La guerre de Sécession a tué plus d'Américains que toutes les autres guerres

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Effectivement c'est impressionnant mais très logique. C'est la seule guerre sur leur territoire. Et les victimes des 2 camps sont américaines. Du coup je trouve encore plus impressionnant le nombre de morts américains pendant la 2'de GM : plus de 400000. En territoire étranger et pour un seul camp...

Posté le

android

(87)

Répondre

Il y a eu environ 360 000 morts du côté nordistes et 260 000 morts côtés sudistes. Les nordistes avaient un effectif de 2 778 304 d'hommes et les Sudistes (seulement) de 750 000 hommes entre 1861 et 1865.

a écrit : Effectivement c'est impressionnant mais très logique. C'est la seule guerre sur leur territoire. Et les victimes des 2 camps sont américaines. Du coup je trouve encore plus impressionnant le nombre de morts américains pendant la 2'de GM : plus de 400000. En territoire étranger et pour un seul camp... C’est pas la seul guerre sur leur territoire, il y a eu trois guerres importantes, la guerre d’indépendance (usa vs Royaume uni), la guerre américano-mexicaine et la guerre de sécession.


Tous les commentaires (27)

Effectivement c'est impressionnant mais très logique. C'est la seule guerre sur leur territoire. Et les victimes des 2 camps sont américaines. Du coup je trouve encore plus impressionnant le nombre de morts américains pendant la 2'de GM : plus de 400000. En territoire étranger et pour un seul camp...

Posté le

android

(87)

Répondre

Il y a eu environ 360 000 morts du côté nordistes et 260 000 morts côtés sudistes. Les nordistes avaient un effectif de 2 778 304 d'hommes et les Sudistes (seulement) de 750 000 hommes entre 1861 et 1865.

C'est également la première guerre ''moderne'' ou ''industrielle'' de l'histoire, elle annonce la grande boucherie de 14, en ce sens.

a écrit : Effectivement c'est impressionnant mais très logique. C'est la seule guerre sur leur territoire. Et les victimes des 2 camps sont américaines. Du coup je trouve encore plus impressionnant le nombre de morts américains pendant la 2'de GM : plus de 400000. En territoire étranger et pour un seul camp... C’est pas la seul guerre sur leur territoire, il y a eu trois guerres importantes, la guerre d’indépendance (usa vs Royaume uni), la guerre américano-mexicaine et la guerre de sécession.

a écrit : C'est également la première guerre ''moderne'' ou ''industrielle'' de l'histoire, elle annonce la grande boucherie de 14, en ce sens. Coté équipement et moyen, en effet, c'est l'une des premières guerre "industrielles". Mais ce qui l'a rendu encore plus mortelle, c'est la stratégie, qui n’était pas prête pour ce genre de guerre. Trop de batailles ont des manœuvres se rapprochant des guerres napoléoniennes. Malheureusement, l'élan est bien plus facilement brisé, la cadence de tir et la létalité du feu rendant la charge bien plus suicidaire. L'artillerie avait également fait de grand progrès, ce qui était dévastateur face a des formations compactes.

a écrit : Coté équipement et moyen, en effet, c'est l'une des premières guerre "industrielles". Mais ce qui l'a rendu encore plus mortelle, c'est la stratégie, qui n’était pas prête pour ce genre de guerre. Trop de batailles ont des manœuvres se rapprochant des guerres napoléoniennes. Malheureusement, l'élan est bien plus facilement brisé, la cadence de tir et la létalité du feu rendant la charge bien plus suicidaire. L'artillerie avait également fait de grand progrès, ce qui était dévastateur face a des formations compactes. Afficher tout Question, n'y a-t-il pas eu le même problème au début de la guerre de 14, de la part des Français face aux Allemands ?

Est-ce vrai que grand nombre des soldats de la guerre de sécession sont morts de maladie?

Ça opposait les indépendantistes qui voulaient que leur État reste une micro-nation contre ceux qui voulaient que l’Etat soit rattaché au pays et fasse une plus grande puissance ? C’est ça non ?

a écrit : Effectivement c'est impressionnant mais très logique. C'est la seule guerre sur leur territoire. Et les victimes des 2 camps sont américaines. Du coup je trouve encore plus impressionnant le nombre de morts américains pendant la 2'de GM : plus de 400000. En territoire étranger et pour un seul camp... Pas vraiment impressionnant si on prend en compte qu'ils se sont battus sur 3 continents pendant 4 ans : Afrique du Nord, Asie et l'Europe.
C'est même l'un des plus faible taux de pertes, la grande majorité des pertes sont sur le front du Pacifique.
Ce chiffre est même moins impressionnant quand tu regardes la masse d'hommes envoyés.

La guerre de Sécession c'est plus de morts en 4 ans de conflit juste sur la partie Est des USA, soit bien plus de morts sur une surface bien plus petite.
D'ailleurs, c'est la seul fois où leurs civiles sont autant impactés.

a écrit : Question, n'y a-t-il pas eu le même problème au début de la guerre de 14, de la part des Français face aux Allemands ?

Est-ce vrai que grand nombre des soldats de la guerre de sécession sont morts de maladie?
En 14 tout le monde a ce problème : Allemands, Français, Anglais et Russes. Les Allemands avançaient en carrés serrés, les Français chargeaient à la baïonnette, les Russes faisaient des levées de masses et les Anglais n'avaient pas vraiment d'armée de terre (300 000 hommes mobilisables contre les 1,65 millions de Français et les 1,8 millions d'Allemands).

Si je ne me trompe pas, environ 100 000 hommes dans chaque camp sont morts de maladies durant la guerre de sécession. Il a des sources parlant de 625 000 à 1 000 000 morts durant ce conflit.

a écrit : Effectivement c'est impressionnant mais très logique. C'est la seule guerre sur leur territoire. Et les victimes des 2 camps sont américaines. Du coup je trouve encore plus impressionnant le nombre de morts américains pendant la 2'de GM : plus de 400000. En territoire étranger et pour un seul camp... Exprimé en pourcentage de la population totale des États-Unis, le nombres de militaires Américains morts durant la Seconde Guerre Mondiale, est sept fois moindre (0,3%) que celui de la Guerre de Sécession. (+ de 2%)
Ceci est en partie due à sa formidable explosion démographique, ayant passé de 31 millions de citoyens au moment de la Guerre de Sécession, à 133 millions en 1941, quand les USA rentrent dans le conflit mondial.
Il faut également tenir compte que durant la Seconde Guerre Mondiale, les Autorités Américaines avaient déjà inclus dans ses actions, la priorité de sauvegarde de ses soldats, dans la mesure du possible.
Il en allait tout autant de préserver le moral des troupes, comme de garder une opinion publique Américaine favorable. Ce dernier point n'était d'ailleurs pas évident, car jusqu'à l'attaque de Pearl Harbour, la population Américaine était en majorité opposée à l'entrée des États-Unis dans le conflit Mondial.

Quant au conflit américain le moins meurtrier, ce fut durant la prise de Puerto Rico (1898): 4 soldats tués et 47 blessés.
Si l'on tient compte de la Guerre du cochon, le bilan fut encore moindre: Aucun mort ni blessé... Excepté le cochon.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : C'est également la première guerre ''moderne'' ou ''industrielle'' de l'histoire, elle annonce la grande boucherie de 14, en ce sens. Euh non en fait .

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C’est pas la seul guerre sur leur territoire, il y a eu trois guerres importantes, la guerre d’indépendance (usa vs Royaume uni), la guerre américano-mexicaine et la guerre de sécession. Il y a eu une guerre que les USA font tout pour l'«oublier» : la "deuxième guerre d'indépendance". Profitant du fait que les Britanniques étaient très occupés par Napoléon, les USA ont voulu "libérer" le Québec. Mais à choisir entre les Anglais et les USA, les Québécois se sont mobilisés dans les rangs de l'armée britannique, et ont mis une raclée aux Américains. Ils ont même incendié Washington DC, la capitale US (d'où la fameuse légende de la Maison "Blanche")
En nombre de morts, cette guerre, qui s'est terminée en statu quo ante bellum (tout le monde retourne d'où il vient), n'a pas été un massacre épouvantable, mais elle a marqué l'administration fédérale, qui a fait creuser des km de galerie sous la ville, pour permettre au Président de s'échapper en cas de nouvelle attaque. Le Pentagone gère en permanence un plan de bataille contre le Canada (plan "ROUGE"), afin de libérer des citoyens US qui seraient capturés par les Canadiens...
fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_anglo-am%C3%A9ricaine_de_1812
fr.wikipedia.org/wiki/Incendie_de_Washington
fr.wikipedia.org/wiki/Plan_de_guerre_des_%C3%89tats-Unis#Plan_de_guerre_Rouge

PS : il existe aussi un plan d'attaque contre la France, nous on a la classe, c'est le plan "OR"

a écrit : En 14 tout le monde a ce problème : Allemands, Français, Anglais et Russes. Les Allemands avançaient en carrés serrés, les Français chargeaient à la baïonnette, les Russes faisaient des levées de masses et les Anglais n'avaient pas vraiment d'armée de terre (300 000 hommes mobilisables contre les 1,65 millions de Français et les 1,8 millions d'Allemands).

Si je ne me trompe pas, environ 100 000 hommes dans chaque camp sont morts de maladies durant la guerre de sécession. Il a des sources parlant de 625 000 à 1 000 000 morts durant ce conflit.
Afficher tout
En 1914, il faut tout de même nuancer. Si l'exécution est assez catastrophique pour les permiers mois de la guerre, il existe des manuels où sont bien notées des tactiques telles que l'appui feu ou autres. Les charges stériles ont bien evolué. Tout ça pour dire que les tâtonnements de la guerre de Sécession ont fini par payer en termes de tactique.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : En 1914, il faut tout de même nuancer. Si l'exécution est assez catastrophique pour les permiers mois de la guerre, il existe des manuels où sont bien notées des tactiques telles que l'appui feu ou autres. Les charges stériles ont bien evolué. Tout ça pour dire que les tâtonnements de la guerre de Sécession ont fini par payer en termes de tactique. Afficher tout Nous sommes bien d'accord :)

Mais tout de même ce conflit est marqué par des tactiques et stratégies dépassées et / ou mal utilisées par les généraux.

a écrit : Nous sommes bien d'accord :)

Mais tout de même ce conflit est marqué par des tactiques et stratégies dépassées et / ou mal utilisées par les généraux.
Certes mais contrairement à la guerre de Sécession, les tactiques dépassées de la première guerre mondiale sont (en partie) dues à une impasse technologique. De nouvelles solutions, humaines ou technologiques, seront d'ailleurs trouvées. La guerre de Sécession est réellement stérile de ce point de vue car ses acteurs s'efforcent de respecter l'art de la guerre napoléonien là où il aurait fallu évoluer.

Posté le

android

(4)

Répondre

À quand la guerre de « cessez le feu »?

a écrit : C’est pas la seul guerre sur leur territoire, il y a eu trois guerres importantes, la guerre d’indépendance (usa vs Royaume uni), la guerre américano-mexicaine et la guerre de sécession. Pas du tout... Guerre d'indépendance : territoire anglais. Guerre mexicaine : annexion de terres mexicaines au... Mexique !

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Ça opposait les indépendantistes qui voulaient que leur État reste une micro-nation contre ceux qui voulaient que l’Etat soit rattaché au pays et fasse une plus grande puissance ? C’est ça non ? C'est quand même un peu plus complexe que ça. Le fait que Lincoln et les unionistes aient présenté ce conflit comme une lutte contre l'esclavage et pour la liberté a peu à peu estompé dans l'imaginaire populaire les causes majeures du conflit. Au début, Ce n'est qu'un prétexte pour mettre le feu aux poudres et faire de cette guerre une lutte du Bien contre le Mal aux yeux du monde, mais dans les faits, celà reste un sujet secondaire : dans les Etats sécessionnistes au début des années 1860, l'esclavage ne concerne plus qu'environ 5% de la population, essentiellement de riches planteurs et leurs employés. On imagine mal que toute la population se soit mobilisée pour la défense de cette petite élite sur le déclin...
En fait, on assiste plutôt à la lutte entre deux entités ayant des modèles économiques et sociaux radicalement différents. Au Nord, on trouve essentiellement des industries lourdes de transformation (aciéries, industries textiles et autres manufactures), similaires à celles qui sont apparues en UK lors de la révolution industrielle, des grands centres urbains. La plupart des 13 Etats est de petite taille, et sur le plan politique, on privilégie une Union forte pour peser à l'international. Pour les échanges internationaux, l'Union est fortement protectionniste, surtout en ce qui concerne les produits manufacturés.
En revanche, au Sud, l'économie repose essentiellement sur l'agriculture, et on y trouve essentiellement de grands domaines, pas seulement des plantations de coton, où sont employés la plupart des esclaves car le travail y est dur et nécessite beaucoup de main-d'œuvre bon marché, mais aussi des fruits, des céréales,... La mentalité y est restée le même qu'à l'époque de la colonisation : les gens sont attachés à leurs libertés individuelles, n'acceptent un Etat central que dans la mesure où ses pouvoirs sont strictement limités à ce qui ne peut être traité localement dans chaque Etat ( Affaires étrangères, défense, échanges internationaux). Sur le plan économique, les Etats confédérés sont essentiellement libres- échangistes. Ayant peu d'industrie lourde, ils veulent pouvoir acheter aussi bien leurs produits manufacturés dans les Etats de l'Union qu'en Europe (essentiellement en France et en Angleterre) et être libre de vendre leur production agricole partout dans le monde sans devoir accorder des conditions préférentielles au Nord.
Le clash devait tôt ou tard arriver : les fédéraux en avaient marre de voir les marchandises sudistes alimenter l'étranger aussi bien que leurs usines et leurs marchés, et les confédérés supportaient de moins en moins de devoir se plier à la législation de Washington sur des sujets, comme l'esclavage, qui relevait exclusivement de la compétence de chaque Etat...

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : C'est quand même un peu plus complexe que ça. Le fait que Lincoln et les unionistes aient présenté ce conflit comme une lutte contre l'esclavage et pour la liberté a peu à peu estompé dans l'imaginaire populaire les causes majeures du conflit. Au début, Ce n'est qu'un prétexte pour mettre le feu aux poudres et faire de cette guerre une lutte du Bien contre le Mal aux yeux du monde, mais dans les faits, celà reste un sujet secondaire : dans les Etats sécessionnistes au début des années 1860, l'esclavage ne concerne plus qu'environ 5% de la population, essentiellement de riches planteurs et leurs employés. On imagine mal que toute la population se soit mobilisée pour la défense de cette petite élite sur le déclin...
En fait, on assiste plutôt à la lutte entre deux entités ayant des modèles économiques et sociaux radicalement différents. Au Nord, on trouve essentiellement des industries lourdes de transformation (aciéries, industries textiles et autres manufactures), similaires à celles qui sont apparues en UK lors de la révolution industrielle, des grands centres urbains. La plupart des 13 Etats est de petite taille, et sur le plan politique, on privilégie une Union forte pour peser à l'international. Pour les échanges internationaux, l'Union est fortement protectionniste, surtout en ce qui concerne les produits manufacturés.
En revanche, au Sud, l'économie repose essentiellement sur l'agriculture, et on y trouve essentiellement de grands domaines, pas seulement des plantations de coton, où sont employés la plupart des esclaves car le travail y est dur et nécessite beaucoup de main-d'œuvre bon marché, mais aussi des fruits, des céréales,... La mentalité y est restée le même qu'à l'époque de la colonisation : les gens sont attachés à leurs libertés individuelles, n'acceptent un Etat central que dans la mesure où ses pouvoirs sont strictement limités à ce qui ne peut être traité localement dans chaque Etat ( Affaires étrangères, défense, échanges internationaux). Sur le plan économique, les Etats confédérés sont essentiellement libres- échangistes. Ayant peu d'industrie lourde, ils veulent pouvoir acheter aussi bien leurs produits manufacturés dans les Etats de l'Union qu'en Europe (essentiellement en France et en Angleterre) et être libre de vendre leur production agricole partout dans le monde sans devoir accorder des conditions préférentielles au Nord.
Le clash devait tôt ou tard arriver : les fédéraux en avaient marre de voir les marchandises sudistes alimenter l'étranger aussi bien que leurs usines et leurs marchés, et les confédérés supportaient de moins en moins de devoir se plier à la législation de Washington sur des sujets, comme l'esclavage, qui relevait exclusivement de la compétence de chaque Etat...
Afficher tout
Bon, bah ceux qui voulaient rajouter un complément d'anecdotes peuvent rentrer chez eux... o.0
Merci!
(Et oui, la question de l'esclavage était un prétexte placé devant une grande question économique. Ça fait moins noble cause tout d'un coup)

a écrit : Bon, bah ceux qui voulaient rajouter un complément d'anecdotes peuvent rentrer chez eux... o.0
Merci!
(Et oui, la question de l'esclavage était un prétexte placé devant une grande question économique. Ça fait moins noble cause tout d'un coup)
Les nobles causes, ça fait bien dans les livres d'Histoire, et ça ne mobilise généralement que trois pelés et un tondu. La population n'est pas composée de chevaliers blancs. Elle veut bien se mobiliser pour défendre sa famille, son territoire et sa croûte, pas pour la liberté d'un quidam qu'elle ne connaît ni des lèvres, ni des dents...

Posté le

android

(0)

Répondre