Pourquoi est-on au taquet ?

Proposé par
Invité
le

L'expression "être au taquet" vient directement du milieu maritime. Le taquet est une des pièces du navire, souvent en métal, qui permet de retenir le cordage. Comme le taquet tend la corde et la bloque, l'expression fut utilisée pour symboliser le fait d'atteindre ses limites, d'être débordé.

Au XVe siècle, le taquet était le terme utilisé pour qualifier l'actuel "loquet". C'est surtout au XVIIe siècle que le terme prend son sens maritime et ensuite entre dans l'expression "être au taquet", qui dérive vers l'idée d'"être au maximum".


Commentaires préférés (3)

Dans la ligné des expressions originaire de la marine on a aussi veiller au grain, avoir le vent en poupe, arriver à bon port, des milliers d'autres, et ma favorite qui s'inspire du vent que prend le foc par derrière. Imagée, amusante, recherchée, légèrement choquante, et bien employée innocente. J'adore.
Je me demande si on peut l'évoquer sur un ton d'humour sur internet et que ça s'arrête là ?
On va bien voir ;p

Sur les bateaux en solitaire, l'ensemble des taquets coinceurs sont regroupés au centre du bateau dans ce qu'on appelle un piano.
Le skipper pilote donc les voiles de son bateau comme s'il jouait du piano. C'est poétique la voile :)

a écrit : La première fois que j’ai entendu cette expression c’était il y a 20 ans avec l’album des psy4delarime et leur titre « au taquet ».

Le groupe et certains de ses membres sont originaires de Marseille où il y a une activité maritime aussi.
Le lien n'est peut être pas là. Tous les marseillais sont loin d'être marin. Être au taquet se dit dans toute la France


Tous les commentaires (29)

Dans la ligné des expressions originaire de la marine on a aussi veiller au grain, avoir le vent en poupe, arriver à bon port, des milliers d'autres, et ma favorite qui s'inspire du vent que prend le foc par derrière. Imagée, amusante, recherchée, légèrement choquante, et bien employée innocente. J'adore.
Je me demande si on peut l'évoquer sur un ton d'humour sur internet et que ça s'arrête là ?
On va bien voir ;p

La première fois que j’ai entendu cette expression c’était il y a 20 ans avec l’album des psy4delarime et leur titre « au taquet ».

Le groupe et certains de ses membres sont originaires de Marseille où il y a une activité maritime aussi.

Sur les bateaux en solitaire, l'ensemble des taquets coinceurs sont regroupés au centre du bateau dans ce qu'on appelle un piano.
Le skipper pilote donc les voiles de son bateau comme s'il jouait du piano. C'est poétique la voile :)

a écrit : La première fois que j’ai entendu cette expression c’était il y a 20 ans avec l’album des psy4delarime et leur titre « au taquet ».

Le groupe et certains de ses membres sont originaires de Marseille où il y a une activité maritime aussi.
Le lien n'est peut être pas là. Tous les marseillais sont loin d'être marin. Être au taquet se dit dans toute la France

a écrit : Dans la ligné des expressions originaire de la marine on a aussi veiller au grain, avoir le vent en poupe, arriver à bon port, des milliers d'autres, et ma favorite qui s'inspire du vent que prend le foc par derrière. Imagée, amusante, recherchée, légèrement choquante, et bien employée innocente. J'adore.
Je me demande si on peut l'évoquer sur un ton d'humour sur internet et que ça s'arrête là ?
On va bien voir ;p
Afficher tout
Dis le au lieu de tourner autour du pot !
"Être PD comme un foc !"
Voilà c'était pas compliqué.

Posté le

android

(23)

Répondre

a écrit : Dans la ligné des expressions originaire de la marine on a aussi veiller au grain, avoir le vent en poupe, arriver à bon port, des milliers d'autres, et ma favorite qui s'inspire du vent que prend le foc par derrière. Imagée, amusante, recherchée, légèrement choquante, et bien employée innocente. J'adore.
Je me demande si on peut l'évoquer sur un ton d'humour sur internet et que ça s'arrête là ?
On va bien voir ;p
Afficher tout
" Celle du foc qui prend le vent par l’arrière est fausse : sauf cas exceptionnels comme le bordage à contre, le foc prend le vent dans le même sens que la grand voile. Du près serré au vent de travers, ces deux voiles prennent le vent par devant. Aux allures portantes, le vent vient de l’arrière pour toutes deux."

Cela peut provenir de l'animal par contre :
"Le râle du phoque après apnée est souvent cité comme faisant penser à l’acte sexuel."

a écrit : Dans la ligné des expressions originaire de la marine on a aussi veiller au grain, avoir le vent en poupe, arriver à bon port, des milliers d'autres, et ma favorite qui s'inspire du vent que prend le foc par derrière. Imagée, amusante, recherchée, légèrement choquante, et bien employée innocente. J'adore.
Je me demande si on peut l'évoquer sur un ton d'humour sur internet et que ça s'arrête là ?
On va bien voir ;p
Afficher tout
Non, l'expression à laquelle tu penses n'est pas liée au foc qui se prend le vent par derrière (c'est le principe de n'importe quelle voile, non ?), mais au fait que quand on range le foc dans son étui, cela fait penser au va-et-vient de l'acte sexuel. Enfin, c'est ce que j'ai entendu dire.

Pour l'anecdote, j'ai toujours cru (tout en sachant que c'était lié au milieu maritime) que cela signifiait : être prêt, sur tous les fronts.

Ah ben j’apprends quelquechose, je fais de la moto depuis tout petit, la poignée d'accélérateur est équipée d'un taquet qui bloque la rotation "a fond", l'empêchant de tourner plus et de perturber le bon fonctionnement du carburateur, pour moi "être au taquet" c'était littéralement: accélérer/rouler a fond, a donf, au max, au taquet, la routine, quoi!^^

a écrit : Le lien n'est peut être pas là. Tous les marseillais sont loin d'être marin. Être au taquet se dit dans toute la France Et ceux qui le sont sont des marins d'eau douce, pas des vrais !

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ah ben j’apprends quelquechose, je fais de la moto depuis tout petit, la poignée d'accélérateur est équipée d'un taquet qui bloque la rotation "a fond", l'empêchant de tourner plus et de perturber le bon fonctionnement du carburateur, pour moi "être au taquet" c'était littéralement: accélérer/rouler a fond, a donf, au max, au taquet, la routine, quoi!^^ Afficher tout Bien vu, j'ai jamais fait le rapprochement.

Pour moi, un taquet c'est d'abord une petite pièce de bois, ou métallique (voire plastique aujourd'hui) qui sert à maintenir les étagères d'un meuble :)

J'appelle ça un "bidule qui tient l'étagère", héhéhé ;)
Mais je connais les taquets sur les bateaux.

Posté le

android

(4)

Répondre

N'est-ce pas plutôt que le bateau ne peut aller plus loin que le taquet qui se trouve au bord du quai, plutôt que le taquet du bateau ? Il me semble qu'il existe des taquets de quai

Posté le

android

(0)

Répondre

Le taquet tend la « corde » ????
Non, le taquet permet de maintenir en tension le « bout » (à prononcer boute), la corde c’est pour la pendaison !

a écrit : Non, l'expression à laquelle tu penses n'est pas liée au foc qui se prend le vent par derrière (c'est le principe de n'importe quelle voile, non ?), mais au fait que quand on range le foc dans son étui, cela fait penser au va-et-vient de l'acte sexuel. Enfin, c'est ce que j'ai entendu dire.

Pour l'anecdote, j'ai toujours cru (tout en sachant que c'était lié au milieu maritime) que cela signifiait : être prêt, sur tous les fronts.
Afficher tout
Bonjour,
Tout d’abord l’expression consacrée n’a rien à voir avec la façon dont la voile prend le vent mais de « xx comme un Grec » puis comme un Génois (le peuple) qui est aussi un type de voile avant que l’on nomme usuellement les Focs.
Le foc tient son nom de l’appellation d’une voile triangulaire à priori Islandaise (à priori par que l’on n’est pas sûr de l’origine).
Et enfin, mis à part les Spi, toutes les voiles peuvent prendre le vent de « face » (plus ou moins), de travers ou d’arrière en fonction de l’allure du voilier.

Dans le milieu ferroviaire, un taquet c'est aussi une pièce en métal amovible, fixé sur le rail, qui sert principalement à protéger les voies principales (pour éviter qu'un wagon parte à la dérive et aille percuter un train sur les voies principales)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Le taquet tend la « corde » ????
Non, le taquet permet de maintenir en tension le « bout » (à prononcer boute), la corde c’est pour la pendaison !
Ou la cloche ;)

Posté le

android

(1)

Répondre

Cest bizarre que le terme se retrouve employé dans son sens totalement opposé...
Il est passé d'"avoir atteint ses limites" à "être au maximum de sa forme"...

Posté le

android

(1)

Répondre

JLSD ayant un père faisant de la voile on se rend compte que beaucoup d'expressions française prennent leur origine du milieu maritime. Mais je n'avais pas fais le rapprochement pour autant donc superbe anecdote !

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Cest bizarre que le terme se retrouve employé dans son sens totalement opposé...
Il est passé d'"avoir atteint ses limites" à "être au maximum de sa forme"...
Je crois en fait, qu etre au maximum ou avoir atteint ses limites, dans l idée, c est la même chose
Le taquet marque la ligne qu on ne peut pas dépasser et ce quelque soit le contexte

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Dans la ligné des expressions originaire de la marine on a aussi veiller au grain, avoir le vent en poupe, arriver à bon port, des milliers d'autres, et ma favorite qui s'inspire du vent que prend le foc par derrière. Imagée, amusante, recherchée, légèrement choquante, et bien employée innocente. J'adore.
Je me demande si on peut l'évoquer sur un ton d'humour sur internet et que ça s'arrête là ?
On va bien voir ;p
Afficher tout
Le foc ne prend pas le vent par-derrière... cest une erreur de dire cela

Posté le

android

(2)

Répondre