage avec l’ongle plus long ceci dit j’ai vu quelques zoreils en métropole qui avaient cette particularité .
Tout comme en métropo
le il doit s’agir d’une minorité. Afficher tout
Cette histoire d'ongle c'est surtout pour ceux qui aiment la Jamaïque

Posté le

android

(0)

Répondre